Help, I need somebody, Help, not just anybody. Feat Zooey A. MacEòghainn

Aller en bas

Help, I need somebody, Help, not just anybody. Feat Zooey A. MacEòghainn

Message par Invité le Sam 4 Jan - 14:57


Help, I need somebody, Help, not just anybody.


Ce qui est bien et ce qui est facile sont rarement la même chose. ⊹ Je suis sure d’avoir déjà lu quelque chose à propos de cette technique, c’était sur la page de gauche entre deux alinéas ! J’en suis persuadée et pourtant je suis incapable de me rappeler l’exactitude du contenu ! Je fais tourner plusieurs pages, lisant en diagonale et seulement les pages de gauche, mais rien… Rien de rien, c’est rageant ! Je souffle et referme l’ouvrage dans un claquement sonore, celui-là ne m’apportera rien de bon, j’en étais sure. A moins que ça ne soit Sara qui m’en ai parlé, ou Maelan qui m’en a soufflé l’idée… Raaaaah, je ne sais plus ! Je vais tourner dingue, c’est terrible ! Je me prends la tête entre les mains et exhale un énorme soupir qui me vaut un regard noir de plusieurs élèves qui aimeraient sans doute ne pas sentir mon impatience et mon énervement voguer dans toute la pièce. Je suis à la bibliothèque depuis des heures et je n’arrive toujours pas à remettre la main sur ce que je cherche. J’y ai déjà passé toute ma soirée hier et j’ai l’impression que je vais devoir recommencer ce soir. Ça en serait presque risible, compte tenu de mon inconstance en cours, mais quand j’ai une idée en tête, quel quelle soit, je peux passer des heures à trouver les informations que je cherche, aussi pénible soit le travail à accomplir pour cela ! Je fais fis du regard des autres et dans une envolée, plus bruyante tu te transformes en esquimau au chocolat trafiqué qui ne fond jamais, je racle ma chaise sur le sol, j’attrape les livres éparpillés sur mon espace de travail, je tape dans le pied de la table, je râle un bon coup pour évacuer mon agacement, et je tourne les talons pour reposer ces ouvrages qui ne me servent à rien et essayer de dénicher la perle rare ! J’esquisse un sourire en entendant la complainte générale quant à mon comportement, au moins j’ai la satisfaction de savoir que tout le monde est contrarié, eux à cause de moi, moi à cause de mon impuissance à combler le petit manque d’information.

Je m’avance vers la première allée, passe la seconde, pour arriver à celle qui m’intéresse, à savoir la section sportive. Je me suis réveillée avec le souvenir vague, d’une sublime technique au Quidditch qui pourrait aider le travail en symbiose des poursuiveurs, mais je suis incapable de me rappeler quoi et comment exactement réussir ce miracle. Depuis, je n’ai que cette idée obsédante et incessante qui flotte dans mon cerveau, empêchant toute autre information de pénétrer dans ma mémoire. Je commence déjà à être inattentive pendant certains cours moins passionnant car j’ai toujours cette pensée lancinante qui me revient. Bon, je prends toujours le temps de faire mes devoirs, pour avoir bonne conscience, il ne faudrait pas que je prenne du retard dès le début de l’année, mais il ne faut pas se leurrer, c’est du travail bâclé ! Je passe devant des centaines de livres, la plupart je les ai déjà lus, tous ceux sur le quidditch sont passés entre mes mains et certains volumes relatant d’autres sports moins connus également, j’apprends beaucoup à former ou élargir mon champ d’action grâce à d’autres tactiques de jeux. Je repose tant bien que mal les livres à leur place. Je passe ensuite ma main ainsi libérée sur les couvertures qui s’étalent devant moi, toutes connues, aucunes ne correspond, j’ai l’impression de tourner en rond. Pourquoi je n’arrive pas à remettre la main sur ce souvenir ! Je m’assoie au sol, le dos maintenu par l’étagère derrière moi. Il faut que je me concentre. L’odeur des livres m’imprègnent toute entière, j’essaie de rester focalisée sur ce que je cherche, c’est une technique d’abstraction qu’on m’a appris à faire en cours de légilimancie. Je ne suis pas encore très douée, mais j’ai compris le principe de se vider la tête pour accomplir une chose bien spécifique. J’essaie de toutes mes forces pourtant rien ne vient. Ça ne doit pas convenir pour ce que je tente de faire.

