Relashio


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 [EVENT TERMINE] Let's go camping

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Dim 5 Jan - 16:32

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Let's go camping!


«Je crains que ce ne soit possible, je croyais vous en avoir fait part…» Ma voix hésitante se coinçai dans ma gorge, alors que je m’opposais à l’utilité de ma présence dans une pareille activité. L’intégration des élèves était un prétexte valable, mais en début d’année les tâches se multipliaient pour le corps professoral. Mon implication ce devait d’être ailleurs et je m’étais empressé d’aller faire part de mon point de vue à la direction. J’avais débattu faiblement, dans l’espoir que mes arguments soient pris en compte. Hélas ce ne fut pas le cas. Ceux-ci c’étaient démenés à imposer cette activité aux étudiants et ils n’avaient pas l’intention de répéter l’expérience avec leurs collègues. Je l’avais compris assez rapidement, alors qu’on s’était empressé de briser mes compromis à grand coup de négation. Je n’avais aucun autre choix que de me plier aux exigences de mes supérieurs, ne cachant pas ma déception. Je devais me réorganiser et planifier mon paquetage avec minutie. Le camping n’était pas une activité qui m’était totalement étrangère, heureusement. Il n’était pas rare qu’une tente se dresse sur le terrain familial, mais les conditions étaient totalement différentes cette fois.

Vivre une expérience à la moldue aurait pu être considéré comme de la propagande, surtout suite aux évènements dont tout le monde connaissait l’enjeu. Un détail dans une activité qui n’aurait pas dû en être affligé. Ne pas permettre aux étudiants d’utiliser la magie était une décision que je partageais, mais l’exempter entièrement donnait un tout autre sens à une activité anodine. Poudlard n’aurait pas dû s’élancer sur cette piste sous le prétexte d’une intégration. Le message lancé par la direction, qu’il soit volontaire ou non, cassait la neutralité qu’elle se devait d’afficher dans un pareil déchirement politique. Je n’avais aucune amertume vis-à-vis l’origine de nos étudiants, mais je pouvais comprendre ceux qui se sentiraient offusquer qu’on leur impose cette situation plus complexe qu’elle n’y paraissait. Je m’étais fait un point d’honneur à ne pas laisser transparaitre mes réserves, tâchant d’être le plus professionnel possible. Soutenir le projet et mes collègues, supplantait ma propre opinion. En d’autre mots, je n’avais aucun pouvoir de m’y opposer et encourager la rogne des étudiants m’aurait mit dans l’eau chaude. Je n’étais pas prêt à prendre ce genre de risque pour une simple soirée d’intégration.

Je m’agrippais aux bretelles de mon sac à dos désuet, rejoignant le groupe massif d’étudiants qui se dirigeait vers la destination choisie par l’organisateur très…enthousiaste. Je ne m’étais pas présenté suffisamment tôt pour entendre le discours du directeur responsable de l’activité. Rien d’alarmant puisqu’on m’avait déjà servit le même, s’attendant à ce que je propage les indications si cela s’avérait nécessaire. J’avais donc fermé la marche. Je pouvais ainsi m’assurer que tout le monde arrive à destination sans anicroches. La lanterne accrochée à l’une des ganses de mon sac produisait un cognement métallique à chacun de mes pas, rythmant ma marche inégale. Les chants de quelques élèves non loin de moi donnèrent un ton candide à cette monté vers le campement. Je me surpris d’ailleurs à sourire face a cet enthousiasme partagé et je compris dès lors qu’il était inutile que je ressasse ma déception.

L’arrivé dans la clairière m’avait paru totalement chaotique. Tout le monde s’afférait à trouver leur compagnon et certain se débattait déjà avec les effets qu’on leurs avaient confié. Même moi je n’aurais pas su m’y prendre convenablement avec ces outils atypiques. Je me retrouvais étourdi par le mouvement ambiant, me tenant au centre de l’action. Je m’agrippais un peu plus aux bretelles de mon sac, ne sachant pas où me placer ni trop que faire. Je lançais des avertissements ici et là, sur un ton trop égaré – si bien que mes mots se perdaient dans la cohue. Je tournais sur moi-même, avançant de quelques pas sans savoir vers où me diriger. Après quelques efforts vains, je m’étais arrêté. Figé silencieusement dans ce décor prit d’assaut par les étudiants, je ne savais plus que faire. Les indications que l’ont m’avaient fournis étaient limitées. Résultat; j’étais là à ne faire qu’acte de présence, avec l’aisance d’un premier année, subissant le poids de mes effets sur les épaules.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Sam 18 Jan - 1:37

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

{ Ennuyer ma petite soeur était comme une seconde nature, un sport national, un sport familial même ! Les cousins entraient également dans la liste de mes victimes préférées et ce soir était un soir comme les autres, du moins de ce point de vue là. }

- S’il y a un pari débile là derrière, je suis très déçue – voire vexée – de ne pas avoir pu miser moi aussi sur le nombre de tes victimes potentielles, maiiis si tu es sérieuse, je vais faire semblant de ne pas t’avoir entendue afin de ne pas devoir te dénoncer aux Aurors pour tentative de meurtres.
- J'aurais pu faire des pâtes ! Et au pire, les restes pouvaient être réutilisés pour colmater les brèches dans les couloirs du château !

{ Les pâtes, les œufs, le pain grillé, ça je savais faire sans trop de soucis de digestion. Bon la cuisson était parfois hasardeuse mais je ne suis pas, Merlin puisse m'en protéger jusqu'à la fin de mes jours, le genre de fille à regarder avec un sourire extatique l'eau bouillir et à surveiller les petites bulles pour 1, ajouter les pâtes ou les œufs au bon moment, 2, faire attention que l'eau ne s'enfuie pas de la casserole et, 3, attendre sagement la cuisson parfaite des aliments. Et puis quoi de plus ressemblant qu'une pâte al dente et une pâte collante ? Bon le goût d'accord mais au visuel avouez que c'est bicorne blanc et blanc bicorne ! Enfin, trêve de plaisanterie et de vaines discussions intérieures sur mon mode d'alimentation, de toute façon Mara était là pour sauver tous ces gosses et pour plaire à mon palais qui, même s'il n'en avait pas l'air, était tout de même très raffiné ! J'ai toujours beaucoup aimé les belles choses y compris un bon lit, ce dont j'allais clairement être privée ce soir !}

- Baaah, ça va être chouette, allez. Au pire, on aura nos cousins à faire damner si on s’ennuie.
- Ce n'est pas faux.

{ C'était en effet un moyen comme un autre de faire passer le temps, pourtant une petite voix dans ma tête - non pas le genre que j'entends fréquemment - me disait que nous n'allions pas avoir le temps de nous ennuyer. La preuve en était que j'avais déjà aidé deux jeunes à monter leurs tentes et nettoyé un troisième, le tout en moins de temps qu'il n'en faut pour dire fiz-wiz-biz ! Et pour bien continuer cette soirée, j'attrapai rapidement un marshmallow sur une brochette que je trouvais bien trop remplie par rapport aux autres. Je n'ai jamais aimé les inégalités, que voulez-vous, je suis trop bonne. J'avalai rapidement la sucrerie avant que ma sœur ne me l'ôte de la bouche tout en lui répondant. }

- Mais bon j’imagine qu’on doit monter les nôtres aussi, sans magie pour montrer l’exemple, donc je te délègue très volontiers cette tâche
- Je peux, mais c'e n'est pas drôle, je sais presque le faire. Et puis si on veut réellement montrer l'exemple aux jeunes générations, la première chose à faire est de se trouver un homme. Du genre fort au sourire ultra bright qui frappera sur les sardines tout en exhibant ses muscles.

{ Oui c'était le parfait exemple de la bonne utilisation de la force masculine et puis …. ils aiment tellement ça, les hommes, prouver qu'ils sont les plus forts, les plus beaux, qu'on ne voudrait pas les en priver, n'est-ce pas ? Mais ce n'est pas ce genre d'hommes que je cherchais du regard. Non pas qu'il ne soit pas beau ou fort, bien que je n'avais jamais éprouvé d'autres muscles que son cerveau depuis que nous nous connaissions … son estomac une fois avait été éprouvé par ma faute mais ce n'était pas le débat non plus. Bref. }

- Non, pourquoi ? J’aurais dû ?
- Dû, non. Pu, oui.

{ Je continuais à le chercher du regard, sûre qu'il avait dû tenter de se soustraire à cette première sortie. Depuis … quelques temps il ne souriait plus et restait enfermé dans une douleur que nulle ne pouvait comprendre … enfin presque personne. Je tentais du mieux que je pouvais de le dérider … tout doucement. Mais, surtout, je tentais d'être présente pour lui à n'importe quel moment, qu'il sache qu'il pouvait compter sur moi s'il en ressentait le besoin et surtout s'il laissait s'exprimer ce besoin ce dont j'étais plus perplexe. Mon regard fut attiré une ou deux fois vers mes cousins, certaine qu'Astrid tentait d'enrôler les élèves vers telle ou telle partie …. et London qui avait dû emmener avec lui une ou deux inventions qui finiraient sans doute par exploser sous une tente provoquant la coloration fuchsia d'une dizaine d'élèves, ou quelque chose du genre … j'allais laisser tomber ma recherche jusqu'à ce qu'une personne attire mon attention. Même si celle-ci avait tout l'air du poteau immobile, je n'avais pas eu de mal à reconnaître mon ami. J'attrapai une espèce de barre, une partie de la tente que j'avais piqué au duo d'élèves le plus proche, à laquelle j'accrochai le premier tissus que j'attrapai dans ma besace - une chaussette, on en a toujours besoin dans son sac pour un camping - et je remuai le tout bien haut pour qu'il ne puisse pas dire qu'il ne m'avait pas vue à défaut de ne pas m'avoir entendue, chose aussi très improbable vu le ton que j'employais pour le héler. }

- MURDOOOCHH PAR ICIIIIIIIIII !
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Sam 18 Jan - 16:13

Invité

ACCIO PROFIL


Invité



La santé publique était toujours en jeu lorsque Zooey approchait des fourneaux. Tou-jours. Soit parce qu’on risquait la pénurie de vivres, soit la mise en circulation de denrées outrageusement altérées, il ne fallait pas se voiler la face. ▬ J'aurais pu faire des pâtes ! Et au pire, les restes pouvaient être réutilisés pour colmater les brèches dans les couloirs du château ! Laissant échapper un petit rire, Tamara lança un regard plus qu’éloquent à sa sœur. Tes restes de pâtes auraient été aussi mous qu’un vieux caramel mâché pendant un siècle et demi, hein. Alors niveau travaux de réfection … ∂ Tamara s’esclaffa à nouveau, accompagnant sa remarque d’un clin d’œil, avant que chacune, bientôt, ne vaque à ses occupations.

En plein duel avec ses marshmallows, la demoiselle accueillit la remarque de sa frangine par une moue amusée, rappelant que leurs cousins seraient certainement leur meilleure source d’amusement en cas d’ennui. ▬ Ce n'est pas faux. Qu’est-ce que tu n’as pas compris ? Les cadettes ont toujours raison, ma vieille ! ∂ Provocation sans doute superflue sachant qu’il n’en fallait déjà pas beaucoup à Zooey pour que sa fourberie s’éveille en matière de nourriture. Toutefois, elles étaient ici en public, et Mara seulement dans ses premiers mois de travail à Poudlard. Aussi se contenta-t-elle d’observer le manège de son aînée sans broncher, tout en l’écoutant aborder le sujet « montage de tente ». ▬ Je peux, mais c'e n'est pas drôle, je sais presque le faire. Et puis si on veut réellement montrer l'exemple aux jeunes générations, la première chose à faire est de se trouver un homme. Du genre fort au sourire ultra bright qui frappera sur les sardines tout en exhibant ses muscles, exposa Zooey, ce qui arracha un sourire à Tamara. Du moment que je ne monte pas la tente, parce que, là, ça sera nettement moins drôle pour tout le monde, je crois. Puis je refuse de frapper des poissons innocents. ∂ Elle n’y connaissait rien en camping et ça se sentait fort, n’est-ce pas ?

Avec un air détaché, la sorcière sortit un petit calepin et une plume pour y inscrire une petite mention dans la colonne jouxtant une longue liste déjà dressée. ▬ Et sinon, ça fait une brochette en moins pour toi. Grand sourire radieux et parfaitement sérieux : ce soir, la bouffe était comptée à la brochette près vu la morfale qui traînait dans les parages. Cela dit, Zooey semblait intéressée par autre chose que la nourriture, présentement. ▬ Dû, non. Pu, oui. Mara haussa les épaules. Tu endosses le rôle de sa nounou ? Ou bien il a oublié de ramener un ouvrage à la bibliothèque et tu as prévu de le harceler ?, railla la cuisinière en terminant une énième brochette. ∂

Son attention s’attarda sur le bricolage louche de son ingénieuse de frangine, arquant ses sourcils en une expression perplexe. ▬ Hey, les brochettes, on les fait avec … hein ? Tu comptes manger des chaussettes, maintenant ? Ca va pas mieux …, commenta Mara en roulant des yeux. Le coton cuit, très peu pour elle. Tout au plus la cuisinière saluerait là une innovation dans l’utilisation des combustibles, et encore. Mais avec plus d’efficacité que le feu de bois à la veillée, c’est l’appel retentissant de Zooey qui éclaira toute l’histoire. … ▬ MURDOOOCHH PAR ICIIIIIIIIII ! … Et après tu t’étonnes qu’il ne vienne pas, ricana la jeune femme, piquant discrètement un marshmallow dans un paquet. ∂

Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Mer 22 Jan - 21:57

PNJ

avatar
ACCIO PROFIL

27/08/2013 100 ϟ © : pouet

Soirée d'intégration
Camping paradis (ou pas, lol)



Evidemment, si tout avait été aussi simple, ça n'aurait pas été Poudlard dans toute sa splendeur. Ponctuée par un NoooOoOOOoooonnnnn ! Attention ! des plus appropriés et suivie de cris de pucelles apeurées, la tente de London, touchée par un sort complètement hasardeux s'est plus ou moins transformée en mangeuse d'hommes.
Elle grossit à vue d'oeil et à déjà englouti quelques étudiants qui n'avaient rien demandé à personne parmi lesquels on compte Minsy Lenoir, Alcide Hemingway, Me'aza Tembiza, la plupart pris par surprise, rapidement rejoints par une Athénaïs Lancaster en sang après avoir embrassé le sol d'un peu trop près.
Se déplaçant avec agilité, la tente anthropophage charge tout ce qui bouge et les étudiants essaient tant bien que mal de se soustraire à sa course folle.
D'un tempérament plus que chevaleresque, London a poussé Athénaïs sur le monstre et s'est jeté sur Eden pour la protéger tandis que la Poufsouffle s'étalait avec grâce.
Les prisonniers de la tente sont beaucoup trop bousculés pour savoir comment réagir mais le premier à reprendre ses esprits, si toutefois il ne finit pas assommé par une baignoire, devrait mener la "résistance" de l'intérieur.
Dehors, les adultes hésitent encore quant à la marche à suivre, excepté Grayson qui creuse déjà sa tombe. Aider les élèves oui, lancer des sorts au hasard... Non. Ou pas.
Les élèves sont quant à eux complètement paniqués, beaucoup sont déjà en train de pleurer que leur camarade/fiancé/meilleure amie a été dévoré(e) et qu'il/elle est probablement mort(e) dans d'atroces souffrances à l'heure qu'il est.
La plupart tentent (lol) de fuir, les plus grands essaient de réconforter les plus jeunes, après tout, ç n'est pas un bout de tissu qui va gâcher la fête...




Important: Des Mps vont vous être envoyés suite à ce post. Nous vous demanderons d'attendre leur réception avant de répondre, pour des raisons de chronologies, de suspense et aussi parce qu'on est des tyrans Colgate


Rappel des binômes
London - Daenerys - Athénaïs
Layla - Imogen Eden
Astrid - Minsy
Madeleine - Maelan
Lizbeth - Lea
Danielle - Andrew
Me'aza - Alcide

Situation Actuelle
Suite à l'intervention malheureuse d'Eden, la tente de London est devenue "vivante" et a malencontreusement "dévoré" quelques élèves. Ces derniers tentent (lol bis) de ne pas finir assommés par des meubles qui volent tandis que les adultes à l'extérieur s'organisent pour les faire sortir de là. La panique règne en maître et beaucoup d'élèves s'apprêtent déjà à rallier Poudlard bien que ne sachant pas quel chemin prendre pour rentrer. Nombreux sont ceux qui ont perdu leurs baguettes ou leur sac à dos dans la cohue. Personne ne sait vraiment qui est le "coupable", mais forcément, pour ceux qui connaissent London, le responsable ne fait aucun doute.
Les Clubs sont quant à eux partagés concernant la conduite à adopter. Le Glee Club se mettrait bien à chanter une oraison funèbre pour les "dévorés de l'intégration" mais ce serait de fort mauvais goût. L'AWH en profiterait bien pour aller planquer ses réserves d'alcool et la PBL hésite entre pousser tous les né-moldus sur la route du monstre ou chouiner qu'un de leur plus ardent défenseur vient d'être avalé tout rond...

Instructions générales
I/ Les inscriptions sont définitivement fermées.
II/ Vous avez tous reçu des "instructions" par MP. La marche à suivre est rappelée dans chacun d'eux. Le but n'est pas de vous "enlever" de la liberté de jeu mais de vous faire jouer certaines situations.
III/ Ce sujet est collectif, limitez donc vos Rp entre 500 et 700 mots et mettez en gras vos actions importantes ou notables.
IV/ Il n'y a aucun ordre de réponse pré-établi. Postez lorsque vous vous sentez tout en laissant le temps aux autres de le faire (évitez le tac au tac systématique).
V/ Le PNJ Ink interviendra sporadiquement pour faire avancer l'évènement.
VI/ La participation active de chaque élève rapportera non seulement des points à sa maison mais également une certaine popularité (bonne ou mauvaise) au club de son choix. L'activité des membres déterminera le déroulement de l'évènement, sa conclusion ainsi que l'impact qu'il aura sur le forum. Que le plus actif gagne o/

Pour toute question, n'hésitez pas à contacter le staff par MP ou à nous en faire part sur le sujet dédié

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Mer 22 Jan - 22:02

UFR1 Double Cursus

avatar
ACCIO PROFIL

17/03/2010 795 ϟ © : Little Suzy

Carte d'identité
ϟ Autres appartenances: Sympathisant AFW et FFA
ϟ Fonctions/options: Batteur titulaire. Sortilèges avancés, Relations internationales magiques, Métamorphose avancée
ϟ Réputation: Est connu pour vendre des objets magiques modifiés dans tout Poudlard

Bien que tout à fait contradictoire avec sa façon d’être, l’intérêt du camping n’avait pas vraiment échappé à London, si on omettait cette histoire d’AWH, qu’il avait, depuis l’épisode précédent, laissée aux gens qui s’en souciaient vraiment. (Après réflexion, l’Irlandais s’était effectivement dit que si, par malheur, la réserve d’alcool disparaissait, il se ferait un plaisir d’en distiller lui-même et que ce serait vachement plus rigolo.). Lui aussi avait vu tous les épisodes de Man VS Wild et il était déjà prêt à manger des serpents vivants, à se mettre tout nu pour survivre au froid et à pisser dans un pot avec un caillou dedans pour faire de l’eau potable (oui, c’est à peu près comme ça que les moldus faisaient), en pleine communion avec la nature.
Ceci expliquait donc le sourire complètement idiot qui ornait les lèvres du Gryffondor tandis qu’il tapotait joyeusement l’épaule d’Athénaïs, laquelle lui décochait un sourire charmant. A s’y méprendre avec celui de sa sœur. Mais en plus relou.
▬ Garde ça pour Eden, ta batte doit l'intéresser plus qu'à moi.
Un froncement de sourcil contrarié froissa le visage de l’Irlandais l’espace de quelques micro-secondes, rapidement remplacé par un air de profonde satisfaction.
▬ Ouais, je sais. Mes aptitudes à la batte ont toujours été c’qui l’intéressait l’plus. Lâcha-t-il finalement sans aucune arrière-pensée.
Le rouge et or opina lentement du chef à la proposition de son binôme et se mit en quête d’un lieu pour « plante » sa tente, oubliant bien vite son autre camarade de Serpentard, Banane… Danea… Danao – ou quelque chose comme ça -, de toute façon il n’avait pas la moindre idée de la tronche qu’elle pouvait avoir. Certainement celle d’une petite riche péteuse, avec un prénom aussi déraisonnablement long… mais il y en avait déjà pas mal rien qu’en comptant les Serpentards. Coucou Layla. Bah, après tout, elle viendrait peut-être s’en soucier d'elle même, si elle se retrouvait toute seule dans la clairière...
London attrapa le bras d’Athénaïs et l’entraina à sa suite dans un coin de la clairière, poussant au passage les premières années à grand renfort de « dégagez, bande de petits nains » afin d’installer sa tente à la vue de tous, histoire en plus d’avoir un super public.

Avec la grâce d’un grand prestidigitateur qui aurait un peu trop abusé du whisky pur feu, le jeune Irlandais déposa son sac à terre et entreprit de le vider de tout qu’il avait pu emporter afin d’atteindre le Saint Graal, que, comme toute personne intelligente et bien organisée, il avait stocké bien au fond, histoire de ne pas l’oublier (comment ça « ça sent le vécu » ?). Son public, probablement passionné –tellement passionné même, qu’il avait fini par lui tourner le dos-, pu ainsi voir passer des objets utiles et d’autres qui l’étaient beaucoup moins.
Extirpant enfin un rectangle de tissu compact coincé entre une énième paire de baskets et une poêle à frire, London leva finalement un bras victorieux, s’apprêtant à lancer la tente comme il l’avait vu faire dans la publicité moldue, baguette brandie pour placer le sort adéquat qu’il avait étudié précisément pour cette occasion.
Une masse fortement brillante vint toutefois le faucher en pleine action et l’Irlandais s’étala sur le dos avec un couinement suraigu, emportant au passage sa camarade de Poufsouffle. La tente et sa baguette effectuèrent une courbe parfaite agrémentée d’une gerbe d’étincelle avant d’aller s’échouer un peu plus loin dans l’herbe humide.
Offusqué, London ouvrit la bouche pour insulter l’univers, Merlin et sa mère, se demandant par ailleurs si elle savait qu’il n’avait pas fêté Shabbat la semaine précédente et se faisait par conséquent un plaisir de saboter toutes ses entreprises par pure vengeance religieuse...
▬ Il est hors de question que j’embrasse cette fiente de sombral albinos ! L’interrompit une voix qu’il connaissait bien, faisant naître un sourire railleur sur ses lèvres, tout envie de protester étant soudainement oubliée.
▬ Salut toi ! Jsavais pas que les sapins de Noël savaient parler ! Allez, un ptit bisous pour me transformer en prince ? Ricana-t-il en enserrant brièvement la taille de sa camarade avant d’effectuer un roulé-boulé artistique avec elle, écrasant au passage Athénaïs.
Se redressant enfin, sa curiosité piquée au vif par quelques hurlements (il espérait secrètement qu’Alcide soit en train de se faire tabasser), London laissa à Eden le soin de se débrouiller toute seule comme une grande et ce qu’il vit lui fit –brièvement- passer l’envie de se marrer…
L’énorme tente modifiée –assurément la sienne mais là, de suite, il ne viendrait pas s’annoncer comme son génial inventeur- semblait douée d’une vie propre et se déplaçait avec une vivacité inquiétante, avalant tout ce qui ne courait pas assez vite…
D’instinct, il se jeta de nouveau sur Eden pour la protéger, hurlant comme une pucelle qu’il n’était pas comestible et elle non plus, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Ven 24 Jan - 18:52

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


    Layla avait toujours dit qu'un jour, les inventions de London les perdrait. Oui, les, que ce soit elle, Astrid, Maelan ou lui-même, elle avait toujours su qu'ils feraient partis des dommages collatéraux avec le savant fou lui-même, puisqu'ils avaient tendance à plus ou moins volontairement (plutôt moins que plus, d'ailleurs) le soutenir dans ses expériences. Si jusqu'alors ils s'en étaient à peu près bien sorti (même si tout était relatif, cela dit, hein Violette Astrid), cette fois, c'était vraiment la cata, et Layla n'était pas mécontente de s'être trouvée, pour une fois, assez loin, à la recherche qu'elle était de sa future binôme. Sa fuite enragée avait peut être constituée son salut. Pour une fois que ses caprices lui apportaient quelque chose, tiens... Enfin, quelque chose d'autre que des faveurs et/ou l'accès total à ses moindres volontés, s'entend. Oui, son caractère de merde lui avait donc peut être sauvé la vie, et loin de s'émouvoir pour celle des autres, elle se contenta de regarder autour d'elle avec dédain. Les gens courraient dans tous les gens en hurlant, c'était la pagaille et c'était... Une très bonne chose.

    Oui, vous avez bien lu, Layla n'était pas mécontente de ce qui était en train de se passer. Déjà parce que, premièrement, cela constituait la raison parfaite d'arrêter cette mascarade de "camping" (le trip colonies de vacances, très peu pour elle). Ensuite, parce que c'était la couverture parfaite pour aller droit dans la clairière et s'employer à sauver toutes leurs réserves d'alcool, et ceci constituait une très bonne nouvelle ! Elle aurait préféré que la tente anthropophage ne soit pas celle de son ami London, cela dit (car, oui, elle l'avait reconnue, puisqu'il s'était trimballé avec toute la matinée), mais tant pis. Quand il reviendrait à l'AWH après une année entière en retenue (ou de torture entre les mains du Directeur Lewis, au choix), il serait accueilli en héros, et elle comptait bien lui organiser la plus grosse teuf jamais organisée. Mais trêve de sentimentalisme ! Elle s'emploierait à ce genre de considération plus tard...

    Se débarrassant de son sac, elle remarqua soudain qu'un second nom se trouvait à côté de celui d'Imogen, celui d'une dite Eden Lancaster qu'elle connaissait plus de réputation que réellement, et elle haussa les épaules. Il lui semblait l'avoir remarqué un peu plus tôt avec London... Elle devait sûrement avoir été mangée, donc. Cela lui évitait d'avoir à la trouver. Et puis, de toute façon, elle doutait que les professeurs lui tiennent réellement rigueur de ne pas avoir suivi leur consigne vu la panique ambiante. Bien. Layla empoigna donc sa baguette, plus pour se rassurer que s'en servir cela dit, et s'engagea donc prestement dans la direction de cette dernière d'un pas déterminé et résolu. Avisant Maelan non loin, elle s'arrêta, hésitant sur la marche à suivre... A deux ils auraient plus de chance d'y arriver. C'est qu'il y avait pas mal de caisses à déplacer et qu'elle n'était pas aussi douée en Sortilèges qu'elle le prétendait, mais elle doutait que le rouge-et-or accepte de la suivre sans broncher, même s'il en allait de la sauvegarde de leur Club...
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Ven 24 Jan - 18:59

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

  Choix 2


Let's go camping

J’étais convaincue depuis le début que cette idée était stupide et je n’avais aucune envie d’y aller. On était obligé, mais quand même, il semblait y avoir quelques rebelles à Poudlard. Maintenant, je regrettais d’être venu. Je vous explique. Rendu dans la forêt, j’ai été placé en binôme avec l’ex de ma sœur, London le chaotique. Au moins, si ça n’avait été que ça, je crois que tout ce serait bien passé. Mais bon, nous sommes à Poudlard, première des choses, et ma sœur a le don de souvent rendre les choses plus complexes qu’elles ne le sont, deuxième trucs. Mais bon, c’est pas grave, je l’aime quand même au fond. Bref, à ma suggestion, London et moi sommes partis trouver un espace pour installer notre tente. Me laissant entraîner par le bras par mon binôme, nous marchions rapidement entre les élèves, que le batteur poussait allègrement alors que je m'excusais à chacun à sa place. J'avais beau ne pas connaître ces gens, c'était la moindre des choses je crois. Mais bon, il est évidant que London et moi n'avions pas les priorités à la même place. Tout comme moi et Eden en y repensant bien. Ça peut expliquer pourquoi ces deux-là s'attendaient si bien. Mais bon, après maintes excuses, mon compagnon pour la soirée s'est arrêté au milieu de la place où les gens s'installaient. C’est sans surprise qu’il a choisi un endroit bien à la vue de tous. Tant qu’à faire l’idiot, autant le faire avec un public. Plus ça change, plus c'est pareil comme on dit.

Je n'ai pas compris comment elle a fait, mais c'est sans surprise que j'ai vu ma sœur débarquer en reversant tout sur son passage. Le pauvre gars devrait vraiment vouloir rattraper ma sœur ou je sais pas trop ce qu'il voulait faire, mais il n'a pas du tout mesurer sa force. Le gryffondor me bouscula et je suis allée m'étendre pas trop loin, pas du tout surprise de sa réaction. Il y avait encore un truc entre ces deux-là. Eden se ramasse les chevaliers servants, même si dans le cas présent il est servant à temps partiel. Je ne m'étais pas vraiment fait mal, j'aurais un bleu ou deux, rien de bien méchant. Encore allongée par terre, j'ai regardé mes mains pour voir si je m'étais écorchée, mais rien de bien grave à l'horizon. En même temps, je me suis mise à entendre des cris effrayés. Que se passait-il encore ? Franchement, la soirée me faisait déjà baver, j'en avais marre. Je me suis redressée juste à temps pour voir London se placer pas trop loin de moi pour me pousser vers la masse qui arrivait à toute vitesse sur nous. C'était quoi ce truc ? Une tente ? La soirée était vraiment merdique. Personne n'aurait pu m'expliquer pourquoi je servais de bouclier comme ça à part pour dire que c'était pour sauver ma soeur. J'en avais foutrement marre. Tout se passe au ralenti. London qui me pousse, moi qui cris et qui tombe dans la gueule du monstre. Le connard allait entendre parler si je sortais de ce machin un jour !

    « Foutu merde d'hyppogriffe !  »

J’ai fermé les yeux et je me suis senti tomber dans un truc tout sombre. Quelque chose vint me couper dans la main. Avoir une soirée plus merdique que ça, je crois que ça se fait pas. Mes yeux ont pris quelques secondes pour s'habituer à la noirceur et j'ai 2 autres personnes qui ont aussi été mangés par la tente sauvage. Alcide dans un coin, si mes yeux voyaient bien, et une jeune fille un peu plus loin, Minsy si je me souvenais bien. La pauvre semblait dans tous ses états. J'étais allongée sur le sol, si je pouvais appeler ce truc ainsi et, certes, ma main saignait abondamment, mais je n'allais pas en mourir. J'ai donc décidé d'aller rejoindre la serdaigle, histoire de lui remonter le moral un minimum. Bouger dans ce truc qui courrait dans tous les sens n'était pas facile. Je me suis donc mise à quatre pattes, ma main sanglante en point pour abriter ma coupure qui coulait encore. Lentement, j'ai fini par atteindre la blonde et je me suis assise à ses côtés, un sourire compatissant sur le visage.

    « Tu vas bien ?»

Question idiote. Avoir été bouffé par une tente pouvait pas mettre quelqu'un danns bon état. Mais bon dans l'état où j'étais, je ne pouvais pas faire mieux. Mettons ça sur la faute de ma perte sanguine.

©️ one more time.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Ven 24 Jan - 21:46

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Choix 1

Faire le con et avoir l’air toujours de bonne humeur vous semblait évident ? Eh bien cela ne l’était pas toujours, surtout quand une chieuse (adorable et sexy, certes) vous mettait un petit tacle dans les tibias au passage. Et que vous faisiez tout pour vous faire remarquer, donc que vous vous doutiez bien que votre ex qui n’avait rien demandé à personne allait devoir supporter que vous vous donniez en spectacle toute la soirée. Mais être un héros au quotidien méritait bien quelques efforts et il s’y employait avec brio. On allait dire ça comme ça. La main de Maddie tirant sur sa manche mit fin à cet élan de devoir qu’il ressentait et l’empêcha de bomber le torse et de tendre le bras avec le poing fermé comme s’il portait un collant et une cape ridicule (et un slip par-dessus. Le collant, pas la cape). Il aurait pu faire un sous-entendu salace mais un, ce n’était pas son style (sisi, je vous assure) et deux, ça n’aurait pas mis Madeleine très à l’aise et il aurait sans doute fini comme un vulgaire marshmallow au camping : embroché.

Il allait donc gentiment obtempérer pour faire plaisir à sa camarade, comme le gentil garçon qu’il était quand … quand quelqu’un trouva encore mieux pour capter l’attention générale. Et il aurait pu mal le prendre si ça n’avait pas été le fait d’une tente carnivore. Son premier réflexe fut de chercher London du regard (parce qu’évidemment, il n’y avait que lui pour provoquer quelque chose de cette ampleur) et le second fut de sauter sur Maddie pour la mettre en sécurité. Bah quoi ? Il l’écarta du champ d’action de la chose infernale. Bon, j’essaye de récupérer ma batte, je règle son compte à cette chose et je reviens, tu ne bouges pas, d’accord ? Si seulement c’était vrai … En réalité, même si cela aurait grandement augmenté sa côte de popularité en le déclarant sauveur de la soirée et qu’il aurait pu en profiter pour donner quelques coups à Alcide qui était pris au piège (il existait une justice en ce monde), il avait d’autres plans qu’il fallait rapidement mettre à exécution. London ne l’avait sans doute pas fait exprès, mais maintenant que tout le monde était occupé, l’AWH pouvait sauver les meubles et par « les meubles » il entendant « les bouteilles indispensables à leur survie ».

Et au même moment, Layla apparut, vision superbe. Non, s’il vous plaît, pas de commentaire déplacé, il était sorti avec sa jumelle. Passer par-dessus son commentaire et sortir sa baguette également. Espérant passer inaperçu, il la rejoignit rapidement, et repartit dans la direction qu’elle avait empruntée. Illuminant le bout de son instrument (mais ça suffit oui ? vous êtes déchaînés ce soir), il passant devant, sourcils froncés. Je ne sais plus exactement où c’est. Tu cherches et je protège nos arrières, plutôt, du coup ? Il n’avait pas tellement le cœur à faire des blagues, déjà parce que la situation était grave et d’autre part … parce qu’il n’avait pas digéré.


Dernière édition par Maelan E. Carmichael le Sam 25 Jan - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Ven 24 Jan - 23:51

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Choix 1


D'aller chercher plus loin en n'ayant peur de rien.


Ce qui est bien et ce qui est facile sont rarement la même chose. ⊹ Mon cœur bat encore à cent à l’heure de ma course effrénée dans la forêt interdite et de ma peur grandissant à chaque fois que ma tête me soufflait que j’étais perdue. La collision avec ma sœur et London m’a pleinement fait comprendre que j’étais enfin en lieu sur ou pas. Je n’ai d’ailleurs pas pu m’empêcher d’hurler à tout va que je n’embrasserai jamais le blondinet sur lequel je suis tombée. Quelle idée de se promettre d’embrasser la première personne que l’on croise aussi ! Mais ça ne semble pas le déranger plus que ça que je vienne carrément de l’écraser, il ricane bêtement et répond à mon exclamation : « Salut toi ! J’savais pas que les sapins de Noël savaient parler ! Allez, p’tit bisous pour me transformer en prince ? » Je vois Athénaïs pas loin de nous, elle est étalée au sol, mais semble aller bien. Je regarde à nouveau London. « Ah ah, très drôle, un baiser ne suffirait pas à te transf… » Il me coupe dans mon élan me serrant contre lui, la sensation de bien-être en le sentant contre moi ne dure qu’un instant car rapidement il m'entraine dans un roulé-boulé plus terreux que vraiment agréable, écrasant au passage ma sœur, qui va finir par nous détester. Je l’envoi au tapis, on lui roule dessus… Il y a plus sympathique comme retrouvailles… Aussi rapidement que London m’ayant entraîné dans sa fougue, il se détache et se redresse rapidement, toujours plus attentif à ce qu’il se passe ailleurs. Des hurlements retentissent dans la clairière. Toujours au sol, sentant ce qui doit être ma baguette sous moi, ôtant ma lampe frontale qui me cisaille le front et essuyant le sang qui perle, mon regard se porte vers les élèves qui poussent ces cris horrifiés. Une forme semble se diriger droit sur nous… « Qu’est-ce que… » Et là tout se déroule très vite sous mes yeux sans que je ne puisse réagir, intervenir ou sauver ma petite Souris. Athénaïs se redresse, London la jette vers la masse informe et là bam ! J’hurle à pleins poumons espérant que ça la sauvera mais en vain : « ATHEEEEEhumph… » London étouffe mon cri en se jetant littéralement sur moi et beuglant, un cri suraiguë et anormal pour un homme, à mon oreille qu’il n’est pas comestible ! « MERDE LONDON ! » Mon pouls s’accélère, faisant une véritable embardée, la panique me submerge à nouveau. Il faut que je sache où est ma jumelle, ma moitié, mon double, la deuxième moitié de mon âme… Je donne des coups de poings et de genoux à London, tant bien que mal, il ne semble pas décider à me lâcher, mais à force de bouger je finis par voir à travers ses bras. Et juste sous mes yeux, je vois ma jumelle se faire engloutir par ce qui ressemble le plus probablement à une tente ! Une tente mouvante qui semble absorber tout sur son passage ! Une tente qui étrangement a pris vie par on ne sait quel phénomène magique et inexpliqué… Un grondement monte soudainement en moi à l’instant où mes idées font jour : London ! Toujours allongés, lui au dessus de moi, lui tentant de se relever, moi le retenant, je l’attrape par le col de son blouson, ancrant mes yeux aux siens, le fusillant du regard, je lui susurre vénéneusement : « Tu m’as bousillé le dos et les tympans avec ta voix de crécelle et tu livres ma sœur en pâture à l’une de tes monstruosités. Si tu ne veux pas mourir tout de suite je te conseille de courir et vite ! Que je puisse avoir la joie de t’écraser comme le sale petit insecte merdique que tu es ! » Je lâche un peu prise, il essaie de se redresser, je le repousse de toute mes forces, je passe ma main sous moi, attrapant ma baguette d’un mouvement fluide et maitrisé, et le fait basculer sur le dos. Mes réflexes d’attrapeuse me permettent de faire le tout en vitesse, si bien que je me retrouve à califourchon sur son torse, ma main gauche posée sur ses pectoraux que je sens sous le tissu, chose que j’aurais pu apprécier en d’autres circonstances, et ma baguette pointée sur sa carotide : « Je sais que c’est à cause de toi toute cette merde, alors répares tes conneries et fait sortir Athénaïs de ce bourbier ! Si tu te défiles, ton joli visage ressemblera bientôt à s’y méprendre à celui d’un gnome ! ». Je me lève, il se redresse, on se jauge du regard, il se met à courir ! J’aurais du savoir qu’il ferait l’inverse de ce que je lui demande ! Je me lance rapidement à sa suite : « Reviens ici, Raclure de morve de troll, ou c’est ma baguette que tu dégusteras ! »



Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Sam 25 Jan - 1:07

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


  Choix 3. Il n’eut rien le temps de voir, encore moins de réagir. Tournant le dos à toute l’action, attendant que Me’aza se rende compte qu’ils étaient bloqués ensemble pour la nuit, Alcide se retrouva dans le noir complet sans aucune idée de comment cela avait pu arriver. Trébuchant, il se retrouva à quatre pattes sur le sol, et son propre juron fut couvert par un « Foutu merde d’hyppogriffe ! » lancé dans l’obscurité. Sa première idée fut que cette sorcière vaudou de Me’aza avait dû lui lancer un sort pour ne pas avoir à se le coltiner, puis il pensa à Astrid qui avait dû se plaindre à London, à moins qu’il ne s’agisse d’un coup du fan-club de Maelan, ou d’un stratagème particulièrement élaboré d’Eden ? C’était là l’ennui d’avoir trop d’ennemis, en cas d’attaque, tout le monde est suspect. Dans tous les cas, il était inutile maintenant de se soucier de faire ses petites affaires à l’abri du regard des professeurs, il pouvait sortir sa baguette à hauteur de son visage. « Lumos », dit-il d’une voix ferme afin de faire comprendre à tous ceux présents qu’il n’était pas en position de faiblesse.

Minsy Lenoir, cette flippante petite Serdaigle, était dans un coin, aux côtés d’Athénaïs, que le Serpentard ne connaissait pas personnellement, mais dont il s’avait qu’il s’agissait de la sœur d’Eden. Génial, il était en charmante compagnie. Il pointa sa baguette dans l’autre direction et aperçut Me’aza, apparemment elle aussi avalée par… par quoi, exactement, il n’en avait toujours aucune idée. S’agrippant à sa baguette comme à une bouée de sauvetage, il la pointa dans différentes directions à la recherche d’une sortie, n’imaginant même pas une seconde tendre la main à une des jeunes filles et jouer au gentleman, ou tout simplement à l’être humain doté de sentiments. Une petite voix derrière lui se fit entendre : « Tu vas bien ? » … fuck. Et si tout ça n’était qu’une expérience d’un de ces tarés de nouveaux professeurs, afin d'étudier leurs réactions ? Qu’est-ce que les gens en concluraient, s’il s’en sortait tout seul ? Oui, mais en même temps, il ne portait aucune des filles dans son cœur, il en craignait même carrément deux d’entre elles. Enfin, elles appartenaient à trois maisons différentes, donc s’il les abandonnait, il se mettrait tout Poudlard à dos. En même temps il n’était déjà pas très apprécié, il n’avait pas grand-chose à perdre. Oui, mais du coup, il avait quelque chose à gagner. Dans un grognement, il se retourna et tenta de se composer un visage rassurant alors qu’il se dirigeait vers les deux filles.

Celle qu’il ne connaissait pas vraiment, Athénaïs, dont il pouvait tout de même se douter qu’il ne deviendrait pas les meilleurs amis du monde, même si ce n’était pas le moment d’avoir ce genre de pensées, avait une coupure profonde à la main. « Je ne peux pas faire grand-chose pour ça, par contre on peut… » A l’aide de sa baguette, il découpa un pan de sa cape, avant de la tendre à la Poufsouffle. « … toujours panser la plaie. » D’un haussement de sourcils, il lui fit comprendre qu’il était même prêt à emballer la main lui-même. N’allez pas croire que c’était un énorme sacrifice, il détestait les capes au rabais qu’on portait à Poudlard, et il devait faire forte impression auprès de la jeune fille, qui avait sûrement entendu parler de lui et d’Eden. « Ecoute, je sais qu’on n’est pas censés pactiser, à cause de toutes ces guerres de clans… » C’était l’hôpital qui se foutait de la charité. « Mais je crois que la situation présente est plus importante que toutes ces bêtises. » Il parvint même à froncer ses sourcils en un parfait circonflexe, se donnant un air contrit.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Sam 25 Jan - 12:16

Invité

ACCIO PROFIL


Invité



Choix 2 ♪ La soirée camping ne se déroula pas exactement comme prévu pour Minsy. Suite à un sort loupé, elle se retrouvait piégée dans une tente avec plusieurs élèves. Et le pire dans tout ça, c’était que l’une d’elles était blessée, en sang. L’odeur frappa tout de suite Minsy. Depuis combien de temps n’avait-elle pas goûté au sang ? Le sang était presque la seule source de nourriture à laquelle elle n’avait jamais été allergique. La faim en elle s’éveilla. Minsy avait dû mal à rester en place à cause du mouvement de la tente. Et quand elle leva à nouveau les yeux, elle vit Athénais s’approcher. Qu’est-ce qu’elle faisait ? Il ne fallait pas qu’elle s’approche. Minsy resta paralysée. La Poufsouffle vint s’asseoir à côté d’elle. Minsy devait avoir l’air totalement paniquée, ce qui était réellement le cas. « Tu vas bien ? » Minsy regarda Athénais quelques secondes sans réagir. Son regard glissa jusqu’à sa main en sang. Le sang continuait de couler. Mais le Serpentard coincé avec elles approcha et Minsy reprit ses esprits un instant. Tout allait bien se passer. « Je ne peux pas faire grand-chose pour ça, par contre on peut… » Elle le regarda découper un bout de tissus dans sa cape. Il allait la soigner. Il allait la soigner et tout allait bien se passer. « … toujours panser la plaie. » Minsy observa la scène. Ce Serpentard voulait-il jouer les princes charmants auprès de la Poufsouffle ? En tout cas, il avait l’air fier de lui. « Ecoute, je sais qu’on n’est pas censés pactiser, à cause de toutes ces guerres de clans… Mais je crois que la situation présente est plus importante que toutes ces bêtises. » Blablabla. Il parlait et il ne faisait pas grand-chose pour couvrir cette plaie. Minsy déglutit difficilement. Elle ne pouvait pas le faire elle-même. Elle ne pouvait pas toucher ce sang. Si ? Elle envisagea un instant de prendre le bout de tissus. Mais si elle se retrouvait avec du sang sur les mains, elle allait devenir encore plus folle. Minsy n’en pouvait plus. Elle ne pouvait pas faire comme si tout allait bien. Elle ne pouvait pas. Elle savait que c’était important d’agir comme tout le monde, que les directeurs l’y obligeaient, mais elle n’y arrivait pas. On ne lui avait pas dit qu’elle se retrouverait dans une telle situation. Si elle touchait ce sang, elle ne pourrait pas se retenir. La faim était impossible à maîtriser. Il fallait qu’elle s’éloigne et vite.

Minsy fit instantanément demi-tour et s’éloigna d’Athénais et Alcide. Elle essaya de ne pas penser à ce qu’ils devaient penser d’elle. Au mieux, elle passerait pour une associable. A son âge, il était normal qu’elle n’ait pas le courage de faire face à toute cette situation, non ? Elle chercha un coin loin des autres. Elle le sentait, la Poufsouffle n’était pas la seule à saigner. Cette odeur l’enivrait et ses crocs ne tardèrent pas à faire leur apparition. Non, il ne fallait pas. Il ne fallait pas. Elle essaya de se maîtriser. Elle avait tellement faim. Ce sang, c’était insoutenable. Elle se roula en boule dans un coin et plaça sa tête dans ses mains. Il n’y avait pas de sang, elle n’était pas là. Il n’y avait pas de sang. Elle ne cessait de se répéter ces phrases. Peut-être que d’un instant à l’autre, ils seraient tous dehors et que toute cette histoire serait derrière eux.

Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Sam 25 Jan - 15:03

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Choix 1

Alcide, elle avait rit en voyant ce nom sur son sac à dos, ils ne s’adoraient pas non moins de là, mais elle était pourtant ravie de se retrouver avec lui, rien que pour le plaisir de pouvoir se moquer un peu de ce sang pur. Après avoir pénétrer dans la tente qu’ils avaient montés non sans difficulté. Elle ne s’était pas préoccupé du remue-ménage des alentours. Elle allait répondre à son camarade, exprimé sa joie de passer sa nuit avec lui, ou non, mais un événement étrange et rapide l’en empêchèrent. Le noir tomba sur eux précipitamment comme si on avait éteint les lumières subitement. Elle reçu un choc violent puis plus rien. Le vide à nouveau.

Lorsqu’elle reprit connaissance, elle était étalée sur le sol qui semblait relativement instable, ou bien était ce sa tête qui la balancait. Elle lui était douloureuse et en passant une main sur celle ci elle sentit un renfoncement comme si une barre l’avait frappé là. Elle regarda autour d’elle avec un grand sourire, ébetée et heureuse sans raison, tout semblait si beau ainsi, ce sol qui ressemblait à un no man’s land après une tornade, un lit était renversé sur le coté un peu derrière elle. Elle eut un leger vertige en replacant son visage trop rapidement vers les seuls individus qu’elle apercevait. Une joyeuse vision s’offrit à elle lorsqu’elle aperçut devant une jeune poufsouffle une personne familière qu’elle aimait beaucoup. Celle-ci semblait parler à son amie Athénais , assise auprès d’une jeune serdaigle un peu étrange, témoin de cette gentille attention que Me’aza lui avait toujours connu. Cette douce personne devait être sa grand-mère, le fait que celle-ci était morte trois ans auparavant n’effleura pas la tanzanienne qui se releva pour se diriger vers elle, le pas mal assuré encore un peu choquée par le coup qu’elle avait recue. Elle se laissa reposé contre Alcide en s’écriant avec joie dans sa langue africaine.

« - Gudule Zamani ! » Elle entoura son coup de ses bras et le calina avec joie, sans prendre conscience qu’il ne s’agissait pas de sa grand-mère qui se serait coupé les cheveux mais de nul autre qu’Alcide. Elle s’accrocha toutefois à lui, trop heureuse de retrouver sa grand-mère. Elle s’appuyait surtout contre lui pour pouvoir tenir debout car ses jambe flageolait un peu et son équilibre assez instable.Me’aza se mit à lui parler en swahili, la questionnant sur ce qu’elle faisait ici et qu’elle se trouvait vraiment ravie de la voir, bien que c’était un endroit étrange pour se retrouver, sans remarquer les réactions du sang pur. Ma’aza devait surement lui faire un peu peur, peut etre que ses paroles ressemblait à des incantations bizarre, mais elle se trouvait dans un état relativement inconscient sans s’être drogué le moins du monde. Elle était déboussolé mais la présence de sa grand-mère la ravissait et la rassurait. Ne la voyant pas réagir, Me’aza déposa un baiser sur la joue d’Alcide en reprenant la parole en anglais cette fois ci.

« - Zamani, vous faites encore si jeunes, vous n’avez pris une ride. »
Bien qu’elle s’étonna qu’elle pique un peu comme si elle avait de la barbe, elle n’en fit pas la remarque respectant bien trop sa grand-mère et les personnes âgées pour oser une telle réflexion. Elle offrait un grand sourire à Alcide sans lâcher son cou et à Athénais sur lequel il était penché en apercevant sa plaie. Ses jambe lachèrent sous la douleur qui élancer sa tête et elle se mit à genoux devant elle. Elle prit sa main entre les sienne et utilisa la première chose qu'lle trouva comme compresse pour arrêter le sang de couler, soit la main d'Alcide, sa grand mère.

Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Sam 25 Jan - 17:53

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Let's go camping!


Choix 3 - Mon regard chercha longuement la provenance de ce hurlement familier. «MURDOOOCHH PAR ICIIIIIIIIII ! ». Le mouvement constant des élèves passant de gauche à droite agissait comme une distraction. Difficile de retrouver la source de ce cri cherchant à capter mon attention. Enfin, jusqu’à ce que je vois apparaitre un drapeau improvisé, puis les gesticulations de Zooey. Cette excentricité ne me surpris qu’à moitié, alors que je lui fis un timide signe de la main. Les manières voulaient que je rejoigne les miens et que j’accepte cette invitation…originale. Rejoindre un visage familier me sortirait de ma torpeur et de mon immobilisme. J’avais entamé ma progression vers les deux sœurs, regardant ou se mettais les pieds pour éviter tout accident. Si bien que je n’aperçus pas tout de suite que quelques choses clochait.

L’agitation avait été progressive. Seuls quelques hurlements isolés étaient perceptibles un peu plus loin. Rien d’alarmant étant donné le brouhaha qui se déroulait à ma proximité. À défaut de ne pas l’inquiété outre mesure, j’étais totalement inconfortable dans cette masse grouillante d’étudiants. Imaginez ma surprise quand les crient se multiplièrent pour finalement voir défiler à la course de nombreux élèves, apparemment terrifiés. Je m’étais armé de mon autorité fragile pour demander le calme et la discipline, sans aucun succès. J’avais même osé franchir le pas, m’avançant à contre courant, cherchant un peu à contre cœur la source de cette panique. Ces jeunes avaient tendances à exagérer, c’était bien connu. Si ça se trouvais, il ne s’agissait que d’un animal égaré…ou d’une tente cannibale? La vue de cette chose me désarçonna. J’eus un mouvement de recul lorsque mes yeux se posèrent sur cet abri virevoltant, s’attaquant à tout se qui rencontrait son chemin. Mes premiers pas se firent de reculons, jaugeant la bête avec effroi. Certain étudiants ne calculèrent pas ma présence, me bousculant sans remord, alors que mon cerveau s’évertuait à trouver une solution à ce massacre. Rationaliser était dans mes cordes…faire preuve de courage beaucoup moins. Mon instinct me disait de tourner les talons et de disparaitre dans la foule, ma conscience me dictait l’inverse. J’étais désemparé et peu équipé pour faire face à une telle situation. J’avais osé suivre les indications donné par la direction et bien intentionné j’avais voulu montré l’exemple, en laissant de coté ma baguette. Si j’avais eu connaissance que les choses tourneraient aussi mal, je n’aurais pas eu la bêtise de laisser mon bien dans le tiroir gauche de mon bureau.

J’avais jeté un regard derrière moi. La foule était désordonné, étourdissante. Si certains c’était fait engloutir par la bête, d’autre se feraient piétiner dangereusement par leurs camarades. Si je n’avais pas l’audace d’affronter le problème de front, je me débrouillerais pour apporter une source de stabilité. J’avais agrippé le premier qui passa près de moi. Un geste qui me surprit autant qu’il surprit l’adolescent en question. J’avais fouillé dans la poche intérieure de mon veston pour en sortir un parchemin plié avec finesse, le glissant dans les mains de celui que j’avais retenu dans sa lancé. « S’il vous plait! Votre attention! » Ma voix n’avait rien d’affirmé et se perdait à nouveau dans les cris, m’offrant une impression de déjà vu. Mon pathétisme dont était témoin l’étudiant que j’avais agrippé avait été suffisant pour qu’il hurle à son tour pour obtenir l’attention que je cherchais à décrocher. « HEY! » Sa participation n’avait pas été veine. Son timbre de voix puissant avait réussit à stopper les élèves les plus proches. « Merci, hm…Je viens de confier à ce jeune homme un plan pour que vous puissiez retrouver votre route vers le château. Je vous prierez de le suivre dans le calme». Je tâchais de rester le plus serein possible, bien que j’étais probablement tout aussi effrayé que chacun d’entre eux. Mon annonce fit son effet, bien que personne ne soit resté calme. Ce bout de parchemin était le saint Graal tant recherché dans cette cohue. Le petit groupe eu tôt fait de rallié d’autres étudiants dans leur recherche d’un lieu sûr, m’évitant de le faire seul. Le leader que j’avais nommé prendrait la tête alors que je rassemblerais ceux qu’il m’était encore possible de sauver. Mais plus je me tenais derrière la foule que je tentais de rassembler, plus j’étais à risque de me retrouver moi-même dans les ennuis.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.


Dernière édition par W. Murdoch Renfield le Sam 25 Jan - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Sam 25 Jan - 21:33

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Choix 1.

Comment les choses pouvaient-elle avoir aussi mal tourné, en aussi peu de temps ? La réponse était, comme d’habitude, évidente, et tenait en un seul mot : London.
Astrid ne vit pas Eden se jeter dans les bras de London pour lui déclarer son amour, pas plus qu’elle ne vit la tente prendre vie. En revanche, elle vit plutôt bien la tente se jeter sur eux pour engloutir sa binôme, la mignonne petite Minsy. Projetée par quelque chose, Astrid perdit l’équilibre à son tour et finit roulée en boule par terre alors que le chaos se déchaînait autour d’elle.

Si elle l’avait pu, la sorcière aurait poursuivi London avec une pelle à neige dans le but tout à fait avoué de le décapiter. Seulement, elle en était présentement incapable, et les cris d’Eden prouvaient à tout le monde qu’elle s’en chargerait très bien elle-même. Les fesses par terre, Astrid tâtonna dans les poches de sa robe de sorcière pour vérifier qu’elle avait bien sa baguette. Lorsqu’elle eut senti le contact rassurant du bois de houx sous ses doigts, elle s’autorisa à paniquer.
Elle regarda autour d’elle, nerveusement.
La sphère lumineuse qui lui servait habituellement de veilleuse, qu’elle avait amenée avec elle dans l’espoir qu’elle suffirait à lui sauver la vie, lui avait échappé lorsqu’elle était tombée. Les cris des élèves autour d’elle s’estompèrent automatiquement pour être remplacés par le bruit du sang qui battait de plus en plus vite contre ses tempes. Il fallait qu’elle trouve cette fichue lampe avant de mourir dans d’atroces souffrances. Non pas que l’absence de lampe soit la cause directe de son décès : Astrid resterait assise, se ferait dévorer par la tente, mourrait étouffée par la chaleur et la violence de l’habitacle, à moins qu’elle ne décède d’un arrêt cardiaque dû à une crise de panique avant ça.
Il lui fallait désormais se rendre à l’évidence : sa veilleuse n’était plus en vue nulle part. Elle allait mourir. Tournicotant sur elle-même, Astrid laissa échapper un gémissement d’effroi. Elle était perdue au milieu d’une forêt hostile et les monstres commençaient déjà à sortir du bois pour l’attaquer sournoisement (sans parler de la tente tueuse qui était, pour l’instant, le cadet de ses soucis). Dansant d’un pied sur l’autre, Astrid commença à voir les ombres des arbres tourner autour d’elle, sa respiration devenant plus sifflante et compliquée à chaque seconde.
Elle devait trouver une solution, et vite. Se tournant vers la source de lumière la plus proche, Astrid aperçut les silhouettes familières de Tamara et Zooey. Elle poussa un soupir de contentement.

Par la suite, Astrid nierait toute responsabilité dans les évènements. Après tout, elle avait perdu tout sens de la réalité lorsque le noir s’était refermé sur elle et qu’elle avait commencé à paniquer. Elle avait besoin d’un repère, ce que ses cousines étaient.
Esquivant deux élèves qui couraient, eux aussi pris de panique, Astrid se mit à courir comme une dératée en direction des visages connus.
▬ TAMARAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA, hurla-t-elle avant d’être brusquement réduite au silence, heurtant sa cousine de plein fouet.

Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Dim 26 Jan - 16:07

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

 CHOIX 2

Si Junko avait été du genre à perdre le contrôle d’elle-même, elle se serait sans doute tournée vers Grayson pour l’insulter dans tous les langues qu’elle connaissait (et il y en avait un certain nombre, croyez-moi). Fort heureusement pour les chastes oreilles des élèves, elle restait une femme d’une classe impeccable en toutes circonstances et d’un calme à toute épreuve (la preuve ? Elle n’avait pas encore transformé Morgan en cactus, malgré toutes ses avances déplacées, sans parler de la dernière soirée qui … mais passons sur ce sujet). Posant son sac à terre, elle était occupée à surveiller que tout se déroulait pour le mieux quand la catastrophe était arrivée. Et instantanément, elle nota dans un coin de son esprit qu’un certain lycanthrope se ferait tirer les oreilles dès que tout le monde serait en sécurité. Elle prendrait évidemment sa part de responsabilité dans cette affaire, étant donné qu’elle avait après tout donné son aval pour cette folie. Maintenant que tout le monde hurlait et courait en tous sens, il semblait évident qu’ils auraient mieux fait de se cantonner au traditionnel Bal. Dans la Grande Salle, au moins, ils maîtrisaient l’espace. Ils couraient à la catastrophe. Il leur fallait agir rapidement et la priorité, pour la codirectrice, était de stopper la responsable de ce cataclysme : la tente tueuse.

Le professeur avait été surpris, comme tout le monde, par l’agitatrice en chef mais ne se laissa pas démonter pour autant. Rapidement, elle décida de la marcher à suivre, glissant à ses collègues : Veillez à canaliser les étudiants. Et toute plaisanterie sur un pourcentage de pertes serait très malvenue. Ses iris accrochèrent quelques instants celles de Grayson, puis celles de Samaël avant qu’elle ne fasse volte-face, sortant sa baguette. Elle ne doutait pas de l’envie de son collègue ex-Auror de jouer les fiers-à-bras en cet instant mais il fallait se souvenir d’une chose : les sortilèges, c’était son domaine. Traversant la foule des étudiants qui s’éparpillant en hurlant, elle se fraya un chemin jusqu’à la chose, dévorant le élèves sur son passage. Il fallait espérer que cet objet ensorcelé ne fasse que les stocker à l’intérieur et rien de plus. S’immobilisant, la directrice se trouvait sur la trajectoire de la tente qui n’avait pour l’instant avalé personne d’autre.

Les rouages de son esprit tournaient clairement, sèchement alors qu’elle passait en revue les différents sortilèges capables de mettre un terme à cette folie. La faire exploser était assez tentant (mouahah) mais risquait de compromettre la sécurité des étudiants à l’intérieur, tout comme un Diffindo. Quant aux sortilèges classiques pétrifiants, ils n’avaient aucun effet sur les objets. Et pendant ce temps, le monstre gagnait du terrai, sur le point d’engloutir miss Thomas. Sans la moindre émotion, elle leva sa baguette, désignant la toile et alla à la simplicité. Parce qu’il n’y avait rien de plus efficace, surtout prononcé et exécuté avec la puissance nécessaire : Finite Incantatem. Non, désolée, elle n’avait aucune incantation tirée par les cheveux en stock, mais misait sa propre sécurité sur cette simple formule. Et sa crédibilité, par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Lun 27 Jan - 23:11

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Choix 3


- Tes restes de pâtes auraient été aussi mous qu’un vieux caramel mâché pendant un siècle et demi, hein. Alors niveau travaux de réfection …
- Gnagnagna.

{ Fut ma seule et unique réponse, après tout Tama n'était pas plâtrier mais cuisinière, il y avait tout de même un monde, n'est-ce pas ? }

- Les cadettes ont toujours raison, ma vieille !

{ Ne pas répondre et faire mine de ne pas avoir attendu. Jouer la sourde oreille agaçait plus qu'une réponse bien sentie du genre les cadettes c'est chouette mais avec l'aînée c'est gagné …. bon d'accord, on a connu plus cinglant et plus senti comme répartie mais j'avais aussi un travail à faire ce soir d'où un certain relâchement dans mes réponses. Hrm. Toutes les excuses sont bonnes. }

- Du moment que je ne monte pas la tente, parce que, là, ça sera nettement moins drôle pour tout le monde, je crois. Puis je refuse de frapper des poissons innocents.
- Ce commentaire ne fait pas de toi une bonne cuisinière ...

{ Bah quoi ? Elle préférait balancer le poisson vivant dans une marmite pleine d'eau chaude ? Farcir un poulet vivant ? Mettre le feu à un bœuf entier ? C'était moins barbare qu'un bon coup de batte derrière la tête ? Enfin une batte … le truc qu'ils utilisent les chefs, quoi. Bref, de toute façon la sardine dont je parlais n'avait rien à voir avec un poisson … mais je me contentai d'un sourire amusé et d'un secouement - si ça s'dit - de tête pour lui faire comprendre sa "légère" erreur. }

- Et sinon, ça fait une brochette en moins pour toi.
- Un chamallow, pas une brochette !
- Tu endosses le rôle de sa nounou ? Ou bien il a oublié de ramener un ouvrage à la bibliothèque et tu as prévu de le harceler ?
- Je ne t'écoute même plus, vilaine fille !
- Hey, les brochettes, on les fait avec … hein ? Tu comptes manger des chaussettes, maintenant ? Ca va pas mieux … Et après tu t’étonnes qu’il ne vienne pas,
- Occupes toi donc de ton feu, il est en train de mourir, je vais te chercher du bois.

{ Je quittai donc ma sœur et en profitai pour tenter de rejoindre Murdoch tout en ramassant ici ou là quelques morceaux de bois jusqu'à ce que des cris m'interrompent dans ma recherche et ma tâche. J'observai autour de moi, découvrant les élèves en train de courir en tout sens. Lorsque mon regard se posa sur une toile de tente vivante avalant un élève, ma première pensée se dirigea vers London. Une connerie pareille, ça ne pouvait venir que de lui, j'en mettrais ma main au feu. Au feu, Tamara. Je la cherchai du regard et la trouvai accompagnée d'Astrid. Parfait, l'une avec l'autre, elles étaient en sécurité. Je ne parvenais pas à trouver mon cousin mais il fallait agir. D'un mouvement de baguette je traçai une ligne de vie lumineuse pour guider les élèves sur le chemin du château. En revanche, je découvris deux élèves que je connaissais relativement bien qui partaient en sens opposé. Curieuse et aussi inquiète de les voir prendre le mauvais chemin, je laissai le soin à mes collègues de poursuivre la mission d'aiguillage alors que certains professeurs s'attaquaient à la bête pour en faire sortir les élèves. Les deux ostrogoths me menèrent à une cachette que je ne connaissais que trop bien. Ils profitaient du bazar du moment pour mettre en sûreté leurs réserves d'alcool. Je ne pouvais pas leur jeter la pierre, j'avais fait bien pire il n'y avait pas si longtemps. Néanmoins, ils ne semblaient pas conscients du danger. La tente, bien sûr, mais aussi le corps professoral qui pouvait les découvrir à tout moment. Tout en indiquant le bon chemin aux élèves égarés, je faisais le guet, protégeant ces deux inconscients de la folie de leur jeunesse … Par Merlin, de pareils commentaires même dans mon esprit … ça fait vraiment vieille peau ! Le camping était définitivement une invention très dangereuse ! }
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Mar 28 Jan - 22:27

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

  Choix 1

    Ca y est ! Elle pensait avoir enfin compris comment s'y prendre pour mettre cette tente sur pied et s'apprêtait d'ailleurs à faire partager son génie à son binôme lorsque sans prévenir il se jeta sur elle. Ne comprenant d'abord pas bien ce qu'il se passait, Madeleine manqua de crier à l'agression bien qu'elle sache pertinemment que ce n'était pas le genre de Maëlan. Mais enfin, vous savez avec le grand air tout ça... Et puis on ne peut jamais prévoir la réaction des hommes. Heureusement pour lui, il ne tarda pas à se relever et à s'expliquer et Madeleine se rendit compte que les choses autour d'elle avait bien vite tourné au jus de citrouille fermenté.

    Encore un peu déboussolée par la réaction de Maëlan qui partait d'une bonne intention mais avait faillit tourné au scandale, Madeleine resta quelques minutes assise à observer ce qu'il se passait tout autour. Les plus jeunes hurlaient et les plus âgés tentaient de les rassurer quand les plus forts ne poussaient les plus faibles de leur passage. Et soudain elle la vit. Cette immense tente carnivore qui terrorisait les élèves et même très certainement les professeurs et membres du personnels. Et au moment même où le monstre entra dans son champ de vision, un sourire s'afficha sur le visage de la Serdaigle et sa mauvaise humeur de la soirée disparue d'un coup d'un seul. Sans demander son reste, Maddie sauta sur ses pieds et s'élança dans la cohue à contre sens afin de, contrairement à toute personne saine d'esprit, s'approcher d'un peu plus près de cet étrange objet.

    Elle tomba nez à nez avec Murdoch Renfield, professeur d'Arithmancie plus que sérieux et discret qui semblait garder son calme et avait réussit à réunir des élèves et leur indiquer le chemin du château. Particulièrement attachée à ce professeur qu'elle n'avait jamais hésité à défendre lorsque certains élèves se moquaient de lui dans son dos, elle lui aggripa le bras et dit avec un air sérieux et enjoué à la fois :

    ▬ Monsieur Renfield, je pense que je serais plus utile sur le champ de bataille ! En tout cas vous pouvez compter sur moi pour couvrir les arrières de ceux qui se dirigent vers le château.


    Et sans attendre l'air réprobateur de son professeur préféré qui avait tendance à lui faire la morale en ce moment, elle continua son chemin vers la tente cannibale. Elle sentait les battements de son coeur s'accélérer, l'adrénaline qui coulait dans ses veines et, enfin face à la créature, cette boule au ventre qui la faisait se sentir vivante. Ni une, ni deux, Madeleine dégaina sa baguette et sauta devant le monstre sans même remarquer que la directrice Junko Thomas lui lançait déjà des sorts qui seraient sûrement plus efficaces que les siens. Certains la regardant faire, pensaient sûrement que la jeune Serdaigle tentait de jouer les héroïnes ou bien de faire son intéressant pour attirer les regards d'un garçon ou d'un autre mais ils se trompaient. Si elle se tenait debout face au danger, c'était uniquement pour elle et pour les sensations que cela lui procurait, avec toujours cet espoir que cela réveillerait son don. Madeleine ferma les yeux quelques secondes pour savourer ce mélange de peur et d'excitation qui montait en elle et lorsqu'elle les rouvrit, elle se rendit compte que la tente la prenait pour cible. Elle poussa alors un grand cri, un sourire étrange toujours fixé sur les lèvres et ses pieds refusant de faire demi-tour.


Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Mer 29 Jan - 16:38

Invité

ACCIO PROFIL


Invité



Choix 2


Un jour, il faudrait lui expliquer comment de « je prépare gentiment des brochettes de marshmallows », on pouvait si rapidement passer à « apocalypse now ». Le bruit des piquets de tentent qui se heurtent, celui des chamailleries estudiantines ou encore du feu qui crépite s’étaient vus recouverts par une sorte de brouhaha immonde d’où la peur suintait à chaque éclat de voix. En un mot comme en cent, il n’y avait qu’une façon de qualifier ce qu’était devenue la joyeuse équipée sauvage de campeurs du dimanche : bordel. Et si Tamara avait l’habitude d’en avoir un dans sa chambre, ici, elle était un peu plus désemparée. Son bagage à l’AWH l’avait entraînée aux coups foireux, pas aux montées de panique.

C’est peut-être pourquoi, à peine avait-elle délaissé ses brochettes pour se redresser, baguette en main, et chercher à se rendre utile, elle se retrouva presque les fesses au sol suite à un choc pour le moins rude avec … ▬ Astrid ?!, s’étonna tout en recouvrant son équilibre. ∂ La détaillant avec inquiétude, Mara ne mit pas une demi-heure à comprendre que, si le taux d’anxiété était déjà élevé alentours, celui d’Astrid crevait clairement les plafonds. ▬ Hey, choupette, respire, je suis là, rassura l’adulte responsable, hrm, de sa voix la plus douce, enroulant un bras protecteur autour des épaules de sa cousine. ∂ Bon. Dire qu’elle comptait simplement chanter des trucs joyeux en mangeant des bonbons autour d’un feu de bois, à la base … Dernière fois qu’elle se plaindrait du côté « pantouflard » que prenait sa vie, en ce moment … Ou pas. Bref.

Un coup d’œil à gauche, un coup d’œil à droite, pas de Zooey ni de London dans son champ de vision, ce qu’elle n’aima pas le moins du monde. Lançant un lumos pour y voir un peu mieux, la demoiselle serra Astrid un peu plus fort. ▬ T’es en un seul morceau, ça va ? ∂ Grimaçant en réalisant qu’une étreinte, aussi affectueuse soit-elle, ne suffirait probablement pas à calmer sa cousine, Tamara fouilla dans une petite besace pendant à sa ceinture et en sorti quelques carrés de chocolat qu’elle fourra dans la main d’Astrid, avant de marquer un temps d’arrêt et carrément tenter de lui en mettre un dans la bouche ; vu l’état dans lequel elle était, sa cousine aurait risqué de se le fourrer dans le nez.

Se passant une main sur le front, Mara retint un profond soupir devant la pagaille ambiante, se sentant un peu impuissante face à tant d’agitation. Mettre l’ambiance dans une fête, oui. Rétablir l’ordre … euh … Elle était cuisinière et journaliste, pas auror. Son sentiment d’inutilité était réel mais relativement infondé compte tenu de ses prérogatives. Oui, les excuses étaient faites pour s’en servir, hein. Enfin, au moins, là, elle se montrait utile pour sa cousine, du moins l’espérait-elle. Avisant quelques premières années non loin d’elles et en panique également, à première vue, Mara fit la moue. ▬ On les emmène avec nous vers le château ?, fit-elle en désignant leurs cadets du menton, à moins qu'Astrid ne se sente d'attaque pour rester maiiis ... Et tu as vu London ? ∂ Parce que soit la tornade actuelle était de son fait – et il avait, en toute hypothèse, eu le temps de se planquer avant que ça ne dégénère -, soit pas, et, là, il y avait peut-être doublement de quoi s’inquiéter.

Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Mar 4 Fév - 22:25

PNJ

avatar
ACCIO PROFIL

27/08/2013 100 ϟ © : pouet

Soirée d'intégration
Camping paradis (ou pas, lol)





La tente enchantée de London a dévoré plusieurs élèves, blessant au passage Athénaïs Lancaster. Heureusement pour elle, Alcide est venue à son secours – mais ne s’agirait-il pas plutôt de Gertrude, la défunte Grand-Tante de Me’aza ? – avant qu’elle ne se fasse dévorer par Minsy, petite vampire affamée. Amour et pétales de roses sur tout le monde (sauf sur Minsy, qui a très faim).

A l’extérieur, certains tentent d’arrêter la bête furieuse, avec plus ou moins de succès, comme Madeleine, sauvée in extremis par un sort de la directrice. Eden a décidé de venger toutes les victimes en exterminant son créateur, avec plus ou moins de succès. On peut également rajouter que pour les membres de l'AWH, la pêche aux bouteilles a bien fonctionné mais que malheureusement, la diversion a été bien trop rapide, les professeurs commencent à reprendre leurs esprits et ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils se rendent compte que quelques élèves manquent à l'appel. Ils doivent donc retourner au campement en abandonnant la moitié de leur cargaison dans un buisson (aa)




Situation Actuelle
Heureusement, le sort lancé par notre-bien aimée directrice a fonctionné. La tente s’effondre dans un dernier cri de rage, au grand soulagement de tous. Il revient maintenant à chacun de mettre un peu d’ordre dans le bazar ambiant, en aidant les élèves coincés sous le cadavre de la tente à sortir de là (de préférence sans les tuer).

Vers la fin de l'event
Date de fin: 15 Février (pour de vrai cette fois *pan*)
Nous vous laissons le loisir de réagir à la fin des évènements. Les élèves qui sont coincés doivent sortir, les autres les aident - à l'exception des quelques resquilleurs qui vont devoir s'arranger pour que personne ne les aperçoive.

Instructions générales
I/ Les inscriptions sont définitivement fermées.
II/ La vague de MP étant terminée, nous vous laissons le loisir de réagir aux posts qui ont été faits.
III/ Ce sujet est collectif, limitez donc vos Rp entre 500 et 700 mots et mettez en gras vos actions importantes ou notables.
IV/ Il n'y a aucun ordre de réponse pré-établi. Postez lorsque vous vous sentez tout en laissant le temps aux autres de le faire (évitez le tac au tac systématique).
V/ Le PNJ Ink interviendra sporadiquement pour faire avancer l'évènement.
VI/ La participation active de chaque élève rapportera non seulement des points à sa maison mais également une certaine popularité (bonne ou mauvaise) au club de son choix. L'activité des membres déterminera le déroulement de l'évènement, sa conclusion ainsi que l'impact qu'il aura sur le forum. Que le plus actif gagne o/

Pour toute question, n'hésitez pas à contacter le staff par MP ou à nous en faire part sur le sujet dédié

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Mer 5 Fév - 11:38

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


Athénaïs n’avait pas eu le temps de réagir que déjà la petite brute, Misty, s’éloignait d’eux. C’était sûrement une très bête idée, dans cette situation, mais Alcide n’allait pas se plaindre. Il pouvait se concentrer uniquement sur la Poufsouffle et la bonne impression qu’il essayait de donner. Le bout de tissu toujours à la main, il n’avait toujours pas pansé la plaie, attendant une réponse de la jeune fille. Il allait faire un pas vers elle, prêt à jouer le héros, quand il sentit quelqu’un se poser de tout son poids contre son épaule. « Gudule Zamani ! » Avec horreur, le Serpentard tourna la tête pour apercevoir le visage apparemment émerveillé de Me’aza, qui ne tarda pas à entourer son cou de ses bras. Elle continua à parler dans une langue que le jeune homme ne comprenait pas, alors qu’il levait les mains pour se détacher de son emprise, dégoûté. N’y avait-il donc à Poudlard que les personnes qu’il haïssait pour lui démontrer des preuves d’affection ? Posant ses mains sur l’avant-bras de la tanzanienne, il s’apprêtait à la repousser violemment quand il se rappela de la présence d’Athénaïs. Serrant les dents, il se maîtrisa et, bien qu’il posa ses mains sur Me’aza, ce fut plus pour la maîtriser et la calmer que pour la blesser. Elle était visiblement déboussolée et pas dangereuse, nul ne servait donc de se compromettre.

« Zamani », dit-elle en reprenant l’usage de l’anglais, merci Merlin. « Vous faites encore si jeune, vous n’avez pris une ride. » Finalement, peut-être aurait-il été mieux qu'elle continue dans l'autre langue. « Euh… » Il sentait que la bonne chose à faire ici aurait été de lancer une parole réconfortante, mais ce n’était pas sa spécialité, et il ne trouva rien à répondre. Jetant un regard à Athénaïs genre « ok je t’aide avec ta plaie, aide moi avec cette plaie », il n’eut pas le temps de réagir alors que Me’aza tombait à genoux, l’entraînant au sol. « Doucement ! » La sorcière, apparemment bien touchée, posa la main d’Alcide sur la blessure de la Poufsouffle. « Arrête ça ! » Ne put-il s’empêcher de crier en retirant brusquement sa main, dégoûté du contact avec le sang. Il se ressuya sur cape puis se tourna vers Me’aza, sourcils froncés. Il l’attrapa fermement par les épaules et la posa au côté d’Athénaïs. « Pose-toi là, ne bouge plus. » Dit-il avant de pousser un long soupir. Cette soirée était un véritable cauchemar. Se tournant à nouveau vers Athénaïs, il lui montra son bout de tissu, excédé, quand… La toile leur tomba sur la tête.

Le sang bouillonnant dans ses veines, le Serpentard se releva avec des grognements bruyants, tentant de se dépêtrer de ce bordel. Il n’y parvint évidemment pas, et perdit même de vue les deux jeunes filles, toujours au sol. La tentation était grande de simplement marcher droit devant lui jusqu’à ce qu’il se retrouve à l’extérieur, sans se soucier des autres. Mais il n’avait pas joué au gentil pendant cinq minutes pour rien, il fallait que ça lui rapporte quelque chose, et pour ça, il devait garder son rôle. Il leva les yeux au ciel, pria Merlin de lui donner la force de jouer ce personnage qu’il ne comprenait pas, et s’accroupit pour retrouver les filles. Il trouva assez vite Athénaïs, et posa sa main sur son bras pour ne pas la perdre, puis agrippa Me’aza, avant qu’elle ne s’échappe en croyant à un quelconque mirage. « On va essayer de trouver Misty… » Ou en tous cas on fera bien semblant. « Et ensuite on sortira de là, tous ensemble. D’accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Ven 7 Fév - 22:31

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


Layla avait brièvement songé à convaincre Maelan de la rejoindre, ce avec plus ou moins d'élégance. Par exemple, en le menaçant de dire à tout le monde qu'il avait quitté Angie parce qu'il était secrètement amoureux d'elle depuis des années. Personne n'aurait eu grand mal à la croire. Après tout, elle était Layla Fleming et tout le monde savait qu'elle était un bon coup - quoi "non" ? -, cependant, elle n'en eut même pas besoin. Avant qu'elle n'ait pu mettre le moindre plan à exécution, voilà que Blondie était déjà à ses côtés, baguette sortie et expression sérieuse sur le visage. C'est dire tout l'effet qu'elle lui faisait.

– Avoue, tu ne peux pas te passer de moi. Trouva-t-elle bon de murmurer avec un sourire narquois.
– Je ne sais plus exactement où c’est. Tu cherches et je protège nos arrières, plutôt, du coup ?

Il n'avait cependant pas l'air de vouloir se dérider et elle haussa les épaules. Sans plus de fioritures, elle hocha la tête, se concentrant sur leur mission en prenant la tête de la petite expédition. Ils n'avaient pas l'air d'avoir besoin de se concerter, et cela l'arrangeait fortement. Se retrouver seule avec Maelan ne l'enchantait guère. Elle oscillait toujours entre une envie impérieuse de l'étrangler et de vouloir l'amadouer afin qu'il avoue la réelle raison de sa rupture avec sa soeur. Elle n'avait toujours pas digéré non plus même si, en soit, elle n'avait jamais non plus été sa plus grande fan. Elle avait toujours dit à qui voulait l'entendre qu'il ferait souffrir sa soeur - peut être un peu par jalousie, peut être pas - et maintenant que sa prédiction s'était réalisée, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir envie de lui refaire le portrait... Ou de le secouer très fort en lui intimidant de lui expliquer ce qu'il avait dans le crâne, à la fin. Un curieux cocktail, donc, qu'elle avait bien du mal à contenir. Cependant, forcée de faire une trêve, elle se retint de jeter de l'huile sur le feu... Pour le moment. Il y avait autre chose en jeu que leur querelle, et cela devait être sa seule motivation.

Filant entre les souches, elle ne faisait pas attention aux bruits qui résonnaient derrière eux, cherchant à rejoindre la clairière où se trouvait leur réserves. Quand elle pensa y être, elle fit signe à Maelan de s'arrêter, lui indiquant un bosquet plus gros que les autres.

– C'est ici, je crois. Lâcha-t-elle en se penchant pour vérifier, son sens de l'orientation n'étant pas toujours des plus fiables, avant de s'écrier : – Oui, c'est bien là ! Aide moi !

En tendant la main, ses doigts avaient rencontré une surface dure, et elle avait dû retenir un petit gémissement de douleur. Le sort de camouflage avait terriblement bien fonctionné... Mais il n'empêchait en aucun cas quelqu'un de trébucher sur les caisses si il s'en approchait trop. Si le campement ne s'était pas trouvé droit sur le chemin de leur cachette, elles auraient pu rester là indéfiniment sans que personne les remarque... Malheureusement, ils ne pouvaient pas prendre ce risque. Elle tira sur la bâche ensorcelée les recouvrant, faisant apparaître les caisses comme par magie. Ne restait plus qu'à les déplacer en lieu sûr, maintenant. Enfin, dans un lieu assez sûr en attendant de trouver mieux, s'entend, parce que l'on pouvait difficilement qualifier cette forêt de sûre après les évènements de la soirée, nous sommes d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Dim 9 Mar - 13:55

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

►MONSTER ; what's that coming over the hill ? is it a monster ?

Jouer les chaperons n'était pas franchement la tasse de thé de Samaël. Y'avait qu'à demander à Alyénor ce qu'elle en pensait, tiens, elle vous le dirait : si vous n'étiez pas en proie aux flammes ou en danger de mort immédiat, il ne venait pas de lui-même vous faire la conversation. C'était un fait, Samaël n'avait pas vraiment la fibre pour ça. Plutôt peu loquace dans son genre hormis lorsqu'il donnait un cours ou qu'il y était forcé qu'une quelconque façon, Samaël se frottait peu à la populace estudiantine. Il n'avait cependant pas pu l'éviter avec la préparation d'une soirée dite d'intégration que le Directeur aurait bien appelée "mise à l'épreuve". Du style, "apprendre à survivre en forêt" façon Koh Lanta... Quelque chose dans ce goût là. Le seul argument qu'il avait émis lorsque l'idée avait été énoncée par son cher collègue Grayson Morgan avait été ça peut être marrant avec un petit sourire en coin assorti d'un regard rêveur en s'imaginant les élèves aux mines déconfites devant l'annonce de cette initiative de la part du corps professoral, et il était passé à autre chose... Jusqu'à ce qu'on lui dise qu'il ferait partie des enseignants choisis pour les accompagner. Là, tout de suite, il avait trouvé cela moins drôle. Beaucoup moins. Parce que, bon, pousser la chansonnette et faire griller des marshmallow au beau milieu de la Forêt Interdite n'était pas DU TOUT son idée de la meilleure façon de passer une bonne soirée (ça comportait plutôt une belle femme et une bouteille de scotch voir de vin blanc - coucou Sara - mais, bref). Il escomptait bien cependant rendre la chose un tantinet plus intéressante d'une façon ou d'une autre...

Il ne s'était toutefois pas imaginé que son souhait se verrait exhausser par une tente carnivore. Il vaquait tranquillement à ses occupations - a.k.a il traînait dans le sillage de Junko en espérant à un moment donné lui faire accepter de boire un verre de la bouteille qu'il avait emporté avec lui - lorsque soudain, la panique s'était emparée de la petite clairière bucolique (ou pas). En tant que Prof de Duels, évidemment, sa première idée fut d'en découdre avec la "chose", mais un regard de Junko dans sa direction lui indiqua qu'il n'en aurait pas l'occasion. « Veillez à canaliser les étudiants. Et toute plaisanterie sur un pourcentage de pertes serait très malvenue. » Je-m'en-foutiste notoire du quatuor, il accusa la vanne avec un très léger rictus avant de soupirer et de sortir sa propre baguette. Tant pis pour le fight. Faisant volte-face, il commença à rejoindre les étudiants les plus proches, veillant à ce qu'ils ne soient pas blessés avant de les envoyer vers Murdoch qui, de son côté, leur indiquait le chemin vers le château. Lorsqu'il retourna sur ses pas voir où Junko en était, il aperçut une tignasse brune qu'il reconnut immédiatement. Miss White. Madeleine de son prénom. Même si, vu son attitude, Mad tout court aurait certainement mieux convenu. Au moment où Junko lançait son sort, Samaël lançait le sien, si bien que son « Protego ! » fut englouti par sa propre incantation... Un simple Finite Incantatem qui, si il était extrêmement basique, avait été administré avec précision et puissance par la meilleure lanceuse de sorts de l'école, et fut d'une efficacité sans faille. Un regard vers la tente immobile le lui confirma. Il baissa donc sa baguette, rompant la bulle protectrice qu'il avait déployé au devant de la jeune Serdaigle inconsciente qu'il venait de rejoindre. Avisant également non loin un couple de Gryffondor penaud, il prononça d'un ton neutre, bien que son regard se soit fait plus acéré : « Moins 150 points pour Gryffondor. » Voyant que l'une s'apprêtait à protester, il rajouta, cette fois avec plus de conviction : « Chacun. » Ils avaient beau porter les couleurs de son ancienne maison, Samaël ne faisait aucun favoritisme. Sûrement pas quand, en plus, ils ternissaient l'image des valeureux rouge et or avec leurs imbécilités. Puis, il tourna son regard en direction de la bleu et argent à laquelle il fit les gros yeux... avant de lui sourire et lui ébouriffer la tignasse. « Et 50 points pour Serdaigle. » Oui, vous aviez bien entendu, il la récompensait de son initiative suicidaire. On aurait tout vu, hein ? Mais c'était Lewis et Lewis avait toujours eu un faible pour les actes de bravoure... Aussi inconsidérés qu'ils soient. Son côté preux chevalier... Ou quelque chose comme ça. « Aussi stupide que ton intervention ait pu être, c'était bien tenté... Enfin. Disons que, toi, au moins, tu as le mérite d'avoir tenté quelque chose. » Son regard passa sur les deux autres qui, à part se chamailler, n'avaient pas fait grand chose. Car, aussi occupé qu'il avait été, il n'avait rien raté du spectacle désolant de leur course poursuite en s'insultant. Il aurait vraiment fallu être sourd pour en rater ne serait-ce qu'une miette. Il reporta son attention sur Madeleine, fronçant légèrement les sourcils : « Mais j'espère bien que ces points en plus ne seront pas une motivation supplémentaire à faire n'importe quoi, non plus, hein, sinon, tu sais comment ça va finir. En retenue. » Samaël eut un sourire légèrement affligé avant de, finalement, se tourner vers ses collègues qui observaient son laïus d'un oeil étrangement bienveillant. « Bien, je crois que tout est dit, et à présent que la tente est maîtrisée je propose que Grayson et moi allions voir si certains ne se sont pas perdus dans la forêt... Junko, si tu veux bien, tu t'occupes des rescapés ? Quant à vous - » continua-t-il tout en se tournant vers les fauteurs de troubles : « - qu'est ce que vous faîtes encore là ? Filez avant que je ne multiplie par deux votre sentence. Et, non, Madeleine, si tu restes, cela ne va pas multiplier tes points par deux. Filez. Et vite ! » Il n'aimait pas travailler avec des marmots dans les pattes... Encore moins quand ces derniers semblaient déterminés à faire exploser l'école. Avec un dernier soupir, il jeta un oeil vers son comparse lycanthrope avant de lui emboîter le pas, bien décidé à débusquer les élèves qui se seraient aventurés à tort plus avant dans les bois.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping Lun 10 Mar - 11:56

PNJ

avatar
ACCIO PROFIL

27/08/2013 100 ϟ © : pouet

Soirée d'intégration
Camping paradis (ou pas, lol)





Tout est bien qui finit ... bien ? Tout dépend à qui vous posez la question. Les Directeurs vous diront sans sourciller que tout a été traité avec un grand professionnalisme et que les sanctions qui ont été prises sont irréprochables. Au fond, personne n'est mort et c'est bien le principal - même si, bon, l'absence de traumatisme n'est pas forcément garantie pour certains, comme Minsy, même si elle n'a croqué personne, ou Alcide, qui a AIDÉ quelqu'un et ne s'en porte pas plus mal ! Globalement, donc, il y a eu plus de peur que de mal. Sauf pour les deux élèves de l'AWH trouvés errant dans les bois avec des caisses d'alcool, j'ai nommé Layla Fleming et Maelan Carmichaël qui, eux, vont écoper d'une sentence exemplaire qui n'a pas encore été décidée, le Directeur Lewis et le Directeur Morgan n'ayant pas réussi à se mettre d'accord.



Situation Actuelle
Tout le monde retrouve donc son dortoir dans un calme relatif et a la joie de redécouvrir le plaisir de dormir dans son lit douillet, bien plus confortable qu'une tente (qu'elle soit carnivore ou non). Nul doute que pour les quelques jours à venir cet événement va continuer de déchaîner les passions... Jusqu'à ce qu'il y ait autre chose sur quoi jaser, comme, au hasard, l'étrangeté manifeste du Professeur Renfield ou le passé frivole de la bibliothécaire, Ma'eza qui semble avoir un léger soucis d'ordre psychologique ou encore Eden Lancaster et London Antwerp dont les galipettes semblent avoir des effets catastrophiques... En plus de provoquer des crises d'angoisse à Astrid Ludmill.



EVENT TERMINÉ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [EVENT TERMINE] Let's go camping


ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT TERMINE] Let's go camping

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [EVENT TERMINE] Let's go camping
» [EVENT TERMINE] Soirée de rentrée de l'AWH
» [EVENT TERMINE: INVASION KONOHA] La Marche Sur Konoha - Partie 2: L'attaque!
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives RP-