AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 (la) c'est ta sœur la rentrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: (la) c'est ta sœur la rentrée Dim 8 Déc - 17:49

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


D’un air dépité, Astrid regarda son petit frère se prendre le mur pour la quatrième fois d’affilée.
Depuis la salle commune des Gryffondaigle, elle ne distinguait pas bien les visages de ceux qui s’agitaient dans la cour, mais la touffe de cheveux bigarrée de Josh était assez reconnaissable depuis qu’il avait eu la bonne idée de les teindre en douze couleurs différentes. (Elle soupçonnait par ailleurs London, dont les initiatives semblaient ces jours-ci rivaliser de stupidité les unes avec les autres, de n’être pas étranger à tout ce n’importe-quoi.) En temps normal, elle se serait questionnée sur la raison pour laquelle son frère jugeait utile de se jeter contre une paroi en pierre de toutes ses forces, mais il s’agissait probablement un bizutage stupide : Josh cherchait à rejoindre à la fois l’équipe de Quidditch de sa maison et l’AWH, bien qu’il ait peur des balles et qu’il soit encore mineur. D’autre part, elle avait d’autres chats à fouetter – au sens figuré, bien sûr, Astrid réprouvant fermement la cruauté contre les animaux.
Réprimant un gémissement de désespoir, la Serdaigle se trémoussa sur sa chaise. Elle avait essayé de lire, de faire ses devoirs, de faire des cocottes en papier et de leur donner la vie, de dessiner de nouvelles affiches de campagne pour l’ABSU et même de trouver un moyen de diffuser de la mousse pour la prochaine soirée de l’AWH. Mais rien à faire : elle s’ennuyait. Tout son corps lui criait de se lever et d’aller voir ailleurs si l’herbe n’y était pas plus verte, d’aller faire un footing dans le parc ou d’apprendre à dompter des moutons sauvages de Tasmanie. A la place de quoi elle était coincée ici, à attendre une Livia en retard qui lui avait précisé une douzaine de fois et d’un air menaçant de l’attendre sans bouger.

Tapotant des doigts sur la table d’un rythme nerveux, Astrid regarda autour d’elle dans l’optique désespérée de se trouver quelque chose à faire. Elle pourrait tenter de réparer le trou géant qui ornait l’accoudoir du canapé d’à côté, sauf qu’elle était nulle en couture et que les sorts de mercerie, ça n’était pas son truc. Elle pourrait échafauder un plan pour annihiler tous les membres de la Pure Blood League, sauf que rien de tout ça n’était entièrement légal. Elle aurait aussi pu en profiter pour apprendre à danser la samba dans l’optique de faire une démonstration à la prochaine soirée, sauf qu’elle pouvait sentir d’ici les reproches qu’elle ne manquerait pas de s’attirer si elle cassait tout dans la Salle commune.
Avisant Lou-Ann Thears, une Gryffondor de troisième année, assise dans un coin, Astrid se leva et se dirigea vers elle à la vitesse du bulldozer. Elles n’étaient pas particulièrement amies (de ce qu’elle en savait, personne n’était particulièrement ami avec Lou-Ann), mais la petite lui plaisait bien. Principalement parce que la fois où elle avait repoussé un baiser de Josh en public permettait à Astrid, encore des mois après, de se moquer de son frère à chaque réunion de famille. Les ennemis de mes ennemis sont mes amis, ou quelque chose dans ce goût-là.

▬ Saaaalut, brama-t-elle en se laissant tomber sur le siège à côté de LA. Alors, quoi de neuf ?
Voilà qui faisait une étincelante entrée en matière. Si Astrid avait été du genre à se sentir gênée, elle aurait pu mesurer la bizarrerie de la situation. Sauf que s’asseoir à côté de gens qu’elle ne connaissait pas bien et se mettre à discuter avec eux comme s’ils étaient ses voisins de palier était un peu sa spécialité. Avec un grand sourire, elle tendit un vieux paquet de bonbons tout juste sorti de son sac à LA.
▬ T’en veux ? Ils ont pas l’air brillant, mais ils sont encore comestibles, et même plutôt bons. Joignant le reste à la parole, la sorcière s’appliqua à en dépiauter un pour l’engloutir d’un coup.
Sans attendre de réponse, Astrid continua à parler, faisant comme si LA l’avait invitée à poursuivre. Si on attendait à chaque fois que les gens continuent la conversation, on ne s’en sortait jamais. Surtout que certains, à sa grande surprise, n’étaient que rarement disposés à lui faire ladite conversation.
▬ Alors, comment ça se passe, cette année ? Les vacances, c’était bien ? Et le début des cours ? Pas trop occupée ? Je sais pas comment c’est pour toi, mais j’ai pas vu passer les semaines. Elle marqua une pause, le temps d’avaler le reste de son bonbon et d’en prendre un autre. Tu vas aller à la réunion de présentation des associations, ce week-end ?
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Dim 8 Déc - 23:48

Invité

ACCIO PROFIL


Invité



    Un jour comme les autres a Poudlard… Ou presque… Parce que bon, me voir moi, en communauté, sur une table, au beau milieu de la salle des gryffondaigles (j’aime beaucoup cette expression), c’était pas très banal. Mais bon, de temps a autres, il m’arrivait de ne pas fuir dans des lieux plus sombres pour me mélanger a la foule. Bah ouais j’étais pas très connue pour ma sociabilité à toute épreuve mais je savais faire des efforts quand même… Vous me croyez pas… ? Non mais jvous assure ! J’en faisais a mort. Oui d’accord j’étais seule sur une table. Oui d’accord j’étais un peu repliée sur moi-même. Oui d’accord je ne parlais a personne. Mais déjà, rester assise ici c’était un boulot incroyable pour moi. Bah ouais jconnaissais personne ici moi hein ! Ouais j’exagérais un peu, y’avait bien deux ou trois autres mais bon… D’ailleurs en parlant d’Autres, en voila un a qui je ne comptais pas parler du tout. Mister Josh Ludwill ou le lécheur fou. Non mais le mec avait tenté de m’embrasser quoi ! Il avait une case en moins ou quoi ? Il croyait quoi ? Que j’étais le style de filles à passer ma vie blottie contre un mec, a mélanger nos salives style échange consentant de biens personnels ? Dégueulasse franchement. … oO … Mais il faisait quoi la le ptit rigolo ? D’ailleurs c’était quoi cette coiffure ridicule ? HEY ! Mais il va se prendre. Ah bah il se l’ai pris en fait. Mais Dieu Bouddha Merlin ou même Clint Eastwood, quelqu’un peut il m’expliquer pourquoi ce demeuré de première neige s’amusait a se prendre le mur ? Non mais franchement… C’était un pari ou il avait totalement perdu la tête ?

    Bref, pensons à autre chose… Les ponicornes, ouais c’est chouette ça les ponicornes. Des jolis petits poneys qui ¤¤¤ Saaaalut ¤¤¤ Hein ? Mais quoi ? Comment ? Qui ose  ¤¤¤ Alors, quoi de neuf ? ¤¤¤ Mais c’est qu’elle s’était assise en plus la gourgandine. Bon autant dire que mon regard en disait long sur le fait que j’étais pas jouasse de la voir squatter ma table. Non mais bon j’avais rien contre elle (a part son frère. Ouais ouais je savais qui c’était, j’étais pas totalement demeurée) ¤¤¤ T’en veux ? Ils ont pas l’air brillant, mais ils sont encore comestibles, et même plutôt bons. ¤¤¤ Mais c’est qu’elle me laissait même pas le temps de répondre l’envahisseur féminin de type bavarde. En plus elle me tendait un vieux paquet plein de trucs qui auraient pu ressembler à des bonbons vers 1956… Hmmm… Ca m’inspirait pas du tout confiance malgré ses paroles qui voulaient rassurer. Un retroussage de lèvre et un léger regard de dégoût plus tard, j’en attrapais un en le tournant entre mes doigts histoire de l’étudier. Non mais ouais, elle voulait peut être m’empoisonner pour avoir les cheveux de la même couleur, ou plutôt des mêmes couleurs, que son frère. Conspiratrice et envahisseuse, ça fait beaucoup pour une seule fille. Et oui je n’avais décroché encore aucune parole mais en même temps elle parlait assez pour deux donc bon, jpouvais m’en passer hein.