Livres, bibliothèque, recherche… Et le voile se dissipe d’un seul coup ! Je suis qu’une pauvre idiote ! Qu’y-a-t-il dans une bibliothèque qui peut vous aider à faire une recherche ? Une bibliothécaire ! Pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt ? Tout ce temps perdu alors qu’elle aurait pu me dire en deux secondes si ce que je cherche est présent dans cette pièce ! Je me lève en hâte et refait le chemin inverse pour venir à l’entrée. Je passe devant les tables où les élèves se sont remis à travailler pendant mon absence. Madeleine est là, Madeleine est toujours là en fait, je la croise régulièrement ici. Bref, il faut que je trouve Zooey, ce n’est pas le moment de penser à l’étrange Madeleine. Je cours presque vers son bureau et une fois devant j’hausse le ton faisant sursauter Marque-page, son rat gris qui une fois de plus garde sa page tout en dormant : « Mlle MacEoghainn, j’ai besoin de vos services ! » Pas besoin de montrer au monde entier que je m’entends très bien avec elle et que nous avons dépassé le stade classique Enseignant/Elève depuis bien longtemps. J’ajoute plus bas pour qu’elle soit la seule à m’entendre : « Zooey, il faut que tu m’aides sur ce coup, je cherche un truc que je ne trouve nul part ! Tu as déjà entendu parler de la technique de quidditch : La Transformation du Passeur Aveugle ? » Et j’attends suppliante et impatiente, elle ne m’a jamais déçue.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Help, I need somebody, Help, not just anybody. Feat Zooey A. MacEòghainn

Message par Invité le Sam 18 Jan - 23:58

{ Levée à l'aube pour tenter de retrouver dans la chambre de ma soeur un paquet qui m'appartenait. Car, oui, une bonne heure était nécessaire pour faire le tri entre le "ça sent pas encore trop fort, elle peut le porter encore une fois", ou "l'odeur ferait fuir le plus fidèle des chiens" et le "c'est propre et ça n'a rien à faire par terre mais cette veste appartenant à Tamara MacEòghainn, cela n'étonne personne qu'elle traîne au sol". Bref, tout ça pour dire que le jour précédent elle m'avait dit qu'elle retrouverait le petit paquet de raconfortant que j'avais commandé pour Marque-page en même temps que la nourriture pour son abominable bête à plumes pouilleuse qui passait son temps à bailler ( c'est une corneille … admirez mon humour mouhahahaha, bref). Je l'avais retrouvé, après avoir fait le rangement hebdomadaire bien entendu. Après cela et un bon petit-déjeuner, j'avais pris le chemin de mon lieu de travail où je passais le plus clair de mes journées. Une journée quasi normale au royaume de l'encre et du papier ! Des cris, des larmes, du sang et de la sueur, quoi de plus logique dans une bibliothèque tenue par Mary Read, pirate de son époque, une des deux plus connues de sa "profession" et héroïne d'un roman italien traduit dans un anglais catastrophique par un mordu vraisemblablement ivre, qui rendait l'ouvrage complètement incongru quand on connaissait un tant soit peu l'histoire de cette femme de caractère. C'est néanmoins dans son enveloppe corporelle que je m'étais glissée, profitant de ses aventures ô combien colorées et épiques qui me ravissaient. D'ailleurs, ces récits m'emportaient tellement que j'en oubliais mon rat amorphe qui marquait la page du livre d'histoire qui parlait justement de cette flibustière, rat tellement amorphe que je tentais de le nourrir de raconfortant et de morceaux de gruyère … un morceau de gruyère pour lui un pour moi, un raconfortant pour lui un morceau de gruyère, pour moi un raconfortant pour….}

- Mlle MacEoghainn, j’ai besoin de vos services !
- Hrm. Oui, Eden que puis-je pour toi ?

