AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 and if you talk to me, I'll listen with all my heart |Tal'|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: and if you talk to me, I'll listen with all my heart |Tal'| Sam 12 Nov - 19:25

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

    « 42. » répondit Mélina, le plus sérieusement du monde, le regard figé sur l'infirmière qui venait de l'interroger en la voyant arriver. La main encore sur la poignée, les cheveux tirés en une queue de cheval parfaite, les vêtements légèrement froissés, la lèvre rouge et les yeux encore vibrant de colère, l'étudiante finie par entrer complètement. Porte claquée dans son dos, la serpentarde s'appuya quelques secondes contre le battant avant d'accepter l'invitation de Talwyn qui lui montrait un lit vide à proximité. Légèrement boiteuse, sa main gauche toujours serrée sur sa baguette, Mélina s'installa prudemment sur le bord du lit, l'air méfiante, ravagée par l'altercation qu'elle venait d'avoir et qui l'avait poussé à se rendre ici. Pour le calme, les soins mais surtout l'apaisement et la présence de l'infirmière qu'elle trouvait, malgré sa volonté de sentir le contraire, rassurante et envoûtante.

    Jambes pendantes dans le vide, pointe des pieds effleurant à peine le sol, la brunette fixait le vide pour se calmer, sentant déjà les ravages de la colère dans son esprit. Clignant des yeux, elle porta son regard océan sur le dos de Talwyn qui farfouillait dans ses étagères à la manière de Merlin l'Enchanteur farfouillant son sac sans fond, pour en tirer un porte-manteau. A moins que ce ne fut Mary Poppins. Peu lui importa et elle se concentra à nouveau sur les boucles brunes de la jeune femme, ses battements de cœur reprenant progressivement un rythme normal, lui évitant apoplexie et crise cardiaque. Doucement, avec une lenteur presque exagérée, les doigts de Mélina se desserrèrent de leur emprise sur la baguette qu'elle laissa finalement glisser et s'échouer au sol dans un tintement de bois, et quelques gerbes colorées s'échappant du bout. Elle ne sembla même pas réaliser que son unique arme de défense, ou d'attaque selon le point de vue, venait de lui échapper, trop concentrée qu'elle était à calmer ses nerfs.

    « Vous n'êtes jamais fatiguée ? Je veux dire psychiquement ? » Interrogea finalement la brunette, les épaules relâchées, les chevilles croisées, s'appuyant sur ses poignets ce qui lui arracha un grognement de douleur, le poignet gauche étant légèrement foulé. Baissant les yeux dessus, elle retint un rictus de mépris à l'encontre de l'élève avec laquelle elle s'était chamaillée. Si on pouvait appeler ça une simple chamaillerie.

    En une semaine, cela faisait la seconde fois que Mélina se confrontait à quelqu'un. D'abord Astrid, avec qui elle devait régulièrement se rendre dans le bureau de Mrs Thomas, afin de trouver un terrain d'entente entre elles et prouver qu'elles s'entendaient mieux, sinon pas assez pour encore en venir au mains. Et maintenant une simple étudiante, d'elle ne savait quelle maison, l'avait sortit de ses gonds d'un simple soupir sur son passage. Il n'avait pas fallut plus pour agacer la verte et argent qui, avant de saisir sa baguette, avait giflé l'impudente. Chance, ou malchance, la vis-à-vis n'était pas du genre à se laisser faire de la sorte et la bagarre avait vite dégénéré entre sorts crachés et gifles offertes en accompagnement.
    Si l'autre élève avait préféré bougonner dans son coin en retournant à son dortoir, menaçant de faire intervenir un professeur, Mélina avait laissé ses pas la guider jusqu'ici. Son temple. Son cocon de bien-être.
    Et bien qu'elle fut heureuse de trouver l'infirmière ici, seule, du moins les quelques élèves présents étaient dans un tel état de coma qu'ils ne comptaient pas comme existant pour l'élève, elle ne put se montrer contente et choisit son éternel air bougon.

    Baissant finalement les yeux, elle capta que sa baguette était à terre et quitta le matelas pour s'accroupir et ramasser son bout de bois. Seulement, une fois à terre, elle fut incapable de se relever, considérant finalement le sol comme assez confortable pour y poser ses fesses en attendant que Talwyn ne sorte le nez de ses placards et l'aide. Oui, la narcissique et égocentrique Mélina avait besoin d'aide aujourd'hui. Mais elle entendait à ce que cela ne se produise qu'avec l'infirmière et que tout ceci reste entre elles.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: and if you talk to me, I'll listen with all my heart |Tal'| Dim 13 Nov - 23:26

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

}†{


Lits livides et embrumés patients,
Salle sordide et enivrants calmants.
Antre de l’abolie sorcière,
Tu accueilles de pauvres hères,
En mal de soins, certainement.

Es-tu encore sur tes gardes ?
Ou bien as-tu, par mégarde,
Abaissé les dernières barrières,
Qui te préservaient des mystères,
De cette succube aux yeux de braises ?


C’est pour ? † C’est à peine si elle avait daigné tourner la tête quand un bruit de pas avait résonné dans la pièce. Aujourd’hui, Ygerna régnait en maître, dame de glace à la froideur médicale, aux frappes chirurgicales, bouillon de cultures vampiriques à l’état presque pur. Ses prunelles lorgnaient de temps à autre sur les veines de ses patients, lui rappelant douloureusement qu’il serait bientôt temps de se gaver jusqu’à plus soif si elle désirait éviter tout incident. † 42.Bêtises à la seconde ? † Compléta Talwyn avec une promptitude telle que ce n’est qu’ensuite qu’elle prit la peine de faire face à la nouvelle arrivante. † A moins que ça ne soit le nombre de secondes dont tu penses avoir besoin avant de rejoindre ce lit ? † Emit-elle, impérieuse, désignant d’une main distraite une des couches un peu plus loin.

Son regard acéré détailla sans vergogne la silhouette de la jeune fille durant son trajet jusqu’à son point de chute. Chaque mouvement, chaque mimique était passé au crible, analysé puis remisé dans un coin de son esprit dont le subconscient absorberait probablement la moitié. † A ta place, j’éviterais de tant gigoter. Dis-toi que chaque mouvement accentue un peu plus tes blessures. Alors, à moins que tu ne veuilles devenir un petit canard boiteux ad vitam aeternam … † Enonça la vampire avant d’élégamment se tourner vers ses étagères, trifouillant dans les fioles, s’emplissant les narines d’éther pour camoufler un temps l’éventuelle odeur de sang, à défaut de pouvoir ôter le pourpre de sa vue. Talwyn ne détourna l’attention de sa sélection qu’en entendant un bruit sourd, le bois s’écrasant sur le marbre. . † Ta baguette … † Lança-t-elle, simple constat dans le vague. L’attirer à elle d’un sort ? Inutile. Inutile de s’exercer à ce type d’amusettes quand on n’était pas certain que cela fonctionne. Et de toute façon, l’air de la demoiselle semblait bien trop ailleurs pour quémander une telle aide à l’infirmière.

Féline, la Britannique déposa ses diverses fioles sur la table de nuit jouxtant le lit de Mélina, l’attention retenue par les paroles de la Serpentarde. † Vous n'êtes jamais fatiguée ? Je veux dire psychiquement ?Pose tes mains sur tes jambes. Sans appuyer. † Répliqua la femme d’un ton sans appel. Pas agressif mais impératif, usant de son charisme pour que la persuasion soit optimale. Avec lenteur, elle se redressa, abandonnant son attirail pour poser un regard curieux sur l’élève. † Une lassitude interne ? L’esprit qui ne tourne pas au même rythme que le corps, tant et si bien qu’on désirerait pouvoir le mettre en pause, le temps de synchroniser l’ensemble à nouveau ? † Emit Talwyn avec une rigueur professionnelle que Melangell insufflait à Ygerna. La fatigue mentale, ce besoin de tout éteindre, de se couper de tout, de tout le monde, de se vider la tête, le cœur … Elle ne connaissait que trop bien. Combien de fois n’avait-elle pas souhaité déverser l’entièreté de sa mémoire dans une Pensine et tout recommencer à zéro, l’esprit vierge de toute empreinte ? Mais elle était lâche. Lâche et perdue. Trop accrochée à son ancienne vie. Trop éloignée de la réalité. Trop. Trop … Alors, sa mémoire elle-même se chargeait de faire le vide, évacuant selon ses méthodes les pièces d’esprit jugées superflues. † Non. † Mentit-elle, accompagnant cette assertion d’un clin d’œil si entendu qu’il contredisait à lui tout seul ce qui venait d’être dit.

Prête à s’occuper des contusions de sa patiente, Talwyn eut toutefois la désagréable surprise de la voir se contorsionner pour finalement se coller sur le sol, baguette en main. † Inutile de jouer les serpillères, la salle est parfaitement nettoyée. † Déclara la vampire avant de s’accroupir aux côtés de Mélina, Hafren tempérant ses côtés rudes, l’antique Talwyn voyant en la Serpentard les compagnes de jeunesse qu’elle avait irrémédiablement perdues. † Je doute que tu veuilles vraiment être soignée au sol, hm ? Tu me laisses te remettre sur ton lit ?Ou bien finis-tu de t’esquinter les poignets et le reste furent les mots non prononcés qui pointèrent dans sa voix.

}†{
Revenir en haut Aller en bas
 

and if you talk to me, I'll listen with all my heart |Tal'|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eva Morgan - If i talk to you, you will listen for sure.
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives Hors-Rp :: Ancien :: RP-