AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 en fait, tu sers à rien. [London♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: en fait, tu sers à rien. [London♥] Ven 25 Oct - 16:36

Invité

ACCIO PROFIL


Invité



Ce n'est pas faute d'avoir beaucoup d'esprit, mais Imogen avait beau chercher, le mal de crâne aidant, elle ne trouvait aucun point positif aux cours en commun. Bon, peut-être le fait que ça permet de voir un peu d'autres têtes que celles auxquelles on est déjà habitué, mis à part ça... Cela dit, ce n'est pas comme si Poudlard était un monde vaste et mystérieux où vous ne croisez pas toujours les mêmes têtes et cela quotidiennement. C'est presque triste à dire, mais on a vite fait le tour au bout du compte, encore plus lorsqu'il s'agit des élèves de la même année. Non vraiment, il n'y avait rien d'excitant à partager sa classe avec un nombre encore plus important de crétins. Encore moins quand la bande de crétins en question sont des Gryffondor. Ne vous y méprenez pas, Imogen n'a jamais tenu la moindre rancœur à l'encontre des rouge et or, à l'encontre d'aucune maison en particulier d'ailleurs. Le communautarisme, très peu pour elle, surtout quand on voit les phénomènes qui se prélassent dans la salle commune des Serpentards. Cela dit, un être et un seul cultive l'art de menacer cette douce indifférence qu'elle possède pour les appartenances quelconques. London. Voilà le plus gros problème des cours en commun avec les gentils griffons. Le roi des casses franges avait apparemment décidé qu'il était divertissant de lui malmener le bulbe de la patience en sautant sur toutes les occasions pour faire de sa vie un enfer. Il y a des jours où Imogen ne lui en tenait pas rigueur. C'est vrai qu'elle sent toujours bon, n'est pas vraiment contraire, vous laisse tout le loisir de faire la conversation qui vous plait sans jamais vous couper la parole, elle a un joli sourire et ne montre aucun comportement violent quelque soit le sujet choisi. Oui on peut dire qu'Imogen est de bonne compagnie et bien que bruyant, London a le mérite d'être sympathique et distrayant, mais seulement à dose homéopathique. Trop c'est trop !  

La jeune verte et argent sentait l'overdose pointer le bout de son nez et menaçait d'envoyer tous principes de bonne entente inter-maison par la fenêtre. Ça n'avait rien avoir avec le fait qu'une fois de plus London avait sauté sur l'occasion d'être son partenaire pour le prochain travail en binôme. Bien que sa jugeote extraordinaire, sa capacité de concentration aléatoire et son goût pour les expériences souvent foireuses n'en fasse pas spécialement le binôme rêvé. Ça n'avait rien avoir non plus avec le fait que, comme à son habitude, il s'était assis à côté d'elle au cours et avait passé son temps à discuter, seul, de tout et rien selon ce que l'air chaud circulant entre ses deux oreilles lui inspirait. Ça n'avait rien avoir avec le fait qu'il la suivait présentement comme un chiot affamé, toujours aussi loquace et peu soucieux de son espace vital. Certes, elle lui lança un ou deux sorts de croche-patte (son préféré) l'envoyant faire connaissance avec le sol froid et crasseux des couloirs. C'était sa manière de passer ses nerfs, ou tout du moins d'endiguer légèrement l'irritation que London provoquait chez elle comme la pire espèce de poil à gratter. Elle l'écouta se cogner la poire au dalle de pierre avec délectation, continuant d'avancer avec élégance sans se soucier outre mesure de son emmerdeur attitré. Ça n'avait rien avoir avec tout ça et tout avoir avec cette fichue retenue dont elle avait écopé et tout, je dis bien tout, était de sa faute à lui ! Si son babillage incessant avait le mérite de faire passer le temps et d'occuper un peu un silence parfois un peu lassant, il avait aussi le désavantage de ne pas être aux goûts de tous et difficilement toléré en cours. Et entre une nouvelle idée lumineuse que le jeune homme s'empressa d'exposer de long en large et à notre pauvre Imogen qui n'avait rien demandé et une question du prof à laquelle la jeune blonde refusa de répondre parce qu'elle avait déjà assez mal au crâne comme ça, ils écopèrent d'une retenue, tous les deux ! Fichtre !

Arrivée à la salle de retenue, légèrement en avance cette fois, elle adressa au jeune homme le regard le plus glacial qu'elle ait en magasin pour l'instant et entra non sans lui lancer un dernier croche-patte lorsqu'il entra à son tour dans la salle encore vide. Bien consciente que ses efforts seraient probablement vains, Imogen alla s'installer dans un coin de la pièce, le plus loin de l'autre énergumène, en soupirant. Vivement que le prof arrive, que tout ça soit fini. Elle ne rêvait plus que d'une chose, aller se blottir dans un fauteuil confortable de la salle des Serpentard et que London finisse par s’empoisonner avec une de ses foutues potions. Mais pas pour toujours hein, si ça pouvait juste le coincer à l'infirmerie pour une petite semaine. Juste une toute petite.


Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: en fait, tu sers à rien. [London♥] Lun 18 Nov - 0:52

UFR1 Double Cursus

avatar
ACCIO PROFIL

17/03/2010 795 ϟ © : Little Suzy

Carte d'identité
ϟ Autres appartenances: Sympathisant AFW et FFA
ϟ Fonctions/options: Batteur titulaire. Sortilèges avancés, Relations internationales magiques, Métamorphose avancée
ϟ Réputation: Est connu pour vendre des objets magiques modifiés dans tout Poudlard

▬ MOI, JE ME METS AVEC IMOOOO Cri habituel pour qui connaissait London Antwerp et le fréquentait, avec ou sans plaisir, durant les cours en commun mais il était bien évident que l’Irlandais ne souciait que peu de l’opinion générale et que si la plupart de ses camarades n’étaient pas ravis, c’était un peu pareil.
L’idée de travailler en binôme avec la jolie Serpentard enchantait le blond, pas forcément parce qu’il était intéressé par sa plastique, il avait tendance à préférer la compagnie de ses tubes à essais à celle d’une demoiselle qui se plaignait toutes les trois minutes qu’une potion, ça sentait mauvais et que les balais volantes c’était tout nul, mais London prônait l’alliance entre les maisons – dans la mesure du possible, m’voyez – et Imogen avait le mérite d’être la parfaite partenaire quand il s’agissait de lui raconter sa vie, le dernier repas de shabbat avec la famille, combien il avait peur de devenir chauve ou encore sa toute dernière idée d’escalator magique pour remplacer les vieux escaliers du Château.
L’Irlandais avait passé les trois-quarts du cours à trottiner joyeusement derrière la vert et argent toujours parfaitement muette. Evidemment, ça n’était pas franchement politiquement correct de se servir des handicapés mais il avait vaguement entendu dire qu’elle avait une voix alors bon, mythe ou réalité, dans le doute, ça n’était pas vraaiiiiment un crime – puis bon, hein, le prof ne lui poserait pas de question si elle n’était pas capable de répondre, n’est-ce pas ? -
Pour ce qu’il en connaissait – c’est-à-dire rien du tout, finalement – London aimait bien Imogen et il ne s’interrogeait pas vraiment sur la réciprocité de la situation. La Serpentard occupait les longues heures de cours qui l’ennuyaient tant d’ordinaire, si bien qu’il se prenait parfois à déplorer son absence lorsque les journées se faisaient bien trop étendues à son goût, qu’Astrid et Maelan n’étaient pas là pour l’écouter geindre et/ou que plus personne ne le supportait.
Tout ceci menant à cette heure de colle dont il avait fini par écoper, entrainant Imogen dans sa chute entre deux stupidités. S’il avait pris la peine de s’interroger sur sa position affective sur l’échelle Imogenique, peut-être aurait-il évité de la suivre de près et n’aurait pas manqué de se manger un mur en pleine face après un ultime croche-patte. Mais vous savez ce qu’on dit… qui aime bien, châtie bien… (Comment ça « aucun rapport » ?).
Voyant la jeune femme s’installer fort loin de lui, l’Irlandais ne put réprimer un soupir presque déçu. Il patienta quelques minutes dans un silence quasi religieux, observant la salle toujours aussi désespérément vide d’un air songeur (étrangement il avait presque espéré que Layla ou Maelan soient de la partie, histoire d’être collés joyeusement ensemble, à la vie, à la mort, à la colle, wesh wesh, mais ça n’était pas le cas.)
London claqua la langue avec agacement, patienta encore quelques longues et interminables secondes avant de se lever et de déplacer bruyamment ses effets, les grincements de sa chaise contre le parquet résonnant dans la salle de classe.
Avec beaucoup de grâce, il s’affala à côté de la vert et argent, fit vaguement mine de sortir ses cahiers pour effectuer ses devoirs. Incapable de rester silencieux plus de cinq minutes, les questions et les boulettes de parchemins ne tardèrent pas à pleuvoir.
▬ Hééééé ! Psstttt ! Imomo ! La réponse à la question D du devoir de Sorts et Enchantements, c’est bien « En raison d’une trop grande quantité de bézoar dans la composition de la pot…. Oh shit, j’ai inversé mes devoirs. Enfin bref, on s’en fout. Glissant une main derrière sa nuque, le jeune homme bascula sa chaise sur deux pieds et se balança paisiblement, un air songeur se dessinant sur ses traits.
Tu sais Momo… Commença-t-il après un léger soupir. Non elle ne savait probablement pas, mais bon… J’sais bien que t’es pas muette, des fois tu réponds aux profs. Mais à moi, jamais. C’est un peu injuste je trouve. Avec tous les efforts que je fais, c’est teeeellement pas gentil. Jte raconte ma vie, mes repas de famille, et toi, tu te livres jamais. Je suis assez déçu par cette relation unilatérale... Je suis malheureux, Imomo, j’espère que t’en es consciente ! Ajouta-t-il en faisant la moue d’un air de victime, agitant théâtralement les bras et manquant de s’écraser la face au sol.
Hj ;; Sorry du retard [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

en fait, tu sers à rien. [London♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» Pédophilie: pourquoi la justice ne fait rien ?
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D
» agir comme si on ne ressentait rien.
» QUE FAIT L'ETAT?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives Hors-Rp :: Ancien :: RP-