{ Par Merlin, je venais d'avaler un raconfortant tout rond ! Il allait décidément falloir que je m'ôte cette mauvaise habitude d'avaler tout et n'importe quoi quand j'étais prise en flagrant délit de gourmandise … surtout qu'à la base elle était bien pour Marque-page cette friandise pas pour moi … Et puis … ça donnait quoi d'avaler du raconfortant ? J'allais devoir passer par l'infirmerie histoire de 1, faire rire un ou deux infirmiers et 2 me rassurer sur le fait qu'il n'allait pas me pousser de moustache tout de suite. Enfin, il fallait que j'atterrisse et revienne à ce qui se passait maintenant même si je ne pouvais pas empêcher ma main d'effleurer mes lèvres pour vérifier … quand même côté moustache. }

- Zooey, il faut que tu m’aides sur ce coup, je cherche un truc que je ne trouve nul part ! Tu as déjà entendu parler de la technique de quidditch : La Transformation du Passeur Aveugle ?
- La transformation du passeur aveugle …. hum.

{ J'emmenai la demoiselle vers le rayon sport et plus précisément l'étage sport de balais avant de prendre un fin grimoire à la reliure vieillie et ternie par le temps. On ne discernait même plus le titre sur la tranche et à peine sur la couverture. J'ouvris le livre et le feuilletai avec rapidité et précaution comme s'il s'agissait de la huitième merveille du monde (ce qui était un peu le cas de tous les livres à mes yeux). J'arrêtai mon regard sur une page avant d'esquisser un sourire et de poser mes yeux sur la Gryffondor. }

- En fait oui ça me dit quelque chose mais pas au quidditch.

{ Je lui tendis le livre la laissant découvrir la technique en question et l'utilisation bien particulière que certains joueurs en faisait. }

- Tiens là regarde, c'est une technique de Creaothceann mais c'est un sport interdit depuis 1762 …

{ Un sport écossais qui m'avait toujours amusée, du moins de ce que j'en imaginais. }

- Tu es certaine que cette technique a été reprise pour le quidditch ?

{ Je ne jouais pas au quidditch, je n'y avais jamais joué. Je regardais les matchs, encourageais mes équipes préférées mais ne montais sur aucun balai, aucun engin de torture de ce genre ! Une chute et une perte de conscience de 48 heures m'avaient suffit et que Merlin m'en soit témoin et que Zeus me foudroie dans l'instant si je remontais de mon plein gré sur de tels engins ! Pourtant, le sujet m'intéressait comme beaucoup d'autres et j'étais tout à fait prête à venir en aide à Eden que j'appréciais comme une petite cousine. }

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Help, I need somebody, Help, not just anybody. Feat Zooey A. MacEòghainn

Message par Invité le Mar 21 Jan - 12:14


Help, I need somebody, Help, not just anybody.


Ce qui est bien et ce qui est facile sont rarement la même chose. ⊹ Depuis que Zooey est devenue bibliothécaire, j’ai gagné en couverture d’informations. Elle connait son lieu sur le bout des doigts et n’importe quelle question, elle arrive à mettre la main sur LE livre qui contient la réponse ou du moins ce qui s’en rapproche le plus. En sixième année, elle m’a tellement aidé sur mon cours d’Arithmancie, que je reste persuadée que sans sa persévérance à me guider dans la bonne voie, vers les bons livres, et mon acharnement à réussir malgré tout, je n’aurais jamais validé cette matière totalement pourri et au-delà de mes capacités, surtout en commençant en sixième année, shit ! Que je peux être bizarre de temps en temps…

