Relashio


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 SHAWN ▬ drag me to paradise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: SHAWN ▬ drag me to paradise Mer 31 Mar - 16:20

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


Ayrton Shawn
« ft. ian. s »Morrison

« We gotta get out while we're young 'cause tramps like us, baby we were born to run »


Je me présente, je m'appelle Henry
Mon égocentrisme est entièrement justifié. Je n’ai jamais rencontré personne plus digne de mon intérêt que moi.



» Nom ; Morrison, un patronyme bien répandu sur les rives de la mersey. Je ne cache pas ma joie qu'est de ne le voir porté à Poudlard.

» Prénom(s) ; Ayrton, prénom d'influence brésilienne, plutôt ancien et qui fut celui de mon père, un enfoiré de première et je me demande encore pourquoi ma mère fut prise de la folie de me léguer cette appelation. C'est à l'âge de sept ans que je commençais à imposer que l'on m'appelle Shawn, ainsi je ne sens plus le poids de l'héritage de mon paternel sur mes épaules.

» Date et lieu de naissance ; Je suis né le vingt quatre mai mille neuf cent quatre vingt quatre à Liverpool.

» Age ; Vingt-six ans donc.

» Profession ; Professeur de Soins Aux Créatures Magiques et directeur des Serpentards.

» Nationalité ; Anglais, bien qu'avec quelques origines brésiliennes.

» Sang ; Sang mêlé, lycanthrope depuis seize ans.

» Maison; Ancien Serpentard, aujourd'hui j'en suis le directeur.

» Quotient Magique; Mon quotient magique s'élève à 157.



The story in the History
Parce qu'à ma manière, j'ai un peu forgé l'Histoire aussi.



PRÉAMBULE
« Je vais te dire un secret, une chose qu'ils ne t'apprennent pas dans ton temple. Les Dieux nous envient, ils nous envient parce que nous sommes mortels, parce que chacun de nos instants peut être le dernier et tout est beaucoup plus beau parce que nous sommes condamnés. Tu ne seras plus jamais aussi ravissante qu'à cet instant, plus jamais nous ne serons ici tout les deux. »






    La naissance, on dit que ce qui se produit à l'instant de notre venue au monde détermine l'être qu'on le deviendra. Shawn est né au crépuscule, à l'instant exact où le jour cède lentement sa place aux ténèbres. Était-ce un jeu du Destin, qui jouait encore de sa meilleure arme, la Fatalité ? Un signe de ce qu'il deviendra dix ans plus tard, lorsque sa vie sera partagée entre nuits sanglantes et journées à s'efforcer d'être pareil au commun des mortels.

    Le regard dans le vide, les pensées vagabondant dans les méandres de ses souvenirs, Shawn avait à présent douze ans et l'espoir d'un avenir brillant. Ses transformations occasionnelles ne le dérangeait aucunement, il aimait être l'alchimie de deux races. Il ne valait sans doute pas mieux que les autres, mais au moins il était différent. Il appréciait l'idée d'être unique en son genre, de ne pouvoir être comparé au premier venu. Dans les yeux du jeune Morrison brillait cette lueur à nulle autre pareille, mélange improbable d'humanité et de sauvagerie. Du haut de sa douzaine d'années, il était déjà charismatique et sûr de lui, avec ce côté gamin farceur, parfois un peu dérangé mais dans la limite du mesurable. Paradoxal, plus encore que par la dualité présente en chaque homme, Shawn était partagé entre la bête qui rugissait au fond de son âme et l'humain souriant. Pouvant être d'une acerbité peu commune ou rieur à en pleurer, il était une énigme pour ceux qui l'entouraient, ce qui lui plaisait. Jouant constamment sur cette « double personnalité » il aimait à abuser des autres.





ANECDOTE N°1
« Les gens compliquent toujours tout. Ils pensent tous avoir une personnalité incroyablement complexe, des désirs intouchables, des rêves utopiques. Ils aiment en secret, se torturent, se font attendre, se font du mal. Et pourtant, si on y réfléchit, le bonheur n'est pas si loin et chacun pourrait y accéder. Car après tout, tout le monde veut la même chose, ne jamais avoir à être seul. »






    Cela faisait une demie heure que Shawn jouait au scrabble avec, une plante verte. Assis face à elle, il sirotait je ne sais quelle boisson en attendant une réponse. Non, le jeune homme n’était pas fou, il s’ennuyait terriblement. L’été avait été long et alors que lui était condamné à rester enfermer chez lui, ses amis partaient en voyages ou profitaient simplement de ces deux longs mois de vacances. Il n’en revenait toujours pas, elle n’y avait jamais tenu à son chat la concierge, là où il était - et Dieu seul sait où - la bestiole était sûrement mieux qu’entre les mains de cette mégère. Cessant d’espérer une réponse qui ne viendrait pas, le jeune Morrison se leva et rejoignit sa chambre dans l’optique de prendre une douche, il prit sa serviette et se dirigea vers la salle d’eau.

    Des gouttes ruisselaient encore sur sa peau lorsqu’il se présenta face au miroir, ses yeux bleus se reflétaient étonnamment bien au milieu de la buée alors qu'il ébouriffa ses cheveux bruns avec sa main droite. Du haut de ses dix-huit ans, il mesurait un peu plus d’un mètre quatre vingt pour une carrure mince mais néanmoins musclée. Il s’avança en baillant jusqu’à son armoire et en sortit quelques rudiments de sa tenue essentielle - pareils à beaucoup d’adolescents ou jeunes adultes - c’est-à-dire un jean et un tee-shirt simple. Il enfila une chemise par-dessus, en flanelle et à carreaux dans les tons rouges, et redescendit au rez-de-chaussée, jetant au passage un coup d’œil à la prénommée Stella qui n’avait évidemment pas bougée d’un pouce. Il ne comptait pas obéir aux quelconques règles de sa punition, il ne les avait en rien suivit depuis le début de l'été en réalité, il s'était simplement fait plus discret qu'à l'accoutumée.

    Dix huit ans. Ayrton Shawn Morrison avait bien grandi. Puisqu'il nous faut à présent le définir, on laissera transparaître le côté machisme et superficiel qu’il semblait représenter. Un grand brun, charismatique à la beauté sans pareille et à l’allure séductrice, renforcée par une vieille veste de cuir noire semblant venir des premiers âges du rock et composant indispensable de sa tenue. Son parfum mêlait sadisme et passion. Sa démarche élégante invitait à la luxure. Ses traits trop bien dessinés et son visage parfait donnaient l’illusion d’une statue de cire. De profil, on n’apercevait pas la partie haute de son visage, masquée par un nombre incalculable de mèches en pagaille, à l’arrière de son crâne, ses cheveux s’entremêlaient, coiffure négligée, ébouriffée à la sortie de la douche. Ses yeux couleur saphir paraissaient vides d’expression au premier abord, mais en l'observant plus intensément on pouvait y reconnaître cette lueur de haine et de détermination, lueur aux accents de colère et de ruse. Cependant, le garçon n'avait pas tant changé depuis ses premières années d'adolescence. Un sale petit con prétentieux. Voilà donc ce qu'on pensait de lui lorsque qu'on le rencontrait la première fois, et ceux qui le pensaient n'avaient pas totalement tort ! Méprise des règles, accro aux sensations fortes, à l'adrénaline, il mettait sa vie en danger pour faire battre son sang dans ses veines à la manière d'un torrent de lave. Shawn se révélait être un excellent rhétoricien. Il éprouvait un malin plaisir à faire souffrir une personne qu'il n'appréciait pas. Contradictoire, il pouvait se révéler doux et attentionné. Il pouvait même se montrer attachant mais peu de personnes sont parvenues à briser la carapace qu'il s'était forgé au fils des années. Amoureux de la vie, masquant son courage et ces fortes ressemblances avec sa mère - altruisme, gentillesse, fidélité - on peut dire qu'il portait un masque, et s'il venait à tomber ce n'était pas le regard des autres que craignait le jeune homme mais bel et bien son reflet dans le miroir.




ANECDOTE N°2
« Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels; toutes les femmes sont perfides, arrtificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit: J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois; mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice crée par mon orgueil et mon ennui. »






    Aussi minable - ou extraordinaire - que peut l'être une existence, elle ne parvient jamais à son apogée sans la rencontre de personnes exceptionnelles, sortant du lot, donnant à notre vie un sens tout à fait nouveau, une signification jusque là inconnue. Que ce soit en beauté ou en horreur, gentillesse ou monstruosité, chaque être qui traverse nos années sur Terre forge notre caractère, fait de nous la personne que nous sommes.

    « Cette fois-ci, c'est moi qui décrirait cette partie de ma vie, qui mieux que moi pourrait parler d'eux ? Donc puisque je dois parler de ceux qui on traverser mon existence, je vais parler de ces deux-ci. Commençons par mon frère aîné, on ne s'est jamais supporté, et ce n'est pas faute d'avoir tenté. C'était physique, depuis ma naissance il fut pris d'une véritable aversion pour moi. Nous avons toujours été rivaux et depuis ma transformation, ça n'a fait que s'aggraver. Cependant, il y a ce lien entre nous, ce lien du sang inexplicable qui nous force à venir en l'aide à l'autre s'il est vraiment dans la merde. Je ne parlerais pas d'amour fraternel, non, je dirais plutôt que c'est comme si n'autorisions personnes à blesser l'autre excepté nous-même, vous me suivez ?

    Mais bon, parlons peu parlons bien, la seconde personne qui actuellement marque considérable mon existence est une élève, qui me pose un sacré paquet de problème, un putain de paquet de problèmes ! Elle est jolie, ténébreuse, avec cet air de ne pas y toucher et qui pourtant n'attend que ça, elle a le sourire des anges et l'âme inexorablement tentée par le Diable. Pourquoi vous me regardez ainsi ? Ce n'est pas moi qui endosse le costume du malin, non je me suis laissé séduire alors c'est plutôt elle qui semble avoir joué ce rôle. Toujours est-il que je suis dans un sacré pétrin, il fallait que je m'embarque là dedans sans rire ! »


Between us
Parce qu'on a bien le droit d'en savoir un peu plus même avec des questions pourries.
» Chocolat ou Thé à la menthe ? Le chocolat sans grande hésitation.
» Soirée sans alcool ou arrosée ? Arrosée.
» Un penchant pour la magie Noire ? De la curiosité surtout, un intérêt certain pour le danger et le mystère.
» Si je dis Harry Potter, qu'est-ce que ça évoque ? Un de ces livres que j'ai lu étant enfant et qui m'ont fait rêver, inutile de préciser ma joie en découvrant mes pouvoirs mais aussi ma déception en ce qui concerne son impact sur la monde magique.
» L'affaiblissement de la magie, fantasme ou réalité ? Je ne pense pas qu'il puisse y avoir un affaiblissement de la magie, pour moi elle régie notre univers et si elle devait s'éteindre, je pense que nous la suivrions tous.
» Les conflits dit "de Sang" sont-ils un sujet sensible ? Un sujet sensible ? Laissez-moi rire, je n'y prête aucune attention et ne prend partie pour personne, ces débilités me passent au dessus de la tête.


Dernière édition par A. Shawn Morrison le Jeu 27 Mai - 22:30, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: SHAWN ▬ drag me to paradise Mer 31 Mar - 17:19

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Muggle zone
Derrière l'écran, le joueur.
» Pseudo Cappie, pour vous servir
» Age; 17 ans
» Un double-compte ? Oui.
» Présence sur le forum (./7); Tous les jours.
» Avatar choisi; Ian Somerhalder ♥️
» Code du règlement; OK par Zadig qui trouve très honorable que tu ne te sois pas auto-validée (aa)
» Comment avez-vous connu le forum et quel est votre avis ? Je suis déjà inscrite.


Dernière édition par A. Shawn Morrison le Jeu 27 Mai - 22:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: SHAWN ▬ drag me to paradise Mer 31 Mar - 18:45

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: SHAWN ▬ drag me to paradise Sam 3 Avr - 19:39

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

    Un romantique-optimiste, tout ce que tu aimes n'est-ce pas ? (a)
    Tu vas devenir accro x)
    Merci
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: SHAWN ▬ drag me to paradise Sam 3 Avr - 19:50

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Oui tout ce que j'aime
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: SHAWN ▬ drag me to paradise


ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

SHAWN ▬ drag me to paradise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Drag Me To Hell
» Paradise City
» Cody Rhode vs Shawn Micheals vs Sin Cara
» Sal Paradise (en attente de validation)
» SHAWN Alice [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives Hors-Rp :: Ancien :: Présa'-