Relashio


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 Si ton tonton tond ton tonton, ton tonton sera tondu. [Caireall]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: Si ton tonton tond ton tonton, ton tonton sera tondu. [Caireall] Mar 1 Nov - 16:11

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

library
Ne cours pas dans les couloirs. Ne mets pas tes doigts dans ton nez. Ne mets pas de jupe trop courte, et si tu le fais, croise les jambes. Coiffe-toi avant de sortir, ne lèche pas ton couteau. Lâche ton frère, va te changer, coupe ta viande avant de la manger ! La litanie des bons conseils de Mallory Ludwill était presque sans fin, rallongée avec le nombre d’enfants auquel elle s’adressait. A cette liste pleine de bon sens s’ajoutaient les notes personnelles d’Astrid, la plupart issues de sa pratique de la vie à Poudlard.
Un certain nombre de ces recommandations concernaient la bibliothèque et les façons de s’y comporter – ou plutôt de ne surtout pas se comporter. Ne pas mâcher de patacitrouille, ne pas avoir les doigts sales, ne pas courir, ne pas crier, ne pas parler, ne pas respirer. A vrai dire, la première des règles de la bibliothèque était : évitez d’y mettre les pieds sauf si c’est absolument indispensable. Ce qui, pour une élève studieuse comme pouvait l’être Astrid, ne manquait pas d’ironie.

Du moins, c’était ironique du temps de l’ancienne bibliothécaire. Pour une raison qui restait encore inconnue, la vieille peau avait fichu le camp, remplacée par un type qu’Astrid n’avait fait qu’apercevoir jusqu’ici. Un type pas très vieux, qui avait l’air ... euh, qui avait l’air rien du tout. Il était mignon, certes, mais la rouquine était suffisamment intelligente pour réaliser qu’on engageait pas un bibliothécaire sur des critères physiques, qui étaient pour l’instant les seuls dont elle pouvait juger. En tout cas, un tas de rumeurs circulaient sur lui : il était gay, il était beau, il était marié, il était vieux, il mangeait les enfants, il était très cruel, personne ne l’aimait, il était plus qu’aimable, il avait embrassé une élève dans les couloirs, il était une femme, il était fiancé. Mais bon, les trois quarts de ces rumeurs circulaient sur à peu près n’importe quelle personne mettant le pied à Poudlard, donc elle ne s’inquiétait pas trop sur lui.
La Serdaigle ne tarderait pas à en savoir plus, encouragée par une demi-douzaine de groupies plus ou moins jeunes. Quand elle avait lâché à midi qu’elle devait se rendre à la bibliothèque pour demander quelque chose, on lui avait accordé une attention surprenante, et une ou deux glousseuses avaient même proposé de l’accompagner. Non, merci, avait songé une Astrid désespérée. Pourquoi fallait-il que les filles soient si douées pour se ridiculiser ?

Deux heures plus tard, elle avait réussi à semer le tas de poules pour débarquer, un gros paquet de parchemins sous le bras, devant l’imposante porte. Brr. Si elle avait pris ne serait-ce qu’une seconde pour se poser et réfléchir à ce qu’elle s’apprêtait à faire, ce qui arrivait relativement peu souvent au vu de son incapacité chronique à arrêter de bouger, elle aurait probablement mesuré les battements rapides de son cœur relatifs à l’anxiété … mais ça n’arriva pas, et elle entra d’un pas pressé, faisant de son mieux pour se faire toute petite.
Evidemment, à cette heure-ci, la bibliothèque n’était pas trop peuplée. Ce qui tombait plutôt bien. On ne savait jamais, peut-être que le nouveau responsable de l’endroit jugerait utile de la torturer pour lui montrer que son initiative était ridicule. C’aurait été dommage qu’il ait un public trop important pour ce genre de démonstration, du moins au goût de la jeune fille.

Affichant sur son visage son plus beau sourire social, Astrid s’approcha à pas de loup du bureau, avant de signaler sa présence par un léger raclement de gorge. Plus discret, tu meurs. « Bonjouuuuur, » articula-t-elle, tentant d’être souriante mais silencieuse mais aimable mais sans faire de bruit. ‘Voyez le topo ? En somme, elle chuchota, priant pour ne pas s’attirer les foudres du maître des lieux – c’est dingue, on se serait cru dans un mauvais roman. « Je suis désolée de vous déranger, vous auriez une minute ? »

Partant du principe qu’il n’allait pas l’envoyer bouler, elle attendit patiemment que l’on s’intéresse à elle avant d’ajouter un timide : « J’aurais voulu accrocher une affiche sur le panneau d’affichage qui est à l’entrée de la bibliothèque … C’est pour une conférence/débat sur les Etres de l’Eau qui aura lieu la semaine prochaine. Vous êtes d'accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

Si ton tonton tond ton tonton, ton tonton sera tondu. [Caireall]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Si ton tonton tond ton tonton, ton tonton sera tondu. [Caireall]
» Memoires de Jacques Mesidor: Un tonton macoute ne peut pas etre un mapou
» Les Tonton Macoutes veulent revenir
» Un verre pour se changer les idées (Tonton Victor)
» BOUGES TON CUL, FEIGNASSE ! | pv : Tonton (Abandonné)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives Hors-Rp :: Ancien :: RP-