Devant le bureau de Zooey, je lui demande alors ses services, même si entre nous c’est amical, c’est avant tout son job, en présence d’autres élèves, restons chacune à notre place. Elle me répond tranquillement, mais ne vient-elle pas d’avaler une pilule qui doit provenir de cette boite de raconfortant ? Un moment de flottement passe entre nous, elle semble absorbée dans ses pensées. Je la vois effleurer ses lèvres de sa main… Ses lèvres… Raconfortant… Effets indésirables… Zoeey se demande-t-elle si des moustaches vont lui pousser ? Peut importe, si les cachets étaient dangereux pour les humains, ils ne seraient pas en vente, même pour des animaux, non ? Je reprends alors afin de la ramener sur terre, ici et maintenant, avec moi… Et tous les autres élèves, ça ne le fait pas trop de rester inerte, sans bouger, comme ça sur sa chaise… Je l’entends marmonner : « La transformation du passeur aveugle… hum… ». Elle semble atterrir. Sans attendre, elle m’emmène dans les rayonnages. Nous atteignons rapidement celui dédié au sport, celui dans lequel j’étais quelques minutes plus tôt. Elle s’arrête net, prends délicatement un livre. Enfin, plutôt un grimoire au vue de son aspect tout miteux. Même le titre semble devenir invisible avec le temps. Elle passe sa main doucement sur la couverture avant de l’ouvrir avec toute la douceur qu’elle peut ressentir envers ses précieux ouvrages. Elle le feuillète ensuite avec rapidement, elle semble savoir exactement où elle doit regarder. Je suis d’ailleurs toujours impressionnée par son efficacité et l’exactitude de ses trouvailles. Je la laisse travailler en silence impatiente de connaitre cette frénésie qui l’habite depuis que le nom de cette technique de quidditch à traversé mes lèvres.

Elle s’arrête en un instant, son regard passe d’une ligne à une autre, le petit sourire flottant sur ses lèvres qu’elle a toujours au visage quand elle cherche une indication s’élargit en celui qu’elle arbore fièrement quand elle a trouvé ce qu’elle cherchait. Satisfaite, elle pose ensuite son regard sur moi et tout en me tendant le livre, elle me fait part de sa recherche. « En fait oui ça me dit quelque chose mais pas au quidditch. ». Une fois le livre bien callé contre moi, il ne manquerait plus qu’il tombe et je suis foutue, je l’écoute attentivement reprendre. « Tiens là regarde » Elle me pointe du doigt un paragraphe s’intitulant, La transformation du passeur aveugle ou la passe de la mort, parce que vous n’êtes jamais certains d’y survivre. « C’est une technique de Creaothceann, mais c’est un sport interdit depuis 1762… ». « Creaothceann.. » Un frisson me traverse l’échine, j’ai déjà entendu parler de ce sport, par contre je ne savais pas qu’il y a avait un livre entier consacré à son explication, le seul paragraphe que j’ai pu lire se trouvait dans Le quidditch à travers les âges. J’ai essentiellement retenu que la barbarie et la folie de ce jeux avaient fait tellement de mort, qu’il a finit par être interdit, ce qui est certainement mieux ainsi au vu du peu de survivant, se battre contre un éboulement ensorcelé n’est pas toujours une bonne idée. « Tu es certaine que cette technique a été reprise pour le quidditch ? » Je décroche mon attention du dessin sous mes yeux, pour les poser sur Zooey. Elle a fait un travail formidable en trouvant en si peu de temps l’information que je cherchais, mais si j’avais su que c’était ça, je me serais peut-être abstenue… « Aucune idée Zooey… » Abattue, accablée et déçue que cette idée qui me semblait si bien ne soit pas réelle et surtout qu’elle se rapproche d’une autre beaucoup trop dangereuse pour n’être que ne serait-ce envisagée… « Je suis incapable de te dire ou j’ai entendu parler de cette technique, certainement pas du Creaothceann, je ne connais pas grand-chose à ce sport. Dans ma tête mon idée semblait tellement géniale quand je me suis réveillée ce matin, que je devais retrouver l’exactitude des propos afin de la proposer à mon équipe. En aucun cas je veux leur mettre un chaudron sur la tête et leur envoyer des pierres ensorcelées pour les démonter… » Je suis tellement dépitée par cette découverte tellement loin de ce que j’avais imaginé, que je me laisse glisser au sol. Je m’adosse aux rayonnages, pose le grimoire sur mes genoux et le fixe un instant, examinant avec attention les images qui bougent devant mes yeux. Je le referme d’un coup sec, il est hors de question que je mette mon équipe en danger ! « Tu me connais Zooey, j’ai juste eu cette idée, j’étais persuadée d’en avoir entendu parler, je voulais retrouver l’information… Je suis tellement déçue, cette technique aurait pu tellement nous aider, faire avancer l’équipe, avoir une cohésion et un vrai travail d’équipe entre les joueurs… C’est tout ce que je recherche… » La transformation du passeur aveugle semblait une très bonne idée dans ma tête, un des poursuiveurs un peu désorienté se fit aux hurlements de ses co-équipiers pour aller droit au but. Je voulais voir comment mettre en place mon entrainement sans prendre trop de risque, mais l’idée était que lors d’un match, si les intempéries, si les adversaires ou n’importe quoi d’autre, brouille la vision d’un joueur, qu’il a l’impression de se retrouver dans un tourbillon, qu’il puisse tout de même compter sur ses équipiers pour continuer à jouer, ne plus jouer que par instinct, mais également faire confiance aux autres…



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Help, I need somebody, Help, not just anybody. Feat Zooey A. MacEòghainn

Message par Invité le Mer 5 Mar - 21:05

{ Dans mon esprit il était évident que je ne risquais rien de mortel en ayant avalé tout rond ce raconfortant, néanmoins les effets magiques indésirables étaient nombreux et j'en savais quelque chose. Il m'était arrivé bien souvent d'en être témoin, essentiellement durant mon stage à Sainte Mangouste, mais aussi d'en être victime, durant mon bizutage et ... aussi ma vie de tous les jours. Après tout, London était mon cousin et même si notre différence d'âge ne nous permettait pas de nous côtoyer aussi souvent que pouvait le faire Astrid, j'avais moi aussi le droit à mon lot de boissons bizarres à tester. Tout ça pour dire que ma main semblait se diriger seule vers ma lèvre supérieure, toutes les 19 secondes à peu près pour vérifier, juste pour être certaine. La lutte contre les poils était une guerre féminine que je gagnais régulièrement, non pas que je sois aussi poilue qu'une acromantula hein mais, quand même, j'avais toujours un ou deux poils disgracieux qui disparaissaient à peine avaient-ils le temps d’apparaître ! Une guerre je vous dis!! Mais là n'était pas le sujet, principal, en tout cas, puisqu'une élève, et pas n'importe laquelle, avait besoin de ma très grande sagesse, de mon infinie connaissance ... ouais d'accord, de mon aide quoi.}

- Creaothceann..

{ La majorité des gens ne connaissaient que la barbarie de ce jeu, mais pas le côté rite de passage. Alors oui, bien sûr, la violence de ce jeu était terrible, atroce même, mais personne ne jugeait certains aborigènes qui devait tuer des lions pour devenir des "Hommes"ou des tribus amérindiennes qui sautaient d'un plongeoir de 15 mètres avec une corde faite à la main avec de simples lianes pour la même raison. Partout dans le monde, les hommes ont toujours trouvé des moyens tout à fait douloureux de prouver qu'ils étaient forts, puissants … aussi ce sport n'était qu'un exemple parmi d'autres à mes yeux.}

- Aucune idée Zooey…

{ Je pinçai ma lèvre inférieure, désolée de la voir si déçue par ce que je venais de lui apprendre. Je posai ma main sur son épaule et lui offris un tendre sourire dans l'espoir de la consoler un peu. Après tout rien n'était perdu, pas tant qu'un "game over" multicolore ne tournoie autour de nous … c'est dire si nous étions loin d'avoir perdu ! }

- Je suis incapable de te dire ou j’ai entendu parler de cette technique, certainement pas du Creaothceann, je ne connais pas grand-chose à ce sport. Dans ma tête mon idée semblait tellement géniale quand je me suis réveillée ce matin, que je devais retrouver l’exactitude des propos afin de la proposer à mon équipe. En aucun cas je veux leur mettre un chaudron sur la tête et leur envoyer des pierres ensorcelées pour les démonter…
- Je sais bien que ce n'est pas ton genre et puis il est possible que cette méthode ait été reprise … il suffit de trouver le bon livre ou la bonne source d'information.

{ J'avais dans mon panel de connaissances quelques joueurs pro de quidditch, je pouvais parfaitement mettre Eden en relation avec l'un d'entre eux mais il était évident que la théorie du bon livre était, pour le moment, la plus simple puisque nous étions au bon endroit. Je m'installai près d'elle l'écoutant tout en observant les ouvrage face à nous. Certains se rangeaient seuls, d'autres voletaient jusqu'à un élève ici ou là … la bibliothèque était toujours en mouvement contrairement à ce que beaucoup pourraient penser. Si le silence régnait en maître l'activité n'était pas une illusion contrairement à la réserve où l'action provenait bien souvent du contenu des livres eux-mêmes … La réserve ! Pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt ? Je connaissais bien le contenu des livres mais pas par cœur et encore moins ceux de la réserve et pour cause, pour certains le contenu changeait à chaque ouverture …. mais il existait peut-être la réponse aux question d'Eden parmi ces ouvrages … }

- Tu me connais Zooey, j’ai juste eu cette idée, j’étais persuadée d’en avoir entendu parler, je voulais retrouver l’information… Je suis tellement déçue, cette technique aurait pu tellement nous aider, faire avancer l’équipe, avoir une cohésion et un vrai travail d’équipe entre les joueurs… C’est tout ce que je recherche…
- Ce que je sais aussi c'est que baisser les bras ne te ressemble pas. Après tout, TOUS les livres concernant le quidditch ne sont pas ici …

{ Je posai sur la Gryffondor un retard mutin, il était bien visible sur mon visage qu'une idée avait germé dans mon esprit, et vu cette étincelle dans mon regard une idée qui n'allait pas être de tout repos mais je connaissais assez la demoiselle pour savoir qu'elle serait prête à tout pour venir en aide à son équipe même si cela signifiait partir à l'aventure dans une pièce mal connue. }

- Ne vois-tu pas où je veux en venir … ?

{ Je semblais vraiment impatiente, pire qu'une enfant attendant dans sa chambre avant que ses parents ne l'autorisent à venir près du sapin pour ouvrir ses cadeaux.}

- Après tout il est dans mes attributions de venir en aide aux élèves et … je connais un lieu … magique !

{ Alléééééééeuhhhhhhh dis le mot magiqueeeeee. x) }

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Help, I need somebody, Help, not just anybody. Feat Zooey A. MacEòghainn

Message par Invité le Ven 18 Avr - 22:06


Help, I need somebody, Help, not just anybody.


Ce qui est bien et ce qui est facile sont rarement la même chose. ⊹ Je sens la main de Zooey glisser de mon épaule tandis que je me laisse glisser au sol. Son sourire réconfortant, tendre et sincère n’a pas eu raison de mes forces. Mes jambes ne me portent plus, la nouvelle est trop… trop… pas comme je l’imaginais… ça semblait juste une si bonne idée, et la bam ! Mange toi ça dans la figure et surtout souri à pleines dents ! Comment je vais juste pouvoir monter une bonne équipe pour les matchs, si je n’ai même pas une bonne technique pour le prochain entrainement.

Je suis pitoyable. Assise les genoux repliés prêt de moi, Creaothceann, la bonne blague je ne veux tuer personne ! La nouvelle m’a complètement anéanti. De loin, perdue parmi mes pensées, j’entends vaguement Zooey me rassurer sur mes bonnes intentions et me dit qu’il est surement possible que cette technique de Creaothceann est été reprise plus récemment et moins violemment au quidditch. Je suis tellement déçue c’est terrible de passer en un instant d’une euphorie totale à une parfaite descente aux enfers.

Un petit moment de silence s’installe entre nous deux, je dois faire pitié à voir mais je sais aussi que Zooey ne me jugera pas. Je la sens plus que je ne la vois s’installer à côté de moi, s’adossant aux rayonnages et plus par déception que pour me justifier, je me lance alors dans ma plaidoirie, mes phrases sortent en un flot ininterrompu, c’est terrible mais mon cerveau n’arrive plus à stopper ma bouche. Je me prends la tête entre les mains et glisse les doigts dans mes cheveux avant de serrer mes poings dessus. « Je me sens tellement nulle Zooey, comment j’ai pu avoir en tête une technique si barbare ! Mes joueurs comptent sur moi, je ne peux pas juste me contenter des entrainements basiques, j’ai envie que l’équipe soit unie, j’ai envie que tout le monde s’entende, se fasse confiance. Une parfaite symbiose ça aide au sein d’un groupe et je sais que l’équipe gagnera en force et en efficacité si on est tous lié vers un même objectif. C’est pour ça qu’en me levant… tu comprends cette technique c’était la solution ! Je nous imaginais déjà en train de nous entrainer, l’un de nous avec les yeux bandés se laisseraient guider par le reste du groupe… tout ça afin d’affiner notre écoute et notre capacité à nous faire confiance en toute occasion ! Tu me connais Zooey, j’ai juste eu cette idée, j’étais persuadée d’en avoir entendu parler, je voulais retrouver l’information… Je suis tellement déçue, cette technique aurait pu tellement nous aider, faire avancer l’équipe, avoir une cohésion et un vrai travail d’équipe entre les joueurs… C’est tout ce que je recherche… » Je m’arrête pour reprendre ma respiration et Zooey en profite pour me glisser deux petites phrases qui font tilt dans mon esprit : « Ce que je sais aussi c’est que baisser les bras ne te ressemble pas. Après tout, TOUS les livres concernant le quidditch ne sont pas ici… » Je relève la tête instantanément vers elle, je la connais par cœur, aussi bien que si je passais mes journées avec elle.

Son petit regard mutin et cette petite étincelle au fond de ses yeux ne trompe personne, je sais qu’elle a une idée derrière la tête, c’est indéniable et surtout mon cœur s’est remis à remarcher normalement : l’espoir est de retour. Elle laisse planer le suspense autour de nous deux, mais je sais aussi que JE suis certainement la plus impatiente des deux, donc si elle ressemble à un gamin qui n’arrive pas à attendre avant de déchirer ses paquets pour trouver le jouet idéal le matin de noël, je peux m’attendre à tout un tas d’idées qui a du germer dans son cerveau. « Ne vois-tu pas où je veux en venir… ? » Et elle ose me poser la question ? Je n’ai absolument aucune idée de ce qui se passe dans son cerveau de mutante bionique qui semble toujours trouver réponse à tout, ça pourrait être carrément flippant en y pensant ! J’esquisse un large sourire et taquine je lui réponds calmement : « Accouches Zoo, tu te fais du mal et tu surchauffes, si tu continues tu vas court-circuiter ! ». « Après tout il est dans mes attributions de venir en aide aux élèves et … je connais un lieu magique ! ». Attributions ? Aide aux élèves ? « Depuis quand tu utilises ce ton pompeux avec moi Zooey ? Tu m’a toujours aidé je ne vois pas en quoi… OH ! » Je m’arrête un instant, une idée vient de germer dans ma tête, une idée qui n’est en aucun cas réalisable me semble-t-il et qui pourtant pourrait correspondre parfaitement à son état d’impatience actuel et à se sourire grandissant sur ses lèvres. « Oh ! Non non non ! Zooey ! C’est juste pas possible ! » Je lâche d’un ton un peu accusateur ! Puis soudain, une excitation pure s’empare de moi et je l’agrippe par les épaules. Tout en la secouant de bonheur, je lâche un éclat de rire. « T’es la meilleure Zoo ! Tu vas vraiment me montrer cet endroit magique ? Tu es MAGIQUE !!! » Et dans un murmure à peine audible, j’ajoute : « Tu vas vraiment me montrer la réserve ? »




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Help, I need somebody, Help, not just anybody. Feat Zooey A. MacEòghainn

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum