Pas content, pas content [banane] ! (OUVERT A TOUS)

Aller en bas

Pas content, pas content [banane] ! (OUVERT A TOUS)

Message par Invité le Jeu 7 Nov - 19:11



Pas content, pas content !


SUJET OUVERT A TOUS
Les membres de l’ASM fichent le bazar (il était temps) !
Élèves comme professeurs, membres ou non de l’ASM, peuvent réagir, sur un post seulement ou en répondant vraiment sur plusieurs posts :) N’hésitez pas, on ne mord pas (enfin si, mais que les vilains).

La porte claqua sur la veste d’Astrid, l’attirant en arrière. Elle décoinça le pan de son blazer coincé dans le chambranle en grommelant avant de prendre la tangente.
L’année avait commencé depuis plusieurs semaines et tout doucement, octobre s’était installé. Les membres de l’ASM avaient laissé élèves et professeurs, anciens comme nouveaux, reprendre leur petit rythme routinier jusque-là, mais les choses étaient sur le point de changer. Ils avaient décidé de commencer en douceur, avec l’une de leurs thématiques favorites : la préservation des espèces animales et l’adoption de comportements plus respectueux envers la planète (ou plus respectueux en général – coucou Alcide).

La Serdaigle se rua dans les escaliers, manquant de se tordre les chevilles une fois ou deux, pour rejoindre le reste de son groupe dans la cour. Les pauses du mardi matin n’étaient pas le meilleur moment pour parler aux gens, qui étaient encore grognons du début de semaine, mais les choses ne faisaient qu’empirer à l’approche du week-end (globalement, les élèves étaient tout le temps grognons). Et aujourd’hui, les malheureuses victimes de l’ASM étaient les étudiants d’UFR – les petits couraient moins vite et avaient moins l’habitude, ils étaient plus faciles à attraper.
Astrid se planta devant la table que ses comparses avaient installée, à bout de souffle. Elle recula d’un pas et inspecta avec appréciation les banderoles qu’ils avaient commencé à déployer partout dans le couloir. L’emplacement était stratégique, situé entre le cloître et la cafétéria, de manière à pouvoir enquiquiner un max de monde. Elle s’empara d’un badge qu’elle épingla fièrement sur son uniforme – à vrai dire, il se perdait un peu dans la masse des badges et autres étiquettes dont sa cravate était recouverte, mais ça n’avait pas beaucoup d’importance – et s’empara d’une pile de flyers.

Sur les petits papiers brillants se détachaient en grandes lettres rouges les divers slogans de l’ASM, accompagnées de petites images particulièrement évocatrices d’animaux se tordant de douleur. De l’autre côté, un texte animé expliquait de façon concise la façon dont les animaux étaient élevés en batterie avant d’être écorchés pour que leur peau serve de parchemin.
Bon appétit.

▬ Salut, commença-t-elle sur un ton réjoui en se rapprochant de Moyreen, qui avait déjà commencé sa distribution en fusillant du regard ceux qui tentaient de s’échapper.
Pour être tout à fait honnête, la plupart des élèves se contentaient de lever les yeux au ciel, de prendre les tracts et de les jeter quelques mètres plus loin. Les espoirs de l’ASM se concentraient sur le fait que dans l’intervalle, les tracts prendraient vie et se mettraient à beugler des messages incendiaires incitant leurs utilisateurs à aller signer une pétition (une invention de London, qui s’était révélée assez merveilleuse, pour une fois).
▬ Désolée du retard. Ca va ? On a déjà quelques signatures ? Questionna Astrid, pleine d’espoir. J’ai pu en parler avec la professeur d’initiation à la médicomagie, elle a dit qu’elle ne voyait pas d’inconvénient à l’utilisation du papyrus ou du papier de chanvre si l’encre ne bavait pas trop. On en est où, du côté des tests pour la commande de matériel ?

