A blacked out blur ϟ Rebekkah & Jules

Aller en bas

A blacked out blur ϟ Rebekkah & Jules

Message par Invité le Dim 18 Mai - 18:59

Rebekkah Blackstone & Jules O'Connor
But I forgot

Informations générales
ϟ Participants: Rebekkah Blackstone & Jules O'Connor
ϟ Période du Rp: 15 octobre
ϟ Intrigue/évènement en cours: Soirée de l'AWH
ϟ Statut du sujet: Privé
ϟ Divers: Haricots verts

Autorisations
ϟ Dé de Poudlard: Oui
ϟ Dé de Réputation: Oui -




L’invitation d’Astrid m’avait prise au dépourvu et j’avais mis plusieurs secondes avant de parvenir à lui dire que c’était gentil de sa part de me proposer de venir à la première soirée de l’AWH, mais que cela ne me disait pas grand-chose et que j’allais plutôt en profiter pour dormir. Elle n’avait pas paru en prendre ombrage et le sujet avait été rapidement enterré … du moins pour elle. En ce qui me concernait, la perspective d’une fête me perturbait suffisamment pour me faire rater une explication importante sur une nouvelle technique d’art magique et me valoir des devoirs supplémentaires. J’avais soigneusement évité toutes celles de l’année précédente, déclinant certaines invitations, ignorant proprement d’autres par conviction qu’il me fallait du temps pour me remettre. Mais finalement, ayant prouvé que je pouvais résister quand on me proposait de l’alcool ou autres substances illicites, je me demandais s’il ne fallait pas que je tente de nouveau l’expérience. Je n’avais pu me résoudre à y aller cette fois-là, peut-être parce que mon entrevue avec Alcide était encore trop récente et qu’un défi par mois était amplement suffisant. Assister à une soirée était cependant tentant, étant donné qu’il s’agissait d’une composante importante de ce qui faisait l’ancienne moi, d’après tout le monde. Si je parvenais à retrouver les sensations, l’essence de ce qui me motivait, peut-être parviendrais-je à réveiller cette partie de ma mémoire et, pourquoi pas, l’intégralité de celle-ci ?

Assise au bout d’un des pontons, je réfléchissais sérieusement à la question, le regard perdu entre ailleurs et nulle part. Cette obsession pour le passé venait tout juste de me reprendre et je n’aimait pas ça. J’avais pourtant réussi jusqu’alors à me contenter de penser à mon avenir et d’apprécier le présent. Etait-ce cet épisode dans la bibliothèque avec Alcide qui avait tout chamboulé ? Je n’aurais su réellement le dire. Peut-être était-ce simplement dû au fait que j’avais eu le temps de me remettre du choc causé par mon amnésie et que j’aspirais maintenant à plus, à une vie réelle, à ma vie, qui m’échappait. Je savais bien que je naviguais entre deux eaux, que certains pans de mon existence sonnaient faux, de plus en plus en présence de Tim, par ailleurs, et qu’il me fallait décider de ce que je voulais faire : continuer dans ce confort apparent ou tenter de retrouver ce que j’avais perdu. Le risque était que je n’aime pas ce que j’allais récupérer, bien évidemment. Plus on me parlait de moi au passé, plus je me voyais comme quelqu’un d’absolument néfaste, que ce soit pour moi-même ou pour les autres. Bien sûr, il y avait quelques exceptions, comme Romy par exemple ou ce mystérieux destinataire de mes lettres enflammées, qui me laissaient à penser que je n’étais pas totalement mauvaise. Il s’agissait cependant d’une décision importante à prendre. Décision que je reliais à celle de me rendre ou non à cette soirée.

C’était ridicule, tout ne se jouerait pas sur une simple invitation. Et il était fort probable qu’Astrid me relance pour la suivante, la possibilité me serait donc donnée à un moment ou à un autre de me rattraper. Je n’étais pas prête et pas certaine que l’AWH soit l’endroit rêvé pour faire mes premiers pas (ou tout du moins, mes nouveaux premiers pas) dans le monde de la nuit. Je ne connaissais pas l’identité des membres, mais j’étais prête à parier qu’ils ne pensaient sans doute pas tous du bien de ma personne et je n’avais aucunement envie de me retrouver à ingurgiter une boisson trafiquée. Il fallait que je reste totalement sobre. Soupirant, je posai mes mains derrière moi et fermai les yeux quelques instants. Je devais me maîtriser et cesser de paniquer de la sorte chaque fois qu’une porte potentielle se dessinait sous mes yeux. Qu’était devenue la jeune fille calme et douce que j’étais parvenue à construire, à apprivoiser et dont le personnage était devenu l’héroïne de chacun de mes jours ? Je n’en avais pas la moindre idée. Non, finis-je par soupirer, pour moi-même, je n’irai pas à cette soirée. C’est une mauvaise idée. C’était une certitude absolue et j’avais finalement arrêté ma décision. Rien ne me ferait changer d’avis. Ni personne d’ailleurs, étant donné que j’étais parfaitement seule. N’est-ce pas … ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum