AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Dim 29 Sep - 20:57

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Lea arrivait encore à se tromper en cherchant son lit, déboulant dans une mauvaise chambre. Elle s’excuse face à la surprise des Gryffondor et referma tranquillement la porte. C’était déjà une chance que les Serdaigles puissent encore loger dans le château, cependant, la tour où elle avait passé toutes ses années à Poudlard commençait à lui manquer et Lea continuait d’avoir cette impression qu’elle ne retrouverait pas son coin habituel avant longtemps. Les perturbations du monde magique, même si elles n’étaient pas dangereuses, entrainaient leurs lots d’ennuis. Perdre la tour des Serdaigles en était un. Enfin, au moins l’administration avait jugé bon de casé les aigles chez des lions qui étaient plus ou moins accueillants. C’est vrai que de se voir partager leur territoire n’avait pas été agréable dans un premier temps et il y avait eu quelques frictions durant la première semaine – Lea avait même été au centre de l’une d’entre elles. Mais la cohabitation se faisait, lentement et surement. De toute façon, aucun des étudiants n’avaient le choix, donc… Lea reprit son escapade du côté des dortoirs, quelque peu fatiguée de sa journée, elle avait encore des difficultés à retrouver son lit. Ironique quand on savait à quelle vitesse elle pouvait enregistrer un détail sorti d’un livre. Comme quoi, son cerveau aussi avait besoin de repos de temps en temps.

Malheureusement, ce n’était pas le temps de se reposer. Loin de là. Il y avait les cours qui commençaient à reprendre de l’ampleur, réussissant enfin à intéresser un peu plus la jeune étudiante. Le bizutage approchait aussi, et de fait, elle était de plus en plus excitée chaque jour, attendant cette expérience unique. Son activité de préfète ne lui prenait pas encore tant d’attention que ça, réussissant juste à l’occuper comme il le fallait. En bref, l’année scolaire commençait tout juste et Lea n’avait pas une seconde pour penser à elle-même ou à son passé. Elle était donc relativement heureuse et épanouie. Même si elle n'était toujours pas fichue de retrouver sa chambre. Il fallait dire que les lieux étaient plus grands que ce à quoi elle s’était attendue et son sens de l’orientation devait encore être en vacances, s’il n’était pas mort sur le chemin du retour. Elle s’arrêta devant une autre porte et se dit qu’il était toujours bon d’essayer –même si, pour celle-ci, elle n’était pas trop sûre que son lit était là.

Lea avait raison, elle était bien tombée, une fois encore, sur la mauvaise chambre. Mais, il y avait un point positif : c’était des serdaigles. Elle eut un léger regret de ne pas être tombée sur la chambre de garçons, mais bon, ici, c’était des visages familiers. Il y en avait un, en particulier, qui l’était d’autant plus, celui d’Astrid. Un large sourire se posa sur les lèvres de Lea qui pénétra la chambre, faisant comme si ça avait été son intention première de retrouver son ancienne recrue de l’ASM. Elle salua au passage les quelques têtes qu’elle connaissait avant de se poser sans cérémonie sur le lit d’Astrid, ouvrant un tiroir qu’elle connaissait bien : le garde-manger. Elle en tira une barre de céréales, faisant peu cas du regard outré de sa cadette. « J’ai croisé London. Il te cherchait. Et il marmonnait un truc à propos des toilettes. Je pense qu’il faudrait éviter d’y aller pendant quelques jours… » Fallait faire gaffe quand ce blond avait une idée bien précise derrière la tête. Il y avait des risques que l’idée en question soit foireuse. Lea s’allongea par la suite sur le matelas d’Astrid, monopolisant la place sans aucune trace de gêne. Elle était comme ça, Lea, à prendre ses marques quand ça lui chantait, à prendre un lit quand elle était crevée. Surtout que le lit d’Astrid était très confortable. « Franchement, je me demande comment la salle communautaire a fait pour tenir aussi longtemps… »
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Dim 29 Sep - 22:41

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


Astrid était assise sur son lit, entourée d’une pile de cahiers et parchemins. La journée avait été bien remplie et elle n’avait toujours pas fini, puisque l’ABSU devait encore se réunir d’ici quarante petites minutes. Elle cherchait désespérément son emploi du temps (du moins, son douzième duplicata) en essayant d’ignorer de son mieux les piaillements des premières et deuxième années dans les étages en-dessous et les gloussements de ses camarades de dortoir.

Elle vit entrer Léa, du coin de l’œil, alors qu’elle bousculait une pile de papiers d’un geste sec. Son encrier, mal refermé, se déversa sur son rouleau de parchemin, provoquant un rez-de-marée noir.
Elle essuyait ses doigts plein d’encre sur un parchemin qui traînait – un devoir de métamorphose, tant pis – quand Léa s’effondra sur son lit sans plus de cérémonie. Astrid se décala d’une fesse pour faire de la place à sa camarade tout en ramassant ses multiples papiers, plans de guerre et cadavres de barres chocolatées.
Elle se retourna au bruit d’un tiroir qui coulissait, bruit familier s’il en était. Elle fusilla Léa du regard alors que celle-ci piochait une barre de céréales dans sa réserve. Même si elle connaissait bien Léa et que celle-ci l’avait nourrie plus souvent qu’à son tour, personne ne pouvait piocher impunément dans ses stocks de nourriture. Non pas qu’elle ait peur de manquer, mais ses fringales nocturnes dérangeaient tout le monde dans le dortoir.
Son aînée ne s’attarda pas sur son forfait et commença à s’installer.
▬ J’ai croisé London. Il te cherchait. Et il marmonnait un truc à propos des toilettes. Je pense qu’il faudrait éviter d’y aller pendant quelques jours…
▬ Ah, oui, admit Astrid en baillant. On a prévu une soirée mousse dans les toilettes des filles pour lancer l’année… Mais London t’en parlera sûrement un de ces jours, continua-t-elle avec un clin d’œil, c’est nos projets de rentrée.

Il était toujours un peu étrange de parler à Léa comme à un membre de l’AWH. D’y penser comme à une bizuth de London et plus comme à son mentor de l’ASM. De ne plus pouvoir partager son avis sur le dernier rassemblement et sur le changement de tarif de l’imprimeur qui s’occupait de leurs tracts. Elles pouvaient toujours en parler, bien sûr, mais les choses étaient toujours un peu bizarres.
▬ Franchement, je me demande comment la salle communautaire a fait pour tenir aussi longtemps… continuait Léa, sans réaliser quelle tempête se préparait sous le crâne d’Astrid.
▬ Oh, ça fait plus de deux cent ans qu’elle héberge les Gryffondor, je crois qu’on est plutôt à l’abri, observa la brunette d’un ton tranquille tout en faisant un tas de ses papiers gâchés qu’elle fit flotter jusqu’à la poubelle d’un coup de baguette.
Si un tel concentré d’élèves mettait les lieux à rude épreuve, les Serdaigle n’étaient définitivement pas les plus agités. Un troupeau de London aurait suffit à détruire tout le château, mais il n’avait pas encore réussi à se cloner et Léa comme Astrid réussissaient tant bien que mal à limiter ses dégâts (du moins aimait-elle à le penser).

▬ T’as l’air crevé, observa-t-elle de la voix toujours un peu prudente qui était désormais la sienne quand elles se rencontraient.




Dernière édition par Astrid T. Ludwill le Lun 30 Sep - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Lun 30 Sep - 10:49

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Lea s’inquiéta peu du désordre qui régnait sur le lit d’Astrid. Qui la connaissait savait que c’était une part de sa personnalité. Et même si Lea avait tenté de lui enseigner un minimum d’ordre et quelques astuces pour une meilleure organisation, elle n’avait pu qu’être témoin de son échec dans cet essai. Elle fit néanmoins attention où elle se posa, ne chiffonnant pas plus les morceaux de parchemins que ce qu’ils ne l’étaient déjà – elle avait pitié d’eux. Son attention fut titillée par les doux mots « soirée mousse », ce qui fit que Lea releva la tête de la barre de céréales qu’elle était en train d’ouvrir, posant un regard brillant d’intérêt sur l’autre Serdaigle, imaginant déjà à quoi ça allait ressembler. Elle n’avait rien à dire, rejoindre l’AWH fut une bonne idée. Le choix qu’elle avait fait un peu par dépit, parce qu’elle avait besoin d’une autre activité, se révélait être le bon. Elle ne s’était jamais imaginée retrouver Astrid dans les rangs des fêtards, pas que c’était impossible, mais l’idée ne lui avait jamais traversé la tête jusqu’à ce qu’elle la rencontre comme tel. « Mais London t’en parlera sûrement un de ces jours. » Lea hocha la tête avec un enthousiasme mêlé d’impatience, avant de croquer dans sa friandise subtilement volée.

« Je crois qu’on est plutôt à l’abri. » Plus que dans la tour des Serdaigles, ça, c’était sûr. C’est vrai que les lions n’étaient pas bien méchants et c’était toujours mieux que de croupir dans la cave des Serpentards, mais le coin des aigles commençait à manquer légèrement à la blonde. Elle devrait essayer de s’y rendre pour constater les dégâts par elle-même, un jour ou l’autre. Et éventuellement trainé Astrid. Toutes les deux avaient l’habitude des aventures foireuses, elles devraient s’en sortir indemne. Lea observa Astrid faire place nette sur le lit improvisé en lieu de travail et elle en profita pour s’étirer un peu de tout son long, la barre de céréales callée entre les dents. « T’as l’air crevée. » Elle tourna sa tête vers la brunette. Lea n’était pas aveugle, elle avait parfaitement conscience de la distance qu’il y avait entre elles depuis qu’elle avait décidé de quitter l’ASM. Astrid était moins bavarde que l’accoutumé et les mots plus réfléchis. Pourtant, elle ne faisait rien pour changer la situation, ça signifierait retourner sur le jour où elle avait obtenu sa liberté au prix de ses amis. Lea voulait que cette page soit définitivement tournée, donc elle prétendait que c’était le cas, en espérant qu’un jour cela soit vraiment le cas, même si certains éléments continuaient de la poursuivre, comme la rancune tue d’Astrid.

Lea étira ses bras. « Toujours aussi fine observatrice dis-moi. » Elle lui adressa un clin d’œil, se redressa en un geste, croisant les jambes sous elle. « Oui, je suis crevée. Je dois passer un peu trop de temps dans les livres… » Elle se mordit le pouce. C’était presque marrant qu’une Serdaigle de sa trempe dise ça. C’était son lieu d’ultime refuge et là elle concédait que ce n’était peut-être pas suffisant, puisqu’elle pouvait rester éveillée jusque tard la nuit à feuilleté un ouvrage quelconque. Il fallait dire que depuis qu’elle avait fait une croix sur ses études de médicomage, rares étaient les sujets qui arrivaient à l’intéresser autant que cette discipline. Amusant, puisqu’elle le détestait autant que tout ce qui était lié à ceci lui manquait. Il y avait bien la lecture du comportement qui arrivait à piquer son intérêt pleinement. Toujours était-il… « Ma mère me manque. » Elle grimaça face à son propre aveu. Astrid savait parfaitement que Lea ne vivait plus chez elle. De fait, Lea ne voyait plus aussi souvent les membres de sa famille. Le poids de la distance commençait à se faire sentir, un an plus tard. Son père aussi lui manquait, malgré le dégout et la rancune qu’elle avait envers lui. « Rha, j’ai l’impression d’être une gamine de dix ans. » Ce qu’elle était, très certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Lun 30 Sep - 22:16

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


Mettant définitivement de côté sa pile de parchemins (qui n’étaient pas à techniquement parler du parchemin, mais une alternative végétale respectueuse des droits des animaux, à propos de laquelle elle comptait bien toucher un mot à l’ASM), Astrid se pencha elle aussi vers le tiroir à provisions et en tira un paquet de biscuits chocolatés, dernier vestige du paquet envoyé par sa grand-mère pour la rentrée.
▬ Toujours aussi fine observatrice dis-moi.
▬ T’as pas idée, répondit la brunette en croquant un bout de biscuit. J’envigeage chérieugement l’UFR d’echpionnage.
Enfin, ça, c’était si elle arrivait un jour à se taire. Pour l’instant, les compétences d’Astrid en matière d’espionnage se limitaient à se planquer derrière un mur avec Layla ou London et de glousser nerveusement tandis que l’autre faisait des blagues à base de dindon. Suite à quoi elle culpabilisait, s’excusait mentalement auprès de tous les dindons de la planète et passait des heures à chercher quelle était la situation des dindons sauvages en Amazonie du Sud avant de s’effondrer en pleurant sur l’épaule d’Angie que le monde était trop injuste. Pas tout à fait le meilleur plan de carrière, quoi. Ce à quoi Léa avait l’air tout à fait insensible, occupée par ses doléances.
▬ Oui, je suis crevée. Je dois passer un peu trop de temps dans les livres…
A ce stade de la conversation, une personne normale aurait compatit et aurait proposé quelque chose comme « Vraiment, tu dois faire une pause ». Sauf qu’Astrid était une Serdaigle et que les Serdaigle, à plus forte raison Léa, ne passaient jamais trop de temps dans les livres. En outre, Astrid était Astrid et les Astrid ne passaient jamais trop de temps à faire quoi que ce soit, rapport au fait qu’elle faisait en permanence quarante-douze choses en même temps.
▬ T’es peut-être dans les mauvais livres. Vous dormez bien, à votre étage ?
La question méritait d’être posée. Depuis le déménagement, les ronflements des Gryffondor et des Serdaigle mâles traversaient parfois les murs, au plus grand déplaisir des camarades de chambrée de la sorcière (elle-même s’en fichait souvent : ventre affamé n’a pas d’oreilles, tout ça).
Un petit blanc s’ensuivit, à peine rompu par les conversations des voisines et par le crounch-crounch des deux filles en train de mâchonner.
▬ Ma mère me manque.
Astrid regarda Léa avec surprise alors que celle-ci grimaçait. Elle n’avait pas – ou plus – l’habitude des confessions. Elles avaient pris de la distance, ces derniers temps, depuis que Léa avait choisi de tout laisser tomber, y compris l’ASM. Elles partageaient toujours des choses, mais des confidences… Des confidences impliquaient de parler des choix que Léa avait fait, or Astrid n’était pas sûre qu’elles aient été prêtes pour ça.
▬ Ah, répondit-elle bêtement.
Elle ne sut quoi répondre sur le moment. Sa mère à elle ne lui manquait pas vraiment, étant donné qu’elle lui écrivait presque toutes les semaines et qu’elle transportait avec elle un bout de sa famille en la présence de son cousin et de quatre de ses frères et sœurs. Elle aurait bien proposé à Léa de lui prêter la sienne, mais elle n’était pas sûre que son amie soit en mesure de supporter sa mère juive étouffante.
▬ Tu peux peut-être arranger une rencontre pendant la Toussaint ? proposa-t-elle au moment où Léa se désespérait :
▬ Rha, j’ai l’impression d’être une gamine de dix ans.
▬ Mais non, la rassura Astrid en achevant d’engloutir son biscuit. A dix ans, tu te serais déjà fait dévorer quatre fois par les pièges entre la porte d’entrée et la Salle Commune.

Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Mar 1 Oct - 13:40

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

« J’envigeage chérieugement l’UFR d’echpionnage. » Lea pouffa un peu. Elle imaginait parfaitement Astrid en un remixe de l’agent moldu 007. Quand à savoir si elle réussirait sa carrière ou si elle finirait stupéfixée à vie, ça resterait un mystère entier. La blonde gardait néanmoins l’idée de faire porter à Astrid une tenue en cuir du parfait agent british. Ca serait toujours une bonne occasion de rire. Le ton changea légèrement quand Maavich se confia sur son état de sommeil, qui n’était pas des plus réparateurs ses derniers temps. Mais quel jeune adulte n’était pas sujet à des difficultés de se reposer correctement, à cause d’un cerveau qui travaillait de trop, ou d’une inquiétude qui prenait des proportions énormes alors que ce n’était pas nécessaire ? « T’es peut-être dans les mauvais livres. Vous dormez bien, à votre étage ? » Le mauvais livre, c’était possible. La prochaine fois, elle chercherait une encyclopédie parfaitement ennuyante, elle réussirait surement à sombrer dans le monde de Morphée en un temps record. « Ouais, ça va. Y a juste ce fantôme qui s’amuse à en réveiller certaines en pleine nuit parce que monsieur à peur du noir. On a essayé de l’envoyer du côté des Gryffondors, mais j’ai comme l’impression qu’il va pas tarder à revenir. » Ce qui, en soit, pour Poudlard, était un évènement parfaitement normal. Certes, qu’un esprit mort soit effrayé de l’obscurité était assez unique, mais bon, cela faisait longtemps que Lea avait cessé de s’interroger à ce sujet. La prochaine fois, elle allumerait une bougie…

Lea nota la surprise d’Astrid, mais ne dit rien, ne faisant que lui renvoyer un petit regard. Oui d’accord, c’était rare cet état d’esprit de la part de l’étudiante deuxième cycle, mais il lui arrivait d’avoir de la place pour des sentiments dans toute cette matière grise. Lea aurait souri, si elle n’était pas nostalgique de son chez elle, là où elle était née, là où elle avait grandi. « Tu peux peut-être arranger une rencontre pendant la Toussaint ? » Elle secoua la tête, finissant sa barre de céréales par la même occasion. « Nan, Tommy m’a dit qu’ils partaient pour une conférence à Salem. J’pourrais toujours me transplanter, mais je risquerai de tomber sur le padre. » Et si Lea avait précisé que c’était sa génitrice qui lui manquait, c’était bien pour une raison. Elle ne se sentait toujours pas prête à recroiser Isaac Maavich, éventuellement, elle ne le serait jamais. Lea s’affala à nouveau sur le lit, fermant tranquillement les yeux. La vie continuait pour tout le monde. Ce qui avait choqué Lea, c’était d’apprendre que ses parents continuaient leur routine. Rien n’avait changé. Elle était prête à parier que son père ne s’était jamais interrogé sur la raison de son départ de la famille. « A dix ans, tu te serais déjà fait dévorer quatre fois par les pièges entre la porte d’entrée et la Salle Commune. » Elle rouvrit les yeux, un faible amusement dans le regard. Elle n’allait pas s’attrister sur son sort trop longtemps.

« Fais gaffe, t’es pas loin d’avoir dix ans. Que je me souvienne, tu t’es déjà faite choper deux fois devant la Salle Commune, non ? » Ou comment subir les risques de se balader dans les couloirs de Poudlard en pleine nuit, une fois le couvre-feu passé, tout ceci pour défendre une espèce végétale qui n’avait pas conscience de sa propre existence, mais qu’il fallait tout de même protéger. Bien entendu, Lea ne précisa pas qu’elle avait aussi eu quelques déboires semblables il y avait quelques années. Aussi, elle n’en rajouta pas plus, parce que elle évitait de parler de l’époque où elle était à l’ASM, car elle savait que sa dissidence était toujours un sujet sensible chez Astrid, tout comme ce l’était pour elle. Si ça n’avait tenu qu’à elle, Lea serait encore occupée à peindre les murs de l’école en rose pour défendre n’importe quelle cause. Là où on lui avait appris à ouvrir sa gueule pour dénoncer, elle s’était forcée à se taire. Tout comme elle le fit maintenant, fixant un point invisible sur le mur.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Mar 1 Oct - 22:23

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

▬ Y a juste ce fantôme qui s’amuse à en réveiller certaines en pleine nuit parce que monsieur à peur du noir. On a essayé de l’envoyer du côté des Gryffondors, mais j’ai comme l’impression qu’il va pas tarder à revenir.
▬ La prochaine fois, envoie-le moi, soupira Astrid. Il me tiendra compagnie et pourra profiter de ma veilleuse.
Astrid avait beau être une grande fille, elle avait encore peur du noir. La boule lumineuse qui flottait paresseusement à côté de son lit, pour l’instant éteinte, n’occupait pas qu’une fonction de décoration : elle tenait les monstres du dessous-du-lit, les vampires du placard et autres choses affreuses-mais-néanmoins-nos-amis loin du lit d’Astrid qui, si elle prônait l’amour envers tous les êtres vivants, avait un peu du mal à aimer les monstres dévoreurs de jeunes sorcières. Qu’un fantôme ait peur du noir, en revanche, alors qu’ils étaient par définition déjà morts et que rien ne pouvait plus leur faire le moindre mal, la laissait perplexe. Enfin, elle n’allait pas critiquer les peurs irrationnelles de qui que ce soit, étant mal placée.

Elle était aussi mal placée pour consoler Léa à propos de ses soucis de famille. Sa famille à elle, pour aussi loufoque et ridicule qu’elle soit, était relativement soudée. Ses parents avaient beau être d’anciens hippies un peu loufoques élevant une tribu casher, ils ne se disputaient jamais au point de ne plus se parler. Astrid, en tant qu’aînée du troupeau, était toute prédisposée à l’amour fraternel, etc. etc. Aussi le désespoir de Léa la laissait-elle, euh, désemparée.
▬ Nan, Tommy m’a dit qu’ils partaient pour une conférence à Salem. J’pourrais toujours transplaner, mais je risquerai de tomber sur le padre.
▬ Aouch, compatit Astrid. Pas moyen de se synchroniser ? Je peux faire diversion si tu veux. Je fais très bien diversion. Je dois même avoir un kit spécial diversion qui traîne quelque part.
Le kit en question devait avoir sacrément pris la poussière et contenir des fusées de détresse en plus des habituels panneaux de signalisation et klaxons à pattes. L’AWH comme l’ASM en avaient déjà eu l’usage à plusieurs reprises. En attendant, ça n’avançait pas des masses Léa, pas plus qu’Astrid qui sentait Léa lui glisser un peu plus entre les doigts à chaque instant.
▬ Sinon… ça se passerait vraiment très mal si tu le croisais ? questionna Astrid sur un ton hasardeux.
Les détails des aléas de la vie de famille de Léa lui restaient dans l’ensemble inconnus. Elle savait que sa comparse ne vivait plus chez ses parents (comment faisait-elle pour se nourrir ? Vaste question). De toute évidence, les choses étaient encore plus compliquées que ce dont elles avaient l’air au premier abord. Le fait que ces bouleversements familiaux étaient intimement liés au départ de Léa de l’ASM n’avait pas effleuré Astrid.

▬ Fais gaffe, t’es pas loin d’avoir dix ans. Que je me souvienne, tu t’es déjà faite choper deux fois devant la Salle Commune, non ?
▬ Trois, rectifia-t-elle, avant de froncer les sourcils. Enfin, la dernière fois, c’était la faute de London.
London qui avait tenté de fabriquer une potion de Confusion pour venir en aide aux élèves trop jeunes pour lancer des sorts de Confusion. La potion cumulait aussi un sortilège de Gratte-Poils assez offensif, de sorte qu’Astrid avait passé près d’une heure à se cogner à tous les murs qui passaient en se grattant nerveusement les jambes avant de retrouver le chemin de la salle commune. La Grosse Dame en avait profité pour la traiter une nouvelle fois de tous les noms et son collègue préfet avait insisté pour lui faire passer un test d’alcoolémie. Riante soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Mer 2 Oct - 10:54

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

« Je fais très bien diversion. Je dois même avoir un kit spécial diversion qui traîne quelque part. » Lea sourit, toujours couchée sur un lit qui n’était pas le sien. L’image d’Astrid en pleine mission diversion était assez amusante, arracha même un sourire à la plus vieille des Serdaigle. « Tu devrais proposer l’ufr espionnage finalement, j’pense que serait un élément hors pair. » C’était si facile de parler avec Astrid, Lea ne réfléchissait pas à ses réponses, elle laissait juste le flot de ses idées couler. Même s’il y avait cet écart dont Lea se savait responsable. C’était moins pénible que se confronter au silence, à l’aléa de ses songes pas toujours heureux. Et puis, parler ne faisait de mal à personne. « Sinon… » Lea se tourna, intriguée par la timidité de l’approche. Astrid n’était pas du genre à se retenir, sauf pour un sujet précis, qui était la blonde elle-même. « Ca se passerait vraiment très mal si tu le croisais ? » Elle eut un sourire désolée, Lea. Pas pour son amie, mais pour ce que soulevait la question. Elle hocha distraitement la tête, se rappelant la dernière fois qu’elle avait croisé son paternel, quelques mois auparavant, quand les parents Maavich étaient venus chercher Thomas sur la voie neuf ¾. Une pointe d’acidité se logea dans son estomac quand elle y repensa. « Oui. » Elle n’avait pas envie de se taire, pas cette fois-ci. Evoquer son père ferait peut-être disparaitre la nostalgie de la figure paternelle, qui sait ? – Puis, pour une fois depuis longtemps, les deux filles abordaient ce sujet, Lea n’avait pas envie de cracher sur l’occasion, même si ça voulait dire se retourner le couteau dans la plaie.

Elle chiffonna l’emballage du biscuit qu’elle avait chipé, le lança dans la poubelle, avec succès – 10 points pour les aigles. « Il ne digèrera jamais mon départ. Et il ne manque jamais de me le rappeler quand on se voit. » Tu es pathétique Lea, tu n’es pas digne d’être une Maavich, tu me fais honte. « Je sais très bien qu’il est déçu… c’est juste que la déception dans son regard – et le reste - est difficile à supporter. » Elle avait pris un ton distant en parlant, elle ne voulait pas être trop affectée par ce qu’elle racontait. La dernière fois qu’elle l’avait vu, il y avait fallu plusieurs jours pour se calmer de son entrevue plus que brève avec lui. Isaac ferait à jamais partie des sujets qui fâchent, pour elle. « Si Thomas n’avait pas été là, on en serait venu aux baguettes. » Elle eut un petit rire. Elle n’aurait pas donné cher de sa peau si elle en était vraiment venue à une telle extrémité, même s’il y avait une faible curiosité de voir ce que ça aurait donné, si cela s’était produit.

« Trois. Enfin, la dernière fois, c’était la faute de London. » Lea leva les yeux au ciel, il n’y avait rien d’étonnant que le cousin blond soit mêlé à tout ceci. Une bonne partie des problèmes que s’était attiré Lea durant sa scolarité à Poudlard avait été mêlé de près ou de loin au lion. Et ça n’allait pas s’arrêter là. Avec le bizutage qui approchait, elle était prête pour une autre série d’aventures. Ah, elle ne pouvait pas attendre d’y être, connaissant les têtes pensantes du groupe, ça allait être quelque chose, en espérant que Lea ne s’en sorte par avec des traumatismes en plus. Enfin, elle faisait confiance à London pour tout ce qui était de ce ressort. D’ailleurs, elle attendait toujours qu’il reprenne ses services de savant-fou et elle de crash-test presque consentant. Ca n’allait pas tarder, mais quand ?... « Tu me rappelles pourquoi on le suit toujours dans ses projets loufoques ? » Lea avait déjà la réponse, c’était juste pour le goût de l’aventure, et du danger. Parce que une expérience de London qui fonctionnait, c’était presque aussi rare que voir Astrid qui ne mangeait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Ven 4 Oct - 22:48

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

▬ Tu devrais proposer l’ufr espionnage finalement, j’pense que serait un élément hors pair.
Astrid esquissa un clin d’œil à l’attention de son amie.
▬ Qui sait s’il n’existe pas déjà, de façon top secrète ?
De toute évidence, des cours d’espionnage perdraient un peu tout leur attrait si les gens qui les suivaient le faisaient au vu et au su de tout le monde. Enfin, du point de vue d’Astrid. D’autres auraient sans doute proposé des déguisements, des changements d’apparence, etc. mais elle aimait bien son apparence, aussi normale soit-elle, et était fondamentalement contre la magie esthétique. Au grand dam de sa cadette, Abigail, dont le sport favori consistait à occuper la salle de bains pendant des heures. Le sujet de la famille la ramenait à la situation de la pauvre Léa, embourbée jusqu’au cou dans ses problèmes familiaux. De toute évidence, elle ne pensait pas pouvoir rencontrer son père sans dommages.
▬ Il ne digèrera jamais mon départ. Et il ne manque jamais de me le rappeler quand on se voit. Je sais très bien qu’il est déçu…
La jeune fille digéra l’information, se sentant affreusement coupable. Elle aussi avait été déçue. Elle aussi l’était toujours. Comment accepter la démission de quelqu’un à qui on tient ? Comment accepter que ce qui nous importe le plus ne soit que quantité négligeable ? Elle ne savait pas ce qu’il en était du côté des parents de Léa, mais elle, Astrid, savait que son chemin était le bon. Qu’elle avait raison de faire ce qu’elle faisait… Sauf que Léa, de toute évidence, n’était plus d’accord. Astrid était-elle aussi affreuse que le père de Léa ? En l’absence de réponse toute prête, elle garda le silence, rongée par le doute.
▬ C’est juste que la déception dans son regard – et le reste - est difficile à supporter.
Oooh, gémit intérieurement Astrid. Il FALLAIT qu’elle réponde quelque chose, de préférence pas trop stupide, pour sortir Léa de son marasme.
▬ Je comprends, répondit-elle tout en ne comprenant pas tout.
▬ Si Thomas n’avait pas été là, on en serait venu aux baguettes.
Thomas était un sujet qu’elle maîtrisait (sans mauvais jeu de mots). Elle avait connu le garçon quand elle l’avait traîné sans lui demander son avis dans les rangs de l’ABSU et le traumatisait à intervalles réguliers depuis lors des réunions. Ce dont il ne se plaignait jamais, heureux garçon. L’idée qu’il ait du s’interposer entre Léa et leur paternel avait quelque chose de surréaliste qu’elle avait du mal à appréhender.
▬ D’habitude, c’est plutôt l’inverse, observa-t-elle inutilement. Pour ce que ça vaut… je suis désolée pour toi.
Tellement désolée qu’elle sortit le cadeau ultime. La réserve de bonbons secrète. Le top du top du nectar du stock de sucre d’urgence, qu’elle agita sentencieusement sous le nez de Léa pendant que celle-ci dissertait sur London et ses idioties. Ce qui relevait tellement du pléonasme qu’Astrid envisageait sérieusement de créer un nouveau mot. Genre Londidioties.
▬ Tu me rappelles pourquoi on le suit toujours dans ses projets loufoques ?
▬ Aucune idée, bailla Astrid. Enfin, moi, c’est principalement par devoir familial et pour continuer d’avoir des cadeaux à Noël, mais toi jsais pas. Parce que sinon, il te le fera payer à l’AWH ?
Elle avait fini sa phrase en soufflant. Non pas que le groupe soit particulièrement secret (un peu quand même) ou sectaire (plutôt carrément), mais il valait mieux éviter de parler d’organisation de beuveries organisées quand on était en public. La sorcière connaissait bien ses camarades de dortoir et le temps lui avait appris, tant bien que mal, que certaines d’entre elles ne l’appréciaient pas outre mesure – à son grand étonnement – et seraient ravies de lui causer des ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Dim 6 Oct - 19:40

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

« Pour ce que ça vaut… je suis désolée pour toi. » Lea se retint de hausser les épaules, comme elle le faisait souvent quand elle abordait le sujet sensible qu’était sa famille. A la place, elle esquissa un petit sourire, presque timide, ajoutant un « merci » faible. Etre désolée pour Lea ne changerait rien, elle en avait plus que conscience, mais les normes sociales voulaient que ça adoucisse les tensions, rendre la peine moins amère. C’était surtout l’acte de parole, qui libérait un tant soit peu. Et le paquet de sucreries qui apparut devant les yeux de la serdaigle, qui ne manqua pas de la faire rire légèrement. Elles avaient beau être un peu maladroite avec leur relation depuis que Lea avait déserté l’ASM, Astrid savait toujours comment remonter le morale de la blonde. Pas qu’elle était aussi gourmande que la Ludwill – c’était presque impossible – mais le sucre rendait le monde plus doux, à coup sûre. Elle plongea sa main dans le paquet, s’emparant d’un bonbon. Le sujet ‘Lea et les malheurs de sa vie’ était terminé pour ce soir. Il y avait une limite à ce qu’elle pouvait révéler tout en prétendant garder la face.

« Enfin, moi, c’est principalement par devoir familial et pour continuer d’avoir des cadeaux à Noël. » Lea retint un remarque sarcastique, sur ce que devait ressembler les cadeaux de Noël de la part de London. Elle en avait elle-même reçu un, il y avait quelques années de ça, mais quand elle avait remarqué que c’était une invention plus qu’étrange, bricolé par les mains de maitre London – qui d’autre ? – elle s’était vite rendu compte que le cadeau était plus un cadeau empoisonné qu’un véritable présent de Noël. « Si tu veux, je t’enverrai des cadeaux pour compenser sa perte. » Même sans avoir son accord, Lea l’avait fait, toutes les années, jusqu’au Noël passé où il n’y avait pas eu de cadeau… La jeune Maavich avait tellement été prise dans ses projets qu’elle avait complètement oublié ce détail. « Mais toi jsais pas. Parce que sinon, il te le fera payer à l’AWH ? » Elle nota le murmure d’Astrid, répondant par un sourire amusé. Le premier qui laissait ses oreilles trainer près du lit de la serdaigle cette nuit, aurait des nouvelles de Lea. Personne n’ignorait ce dont elle était capable quand elle était de mauvaise humeur. Et pour ne pas attirer de soupçon, Lea embraya assez vite sur sa réponse. « Oh, j’étais déjà dans vos coups fourrés bien avant. » Ah, la douce époque où Lea courrait dans les couloirs pour éviter les résultats du cerveau de génie de London. Elle gardait encore une cicatrice ou deux de cette époque… ou était-ce les cognards qu’il lui avait renvoyés au visage pendant les matches de quidditch ? Surement les deux. « Même si j’dois avoir les mains liées maintenant. Si j’avais su… » Elle replongea sa main dans le paquet de bonbon, se saisissant d’une nouvelle sucrerie. « Je serais venue plus tôt. » Mais à l’époque, Lea était entièrement dévouée à l’ASM. A nouveau, ses pensées dérivèrent vers un passé qu’elle se forçait à oublier et qui continuait de s’accrocher fermement à sa mémoire. On n’oubliait pas sept années de sa vie aussi facilement, il fallait croire. Agacée par cette réminiscence, elle fronça les sourcils, passant une main dans ses cheveux.

Elle se redressa de sa position semi-affalée, semi-assise, retrouvant une posture plus ou moins confortable, car à force de glisser comme un mollusque qui se respecte, se retrouver sur le coccyx n’était pas ce qu’il y avait de plus commode. Son regard tomba alors sur une feuille, calée sous le lit d’Astrid. Lea se pencha brièvement, attrapant l’horaire abandonné. « Toujours aussi occupée à ce que je vois. » Lea pouvait parler, elle n’avait rien à envier à son amie. C’était un des traits qu’elles partageaient si bien, s’occuper, jusqu’à ne plus avoir de temps libre, ou si peu, même si toutes les activités sur le côté n’étaient en rien des corvées. « J’te dirais bien ‘le perds pas’, mais vu où il a déjà fini. » La taquinerie dans la voix, elle rendit l’horaire à sa propriétaire, un sourire joueur sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Dim 13 Oct - 23:05

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

▬ Même si j’dois avoir les mains liées maintenant. Si j’avais su…
Astrid eut un petit ricanement. Léa n’était pas forcément au courant, mais l’un des plans démoniaques de London & cie était justement de ficeler les bizuths l’un à l’autre pendant les prochaines soirées. Si ses souvenirs étaient bons, le plan était pour l’instant en stand-by pour cause de pénurie de ficelle en chanvre bio, parce que les ficelles en nylon c’était irritant pour la peau et ça tuait les ours polaires (en gros).
▬ Je serais venue plus tôt.
Elle n’ajouta rien. Et pas seulement parce que Léa à l’AWH voulait dire plus de Léa à l’ASM et que toutes ces pensées la rendaient triste et la faisaient se sentir coupable, mais aussi parce qu’elle pensait aux ours blancs qui mangeaient du nylon de chanvre sur la banquise. Ou quelque chose du genre, parce qu’il commençait à se faire tard et qu’elle fatiguait, en plus d’avoir un peu faim (le rush de sucre ne suffisant malheureusement pas à combler ses besoins énergétiques).

▬ Toujours aussi occupée à ce que je vois.
Astrid hocha vigoureusement la tête, la bouche trop pleine pour parler. Évidemment qu’elle était occupée. Elle ne se souvenait pas d’une seule journée, depuis sa première semaine à Poudlard, où elle n’avait pas eu trente-douze millions de choses à faire entre le moment où son réveil lui claironnait des insultes en latin à l’oreille et celui où elle s’effondrait comme une buche sur son lit.

▬ J’te dirais bien ‘le perds pas’, mais vu où il a déjà fini…
▬ Oh, j’en ai un de rechange… continua Astrid en tâtant la pile de papiers à la recherche de quelque chose qui aurait ressemblé à un emploi du temps.
▬ … Quelque part. Acheva-t-elle d’un ton las, abandonnant les recherches.
Le papier devait bien se trouver quelque part. Elle le chercherait plus tard. Ou jamais. Enfin, de toute façon, elle le chercherait après sa réunion. Ou le lendemain, si elle ne s’endormait pas dessus. Le lit d’Astrid était souvent encombré par des livres, déclarations, tracts et autres nourritures, avec lesquels elle dormait parfois, à défaut d’une compagnie plus intéressante (en parlant de compagnie intéressante, la rumeur voulait que les filles de 8e année du côté Gryffondor avaient jeté un sort d’insonorisation sur leurs rideaux de baldaquin en prévision de l’arrivée des mâles Serdaigle. Elle se promit d’en toucher un mot à Léa à l’occasion, histoire de voir si elles montaient sur leurs grands chevaux balais de préfètes parfaites.)
▬ Tant pis, c’pas comme si j’en avais besoin.
Après tout, la brunette connaissait son emploi du temps à peu près par cœur. Ce qui ne l’empêchait bien sûr pas d’être en retard : que les horaires soit notés ou pas, elle avait toujours quelque chose de mieux à faire. De plus intéressant. Ou du moins, de plus urgent. L’ordre des priorités d’Astrid était sans cesse en mouvement, « manger » se retrouvant invariablement dans le top 10, tout près de « tuer London » et de « manifester pour sauver la planète ». Ses professeurs appréciaient plus ou moins ces pratiques – à l’instar de ses camarades de clubs – mais tout le monde avait fini par s’habituer. Certains petits fourbes s’amusaient même à lui communiquer des horaires de rendez-vous décalés d’une demi-heure dans l’espoir qu’elle n’arrive pas trop en retard.

Roulant jusqu’au bord de son lit, Astrid commença à rassembler ses papiers en vue de la réunion qui suivrait.
▬ Tu veux pas venir avec moi à l’ABSU, hein ? questionna-t-elle d’un ton désinvolte.
Désinvolte parce que dans un petit coin de son cœur mou, elle espérait très fort que Léa répondrait que oui, elle en rêvait, et qu’elles repartiraient les cheveux au vent pour pourfendre les dragons de l’injustice et de la méchanceté. Tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Mar 15 Oct - 15:39

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

« Tant pis, c’pas comme si j’en avais besoin. » Lea leva les yeux au ciel, constatant que l’organisation d’Astrid laissait toujours à désirer. Elle était toujours impressionnée que la préfète du premier cycle arrive à ses réunions et autre activités – oubliant le retard que celle-ci pouvait accumuler à certaines occasions. Cela faisait longtemps que Lea avait appris à ne plus se formaliser du manque de ponctualité de Ludwill. Dans les premiers mois où elle avait recruté Astrid, elle lui avait fait plusieurs fois la remarque, jusqu’à se rendre compte que c’était une habitude fermement ancrée chez Astrid, et qui correspondait plutôt bien au personnage qu’elle était. Lea l’avait tout simplement acceptée comme tel. « Tu veux pas venir avec moi à l’ABSU, hein ? » Lea posa ses yeux bleus clairs sur l’autre Serdaigle, une pointe d’interrogation dans le regard, prenait plusieurs secondes avant de considérer l’invitation comme une blague – ses pensées avaient dérivé vers son frère. Puis, elle haussa les épaules, secouant légèrement la tête. Ca aurait été avec plaisir, faire des réunions, planifier de sauver le monde avec Astrid, ça lui manquait, parfois terriblement, parfois un peu moins. Mais ceci appartenait à une époque révolue. Et au lieu de songer à sauver le monde, elles pouvaient toujours se pencher sur le cas de Poudlard et des étudiants récalcitrants – autres que les membres de l’AWH et autres clubs officiellement interdit par le conseil des élèves. « Autant j’adorerais planifier une opération frappe-lourde-sur-les-lourds » aka. les sangs purs orgueilleux « et que Thomas adorerait m’avoir comme superviseur, je ne pense pas que les autres membres de l’ABSU m’accueillent à bras ouverts. » C’était un des soucis de tous ces clubs, réservés uniquement aux membres reconnus. Il était déjà arrivé à Lea de s’incruster dans une réunion ou deux, mais ce n’était pas la même ambiance que quand les gens partageaient les mêmes opinions.

Lea regarda l’heure qu’affichait la fine montre accrochée à son poignet, constatant que l’heure coïncidait avec le début – proche- de la fameuse rencontre entre défenseur des sang-mêlés et moldus. D’ailleurs, Astrid se préparait tout doucement. Bon, se serait l’occasion pour Lea de retourner à la recherche de sa chambre à elle, si jamais elle y arrivait. Au pire, elle passerait la nuit dans un lit d’un Serdaigle quelconque, lui intimant le silence au risque de recevoir une punition. Non, Lea n’abusait jamais de son pouvoir, elle savait juste quand s’en servir pour se sortir d’une situation difficile – ou d’un sens de l’orientation qui prenait son temps à venir. « Je vais te laisser te préparer. Tu arriveras peut-être avec juste un peu de retard comme ça. » Parce que les miracles existaient encore, même si la situation actuelle, liée au dossier Potter, laissait facilement interpréter le contraire. Lea s’étira le dos distraitement, tentant de se lever du lit, tentative qu’elle rata majestueusement en retombant sur le matelas. C’était toujours difficile de sortir du mode larve, surtout dans le lit des autres. Sans se laisser démonter par son échec, elle recommença, se soulevant avec succès, se tenant bien droite, les deux pieds sur le sol. « Merci. » Lea avait un ton apaisé. Elle ne parlait que rarement de ce qu’elle ressentait, au plus profond d’elle-même, parce qu’elle n’aimait pas se retourner sur son passé. «Pour les bonbons. » Et elle n’était pas dupe, loin de là.  

Lea fit mine de partir,  initiant son premier pas, avant de se raviser à la dernière minute, se tournant à nouveau vers Astrid. « D’ailleurs, t’aurais pas une idée de comment je rejoins ma chambre ? » Mademoiselle venait-elle d’avouer qu’elle était un peu perdue dans l’aile des lions ? Elle aurait pu miser tout ceci sur la fatigue, ce qui devait être partiellement le cas, mais tout de même, se perdre de cette manière…Quoiqu’il en soit, avec la tête d’ange qu’elle venait de prendre, il ne manquait qu’un coup de baguette pour que son auréole apparaisse.  
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Dim 20 Oct - 18:42

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

A peine Astrid avait-elle proposé à Léa de venir avec elle à l’ABSU qu’elle le regrettait déjà. Il n’y avait qu’à voir l’océan d’interrogations dans lequel la question l’avait plongée. Elle n’avait plus qu’une envie, retirer ses paroles. S’excuser serait revenu à reconnaître que les choses étaient étranges entre elles deux et qu’elle n’avait fait qu’accroître le problème.
D’un autre côté, avoir Léa à ses côtés à l’ABSU aurait été d’un grand réconfort pour la brunette. Leur duo démoniaque leur manquait, tout comme leurs batailles pour sauver la veuve et l’innocent – très honnêtement, l’ASM n’était plus tout à fait la même sans Léa à ses côtés… un sentiment visiblement partagé.

▬ Autant j’adorerais planifier une opération frappe-lourde-sur-les-lourds… et que Thomas adorerait m’avoir comme superviseur, je ne pense pas que les autres membres de l’ABSU m’accueillent à bras ouverts, observa la blonde.
▬ N’importe quoi, protesta Astrid sans même se soucier de savoir si elle disait ou non la vérité. Tu pourrais être une bizuth officielle de l’ABSU. Je promets qu’on te torturerait pas trop.
Et pas seulement parce que l’ABSU, contrairement aux vipères sociopathes de PBL (coucou Alcide), n’était pas du genre à torturer qui que ce soit (à part peut-être les vipères sus-mentionnées), mais parce que plusieurs des membres de l’ABSU provenaient de l’ASM et que ces derniers étaient toujours très bien accueillis.
Laissant là le sujet, Astrid empila mollement ses affaires avec dans l’intention de les avoir avec elle quand elle s’embarquerait finalement pour sa réunion… sans toutefois se décider à partir véritablement. Le regard lointain de Léa aurait suffit à convaincre n’importe qui de rester encore un peu.

▬ Je vais te laisser te préparer. Tu arriveras peut-être avec juste un peu de retard comme ça.
▬ D’acc, répondit cependant Astrid sans grande conviction.
Peu importait ce qu’elle avait vraiment envie de faire, toutes les choses qu’elles auraient pu faire toutes les deux. Il lui fallait l’accepter une bonne fois pour toutes, et une poignée de bonbons acidulés l’aiderait sans aucun doute à le faire. Aussi Astrid fourra-t-elle une poignée desdits bonbons dans sa poche, qui prit tout de suite une drôle de forme.

▬ Merci.
Elle releva la tête vers Léa, puis haussa les épaules. Elles avaient beau ne plus se voir aussi souvent, elle avait beau en vouloir à Léa de l’avoir abandonnée, ça n’avait jamais été et ne serait jamais une raison pour qu’elle arrête de lui parler, ou d’être son amie.
▬ Pour les bonbons.
▬ Je t’en prie.
Une fraction de seconde silencieuse suivit cet échange, assez pour qu’Astrid le considère comme un blanc un peu gênant dans la conversation.
▬ T’habitues pas trop, t’es pas relevée de ton rôle de fournisseuse pour autant !

▬ D’ailleurs, t’aurais pas une idée de comment je rejoins ma chambre ?
Astrid pointa mollement une direction. Dessus, comme les dortoirs de tous les UFR – à vrai dire, elle-même s’y rendait plus souvent qu’à son tour, principalement du côté des hommes (je vous vois venir, bande de pervers – elle allait voir son cousin et les amis dudit cousin à intervalles réguliers).
▬ Sinon… commença-t-elle sur un ton hésitant. Tu peux rester dans mon lit, si tu veux. Je finirai par rentrer et on pourra manger en discutant des dernières nouvelles…
« Comme avant » ne fut pas prononcé, mais restait en suspens. Astrid aurait voulu pouvoir parler à Léa comme à ses proches amies, la secouer un peu en lui râlant dessus à propos de tout ce qu’elle avait sur le cœur. A la place de quoi, elle esquissa un sourire et attendit la réponse de Léa, sac à l’épaule et prête à partir.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Sam 26 Oct - 14:35

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

« Tu pourrais être une bizuth officielle de l’ABSU. Je promets qu’on te torturerait pas trop. » Lea grimaça faiblement. L’ABSU n’avait jamais fait partie de ses grandes causes qu’elle se devait de défendre. Ce n’était pas faute d’avoir déjà subi les recrutements de la part du club, notamment pendant les premières semaines de cours, où Thomas se plaisait à taquiner sa sœur pour qu’elle rejoigne les rangs des sang-mêlé appliqués. C’était quand elle vivait encore dans la demeure familiale. Ne plus subir ça lui manquait un peu, comme tous les autres détails qu’une vie en famille entrainait. Mais cette fois-ci, la Serdaigle fit un effort pour ne pas penser à cette nostalgie étouffante. « Je suis sure que tu vas déjà adorer me torturer pour ce qui va venir. » Ne pas mentionner l’AWH trop souvent. « Je garde encore un peu d’auto-préservation, merci. » C’était leger, ce n’était même pas douloureux de refuser l’invitation d’Astrid. Peut-être parce que ça, refuser de se joindre à l’ABSU, elle le faisait depuis si longtemps. Quoiqu’il en soit. Lea passa une main dans ses cheveux, jouant brièvement avec ses mèches, avant de se relever, se préparant à retourner se perdre dans les couloirs des dortoirs pour trouver sa sainte-chambre. Elle leva les yeux, là où pointait le doigt d’Astrid et la blonde plissa les yeux d’horreur. Mais oui Lea, se tromper d’étage, c’était aussi une idée pour tourner en rond pendant un certain temps. Encore heureux qu’elle ne se perdait plus dans les couloirs de Poudlard, sinon la pauvre n’arriverait jamais à ses cours.

Cette fois, elle prit grand soin de l’écrire dans un coin de son cerveau, cherchant un moyen memo-technique idiot pour ne plus se tromper. « Sinon… » Lea reposa ses yeux bleus sur Astrid, soulevant un sourcil, intrigué, face à l’hésitation passagère. « Tu peux rester dans mon lit, si tu veux. Je finirai par rentrer et on pourra manger en discutant des dernières nouvelles… » Lea eut un mince sourire, penchant la tête en avant, regardant ses pieds. Elle aurait voulu dire oui, vraiment. Elle avait encore un livre à lire pour ses cours et elle devait encore remplir un peu de paperasse… Elle se redressa, ses doigts chipotant avec le bas de sa veste. « Okay. » Pourquoi n’avait-elle plus le droit de s’amuser, aux prix de ses erreurs passées ? Oui, elle avait une petite tonne de boulot qui l’attendait. Mais une heure ou deux de plus ne serait pas vraiment ce qui lui couterait sa réussite scolaire. Et se détourner de sa monotonie générale ne serait pas une si mauvaise chose. Lea haussa les épaules, un sourire un peu plus franc sur les lèvres. « C’est une bonne idée. Ca fait longtemps. » Par-là, elle avouait sa faute, l’écart qu’elle avait cherché à mettre entre elle et tous les membres de l’ASM. C’était elle qui avait cherché à couper les ponts, allant même au-delà de ce qui lui avaient demandé ses parents. Même si elle sentait encore le poids du regard d’Isaac sur son dos, elle n’avait plus aucune obligation de lui obéir. Et Lea, surtout, était fatiguée d'éviter Astrid, de ne lui parler que de manière superficielle. Leur amitié lui manquait. Même si tout aurait dû être relégué au passé, elle s'autorisait une entorse, pour ce soir.

Lea retourna donc s’installer confortablement sur le lit d’Astrid, s’affalant avec la grâce qui lui était coutumière en fin de journée. « Par contre, ne t’attends pas à ce que je range ton bordel. » Au pire, elle ne ferait que jeter un coup d’œil sur les devoirs qui trainaient, s’amusant à les corriger, si besoin était – bien que, Astrid, en Serdaigle qui se respectait, n’en aurait aucune.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat Dim 3 Nov - 14:14

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

▬ Je suis sure que tu vas déjà adorer me torturer pour ce qui va venir.
▬ T’as pas idée, gloussa Astrid avec un large sourire.
▬ Je garde encore un peu d’auto-préservation, merci.
Même si, techniquement parlant, elle ne torturerait personne, n’étant que simple membre. London et ses comparses se chargeraient de toute la partie « torture » et des plans démoniaques impliquant de se servir des bizuths comme serpillières pour nettoyer. Astrid se contenterait de glousser en prenant des photos, qu’elle marchanderait ensuite contre des heures de travail à l’ASM ou à l’ABSU. Pas forcément avec Léa – London serait ravi d’avoir quelque chose à afficher sur le Mur de la Honte en échange de quelques tractages. Léa serait, elle, sûrement moins ravie, mais elle n’aurait probablement pas son mot à dire, du moins tant qu’elle serait bizuth. Quand elle cesserait de l’être… Astrid irait se cacher.

En attendant, la sorcière tournicotait sur place comme une indécise, partagée entre la culpabilité liée à son retard croissant et la désolation à l’idée de laisser Léa plantée là comme une âme en peine (sortez vos violons).
▬ Okay, accepta Léa, mettant fin à son dilemme.
Astrid lui décocha un autre sourire. Voilà qui réglait la question une bonne fois pour toutes et lui permettait de repartir vivre au pays des bisounours, où tout le monde aimait tout le monde et où elle n’avait pas à s’inquiéter de savoir si elle était une affreuse vilaine d’être énervée contre Léa qui l’avait quand même lâchement abandonnée pour des raisons probablement très bonnes mais encore inconnues.
▬ C’est une bonne idée. Ca fait longtemps.
▬ Parfait, acquiesça-t-elle vigoureusement. Ne finis pas tous les bonbons.

▬ Par contre, ne t’attends pas à ce que je range ton bordel.
Astrid regarda autour d’elle. Sur le lit, la pile de feuilles penchait dangereusement vers le vide. Les paquets de bonbons éventrés gisaient l’un sur la couette, l’autre sous le lit, sur une paire de chaussettes dépareillées qui avaient visiblement connu de meilleurs jours. Sa lampe de chevet était complètement de travers et sa malle débordait de vêtements et d’uniformes chiffonnés – sa mère aurait hurlé et lui aurait interdit de quitter sa chambre avant d’avoir rangé jusqu’à la dernière chaussette. La couette en bouchon faisait grise mine, mais Léa avait l’air de s’en ficher. La routine, quoi.
▬ Quel bordel ? Demanda-t-elle, étonnée. J’vois pas.
Esquissant un clin d’œil à l’attention de son amie, Astrid enfila la bandoulière de son sac dans un grand geste qui se voulait empreint de dignité, mais qui la déséquilibra suffisamment pour qu’elle manque de tomber, se rattrape in extremis à l’une de ses voisines et finisse par louper de peu un étalement par terre dans les formes. La chose aurait sûrement fait hurler de rire ses camarades (on aurait pu croire qu’avec l’habitude, elles auraient eu un peu plus de compassion, mais non), mais elle était suffisamment en retard pour vouloir éviter de se casser encore quelque chose. Se redressant avec dignité, la jeune fille ramena ses cheveux en arrière d’un air pseudo-suffisant et fit demi-tour en marmonnant.
▬ A plus tard ! Claironna-t-elle joyeusement à l’attention de Léa en quittant la pièce.

ZI END.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: [TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat


ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] miou miou miii? - opération imite le chat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Patrick Dewaere.
» Britney Spears contre Brigitte Bardot.
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Votre fédération 2011.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives RP-