AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 Dead Wrong. | London

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: Dead Wrong. | London Mar 25 Oct - 19:43

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


London VS Mélina

    Debout et calme, du moins en apparence, Mélina attendait sagement que l'infirmière remplisse les dernières lignes du mot qu'elle devait présenter aux cours du lendemain, pour excuser son absence de la semaine précédente. Et quelle semaine. Tout avait commencé un vendredi, après une lampée d'une tasse de café au goût étrange, après son dernier cours de la journée. Les symptômes s'étaient présentés assez vite ; nez bouché, maux de tête et puis, plus étrangement, des plaques légèrement violettes sur la peau. Si Mélina avait soupçonné un quelconque virus transmissible par une créature magique, devant l'incompréhension de l'infirmière elle avait dû se faire une raison ; ses symptômes, si tous collaient parfaitement à un rhume ordinaire, provenaient d'une source autre qu'animale. Particulièrement les plaques violettes qui eurent le don d'intriguer l'étrange femme chargée des soins des étudiants, dont elle avait trouvé le remède la veille.
    Fascinée par la plume, avec laquelle Talwyn grattait le parchemin, Mélina finit par se perdre dans d'étranges pensées, repassant les événements récents pour chercher ce qui ne collait pas, et se fit rappeler à l'ordre par un toussotement de l'adulte. Relevant ses prunelles glaciers sur la ravissante infirmière, dont les traits finement dessinés auraient déclenché une bouffée de jalousie chez n'importe quelle fille, la brunette attrapa le papier en un geste un peu tremblant non sans remercier sa vis-à-vis du temps précieux passé sur son cas et quitta la salle.
    Retournant à la civilisation, réalisant le contraste entre atmosphère, mystique et envoûtante, de l'infirmerie et l'ambiance étouffante et vivante des couloirs de l'école, Mélina s'arrêta un instant pour s'asseoir sur les premières marches d'un escalier tout près.

    Papier entre ses doigts fins, aux ongles rongés, les coudes sur les genoux, le menton sur ses poings, la serpentarde observa les allées et les venues de quelques élèves sans réellement les voir. Il lui semblait réaliser quelque chose, mais sans la certitude de l'avoir réellement compris. Farfouillant sa mémoire, qui ne lui faisait jamais défaut pour l'instant, Mélina crut sentir qu'elle approchait du but qu'elle s'était fixée ; découvrir quelle avait pu être la source de sa semaine de congés maladie. Il y avait bien un garçon qui avait attiré particulièrement son attention mais, ne le connaissant pas, elle s'était simplement dit qu'il s'agissait d'un pervers qui fixait les filles dans l'espoir d'attirer leur attention. En réfléchissant mieux, Mélina finit tout de même par réaliser que ce garçon avait commencé à la « dévisager » quand elle avait commencé à développer les symptômes de rhume. Une espèce de blond qu'elle n'avait jamais vu à Serpentard et qui, par conséquent, n'était pas de son cercle ce qui avait attiré son attention plus que la normale.
    Et puis le déclic. Ce garçon apparaissait toujours quand quelqu'un développait des symptômes étranges, ce ne pouvait donc décemment pas être une simple coïncidence, et puis elle n'y croyait pas à ces choses-là. Décidée à trouver un coupable, pour au moins ce malheur-là, la brunette se redressa et s'empressa de rejoindre son dortoir où elle déposa son mot d'excuse, sur ses grimoires pour le lendemain, avant de quitter les sous-sols et rejoindre le hall où elle questionna de nombreux élèves sur le garçon en question.

    Elle essuya de nombreux échecs avant de rencontrer quelqu'un qui fut en mesure de lui offrir un semblant d'espoir en l'amenant vers les serres pour un cours, duquel l'individu venait de se faire renvoyer, où elle trouverait sûrement le jeune homme en question. Fendant la foule d'élèves qui se pressaient pour travailler sur des plantes en pot, ou seul Merlin savait quoi, Mélina s'arrêta et plissa les yeux en reconnaissant un chevelure légèrement blonde. « Tourne-toi .. tourne-toi .. » Souffla-t-elle entre ses dents pour essayer d'apercevoir ne serait-ce que son profil, essayant de le reconnaître. Par chance, un étudiant lui tapota l'épaule en l'interpellant d'un « Lond' » qui indiqua non seulement le surnom, à défaut du prénom, à la brunette, mais aussi qu'elle avait trouvé le bon blondinet.
    Ni une ni deux, elle bouscula les deux armoires à glace qui lui bloquaient le chemin et tapota l'épaule de sa proie pour l'obliger à se tourner vers elle, les souvenirs de sa semaine pourrie ranimant la flamme de la colère. Elle ignora volontairement l'expression de son visage, se fichant pas mal de ce qu'il pouvait penser devant l'allure agacée qu'elle avait, et lui attrapa l'oreille gauche pour le forcer à quitter ses camarades, et son cours, et l'emmener à l'écart.

    « Qu'est-ce que tu m'as donné ? Et n'essaie pas de faire l'ignorant, je sais que c'est toi. J'ai remarqué tes agissements » siffla-t-elle, retenant l'envie terrible de lui coller sa main au visage, ou de lui jeter un sort. Bras croisés sur sa poitrine, raide, sans sourire, elle le dévisagea méchamment. « Je sais pas ce qui me retient de t'envoyer, non pas à l'infirmerie, mais à Ste Mangouste directement. D'ailleurs, ça ne te tente pas de te mettre au vert ? » grogna-t-elle, la colère se diluant dans son organisme, la baguette dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: Dead Wrong. | London Mar 15 Nov - 3:36

UFR1 Double Cursus

avatar
ACCIO PROFIL

17/03/2010 795 ϟ © : Little Suzy

Carte d'identité
ϟ Autres appartenances: Sympathisant AFW et FFA
ϟ Fonctions/options: Batteur titulaire. Sortilèges avancés, Relations internationales magiques, Métamorphose avancée
ϟ Réputation: Est connu pour vendre des objets magiques modifiés dans tout Poudlard

London s’ennuyait. Et ferme. Certes, il affectionnait grandement la botanique et ses mystères fleuris toujours utiles à la préparation de quelques décoctions de son cru, mais d’une manière générale, l’Irlandais s’ennuyait grave. Peut-être était-ce parce qu’il avait passé la semaine à poursuivre une jeune Serpentard vaguement victime vaguement involontaire d’une expérience vaguement ratée et que le remède avait été trouvé un peu trop vite à son goût. Peut-être parce que son cerveau tournait à plein régime et qu’il n’avait rien sous la main pour étaler ses réflexions. Oui, d’accord, il avait gribouillé des tas d’annotations sur chaque coin de parchemin encore libre, mais ce n’était rien sans le matériel adéquat… Un soupir s’échappa des lèvres du blond tandis que ses camarades rempotaient joyeusement quelques jeunes plants d’asphodèles et un froncement de sourcil contrarié froissa son visage. Shit, le philtre avait échoué. Pire encore, il avait produit un effet totalement inattendu. Quand on essayait de faire pousser les cheveux de sa cible, on ne s’attendait pas vraiment à ce qu’elle attrape un rhume et se couvre de plaques violacées. Qu’elle devienne transparente, commence à parler russe ou ait le hoquet pendant deux jours, pourquoi pas… Mais pas un rhume. Logique Londonienne.

Les neurones en ébullition, London ferma les yeux, cherchant dans ses formules le détail important qui avait tout fait foirer. Maudite soit Talwyn Saynsberry qui trouvait les remèdes décidemment trop vite. Une semaine de plus et il aurait trouvé. Une semaine.
▬ Hé, Lond’ tu verses cet engrais ou t’attend qu’il pleuve des pâtes ?
L’interpelé posa un regard courroucé sur son voisin de table. Il ouvrait la bouche pour répliquer lorsqu’une main vint s’abattre sur son épaule, dévoilant à ses yeux la jolie Serpentard qui avait très légèrement empoisonnée… Et qui n’était visiblement pas ravie de faire sa connaissance. London n’eut pas l’occasion de s’interroger sur le pourquoi du comment elle lui portait ce regard foncièrement agacé (Bien que la réponse commence probablement par L- et finisse par –ui) qu’elle lui attrapait le lobe de l’oreille et le sortait des serres.
▬ Qu'est-ce que tu m'as donné ? Et n'essaie pas de faire l'ignorant, je sais que c'est toi. J'ai remarqué tes agissements. Mince. L’option « Je suis un ange tombé du ciel, cépamoi » ne fonctionnerait donc pas. Pas plus que celle du « Je suis un débile, qu’est-ce que tu racontes ? ». London soupira simplement. Elle n’était pas la première à venir couiner que quelque chose avait disjoncté dans ses produits (Mais la plupart du temps c’était dû à une mauvaise utilisation. Allons, personne n’avait dit que pour avoir la peau douce, il fallait forcément se baigner totalement dans la potion… Bon, l’ennui c’était que personne n’avait indiqué le contraire non plus. Mais il ne fallait pas venir se plaindre si on était stupide. Bref.). Elle n’était pas non plus la première de ses victimes involontaires. Il savait gérer la crise. Enfin, peut-être.
▬ Je sais pas ce qui me retient de t'envoyer, non pas à l'infirmerie, mais à Ste Mangouste directement. D'ailleurs, ça ne te tente pas de te mettre au vert ? Ah ben je sais pas non plus, tiens. Son regard s’abaissa sur la baguette de l’adolescente et il cilla légèrement. Discrètement, l’Irlandais fit glisser la sienne entre ses doigts, simple précaution pour éviter d’effectivement finir la course à Ste Mangouste.
▬ Premièrement, énonça-t-il calmement, je ne t’ai rien donné. Disons que tu as plutôt… Pris. Assez involontairement, je l’avoue. Mais tu as servi la science, l’avenir magique, tu es un sujet merveilleux ! Yay, haut les cœurs, merci London pour ce discours édifiant.
▬ Ensuite, je dois dire que ton cas est plus qu’intéressant. A la base, tes cheveux auraient du pousser. Tes poils aussi, au pire. Mais tu n’aurais pas dû avoir de tels symptômes… Pensif, l’Irlandais fit jouer sa baguette entre ses doigts jusqu’à la pointer sur la chevelure de son interlocutrice.
▬ Ca doit être tes cheveux… C’est forcément ça… Tu m’autorises à faire un prélèvement, machin… Ou quel que soit ton nom, finalement ?
London servit finalement son plus stupide sourire à la Serpentard, celui qui disait « Frappe moi, j’ai même pas peur, j’aurais quand même ce que je veux. »… Ou « Je suis stupide, bonjouuuur »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dead Wrong. | London

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Bloody London
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives Hors-Rp :: Ancien :: RP-