    ¤¤¤ Alors, comment ça se passe, cette année ? Les vacances, c’était bien ? Et le début des cours ? Pas trop occupée ? Je sais pas comment c’est pour toi, mais j’ai pas vu passer les semaines. ¤¤¤ hjgoasldfiuh ça demandait une réponse ça non ? ¤¤¤ Euh… ¤¤¤ Non mais c’est vrai quoi, elle me prenait pour qui ? Un moulin a réponses humanisé ? J’avais pas que ça à faire de répondre a un questionnaire sur ma rentrée. Surtout que bon, mes vacances étant plutôt basées sur le fait de survivre en attendant de retourner a Poudlard, c’était pas a elle que j’allais faire le récit de mes aventures hein, très franchement. ¤¤¤ Tu vas aller à la réunion de présentation des associations, ce week-end ? ¤¤¤ O.O… Ok, on allait la calmer l’ennuyante jacasseuse… ¤¤¤ Donc, en fait, ton but c’est quoi ? De m’empoisonner avec des bonbons périmés ou de me tuer a coups de paroles barbantes ? ¤¤¤ Ouais j’étais sympa, et alors ? Quelqu’un voulait s’expliquer avec moi ?

Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Lun 9 Déc - 22:16

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

La conversation entre les deux filles prenait un drôle de tour. Enfin, si on pouvait parler de conversation. En attendant, la discussion ressemblait plus à « Astrid parle et les autres tentent de trouver une excuse pour s’excuser », comme d’habitude.
▬ Euh…
Euh ? C’était tout ce que ça lui inspirait ? Astrid adressa un sourire rassurant à la petite blonde, histoire de lui réaffirmer par ondes mentales qu’elle n’avait rien à craindre, tout ça. Le mojo sacré de la préfète… ou pas, à en juger par les mimiques dégoûtées de la troisième année.
Bon, très bien. Sans se décourager, Astrid avait continué à babiller. Il lui en fallait un peu plus que ça pour se décourager – elle n’était pas Josh, elle. (Enfin, ceci dit, si elle s’était pris une baffe ou remballer vertement par un mec qu’elle essayait d’embrasser, elle aurait sans doute peu faire la fière. Sauf qu’Astrid n’embrassait pas les gens comme ça, au débotté, sauf si on le lui demandait trèès gentiment.)
Dans tous les cas, LA n’avait pas l’air particulièrement disposée à lui faire des bisous. Ou à lui parler, tant qu’à faire. En fait, elle n’avait l’air disposée qu’à faire des grimaces pendant qu’Astrid discourait, ce qui était à la fois un peu mal élevé et un peu encourageant, dans le genre « défi à relever ».

Astrid cessa pendant un instant de mâchouiller ses bonbons pour rassembler un peu ses tracts, qui s’étaient empilés de façon assez anarchique quand elle avait changé d’emplacement. Sans demander son avis à LA, elle commença à les répandre un peu partout sur la table de travail pour faire des piles plus nettes. D’un côté, l’ABSU, de l’autre, l’ASM… L’AWH n’avait pas de tracts à proprement parler – ils n’avaient pas franchement besoin de se faire de la pub. Lancer un London bourré sur les gens dans les couloirs était une tactique suffisamment efficace.
▬ Donc, en fait, ton but c’est quoi ? De m’empoisonner avec des bonbons périmés ou de me tuer à coups de paroles barbantes ?
Astrid leva un sourcil interrogateur. Mais c’est qu’elle était absolument charmante, cette demoiselle. Et bien élevée, avec ça. Heureusement qu’elle n’était pas du genre à se vexer pour rien. Enfin, pour rien… Disons plutôt qu’heureusement, elle s’ennuyait trop pour se formaliser. Aussi se contenta-t-elle d’un petit claquement de langue réprobateur.
▬ On t’a jamais dit d’être gentille avec les gens ? observa-t-elle, un air innocent plaqué sur le visage. Enfin, c’est pas grave. J’imagine que ça veut dire que t’iras pas à la présentation des clubs.
Ramenant le paquet de bonbons à elle, Astrid l’examina d’un air grave. Tout ça était ridicule : les paquets de bonbons qu’on lui confiait ne survivaient jamais assez longtemps pour se périmer. Certes, celui-ci avait un peu vécu, mais ça n’était pas parce qu’il était moche qu’il fallait l’insulter. Qu’est-ce que c’était que ce racisme ? LIBERTE POUR LES MOCHES !
Non que LA en ait quelque chose à faire, avec son petit air buté et ses cheveux blonds. La Serdaigle lui jeta un regard à la dérobée, essayant d’évaluer à quel point elle l’énervait. Oh, et puis après tout, elle s’en fichait.
▬ C’est dommage, continua-t-elle en tâchant d’ignorer les regards de LA, qui semblaient lui intimer de se taire, je suis sûre que certains clubs pourraient faire bon usage de tes… elle marqua une pause, avec un petit sourire en coin. … remarquables compétences en termes de sociabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Mar 10 Déc - 19:03

Invité

ACCIO PROFIL


Invité



    Au passage mon regard s’était porté sur les tracts qu’elle rangeait tranquillement. Elle voulait m’embrigader dans un truc bizarre ou elle faisait ça juste pour passer le temps parce que j’étais pas une folle de la conversation ? Jsavais pas trop a vrai dire mais au fond ça m’intéressait un peu tous ces trucs la. Mais bon j’allais pas entrer dans son jeu bizarre comme ça hein… Surtout qu’elle était partie pour me taper un monologue de quatre heures façon Shakespeare et pour moi c’était pas trop l’heure du théâtre. Donc bon… Et qu’est ce qu’elle avait a me sourire comme ça ? Non mais très franchement si c’était pour m’arranger un plan avec son frère c’était perdu d’avance, je n’avais aucune envie de passer mon temps a foutre ma langue dans la bouche d’un connard (ref Kick Ass ahah). C’était pas du tout mon genre. D’ailleurs aucune relation humaine de n’importe quel type ne m’intéressait vraiment. Elle devrait le savoir. Non mais c’est vrai quoi, j’étais tranquille sur ma table et elle débarquait pour me filer des bonbons de l’entre deux guerres et pour étaler ses tracts sur mon espace vital. Bon d’accord j’avais rien posé de précis sur la table mais sait on jamais, j’avais ptet un livre sur les licornes en rabe a mettre histoire de montrer qu’elle prenait toute la place. Non ? Bon j’allais réfléchir a ça, parce que bon… Quoique… Jpouvais ptet en profiter pour lire discretos ses papiers histoire de voir ce qui pouvait être intéressant… A voir…

    Bon sinon niveau bonbons, j’avais fini mon examen de précaution, et puis bon comme elle en avait mangé un et qu’a priori ses cheveux n’avaient pas bougé d’un pouce, jpouvais tenté. Et puis bon, ma gourmandise me criait ‘MANGE LE’ tellement fort que je ne pouvais résister plus longtemps. Bon… Bon… Bon… Ah mais il était bon en fait. Bon au moins si je devais finir en mode clown bariolé niveau cheveux, c’était pour une bonne cause. Elle avait pas des chocolats et du soda pour accompagner tant qu’elle y était ? Non parce que bon autant qu’elle accompagne son flot de paroles de sucreries pour que j’arrive a digérer le tout parce que la je frôlais l’hypoglycémie avec ses conneries. Hey, mais j’avais un sourire la. L’effet bonbon était trop fort. Vite, il fallait remplacer tout ça par une mine des mauvais jours. Genre ‘non non ton bonbon n’est pas bon’

    Déjà, on allait voir si ma phrase de recul stratégique marchait avant d’envisager un goûter avec la squatteuse. Non parce que bon, au pire, le goûter, jpouvais me le faire toute seule dans la cuisine. Voire avec Mara, ce qui n’était pas une mauvaise idée. Hey ! Mais c’était quoi ce claquement de langue ? Bon jdevais avouer que c’était mérité mais bon… ¤¤¤ On t’a jamais dit d’être gentille avec les gens ? Enfin, c’est pas grave. J’imagine que ça veut dire que t’iras pas à la présentation des clubs. ¤¤¤ Heeey mais… Mais… Mais… ¤¤¤ Non on me l’a jamais dit mais si je te gêne, tu sais quoi faire. ¤¤¤ J’avais sorti ça sans vraiment y penser pour le coup parce qu’elle m’avait un peu clouée le bec pour le coup. Elle paraissait gentille et puis au fond, jsuis pas du tout contre les clubs, au contraire mais bon, la j’étais un peu… Voila quoi… Et comment ça jm’etais mordue la lèvre pour bien montrer que je ne le pensais pas vraiment ? Même pas vrai d’abord !

    ¤¤¤ C’est dommage, je suis sûre que certains clubs pourraient faire bon usage de tes… remarquables compétences en termes de sociabilité. ¤¤¤ Et voici ce qu’on appelle dans le jargon des professionnels du net un taunt gratuit. Je baissai les yeux par réflexe parce qu’elle avait touché coulé, bataille navale de MB toussah, et du coup, j’étais encore une fois désemparée. ¤¤¤ De toute façon, je vois pas en quoi je serais utile a un club, jconnais personne et jsuis pas faite pour vivre en communauté ¤¤¤ Bon, elle était contente. Elle m’avait eu. Elle pouvait partir maintenant ?


Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Mer 11 Déc - 21:43

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Astrid haussa un sourcil en regardant LA tourner du pot jusqu’à céder à la tentation. On aurait dit un petit animal sauvage, qui tourne soigneusement autour de sa proie pour l’étudier avant de se décider. Même quand elle plongea sa main dans le paquet de bonbons, elle avait l’air de quelqu’un à qui on venait de proposer de la mort-aux-rats. Elle roula des yeux dans ses orbites, mais s’abstint de faire une quelconque remarque. Après tout, un grand nombre de substances louches traînaient toujours chez les Gryffondor, la faute à certains inventeurs fous. Elle-même évitait d’ingérer quoi que ce soit qui ne soit pas d’une provenance certifiée et… c’était un mensonge. Elle avalait tout et n’importe quoi, ce qui expliquait pourquoi elle finissait toujours à l’infirmerie avec une crête en plumes roses, une queue de souris ou la peau bleue. Haussant les épaules à ces souvenirs gênants, la Serdaigle dépiauta un autre bonbon qu’elle suçota d’un air pensif.

▬ Non on me l’a jamais dit mais si je te gêne, tu sais quoi faire.
▬ Hum.
De plus en plus charmante. La Serdaigle pinca nerveusement ses lèvres. Elle savait que ses cousines l’appréciaient – enfin, Tamara, en tout cas – et elle avait sûrement des tas de qualité cachées, sans quoi Josh n’aurait jamais essayé de l’embrasser. Tout ce qu’elle voyait (avec un brin de mauvaise foi, certes), c’était qu’elle était, à son habitude, absolument charmante – quoi que légèrement intrusive, mais bon, on ne se refait pas – et qu’elle se faisait rembarrer. Qu’est-ce qu’il se passait, cette année, à Poudlard ? Les gens avaient tous pris des filtres les poussant à être désagréables ? London était sûrement derrière cette sombre affaire, encore une fois.

▬ De toute façon, je vois pas en quoi je serais utile a un club, jconnais personne et jsuis pas faite pour vivre en communauté.
▬ Si tu le dis, répliqua Astrid sur un ton égal.
Elle voulait bien se montrer gentille et ouverte, mais même sa bonté avait ses limites : elle avait beau être la marraine des pauvres et des mal-aimés à Poudlard, elle ne se souvenait pas avoir postulé pour le rôle de Mère Theresa à quelque moment que ce soit. Elle n’était pas vraiment en faveur de l’acharnement thérapeutique, pas plus que du masochisme. Et si la blondinette refusait catégoriquement de lui parler ou s’obstinait à se montrer désagréable… grand bien lui fasse.
▬ C’est un peu triste, de se considérer perdue pour la société à quatorze ans, observa-t-elle, détachée. Mais bon, c’est toi qui vois.
Et sans plus de cérémonie, la préfète se replongea dans ses piles de tracts, sans accorder plus d’attention à LA. L’ABSU d’un côté, l’ASM de l’autre. Il fallait qu’elle pense à en laisser quelques-uns dans la Salle commune, au cas où quelques consciences se sentaient prêtes à s’éveiller pendant le week-end.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Mer 11 Déc - 22:20

Invité

ACCIO PROFIL


Invité



    Bon ok… Ok… OK… Vous avez raison vous les spectateurs avisés, lecteurs assidus, sûrement très nombreux (la je m’étouffe devant mon écran en écrivant cela mais ça se voit pas hein, fais comme si rien ne s’était passé. Tiens ! Parlons du beau soleil d’aujourd’hui, il a la classe le soleil non ? Et la Reine des Neiges, c’est pas un Disney trop cooliloo ? Ah ? LA me fait signe de dégager donc ok je laisse a nouveau la place, mais je trouvais ça plutôt sympa le lieu hein… Ok ok je dégage le passage), donc bref, vous avez bien raison, j’étais pas des plus sympatoches avec ma ‘nouvelle copine’. Mais bon, elle arrivait d’un coup comme ça et deux possibilités du coup. Soit elle s’ennuyait beaucoup, mais vraiment beaucoup qu’elle s’était dit que le meilleur moyen qu’il y ai un peu d’actions dans le lot, ce serait de venir me tamponner le coquillage sévère, ou bien plus logiquement yavait un truc derrière tout ça. Mais a mon avis, jpouvais éliminer l’hypothèse du coup arrangé avec Josh. D’ailleurs j’avais déjà Maelan pour s’occuper des coups arrangés foireux, même après lui avoir dit une bonne centaine de fois que je n’en voulais pas, alors une deuxième, ce serait le pompon. Mais oui tu sais bien, celui dans les manèges qu’il faut choper. Toi tu te mets debout, tu mets tes bras bien en haut et la ce fils de mendiante syrienne remonte la corde avec le pompon au bout et t’as qu’une envie c’est de lui couper les orteils avec une tenaille et de lui foutre son micro degueulasse aux sons type foire a Basile dans le gosier… Hm hm j’étais allée une fois dans un manège et je crois que ça m’a un peu trop marquée jcrois.

    ¤¤¤ Hum ¤¤¤ Ouais je sais j’allais un peu loin dans la sociabilité exacerbée mais en même temps je ne savais pas trop comment communiquer normalement. Mais bon de toute façon, comme tout le monde elle allait jeter l’éponge et comme ça je serais tranquille, peinarde, seule sur ma table. Si certains avaient réussi a percer la carapace, comme Mara ou Maelan, j’étais pas prête a faire une session portes ouvertes pour tous les élèves de Poudlard hein. D’ailleurs, Mara m’avait déjà parlé d’Astrid une fois ou deux. Genre pour me dire que je devais aller vers elle si je voulais me joindre a des clubs, entrer dans le monde du social, faire des connaissances. Ouais enfin… Jsuis certaine de pas pouvoir réussir alors pourquoi tenter ?

    ¤¤¤ Si tu le dis. C’est un peu triste, de se considérer perdue pour la société à quatorze ans. Mais bon, c’est toi qui vois. ¤¤¤ Boumbadaboum tatatatata et ça c’était gratos pour ma pomme, histoire d’en faire une confiture bien tenace. Ceci dit elle avait peut être pas tort la refileuse de bonbons bizarres mais bons… Il faut bien avouer que j’avais encore plein de trucs a voir toussah, que jme refermais bien vite sur moi mais bon… ¤¤¤ C’est pas trop un choix… ¤¤¤ Euh j’avais dit ça sur un ton plus triste que prévu. Alerte émotion révélée, on se reprend gamine, t’es pas dans un coin sombre et perdu la, te laisse pas aller. ¤¤¤ Tu comptes y aller toi ? ¤¤¤ J’étais totalement absorbée par ces saloperies de tracts maintenant. Ca pouvait être intéressant au fond… Non ?


Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Sam 14 Déc - 19:56

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Astrid appliquait à merveille la technique dite « de l’autruche ». La tête dans le sable, elle ne s’occupait plus de rien. Si le sable était la table et que par « dans », on voulait dire « au-dessus, en train de faire des piles de tracts ». D’un geste assuré, la Serdaigle triait sa paperasse, faisant un tas de plus en plus conséquent des papiers dont la destination serait la poubelle de recyclage. Poubelle qu’elle avait fait instaurer à corps et à cris, pour le plus grand bonheur de tous les Gryffondor (les Serdaigle, depuis le temps, avaient l’habitude de ses crises et savaient qu’ils n’avaient que trop intérêt à courir se planquer). Elle faisait d’ailleurs travailler London sur un accessoire supplémentaire, un genre de sirène qui se mettrait à hurler à la surproduction de carbone à chaque fois que quelqu’un jetait un bout de parchemin dans la cheminée. Enfin, connaissant London, il était fort possible qu’il ait mal compris les instructions et qu’il soit en train d’élaborer une fusée. Ou une machine à fabriquer les fusées. Ou une machine à fabriquer les machines à … bref. Allez savoir.
Dans tous les cas, elle avançait rapidement, la pile restant à trier diminuant sensiblement. Astrid travaillait désormais en silence, puisque Lou-Ann ne semblait pas vouloir causer davantage. Si la troisième année décidait soudainement de se montrer sociable, Astrid lui pardonnerait sans aucun doute son manque total d’amabilité, mais elle n’allait pas non plus continuer à s’acharner.

▬ C’est pas trop un choix…
▬ Ah bon ?
Astrid reposa son stylo et regarda LA d’un air interrogateur. Est-ce que quelqu’un l’avait forcée à se montrer désagréable avec tous ses collègues ? Ou est-ce que c’était juste sa façon d’admettre qu’elle avait quelques difficultés à être à l’aise avec les autres ?
Ca n’avait que peu d’importance. LA n’était qu’une ado, avec tout ce que cette condition pouvait comporter – non qu’elle soit tellement plus âgée. Seulement, les problèmes de sociabilité n’avaient jamais été son truc (même si certains blonds se défendaient du contraire). Haussant les épaules, la Serdaigle se permit d’émettre un ou deux commentaires façon mamie-nova.
▬ A mon avis, tu te mets des barrières toute seule.

Et sur ces sages paroles, elle entreprit une campagne de télépathie intense. Transmettre des pensées positives, à la Joséphine Ange Gardien : mais nooon, tu n’es pas perdue pour la société ; les gens sont tes amis, il faut les aimer aussi ; les curly sont bons pour la santé ; brossez-vous les dents trois fois par jour et autre messages fort utiles. N’étant pas douée en légilimencie, elle aurait été bien incapable de dire si sa technique fonctionnait. Dans le doute, elle eut un ou deux froncements de sourcils extrêmement parlants (enfin, à son sens) afin d’appuyer son propos.                                                          
▬ Tu comptes y aller toi ?
▬ Absolument, renchérit-elle. Enfin, j’y suis un peu obligée, vu que je suis membre de plusieurs clubs. Mais ça me fait plaisir, corrigea-t-elle avec affolement. J’aime bien présenter ce qu’on fait aux petits nouveaux.
Avec un sourire engageant, Astrid fit glisser d’autres piles de tracts en direction de LA.
▬ Jette un œil, si tu veux, proposa-t-elle – un peu inutilement, dans la mesure où LA avait déjà commencé à zieuter le tout. Tu sais déjà ce qui t’intéresse ?
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Lun 16 Déc - 18:36

Invité

ACCIO PROFIL


Invité



    Bon la, il était clair que la piste (aux étoiles) du complot avec son frère pouvait être totalement écartée, puisqu’elle semblait totalement partie dans son histoire de papiers en tous genres et que les bonbons n’avaient pas d’effet néfaste, au moins a court terme. Bah ouais mes cheveux ne semblaient pas avoir changé de couleur depuis tout à l’heure et les siens non plus… Ouais je sais jsuis une détective hors pairs. Si déjà jpouvais écarter le risque de me faire remarquer plus que nécessaire en plein milieu de la salle commune moi ça m’allait parfaitement. Oui oui elle était encore la, la squatteuse, mais bon, en soi elle ne gênait pas des masses et elle avait l’air de se calmer niveau fps (Flot de Paroles a la Seconde) donc j’allais pas non plus la chasser a coups de batte cloutée aux orties, même si elle était bien cachée dans mon sac, prête a être dégainée en cas de problème. Et comme mon ponicorne volant attendait devant la fenêtre, s’il le fallait je prenais toutes les personnes de la pièce en brochette et je les finissais a coups de batte, jsuis une folle moi dans mon genre, et mon ponicorne était un tigre a dents de sabre dans une autre vie alors bon, ils pouvaient toujours essayer de s’en sortir les pauvres petits enfants, mouahahahahaha. Hm… Enfin bref.

    Bon revenons sur la gentillesse incarnée aka la taunteuse en chef de la journée, le moulin a paroles, la squatteuse et surtout la refileuse de bonbons bizarres en mode belle mère de Blanche Neige. Elle semblait prendre son pied, ou ptet juste passer le temps, en rangeant des papiers… Oo … Hm étrange… Hey ! Mais dis tout de suite que tu t’ennuies avec moi ! Non jplaisante, ce serait un peu abusé de dire ça. Mais ça pouvait être drôle aussi… Ouais mais jla connaissais pas assez pour sortir un truc drôle. Et puis vu comment j’avais fait tourner la conversation, jpense que c’était pas trop trop le moment pour se taper sur la cuisse en sortant ‘Eh Robert, tu t’ennuies ou quoi ?’ Et puis de toute façon y’avait pas de Robert en vue. Bon sinon elle en disait quoi de ma réponse a son tacle gratuit ? ¤¤¤ Ah bon ? ¤¤¤ Euh HELLO meuf on est pas tous du style a rappliquer sur une table pour faire un brin de causette avec quelqu’un qu’on connaît a peine. Bientôt qu’elle allait s’étonner que j’ai pas rouler une pelle direct a son frère après son excès d’amabilité. ¤¤¤ A mon avis, tu te mets des barrières toute seule. ¤¤¤ Et a mon avis si on était pas dans la salle commune jlui aurais mis la tête dans mes barrières histoire de lui refaire les dents façon Verdun. Whooo… On respire… On fait semblant de pas avoir entendu… Tout va pour le mieux.

    Bref passons a autre chose et oublions princesse amabilité deux secondes pour se concentrer sur les histoires de club. Au moins la elle n’allait plus me jouer la sérénade de la psy pour enfants gnagnagna… ¤¤¤ Absolument. Enfin, j’y suis un peu obligée, vu que je suis membre de plusieurs clubs. Mais ça me fait plaisir. J’aime bien présenter ce qu’on fait aux petits nouveaux. ¤¤¤ Elle faisait dans la charité alors ? Perso jpouvais même pas m’imaginer expliquer les actions d’un groupe auquel je ferais partie. Déjà parce que de base parler devant des gens que je ne connais pas, c’est pas ma dope, et en plus jsuis pas la pour servir les autres, genre vous voulez quoi avec ceci ? Un café noir et un donut ? Non mais très franchement… Ceci dit jtrouvais ça plutôt cool de sa part. En plus vu le nombre de mots d’affilée qu’elle avait prononcé elle avait l’air motivé. (Bah oui de base jlui avais juste demandée si elle y allait, pas de me faire le CV plus lettre de motiv hein…) ¤¤¤ Tu t’y es mise depuis longtemps ? ¤¤¤ Enquête. Filature. Démantèlement de réseaux.

    Bon au moins son sourire faisait pas trop peur… ¤¤¤ Jette un œil, si tu veux ¤¤¤ A vrai dire, jm’etais pas trop gênée depuis tout à l’heure mais bon, du coup j’y jetais un regard vraiment bien insistant, histoire de montrer ma marge de progression. T’as vu grande sœur, je sais lire ! ¤¤¤ Tu sais déjà ce qui t’intéresse ? ¤¤¤ O.O ¤¤¤ Euuuuh… ¤¤¤ La tout de suite elle me posait une sacrée colle. Hmmm… ¤¤¤ Bah de base, jsuis pas trop fan des idées de suprématie du sang toussah, mais sinon y’a pas un truc en rapport avec la nature ? ¤¤¤ Ouais sauver la fleur et puis l’ovin (oh oh oh (GEANT VERT !) le détournement de la veuve et l’orphelin est magnifique n’est il pas ?) ça me plaisait bien comme concept. Et sans trop m’en rendre compte (ouais la jvous le dis en y repensant et parce que jsuis un peu omnisciente comme fille), bah j’avais plissé les yeux et approché ma tête de la table, comme si j’étais intéressée quoi…


Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Mer 1 Jan - 19:03

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Puisqu’elle n’avait rien à faire qu’attendre, elle attendait. Guettant la tignasse brune de Livia dans le passage des Serdaigle – quelle idée, vraiment, d’avoir fait mettre deux tableaux. La Grosse Dame n’aurait-elle pas pu servir pour les deux ? En attendant, on rentrait dans cette Salle Commune comme dans un moulin. Même si fréquenter les Gryffondor au quotidien était plus agréable qu’elle ne l’avait d’abord anticipé (et pas grâce à London, qui semblait en profiter pour faire de chaque jour une nouvelle étape dans ses expérimentations foireuses), Astrid regrettait parfois le doux temps où les bleus étaient entre eux. Notamment parce qu’ils étaient bien plus silencieux que leurs collègues rouges et or, ce qui n’était de l’avis général pas grâce à elle. Bref.
Toutes ces considérations n’avaient pas fait avancer ni la discussion – ou non-discussion, selon le point de vue que l’on adoptait – ni Livia, qui restait invisible, au grand dam d’Astrid qui se retrouvait à jouer les Mamies Yoda et autres gourous alors qu’elle n’avait, au départ, que des objectifs très innocents (ouais, à d’autres).

▬ Tu t’y es mise depuis longtemps ?
Astrid fit claquer sa langue.
▬ Depuis la première année !
Sauf pour l’AWH, bien sûr. Vous deviez être majeur pour adhérer. Sauf si vous connaissiez intimement le président-directeur-empereur de l’association, ahum, et que par conséquent, vous étiez peut-être, je dis bien peut-être et de façon hypothétique, autorisée à être exploitée en tant que bizuth au moins quelques semaines avant votre anniversaire. Dans tous les cas, Astrid avait été recrutée assez tôt pour connaître à merveille les rouages de toutes les associations dont elle faisait partie. Assez, en tout cas, pour pouvoir proposer quelque chose d’intéressant à Lou-Ann.
▬ Euuuuh…
Enfin, pour tenter de lui proposer quelque chose. Devant cette avalanche d’informations, elle resta muette. Astrid voulait bien y mettre du sien, mais il allait falloir envisager de participer aussi.

▬ Bah de base, jsuis pas trop fan des idées de suprématie du sang toussah, - c’était déjà pas mal, comme départ. Ceci dit, même Alcide Hemingway n’affirmait pas directement « oh, moi je suis pour la suprématie du »… en fait, si, il le faisait. – mais sinon y’a pas un truc en rapport avec la nature ?
Astrid manqua de suggérer le Club des Amateurs de Nature, un dérivé sorcier de Chasse, Pêche, Nature et Tradition, avant de se rappeler qu’il avait fermé voilà déjà quelques années après que la moitié des membres ait été piétinée par un troupeau de blaireaux en déroute. Déroute provoquée par l’autre moitié des membres : une sombre histoire de succession et de pouvoir, tout ça.
▬ Si, maintenant que tu le dis, annonça la Serdaigle avec un sourire étincelant (pas du tout flippant, c’était pas son genre), j’ai peut-être quelque chose pour toi.
Elle tapota d’un air de conspiratrice la pile de tracts de l’ASM.
▬ Ya l’ASM – Angry Students Movement. Tu nous a sûrement déjà vus dans les couloirs. On s’occupe de pas mal de choses, y compris la nature. En ce moment, on a une campagne pour que les profs nous laissent utiliser du papyrus ou du papier recyclé au lieu du parchemin, parce que le parchemin est fait avec (elle roula des yeux) de la peau d’animal.
C’était pas horrible, ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Lun 20 Jan - 13:47

Invité

ACCIO PROFIL


Invité



    Bon en plus de venir m’embéter un brin, la jeune fille qui squattait actuellement ma table scrutait l’horizon, ouais bon il s’agissait juste du mur des portraits, passages interactifs façon portes chez Disney, mais j’exagérais si je voulais d’abord. De toute façon personne ne pouvait vraiment savoir ce que je disais alors bon stop hein. Et si elle, elle cherchait des yeux Livia ou autre, moi perso j’espérais à tout moment voir Minsy débarquer histoire de pouvoir prétexter d’aller lui parler et m’enfuir loin. Enfin tout ça c’était avant le drame. Avant que la vile traîtresse n’aiguise ma curiosité avec ses histoires de club. Ouais je savais pas trop encore si j’étais vraiment intéressée hein mais bon vu qu’elle me stressait un poil en bougeant tous ces papiers là… Non mais c’est vrai, au début je prenais ça pour du rangement histoire de s’occuper un peu parce qu’il fallait dire que j’étais pas la plus occupante des personnes durant ce dialogue –Ou plutôt monologue ouais- mais là ça frôlait la maniaquerie compulsive hein. Des ptits tas, des ptits tas encore des ptits tas.

    Bon j’avais un peu orienté la conversation, oui je sais mon boulot était merveilleux… Non c’même pas vrai que c’était elle qui avait tout fait jusque là oh ! :o ¤¤¤ Depuis la première année ! ¤¤¤ Le claquement de langue c’était obligatoire là ? Non mais même si ça m’intéressait un brin, sa manière d’ajouter des petits trucs sympas à ses paroles avait le don de m’énerver un peu. Mais bon le self-control était le maître mot non ? ¤¤¤ Ouais jpeux pas le deviner non plus. ¤¤¤ Ah bah non apparemment. Quant à savoir si le claquement de langue était réprobateur ou pas, les gars, vous allez vous calmer, jpeux pas le deviner hein. Bon on allait se rattraper hein. Fallait pas non plus abuser de la noix de coco parce que bon quand elle te tombe dessus depuis son arbre porteur tu rigoles moins. (Métaphore de qualité, jugez par vous-mêmes). ¤¤¤ Euh… Ouais enfin bon, t’étais motivée depuis le début alors… T’avais pas d’autres préoccupations dans la vie à 11/12 ans ? ¤¤¤ Ouais je savais j’étais du genre méga douée en terme de reprise de paroles un peu impulsives. J’y bossais tous les jeudis vers 8h. Le problème c’est que c’était uniquement jusqu’à 8h01.

    Bon sinon en attendant je l’avais orientée vers les histoires de faune et de flore parce que bon, même si je comprenais pas trop les histoires de sang pur toussah, je savais pas trop comment me placer en vrai. ¤¤¤ Si, maintenant que tu le dis, j’ai peut-être quelque chose pour toi. ¤¤¤ Merci bien ! On se revoit dans une semaine pour faire le point ? Mes yeux se plissèrent sur la pile de l’ASM qu’elle tapotait style ‘Regarde mon enfant, vois comment marche le monde’. Et attention mesdames et messieurs dans un instant ça va commencer, voici un nouveau monologue de Miss Ludwill. Go ! ¤¤¤ Ya l’ASM – Angry Students Movement. Tu nous a sûrement déjà vus dans les couloirs. On s’occupe de pas mal de choses, y compris la nature. En ce moment, on a une campagne pour que les profs nous laissent utiliser du papyrus ou du papier recyclé au lieu du parchemin, parce que le parchemin est fait avec de la peau d’animal. ¤¤¤ Ah ouais là j’avouais que écrire sur de la peau d’animal ça me dégoûtait, et d’ailleurs mon visage devait le montrer. ¤¤¤ Non mais c’est un peu abusé, j’y avais jamais pensé avant ! Jveux en- ¤¤¤ J’allais dire ‘en être’. Mais bon à ce moment très précis, deux gryff’ à qui je ne parlais jamais (et je vous défends de dire que de toute façon c’était rare que je parle à quelqu’un) venaient de faire tomber toutes les piles, et au passage plusieurs tracts par terre. Restitution de la scène. Plan 1 : Deux amis se chamaillent gentiment, l’un pousse l’autre. Plan 2 : Caméra arrière sur les deux amis, l’un pousse l’autre directement sur la table des deux comparses parlant de club. Plan 3 : Slow Motion sur les papiers qui s’éparpillent. Plan 4 : Façon Ally McBeal ou Scrubs on voit Louloute sortir un sabre et couper la tête des deux ex-Gryffondors avant de se rasseoir avec un sourire ravi. Fondu noir sur le visage souriant. Plan 5 : Retour à la réalité. (Pourquoi façon cinéma dites-vous ? Et pourquoi pas hein ?! Bref.) ¤¤¤ Mais vous êtes totalement dégénérés ou vous le faites exprès ?! Bande de c**s ! ¤¤¤ O.O Euh j’avais peut-être dit ça un peu fort. En plus comme je m’étais levée, poings fermés, ça permettait de se faire encore plus remarquer. Euh qu’est-ce qu’elle en disait Astrid d’ailleurs ?


Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Sam 25 Jan - 13:23

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

▬ Ouais jpeux pas le deviner non plus.
Si Astrid avait été n’importe qui d’autre, Lou-Ann aurait sans doute déjà traitée de tous les noms et laissée en plan. Elle était furieusement sympathique, quand elle s’y mettait. Et malheureusement, elle s’y mettait souvent. Heureusement, Astrid était elle-même et l’Astrid sauvage était d’un naturel gentil (et complètement distrait), si bien qu’elle n’accorda aucune attention à la mauvaise humeur de Lou-Ann. Il fallait bien dire qu’avec les sautes d’humeur de son amie Layla, elle commençait à avoir l’habitude.
▬ Euh… Ouais enfin bon, t’étais motivée depuis le début alors… T’avais pas d’autres préoccupations dans la vie à 11/12 ans ?
▬ Euh… non, répondit-elle en haussant un sourcil. Pourquoi, j’aurais dû ?
La petite Gryffondor était décidemment quelqu’un de très étrange. Non pas qu’elle soit la première à poser cette question – mais la plupart des gens prenaient l’engagement d’Astrid pour acquis et cessaient rapidement de s’étonner. Même sa mère la regardait juste d’un air blasé quand elle se lançait dans ses tirades. Sauf que sa mère parvenait généralement à la distraire en lui donnant une assiette de pancakes fumants. Oooh, pancakes, songea Astrid rêveusement, faisant passer temporairement tout le reste au second plan.

Mais la pensée de pancakes – oooh, pancakes – aussi appétissants puisse-t-elle être, ne suffisait pas à distraire Astrid de la gravité de la situation. Des animaux innocents, des petites bêtes qui n’avaient jamais rien demandé à personne, écorchés PRESQUE VIFS pour servir de grattoirs à plumes pendant les heures de cours des élèves de Poudlard. Une telle horreur ferait oublier n’importe quels pancakes. Lou-Ann en avait même oublié sa mauvaise humeur !
▬ Non mais c’est un peu abusé, j’y avais jamais pensé avant ! Jveux en-
En ? En-quoi ? Encore ? Encornet ? En parler ? En manger (pancakes ?) ? En pantalon à paillettes ? Lou-Ann devait se montrer plus claire, nom d’une bretelle !
L’arrivée inopinée de deux Gryffondor, qui semblaient décidés à embrasser au plus près la table sur laquelle LA et Astrid travaillaient, changea un tout petit peu la donne. Les papiers volèrent alors qu’Astrid se reculait précipitamment, histoire d’éviter un œil au beurre noir qui n’arrangerait sûrement pas ses problèmes.

Elle aurait bien réagit, traitant leurs mères de lamas ou quelque chose du même style, si Lou-Ann ne l’avait pas devancée en se levant, apparemment prête à en découdre. La vision de cette petite chose blonde, poings brandis, avait quelque chose d’assez étrange : comment quelque chose d’aussi petit pouvait-il être aussi hargneux ?
▬ Mais vous êtes totalement dégénérés ou vous le faites exprès ?! Bande de c**s !
Ouh. Se levant à son tour, Astrid endossa mentalement ses habits de Préfète de Serdaigle (non, elle n’avait pas de tenue particulière, n’en déplaise aux adeptes du fouet) et intervint à son tour.
▬ Hé, Lou-Ann, du calme, imposa-t-elle sur un ton tranquille. Les garçons, il va falloir se calmer aussi. Vous voudriez pas aller faire trois fois le tour du château ou un truc du même genre ? Certains essaient de bosser ici, acheva-t-elle en embrassant d’un geste le reste de la salle commune.
Se retournant vers Lou-Ann, Astrid l’invita d’un second geste à se rasseoir.
▬ Des petits problèmes de violence, peut-être ?

Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Mar 28 Jan - 16:35

Invité

ACCIO PROFIL


Invité



    Si j’avais su au début que de simples pancakes auraient pu la faire aller dans une autre pièce, j’aurais bien demandé à Tamara d’en faire et de l’attirer avec un truc genre un ventilateur sur les gourmandises fumantes style ‘Aie confiannnnce’, mais bon maintenant je m’étais presque habituée à la présence de la préfète et puis comme elle m’intéressait avec ses histoires de club, j’allais pas monter un plan diabolique contre elle maintenant hein ! Je pouvais être gentille aussi quand jvoulais. Comment ça vous en doutez ? Oh ! Je vous permets pas. ‘Fin bref… ¤¤¤ Euh… non, Pourquoi, j’aurais dû ? ¤¤¤ Ah ouais ? Bah jsais pas mais bon, perso jvoyais pas tous les premières années se ruer sur la moitié des clubs existants à Poudlard histoire de soutenir leurs valeurs morales. Enfin bon, même en première année jparlais pas aux trois quarts des élèves mais j’avais eu le temps de les observer un brin quand même… ¤¤¤ T’étais vachement mature alors parce que j’en vois pas beaucoup qui à 11 ans s’occupent de ce genre de choses. ¤¤¤ Bah ouais, c’était plutôt les billes pour les garçons et les One Direction pour les filles non ? Enfin jparlais plus pour le monde moldu mais disons les Chocogrenouilles pour les mecs et un groupe de sorciers guitaristes à choucroute fournie pour les filles, ou un truc du genre quoi ! ‘Fin de toute façon j’étais pas des plus calée en truc de préadolescents même si j’en étais une…

    Bref, on en était au club des étudiants vénères quand la cinématique du drame (cf. plus haut) vint tout chambouler. Du coup, j’étais debout, prête à en découdre s’il le fallait et fusillant du regard les deux perturbateurs. Bon jm’étais un peu laissée emporter et c’était ptet pour ça qu’Astrid s’était levée juste après moi pour dire. ¤¤¤ Hé, Lou-Ann, du calme ¤¤¤ Mais enfin! ¤¤¤ Action. Réaction. J’avais sorti ça d’un coup comme une gamine que j’étais, façon jme fais engueulée par mon père donc je proteste. Mais en vrai elle avait peut-être raison. ¤¤¤ Les garçons, il va falloir se calmer aussi. Vous voudriez pas aller faire trois fois le tour du château ou un truc du même genre ? Certains essaient de bosser ici ¤¤¤ Mes yeux se plissèrent un brin vu que j’examinais la serdaigle agir. J’avoue que j’étais un peu impressionnée par le fait qu’elle se fasse respecter sans renvoyer bouler ou sortir les poings façon Rambo… Perso j’avais plus été habituée à ça à l’orphelinat, même de la part des gérantes qui n’avaient pas le courage ou l’envie de jouer au pédagogue. Elles étaient plus du style punitions en tout genre. Et puis dans une bande de gamins sauvages, c’était plus à celui qui sortait les griffes qu’à celui qui s’imposait par le respect. Hey mais au fait les deux tarés ! Un regard noir vers eux mais ils l’avaient déjà écoutée et étaient repartis ailleurs avec un ptit ‘désolé’. Donc ça marchait vraiment ce truc ? Ouais ‘fin c’était pas pour autant que j’allais m’y mettre du jour au lendemain mais ça donnait à réfléchir.

    Nouveau regard vers Astrid, un peu gênée… Bon j’m’asseyais parce qu’elle me le disait parce qu’en temps normal j’aurais plutôt pris la fuite dans la direction opposée des deux assaillants partis, mais bon, elle avait gagné mon respect… ¤¤¤ Des petits problèmes de violence, peut-être ? ¤¤¤ Ouais elle AVAIT gagné mon respect… Ouais ptet bien qu’elle avait raison mais c’était pas la conversation que je voulais avoir. En vrai j’avais envie de rien dire là. En plus je sentais bien les regards sur moi. J’étais sure que les rires à droite c’était pour moi. Et les chuchotements. >< Mon cerveau criait FUITE là… Jfais quoi ? ¤¤¤ Désolée… ¤¤¤ J’avais marmonné ça à moitié dans ma barbe. ¤¤¤ C’est sorti tout seul... ¤¤¤ Et non vous avez certainement mal entendu. Je ne m’étais pas du tout excusé d’avoir réagi violemment. >< Raaaah… En plus c’était quoi cette posture à deux balles, genre tête baisée, me mordant assez durement la lèvre. Jmen voulais vraiment ou quoi là ? De toute façon, Astrid allait certainement partir non ? Ah mais ses papiers ? Du coup, jm’étais relevée précipitamment en faisant tomber ma chaise en arrière au passage pour ramasser les papiers par terre. Au moins je m’occupais les mains comme ça, ma gêne passerait inaperçue. ¤¤¤ J’en ai oublié? ¤¤¤ J’avais tout ramasser hein? Tu n’as pas remarqué que tu m’avais un brin troublée hein ? Et les oiseaux dans le ciel, ils sont beaux hein ?


Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Jeu 30 Jan - 21:22

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Discuter avec Lou-Ann était comme mener un voilier avec une quille immense au milieu des épaves : très dangereux, demandant beaucoup de concentration et potentiellement létal. Au moins n’y avait-il pas de requins. Quoi que… Il fallait qu’elle pense à vérifier les dents de Lou-Ann, à l’occasion. Si elle avait trois rangs de dents pointues, il lui faudrait songer à fuir. Et même si elle n’avait qu’une rangée de dents normales, Astrid commençait à comprendre pourquoi Josh s’était pris un pain avant de fuir. Et pourquoi il refusait catégoriquement de parler de l’humiliation que la Gryffondor lui avait subir.

▬ T’étais vachement mature alors parce que j’en vois pas beaucoup qui à 11 ans s’occupent de ce genre de choses.
Astrid s’abstint de répondre. Pour tout dire, à l’âge de onze ans, elle n’était rien qu’une grosse fayotte (l’uniforme bien repassé en moins) qui se ruait en cours et discutait toutes les affirmations des professeurs avec l’air de tout savoir sur tout. En y repensant, elle se demandait comment il était possible qu’elle ait encore des amis après s’être montrée aussi insupportable. Il fallait croire que la mémoire collective était du genre clément.
▬ Ouais, finit-elle par marmonner un petit geste de la main.

Puis advint le petit incident. Astrid vit Lou-Ann se transformer en une toute nouvelle chose, plus proche de la harpie que de la sage petite étudiante. Laquelle harpie n’avait pas l’air très heureuse qu’elle laisse fuir les deux abrutis qui les avaient percutées.
▬ Mais enfin !
La préfète lança un regard noir à la petite blonde. Oui, les regards noirs, elle savait faire aussi. Elle était moins douée (manque d’entraînement, tout ça) : ses petites sœurs étaient bien plus douées pour imposer leur point de vue qu’elle. N’empêche qu’elle avait eu à gérer cinq petits frères et sœurs et n’avait pas peur des crises de rage des plus jeunes. Alors pour l’instant, tout ce que Lou-Ann avait à faire, c’était se rassoir, rester tranquille et se taire jusqu’à ce que la question soit réglée.

Une fois les deux mecs dégagés, Astrid se rassit et regarda distraitement Lou-Ann.
▬ Désolée… C’est sorti tout seul...
Soudainement, l’idée d’inclure Lou-Ann dans l’ASM ne lui semblait plus être la meilleure idée du monde. Ils avaient suffisamment de problèmes avec l’administration et leurs camarades étudiants sans en plus avoir à gérer les frasques de leurs plus jeunes recrues. En même temps, l’ASM se faisait un devoir d’accepter tout le monde – si eux commençaient à rejeter les autres, on ne s’en sortirait plus. Même Astrid commençait à culpabiliser à l’idée de laisser cette ado, souffrant visiblement de difficultés sur le plan social (et affectif ?) toute seul au motif qu’elle menaçait de tuer tous les garçons qu’elle croisait sur son passage. Surtout qu’elle semblait vouloir s’amender. Avec un soupir, Astrid se pencha à son tour et aida Lou-Ann à empiler les tracts.
▬ J’en ai oublié ?
▬ Ne t’inquiètes pas. Elle se redressa. Tu sais, peut-être que tu devrais t’engager de quelque chose d’un peu plus militant…Elle retint un « Si tu as de la colère à exprimer contre quelqu’un ». Inutile de remuer le couteau dans la plaie (elle n’avait pas envie de se faire mordre). T’as déjà entendu parler de l’ABSU ? L’Anti-Blood-Supremacy-Union ? Ceux qui essaient de botter le cul de la Pure Blood League ? C'est un peu plus... musclé, peut-être que ça te plairait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Ven 14 Fév - 17:18

Invité

ACCIO PROFIL


Invité





    Non mais très franchement c’était vraiment impressionnant ce truc de respect de préfète. Non parce que bon j’en avais vu des gens se faire respecter, mais soit l’âge expliquait largement, soit ils s’expliquaient d’une autre façon (ref. plus haut avec les poings toussah toussah). Ennnfiiin bref, après l’ordre, le regard noir vers moi me dissuada de continuer et vous savez la suite hein ! Excuses et gêne, bref des choses qui n’étaient pas vraiment vraiment mon genre habituellement, et du coup jsavais pas trop comment réagir et l’idée de la fuite continuait à trotter dans ma tête, et même à galoper si vous voulez tout savoir. Bon sinon je rangeais un peu les papiers histoire de m’occuper tout en réfléchissant très clairement à la manière de partir sans vexer en plus Astrid. Non parce que bon vexer son frère, ça m’avait pas trop dérangée vu ce qu’il avait fait mais là, c’était plus pareil. Et Josh n’était pas pareil non plus d’ailleurs. Enfin jdisais ça… La voix de Maelan résonnait bizarrement en disant ‘Est-ce que t’as vraiment essayé de le connaître au moins ?’. Bah déjà il avait de la chance que je lui avais parlé oh… (Non non non c’était pas déplacé et non non non je ne me changeais pas discrètement les idées. Enfin bon j’étais pas seule donc il fallait bien qu’à un moment elle me rappelle à la réalité la dictatrice des clubs. ¤¤¤ Ne t’inquiètes pas. ¤¤¤

    Bon on avait ramassé tous les tracts vu qu’elle m’avait un peu aidé et du coup, je pensais qu’elle allait me demander de partir maintenant (Enfin bon, ceci dit, c’était elle qui avait squatté au départ hein… Mais bon à ce moment là je me sentais plus mal à l’aise qu’elle je crois, quoique…) ¤¤¤ Tu sais, peut-être que tu devrais t’engager de quelque chose d’un peu plus militant… ¤¤¤ Jm’attendais presque à une suite un peu cinglante mais comme je lisais pas vraiment dans les pensées, je pouvais pas trop deviner mais y’avait quelque chose dans son ton, comme une suite prévue mais pas réalisée. ¤¤¤ Euh… ¤¤¤ Sinon je pouvais la laisser finir aussi. Mais rien que le fait de dire ‘un peu plus militant’, ça aiguisait ma curiosité d’un côté et d’un autre ça me disait rien de me lancer dans des histoires de guerres intestines parce que bon j’avais très clairement déjà vécu ça dans mon enfance et du coup, si je pouvais éviter. Et en même temps, si on me donnait une bonne raison… ‘Fin jdis pas que j’étais encore influençable hein (Tu te calmes parce que c’est ptet un peu vrai mais chuuuut, j’étais jeune encore oh), mais bon y’avait des trucs qui valaient le coup de se battre non ?

    ¤¤¤ T’as déjà entendu parler de l’ABSU ? L’Anti-Blood-Supremacy-Union ? Ceux qui essaient de botter le cul de la Pure Blood League ? C'est un peu plus... musclé, peut-être que ça te plairait plus. ¤¤¤ (Et là, vu que je joue avec Alcide en parallèle, il faut que je la joue fine pour ne fermer aucune porte à mon perso, tu vois le supplice ? Allez here we go !) Ah ouais, les histoires de sang. Comme j’avais certainement dit avant, jtrouvais ça vraiment bizarre de prôner la pureté du sang. Non mais c’est vrai ils étaient tous sorciers de base. Ok les moldus et les cracmols étaient un brin en dessous parce qu’ils ne pouvaient pas faire autant que nous (Et j’avais pu le voir dans ma jeunesse hein), mais les sangs-mêlés et enfants-de-moldus avaient des pouvoirs aussi non ? Et en même temps la baisse du pouvoir n’était pas justement due au mélange des sangs ? Y’avait peut-être une histoire du genre hein… Hm c’était vraiment compliqué de se faire une idée précise sur cette question étant donné que tout le monde avait un parti pris très ancré sur le sujet… (Ouuuf, j’espère que ça passe, j’y ai pensé plusieurs jours, mais au moins ça me fait de la distraction au boulot *out* Bon allez je repasse à LA pour de bon !) ¤¤¤ Jsuis pas encore vraiment fixée sur toutes les questions de sang à vrai dire, je sais pas trop quoi en penser encore… ¤¤¤ Comment ça j’avais le temps en trois ans ?! Bah la chose sociale c’était pas trop mon truc si vous aviez pas deviné. Allez *.* Donne moi ton avis, fais partager ton savoir. Je veux savoiiir, montre-les moi ! (Prendre la voix de Phil Collins)



Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée Lun 17 Fév - 22:06

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

▬ Euh…
Astrid avait l’impression de marcher sur des œufs. Trois pas en avant, dix pas en arrière. Et le tout en souriant pour ne pas faire fuir la gamine. Toujours mesurer ses mots, faire l’équilibriste… Autant de choses auxquelles Astrid n’était pas vraiment habituée. On lui reprochait plutôt, à l’inverse, d’avoir le verbe trop franc ou de manquer de tact. Vous savez ce qu’on dit, chassez le naturel ? Astrid l’avait chassé un peu trop longtemps et commençait à sentir sa langue la démanger. Elle mourrait – de faim, d’abord – et d’envie de secouer Lou-Ann pour lui remettre les idées en place. La gamine avait du potentiel ! Pourquoi le gâcher en s’escrimant à faire l’ado maussade ? A s’énerver sur des mecs qui jouaient et finissaient par heurter les tables ?
Poussant un soupir, la Serdaigle attendit patiemment la réponse de Lou-Ann, tapotant nerveusement du pied par terre. Elle pensait que l’ABSU saurait lui donner un cadre (peut-être même des amis, on pouvait rêver) ; mais il ne fallait pas brusquer le lapin qui partait à temps ou il se transformait en tortue, comme disait le proverbe moldu. Dans cette configuration, Lou-Ann était bien sûr le lapin-tortue, même si la ressemblance physique n’était pas des plus frappantes.
Lapin-tortue qui avait de toute évidence dévoré des carottes hallucinogènes : la réponse qu’Astrid attendait n’était pas tout à fait celle-là.
▬ Jsuis pas encore vraiment fixée sur toutes les questions de sang à vrai dire, je sais pas trop quoi en penser encore…
Pardon ? Paaardon ?
Astrid n’eut même pas la présence d’esprit de lever un sourcil de façon interrogative ou autre mimique sexy. A la place, elle ouvrit la bouche et la referma, tel le poisson rouge commun.
▬ Tu ne sais trop quoi en penser, répéta-t-elle d’une voix qui se voulait tranquille (sans être très crédible, ceci dit).
Il fallait qu’elle se calme. Qu’elle ne savait pas trop quoi en penser ne voulait pas dire qu’elle adhérait à la PBL ou qu’elle chassait des moldus pendant son temps libre. Il existait des tas de gens très bien qui n’éprouvaient pas le besoin de s’enrôler dans les rangs de l’ABSU – sans quoi leur travail serait bien plus facile.
▬ Et bien, si tu décides que ça t’intéresse de défendre les droits de ceux qui se les font piétiner… On sera là.
Astrid prit une grande inspiration. Cette conversation la mettait sur les nerfs, elle s’agitait inutilement et sans raison. Parler aux gens n’était habituellement pas aussi difficile, mais avec Lou-Ann… Chassant les nuages de son esprit, elle s’employa à penser à autre chose. Pas des pancakes, cette fois, puisque son estomac se rappelait vigoureusement à elle à chaque seconde qui passait. Elle pensa petites fleurs bleues, plage au Sud, nourriture un peu quand même, et quand elle revint à l’instant présent, elle était de nettement meilleure humeur, prête à discuter.
▬ En attendant que tu… décides de ce que tu penses, l’ASM est là si tu veux toujours t’engager dans quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: (la) c'est ta sœur la rentrée


ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

(la) c'est ta sœur la rentrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [THEME - PV] J'ai raté mon entrée à défaut de ma rentrée !
» Un mois de retard pour la rentrée
» Un costume bien taillé pour la rentrée
» Grand bal de rentrée
» Discours du Directeur et du Ministre le soir de la rentrée .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives RP-