Sans attendre de réponse, la brune commença à agiter des tracts sous le nez des étudiants qui passaient, serinant son refrain habituel.
▬ Signez la pétition ! Pour que les professeurs et les élèves utilisent du parchemin d’origine végétale et cessent de torturer des animaux ! Signez la pétition…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas content, pas content [banane] ! (OUVERT A TOUS)

Message par Invité le Ven 8 Nov - 14:24



Pas content, pas content !




Il n’y avait sans doute rien de plus motivant pour la jeune gryffondor en ce jour que de se lever pour mener une action avec l’ASM, si ce n’était bien évidemment un match de quidditch. Seulement, en ce jour, les deux portes paroles de l’ASM soit Astrid et Moygreen se devaient de mener une nouvelle action pour lutter contre l’utilisation des parchemins obligatoires dans les couloirs de cette école. C’était Astrid qui avait soulevé ce problème et la demoiselle en fervente membre d’ASM et FFA n’avait pu que soutenir cette cause. Autant dire que dès qu’elle avait été mise au courant elle s’était préparé à agir, c’est-à-dire en préparant aux côtés de son amie une pétition et une future action encore plus organisée qui marquerait les esprits des étudiants, bien entendu celle-ci était encore en préparation.

La jeune femme s’était levée ce jour-là d’extrême bonne humeur,  étant l’une des premières levées de son dortoir et déjeunant très rapidement pour rejoindre les locaux de l’ASM. Son sac à dos sur le dos elle état alors venu préparer leur action qui se devait se dérouler le midi, ces affaires de cours sur son dos. Les deux portes paroles de l’ASM pourraient réussir ainsi à obtenir le plus de signature au moment du repas, la quasi-totalité des étudiants allant se nourrir ainsi.  Ainsi, elle avait bien eu du mal à rester en place pendant ces cours du matin, impatiente de pouvoir arpenter les couloirs de l’établissement à la recherche de signatures pour défendre leurs causes légitimes.  Il fallait dire que son cours de Duel avancé n’avait rien de bien intéressant en cette matinée, surtout pas alors qu’elle pouvait changer le monde grâce à cette pétition ou du moins protéger des créatures magiques. Il n’y avait résolument pas de petites actions, chacune d’entre elles se trouvait toujours plus intéressantes que jamais.  Ainsi, expliquant la situation à son enseignant, elle avait réussi à finir plus tôt ces cours et était partie installer la table et l’ensemble des pancartes, des slogans, des images animées qui devaient interpeller l’ensemble des étudiants. Les flyers en main, à peine était-elle arrivée qu’elle était venue harceler chaque étudiant qu’elle pouvait interpeller leur tendant ce flyer, ne leur laissant rarement le choix.

Elle ne put qu’être ravie alors de voir Astrid apparaitre dans son champ de vision, lui offrant un beau sourire avant de distribuer à nouveau ces flyers, n’allait pas croire que certains étudiants allaient y échapper parce qu’elle saluait son amie.  Moyreen était résolument une coriace et ne laisserait personne à travers ces filets, comptant bien assurer la signature de leurs pétitions qu’elle porterait elle-même à la directrice lorsqu’il serait temps de le faire. Si la directrice refusait de changer leurs habitudes en ce qui concerne les parchemins, elle allait devoir supporte la persévérance et la détermination de l’ASM.   La gryffondor ne put qu’être ravi d’entendre son ami lui annonçait que la professeur d’initiation à la médicomagie acceptait l’utilisation du papyrus. Elle ne put que hocher la tête alors et venir répondre aux questionnements de son amie : « Tout va bien ici, j’ai réussi à obtenir une quinzaine de signatures depuis que je suis arrivée soit une vingtaine de minutes. Ce n’est pas énorme mais, j’ai réussi à convaincre plusieurs personnes, cela est déjà un grand pas. Je suis ravie d’apprendre que la professeure d’initiation à la médicomagie est accepté ! J’ai pu en parler aussi à la professeure de Métamorphose avancée qui m’a dit qu’elle y réfléchirait et qu’elle me dirait sa décision au prochain cours, je crois l’avoir convaincu. Elle m’a dit qu’elle en parlerait avec les autres professeurs dans la salle de pause… on peut y croire alors je pense !  Je n’ai pas eu encore de nouvelles par rapport aux commandes de métériel, dès que nous aurons terminé, j’irais jeter un coup d’œil. »

A la fin de ce long discours, elle chercha à nouveau des flyers  sur le bureau et vint en distribuer sans perdre espoir une seule seconde. Elle vint alors à son tour reprendre la parole fortement, n’étant de toute manière pas timide et ayant une voix assez portante : « Si vous souhaitez changer les choses dans cette école et permettre à des centaines de milliers d’animaux d’avoir une meilleure vie, de vivre dignement venez signer ! Arrêtons de nous voiler la face derrière notre égoïsme ! Utilisons des parchemins d’origines végétales pour sauver la faune et la flore de notre planète !  Adoptons un mode de vie plus écologique !  »

Tenue de Moyreen




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas content, pas content [banane] ! (OUVERT A TOUS)

Message par Invité le Sam 9 Nov - 11:45

▬ Tout va bien ici, j’ai réussi à obtenir une quinzaine de signatures depuis que je suis arrivée soit une vingtaine de minutes.
Voilà qui était précis. Astrid esquissa un sourire avant de décocher un regard noir à quelqu’un qu’elle connaissait et qui tentait de s’esquiver en se cachant derrière la haute silhouette d’un Pouffsouffle d’UFR 3.
▬ Adam, je te vois, grinça-t-elle en agitant sa baguette d’un air menaçant en direction dudit garçon avant de reporter son attention sur Moyreen, qui continuait de discourir.
▬ … j’ai réussi à convaincre plusieurs personnes, cela est déjà un grand pas.
Astrid hocha vigoureusement la tête. Plus ils auraient de signatures, plus ils auraient de poids dans les négociations avec les professeurs. Elle-même avait du mal à comprendre comment quiconque, une fois renseigné sur les conditions d’élaboration du papier parcheminé, pourrait choisir de continuer à l’utiliser.
▬ Je suis ravie d’apprendre que la professeure d’initiation à la médicomagie ait accepté ! J’ai pu en parler aussi à la professeure de Métamorphose avancée qui m’a dit qu’elle y réfléchirait et qu’elle me donnerait sa décision au prochain cours, je crois l’avoir convaincue. Elle m’a dit qu’elle en parlerait avec les autres professeurs dans la salle de pause… on peut y croire alors je pense !  Je n’ai pas eu encore de nouvelles par rapport aux commandes de matériel, dès que nous aurons terminé, j’irais jeter un coup d’œil.
▬ C’est pas très urgent, soupira Astrid d’un ton désabusé. C’aurait été intéressant d’en avoir un peu plus pour que les gens puissent tester …
Elle jeta un coup d’œil à la table de l’ASM, derrière les deux filles, où des membres faisaient tester différentes sortes de papiers d’origine végétale aux rares curieux qui s’intéressaient à ce que les militants racontaient. Oh, la dure vie d’un jeune engagé, tout ça tout ça.

Apercevant d’autres étudiants qu’elle connaissait, Astrid se hâta de plier des tracts pour leur faire adopter une forme d’avion, qu’elle fit voler de façon à ce qu’ils aillent se prendre brutalement dans les cheveux de ses victimes. S’ils se figuraient pouvoir prétendre ne pas l’avoir vue, ils se fourraient la baguette dans l’œil jusqu’à l’omoplate.
▬ Je vous laisserai tranquille si vous signez la pétition, annonça-t-elle d’un ton espiègle, alors qu’une Serdaigle d’UFR faisait un écart en lui lançant un regard furibond.

▬ Si vous souhaitez changer les choses dans cette école et permettre à des centaines de milliers d’animaux d’avoir une meilleure vie, de vivre dignement venez signer ! Arrêtons de nous voiler la face derrière notre égoïsme ! Utilisons des parchemins d’origines végétales pour sauver la faune et la flore de notre planète !  Adoptons un mode de vie plus écologique !
▬ Eh, Moyreen, s’inquiéta Astrid en se rapprochant à nouveau de sa comparse. C’est peut-être pas la peine de tous les faire fuir en parlant d’écologie. Je pense qu’on aura plus de succès si on se limite à la torture animale. L’idée d’écrire sur de la peau de vache morte devrait pas les séduire plus que ça, une fois qu’ils auront réalisé ce que c’est.
D’un air fier, elle se retourna sur la plus grande des bannières qu’ils avaient affichée dans le couloir, qui présentait une animation de parchemin prenant une forme de chaton. Les chatons, ça marchait à tous les coups. Pire que les bébés chouettes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas content, pas content [banane] ! (OUVERT A TOUS)

Message par Invité le Ven 29 Nov - 18:26


«Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, un seul péché irrémissible, l'ennui.» Voilà ce qu'Oscar Wilde avait écrit il y a de ça ... un certain nombre d'années. Et sans qu'il n'en ait réellement conscience, cette vérité générale avait été le moteur de Samaël Lewis toute sa vie durant. Ses choix de carrière comme de vie lui avaient été dicté par cette peur impérieuse, d'un jour, se rendre compte qu'il n'avait pas assez vécu, pas assez vu, pas assez fait. Toujours en mouvement, l'ex Auror également ex-chasseur de primes et actuel collectionneur de femmes n'était jamais resté bien longtemps au même endroit, sauf si une raison l'y poussait. Une très bonne, s'entend. Alors, l'imaginer en Directeur restant des heures durant derrière son bureau, pour beaucoup, cela relevait de l'impossible... Et ils n'auraient pas eu tort. Car Samaël Lewis était incapable de rester en place. Aujourd'hui plus que jamais. Depuis le matin, il était fébrile. Pas d'élèves en retenue à se mettre sous la dent, pas de missions en extérieur requérant expressément sa présence, pas non plus de conférence à seconder ou de sortie à préparer... Rien. Nada. Niet. Que nenni. Et j'en passe. Il avait fait un détour par sa salle bien-aimée mais n'avait trouvé aucun de ses padawan avec lesquels croiser la baguette ou le fer... Même sa chère Aly avait trouvé mieux à faire que de lui casser les pieds, aujourd'hui, et donc, pas la même occasion, le divertir (mais jamais ô grand jamais lui aurait-il un jour avoué qu'elle embellissait ses journées même en lui prenant la tête). Comble du désespoir, il avait même failli passer par son bureau et s'adonner à une quelconque tâche administrative qu'il retardait depuis un mois... C'était dire combien il s'emmerdait !

La vie à Poudlard, il fallait bien le dire, était beaucoup moins palpitante que celle qu'il menait jusqu'alors à sillonner le globe, vivant des aventures plus périlleuses les unes que les autres. Sauf si on considérait périlleux de prendre sur le fait des élèves après le couvre-feu et de leur faire la peur de leur vie en leur mordant les mollets. Il avait bien failli se faire crever l'oeil en se prenant un sort en représailles, une fois... Mais, bon. A part ça, l'ensemble des journées étaient tout de même relativement tranquilles, il fallait le dire. Désespérant, vraiment. C'est la réflexion qu'il se faisait lorsqu'il déboucha sur un couloir très encombré. Avisant un attroupement à l'autre bout, il déchiffra les banderoles et diverses bannières d'un oeil perplexe - comme si ce genre de causes l'intéressait... - avant de voir une animation, ma foi, plutôt drôle,à base de parchemin et de châtons... Qui le fit d'abord sourire avant de faire soudain tilt dans son esprit. Rebroussant chemin, il se transforma alors à l'abri des regards, pour reparaître sous sa forme la plus gracieuse (enfin, non pas qu'il ne soit pas gracieux d'ordinaire, hein). Se faufilant d'un pas vif entre les élèves, il réussit à éviter de se faire marcher dessus pour, d'un bond leste, venir sauter sur le rebord d'une fenêtre, à hauteur d'une grande brune qui ne l'avait même pas entendu s'y poser. L'oeil malicieux, il l'observa un instant avec flegme, attendant qu'elle le remarque... ce qu'elle ne fit pas.

« Maeow. » Commença le Félirecteur, de sa voix la plus convaincante, mais avec le brouhaha ambiant, il était dur de se faire entendre... « Maeow ? Maeow... »

Un poil exaspéré, Chatmaël produisit un bruit de gorge mécontent. HEHOOO, j'suis là, nom d'un chat ! Il s'étira, commençant à faire ses griffes sur le bord puis, tournant en rond sur son rebord de fenêtre, prit une bonne inspiration avant d'entonner, cette fois, un miaulement presque digne d'un rugissement - ce qui, selon lui, aurait dû réussir à lui attirer un minimum l'attention de la demoiselle, à moins qu'elle soit sourde comme un pot (allez savoir !).

« MAAAEEEEOOOOOW. »

Plutôt content de sa prestation, il arbora ensuite un regard tout mignon tout en la fixant, la queue battant l'air, son expression disant quelque chose comme coucou je suis une peluche vivante, je suis mignon et je veux bien t'aider dans ta cause en étant ta mascotte... parce que, bon, certes je m'ennuie à mourir, mais en plus ça peut être drôle, et je peux aussi mordre les gens pas gentils qui veulent pas prendre tes tracts. Oui voilà, ça disait à peu près ça.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas content, pas content [banane] ! (OUVERT A TOUS)

Message par Invité le Dim 1 Déc - 21:19



Pas content, pas content !




Le but de cette journée était de faire découvrir aux autres élèves la problématique des parchemins, un problème qui en soit méritait l’attention de l’entière population de l’école, étudiant et enseignant confondu. C’était sans doute ce qui l’enchantait le plus dans cette cause. La jeune femme avait une passion inconditionnée dès lorsqu’il s’agissait de la plaidoirie… sans doute serait-elle la première à agir, n’ayant nullement peur de quoique ce soit, ni de personnes. Dès lorsque nous avons une raison de nous battre, nous ne perdons jamais de notre force de combat.

Ainsi, elle n’avait pu qu’être ravi  de voir Astrid arrivait pour le renfort, l’aidant alors à rallier le plus d’élèves dans le but soutenir leur cause légitime.  Son amie lui confirma alors qu’il aurait été intéressant d’avoir plus de papiers, un fait que la demoiselle comprenait aisément dans la mesure où ils pourraient démontrer qu’il était possible d’écrire sur d’autres matières que ces parchemins. Sans doute qu’à la prochaine action, auraient-ils plus de matériels.

Ainsi, sans doute bien trop engagé dans son discours la demoiselle tendait de nombreux tracts au fur et à mesure qu’elle déblatérait son discours altermondialiste. Un discours peut-être trop engagé, mettant peut-être leur cause en recul vis-à-vis de son côté altermondialiste. Avoir des parents très militants dans pas mal de causes n’aidait certainement pas à calmer son engouement, après tout, on lui avait toujours dit d’être toujours passionnée et convaincante.

Seulement, l’engouement qu’elle avait semblait peut-être un peu inapproprié aux yeux de son amie. Ce fut elle d’ailleurs qui lui intima de se recentrer sur la torture animale, l’idée d’écrire sur de la peau de vache morte ne devait nullement plaire à quiconque. La jeune femme ne put qu’acquiescer simplement, distribuant à nouveau des tracts. Elle vint cependant indiquait à son amie « Je crois que je suis un peu trop convaincu par mes idéaux. Je vais faire de mon mieux alors pour tenter de calmer mon engouement ! Il ne faudrait pas que j’effraie les autres étudiants !» Termina-t-elle dans un doux sourire avant de se lancer dans un autre discours, emportant d’autres élèves près du stand pour les convaincre dans leurs tâches.

L’arrivée d’un chat ne put que l’amuser près des animations de parchemins. Comparer un chat à des parchemins, il n’y avait sans doute rien de plus merveilleux pour convaincre les sorciers et n’importe qu’elle être humain. Bien que la demoiselle préférait convaincre aisément ces collègues sorciers avec un discours mais, cela n’était dû qu’à son caractère. Ainsi, le chat s’intéressant plus à Astrid qu’elle, celle-ci vint simplement attraper un autre étudiant et lui montrer cette animation qui devait le convaincre de signer une pétition. Personne ne pouvait la contredire là-dessus. Elle indiquant cependant à son amie au loin : « Astrid... je crois que tu as réussi à charmer ce mignon petit chat ! »






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas content, pas content [banane] ! (OUVERT A TOUS)

Message par Invité le Sam 7 Déc - 23:49

▬ Je crois que je suis un peu trop convaincue par mes idéaux. Je vais faire de mon mieux alors pour tenter de calmer mon engouement ! Il ne faudrait pas que j’effraie les autres étudiants.
▬ Ca me paraît être une bonne idée, acquiesça Astrid avec un sourire d’encouragement.
Moyreen était chou, avec sa bonne volonté. Elle avait beau être plus âgée qu’Astrid, celle-ci la voyait plutôt comme une égale que comme un mentor, avec son anglais châtié et son indignation visible. Astrid, elle, était plutôt du genre à menacer les gens de mort s’ils ne signaient pas sa pétition, ou à les suivre partout dans les couloirs jusqu’à ce qu’ils cèdent et acceptent de venir aux réunions. Ca n’était certes pas très diplomate, ni subtil, mais plutôt efficace.
▬ Peut-être que si on va par là, on peut les coincer dans un coin, expliqua-t-elle en se rapprochant.
Qui, quoi ? Elles avaient tout à fait le droit de tendre des pièges aux autres… puisque c’était pour la bonne cause !

Astrid s’éloigna à nouveau, un petit peu, pour continuer sa distribution. Elle offrait des badges à ceux qui semblaient les plus sincèrement intéressés – badge qu’elle avait clipsé discrètement sur la sacoche de London un peu plus tôt – et agitait sa pile de tracts d’un air menaçant en direction des autres. Elle vit passer plusieurs collègues de l’ABSU, qui semblèrent soudainement atteints d’une crise d’esquive aigüe et firent demi-tour sans demander leur reste. Quelle bande de petits joueurs, radota Astrid intérieurement. Heureusement, elle les oublia rapidement pour porter son attention sur d’autres élèves qui passaient. A tel point qu’elle n’entendit pas tout de suite les miaulements du chat qui s’était installé à côté d’elle.

« MAAAEEEEOOOOOW. »

▬ Astrid... je crois que tu as réussi à charmer ce mignon petit chat ! s’extasia Moyreen, non loin.
Ce mignon petit chat ? A d’autres ! Pour rugir comme ça, c’était sûrement un bébé lion, ou un truc du genre. Elle regarda d’un air suspicieux l’animal, qui faisait l’innocent en clignant gentiment des yeux. Elle le dévisagea avec un peu plus d’attention, perplexe. Il n’avait pas l’air de vouloir se jeter sur elle pour lui arracher les yeux dans son sommeil… Non, son air était plutôt celui du gamin espiègle qui meurt d’envie de faire des conneries.

▬ Ouais, on dirait bien. Elle se pencha pour se mettre à la hauteur de la bestiole. Bonjour, toi. Tu veux nous filer un coup de main ?
Il était trop chou. Pas chou genre « oh mon dieu il est trop trognon je ne peux pas résister à l’envie de le papouiller jusqu’à la fin de mes jours », comme avec un chaton, plutôt mignon dans le genre coquin, avec un regard facétieux. Le genre de chat qui vous donne l’impression que c’est lui qui décide, pas l’inverse.
▬ On pourrait en faire notre mascotte, proposa-t-elle gaiement à la cantonade.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas content, pas content [banane] ! (OUVERT A TOUS)

Message par Invité le Jeu 2 Jan - 16:31


"Mignon petit chat"... Et d'une dans la poche, uuune. Chatmaël se leva, s'étira et se mit à tourner en rond en regardant les deux jeunes femmes ... Il adorait provoquer ce genre de réactions. Ce n'était pas réellement une des raisons qui avaient motivées son choix quand il avait choisi de devenir animagus mais il devait avouer apprécier cet aspect inhérent à ses transformations. La seconde avait toutefois l'air un peu plus sceptique, c'est pourquoi il lui fit son regard le plus doux, comme du chocolat avec un coeur en caramel coulant.

« Bonjour, toi. Tu veux nous filer un coup de main ? » Tournant en rond de plus belle, il produisit quelques bruits de gorges sensés passer pour des ronronnements... C'est con, il arrivait pas encore à les faire sur commande. « On pourrait en faire notre mascotte. »

BINGO ! Les ronronnements redoublèrent, cette fois bien plus sincères. Il avait réussi à imposer sa volonté, comme bien souvent. Comme quoi, même sous sa forme féline, il gardait son pouvoir de persuasion... En plus d'un potentiel cuteness +1000. Se frottant à la main de la Serdaigle, il lui tourna le dos pour observer un instant son environnement proche en s'interrogeant... Qu'est-ce qu'une bonne mascotte aurait fait ? Apercevant une table où trônait de nombreux tracts, il y sauta d'un bond agile, regarda en direction des deux jeunes femmes avant de s'y asseoir. D'un port princier, il promena son regard bleu sur l'assistance avant de commencer à donner de nouveau de la voix, cette afin d'attirer l'attention des élèves qui passaient :

« MAAAAAEOW, MAAAAAAAAAAEOW, MAAAAAAEOOOOOW » Entonna-t-il joyeusement sur fond de ronronnements plus ou moins soutenus.

Puis, tandis que les regards se tournaient vers lui, il ouvrit de grands yeux tristes tout en tournant la tête vers l'animation. Cela fit son petit effet puisqu'une jeune fille commença alors à s'approcher avec une expression compatissante... Exactement l'occasion qu'il attendait ! Après un léger regard en direction de ses acolytes, il donna un coup de patte dans un tas de feuilles, faisant s'envoler quelques pages avant de, du bout des griffes, faire rouler une plume au bord de la table. Il darda ensuite son regard sur la jeune fille avec insistance.

« Maeow ? »

Elle approcha sa main de la plume, posant son autre main sur le haut de sa tête. Il se laissa caresser le haut du crâne de bonne grâce avant de battre l'air de la queue, rappelant à son bon souvenir les feuilles qui l'entouraient et qui ne demandaient qu'à être noircies... Signe, mon enfant, signe. D'autres personnes autour regardaient la scène avec amusement, s'étonnant du comportement de ce "chat militant". C'était le moment de frapper fort ! D'apporter de l'eau au moulin de leur cause ! Du moins, c'est ce qu'il aurait fait... Il se redressa donc, étendit ses pattes avant avec lenteur et tourna la tête sur le côté, remuant ses fesses en l'air avant de regarder derrière lui. Alleeeeeez les filles, faîtes comme moiii ! Enfin, ne montrez pas vos fesses, non plus, hein... Mais profitez-eeen, que diable ! Elles sont toutes à vouuus ! Car c'était pas tout d'avoir réussi à les harponner mais il fallait aussi réussir à les conserver, maintenant... Et ça, même le plus mignon des chats, tout seul, n'avait pas la moindre chance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas content, pas content [banane] ! (OUVERT A TOUS)

Message par Invité le Dim 16 Fév - 13:11



Pas content, pas content !




Moyreen avait toujours eu depuis ces premières années de vie assisté à de nombreux rencontres de militants, ses parents adoptifs étant des altermondialistes convaincus. Dans le petit village où elle avait grandi, toutes ces mobilisations avaient été très bénéfiques et l’avait rendu telle qu’elle était aujourd’hui, prête à affronter l’ensemble des élèves pour les convaincre du bien fondé de leurs actions. Imposer aux élèves une quelconque idée, leur faire signer sans qu’il ne soit convaincu était résolument contre ces idéaux. C’est pourquoi sans doute elle se sentait résolument fière à chaque fois qu’elle convainquait une personne qui venait signer de plein gré. Une action lui semblait résolument être la meilleure, un fait qui contrastait résolument avec celui de son amie qui lui indiquait qu’en allant dans l’une des directions, peut-être arriverait-il à les coincer dans un coin. Elle continuait pour sa part à distribuer alors ces fameux tracts à l’ensemble des élèves qu’elle voyait non loin d’eux, leur expliquant de manière brève et efficace leurs motivations et pourquoi se devaient-ils d’adhérer, essayant du mieux de ne pas les culpabiliser au risque de ne pas leur faire adhérer de la meilleure manière possible. Cette manière semblait résolument marcher alors que son regard s’était porté vers ce chat, ne perdant pas de vue un possible signataire.

Elle l’observa du coin de l’œil se rapprocher du chat, lui faisant part alors de son idée d’en faire sa mascotte. Un fait qui sembla plaire au chat, comme s’il comprenait ceux qu’elle venait de lui avouer, celui-ci ronronnant et tournant en rond de plus belle sur la table. Il frotta sa tête contre la main de son ami, allant alors se poser sur la table où les tracts étaient posées et les fameuses signatures des personnes qu’ils avaient réussi à convaincre. Ce chat lui semblait résolument amusant alors qu’elle le voyait, l’entendait miauler pour attirer les regards et l’attention des étudiants.

Les étudiants ne restèrent nullement sans réaction, une jeune femme se dirigeait déjà vers lui, ayant été charmé par le chat qui battait de la queue, lui désignait le papier qu’il fallait signer. Ce chat semblait résolument fonctionner comme un être humain qui cherchait à séduire et attirer l’attention, peut-être était-ce même le cas si derrière ce chat se cachait un animagus. Une hypothèse possible, mais pour laquelle elle ne chercha nullement à réfléchir, profitant alors de l’attention que portaient les étudiants sur cet animal pour attirer vers elle une jeune étudiante dans ses filets et la convaincre du bien fondé de leurs causes. Un fait résolument louable alors commençait à discuter avec l’une d’entre elles dans un discours non culpabilisant, mais souhaitant seulement attirer son indignation sur les conditions de fabrication du papier. Ainsi, elle fut plus qu’heureuse de réussir rapidement à la faire signer et l’une des amies de cette étudiantes. En quelques minutes, ils avaient alors réussi à faire signer deux personnes en plus. Moyreen ne pouvait résolument qu’être ravie, se rapprochant du jeune chat pour le remercier de légères caresses, lui murmurant : « Merci petit chat… j’ignore qui tu es mais, tu peux rester autant que tu veux, peut-être même auras-tu le droit de recevoir un verre de lait à la fin. » Termina-t-elle dans un doux sourire alors qu’elle revenait vers les étudiants pour essayer d’en convaincre, militer et réussi peut-être à convaincre de nombreuses personnes en ce jour.







Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas content, pas content [banane] ! (OUVERT A TOUS)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum