Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Aller en bas

Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Ven 21 Oct - 13:25



♛ Prologue
I'm finally coming home
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


It takes a man to suffer ignorance and smile Be yourself no matter what they say...
ft. Joseph Morgan

ID N° V.I924.PR
Desmond Adriel Van Der Vaart
34 ans ϟ Professeur de la Magie Noire et Directeur de l’UFR relations internationales ϟ Humain
Infos personnelles
♛ Nom: Van Der Vaart
♛ Prénom(s): Desmond Adriel
♛ Surnom(s): Ses intimes le nomment par son second prénom, Adriel donc.
♛ Date de naissance: 24 Mars
♛ Lieu de naissance: Budapest
♛ Nationalité: Hongroise
♛ Qualité du sang: Pur
♛ Race/Don: Humain, Legimen et Occlumens
♛ Quotient magique: 166
♛ Appartenances: Officielement Desmond n'est lié avec aucun des clubs ayant vu le jour dans l'école, néanmoins il veille de loin sur la Pure Blood League, et n'hésite pas à user de son affluence subtile pour sortir leurs membres d'une mauvaise passe. (Disons que si l'un d'eux est en retenue il s'arrangera pour que celle ci ait lieu en sa compagnie. Si ce n'est pas forcément au goût des concernés, il estime que c'est un bon moyen pour leur inculquer les subtilités de sa matière...) D'autre part il est seul à connaître le roi noir de ce club. Et si ce n'est pour lui qu'un détail, il est néanmoins une vigie attentive et veille l'attitude d'Alcide afin que celle ci reste digne de ce que l'on pourrait attendre d'un tel représentant.
♛ Signe particulier: Maîte en Legilimencie et Occlumencie
♛ Péché: Colère (aspect sanguin de sa personne exacerbé) et Luxure

Informations Personnel
♛ Ancienne école/Maison: Dumstrang (Kostein)
♛ Matière enseignée: Magie Noire
♛ Cursus précédent: Est devenu Directeur de l'UFR relations internationales après avoir suivi à Poudlard son Deuxième et Troisième Cycle dans cette même section et en être sorti diplomé.
♛ Baguette: Dent de Strangulot et Bois de Sureau 22,3cm ; très maniable.
♛ Patronus: Un singe Capucin. (Candidement virginal d'apparence, mais en réalité chasseur stratège hors pair, vil et mesquin.)
♛ Epouvantard: Un en fant et tout ce que cela suppose ; un carcan familial fait d'astreintes et de contraintes.



♛ Chapitre 1: Chronologie
Story of the impossible
Peut être faudrait il commencer par refuser définitivement l’illusion des paradis, de la paix et de l’harmonie universelle. Admettre que toute existence est guerre, qu’aucune vie ne peut rester longtemps à l’abri, qu’il n’y’ a pas d’harmonie durable à moins de mensonge, d’aveuglement, et encore.

Je ne veux plus des portraits de la famille. Ils sont moches et lourds, empestés de climats inconnus, de voix à peine éteintes, de jours anciens qui germent à demi. De vous les choses sont nées et mortes aussitôt, et à vous je ne pouvais échapper. Qu'avez-vous créé si ce ne sont les manques et les trop-pleins d’orgueil à mon égard, ces attentes bornées de certitudes concernant mon avenir, les répétitions sans âmes, l’affection vendue aux tourments de l’habitude et les absences ? Lorsque je regarde en arrière — pour une ultime fois, c'est le propre de votre démences, mes mains étaient pleines de confort et pourtant j’en aurais gueulé. Cette chère baraque, pelotée dans le Budapest de l'ennui, dans le chagrin de l'absolu connaissance mise à pied dans de sois disants thés mondain qui n’étaient de manière latente que prétexte à étalage, course au compliment… Mêmes pièces, mêmes repas où se taisaient les évidences enfouies d’une cohabitation infructueuse, je n’étais que la façade et la relique d’un sentiment amoureux, l’ébauche avortée d’une vie de couple qui n’avait pas survécu aux frasques infructueuses de chacun pour tenter de s’approprier un mariage arrangé. Mêmes repas où la colère tombait comme une chiure de monstre, mêmes repas où les rancœurs n'étaient jamais dites, mêmes repas où, lorsque tu te levais de table, mère, et que ton assiette tombait de tes mains tremblantes, de tes yeux coulaient la rage et l'eau, la sonate à Fauré résonnant dans le salon et moi je regardais mon assiette dont rien ne pouvait plus se manger. Nos regards étaient les plus froids et toi-même tu étais froide. Dans la clarté du pire, tu n'étais pas mieux que ceux sur qui ta bonne morale s’abattait comme le glas de la honte, ici le père abandonnant sa famille, là une mère délaissant physiquement son gosse ou refusant de le reconnaître, non tu n’étais pas mieux qu’eux , seulement toi tu restais. Tu avais ce mérite de la constance dans l'atrocité. Ton atrocité, c'était ta bonne volonté foudroyée par l'échec, c’était les silences accompagnant les présents comme une excuse matérielle expiatoire, c’était ton regard apitoyé guettant alors mes sourires satisfaits. Votre rumeur pénétrait tout alentour ; les murs de la maison aboyaient à votre passage et nul doute qu’aujourd'hui les murs sont encore un peu en moi. De ces jeunes années j’ai hérité une frustration latente inconsolée qui s’est mue en une sourde colère sanguine. Les lustres étaient des chaloupes menant à des embarquements vers des nulle part conjugués en ailleurs. Au fur et à mesure que se désagrégeaient les fondations du foyer, j’apprenais des mondes où l’on ne borne pas l’imagination aux pantins de la morale et de la religion, je pouvais faire abstraction de toute science, et jetant à bas tout carcan familial, je fuyais vers des contrées bien plus accueillantes. La Bibliothèque devint vite mon havre.

Je ne veux plus des portraits de la famille car de vous tout a cessé de battre : et le temps et les choses. De vous tout a cessé de battre : le verbe, l'eau, la joie. Aujourd'hui, j'ai de la haine pour toi Père. Je sais bien que c'est triste. Que c'est un peu facile. C'est comme lorsqu'on se promène, qu'il fait beau, et que ça ne suffit pas. Lorsque l'on se force à rire, aussi, ou que l'on écarquille les yeux face au vent pour que de la brûlure jaillisse les larmes. Je te déteste justement pour cela, parce qu’aux yeux de tous vous avez toujours entretenu les apparences, et que je n’avais aucune légitimité à me plaindre. Ce que je ne fis en aucun cas, trop rongé par la culpabilité de n’avoir pour vous aucune affection particulière. Un temps je fus en quête de votre fierté, et lorsque mon précepteur vous rapportez mes derniers progrès, j’espérais une attitude d’encouragement. Mais je ne trouvais qu’injonctions à aller plus loin encore sans qu’aucun de vous deux ne souligne l’investissement dont je faisais preuve. Alors je détachais mon cœur et ses attentes et je cherchais le progrès personnel, seul mon précepteur encouragea cet autodidactisme précoce puisque vous même en ignoriez l’existence. Et je devins curieux de tout, désireux d’épancher une soif grandissante d’amasser l’infuse connaissance. L’homme qui a conscience de ce qui l’entoure est seul à être libre.

Je te déteste Père parce que tu n'as su te détacher de toi. Lorsque dans la continuité des choses je fus admis à Dumstrang afin d’y aller développer le potentiel que le sang de notre famille charriait dans mes veines et que j’avais déjà pu expérimenter par le biais de simple sorts, tu ne pu qu’énnoncer l’honneur du nom que je portais et auquel je me devais de rendre hommage tout au long de ma scolarité. Tu seras toujours le même, tu penses que les choses sont figées, tu es incapable de changer ou de te tourner intentionnellement vers ce que tu n'es pas en mesure de reconnaître. Peut être aurais je du échouer, me rendre indigne de toi, mais ça n’aurait été que sacrifice vain puisque j’étais persuadé que cela n’aurait pu entacher l’ordre des choses que tu considérais universel. Sécurité confortable des chemins tracés et immuables… Ainsi j'ai dû me conformer à l'étranger que tu étais et pour cela je suis toujours resté un étranger pour toi, sans même que tu le saches. Dumstrang ne fit que confirmer un certain talent naturel pour la manipulation d’un art ancestral dont son usage nous privilégiait en comparaison au monde moldu qui en ignorait jusqu’à l’existence. Le peu d’entre eux assez sensibles pour percevoir quelques forces inapprivoisables étaient amenés à être considérés sinon comme fous en tout cas comme allumés et ils n’étaient que peu nombreux à prêter considération à leurs propos. Outre ces aptitudes qui m’élevèrent à l’élite studieuse de l’école, mon don à percevoir autrui dans son plus simple appareil d’attentes et de contrariétés, m’amena rapidement à être celui que l’on craint et que l’on admire, je m’adaptais à ces pantins mais jamais ne m’investissais auprès d’eux dans ce qu’ils nommaient amitié et que je ne considérais personnellement que comme un épanchement inutile de sentiments, une sollicitation des entrailles vouée à l’échec. Je n’avais pas besoin de ces relations fusionelles pour exister, je vivais déjà pour moi. Dans ce nouvel environnement je fournissais d’avantage de support à l’activité intrinsèque qui m’animait. Il n’empêche que j’avais pleinement conscience que la présence sociale était nécessaire pour avoir un impact sur mes collègues. Et je devins l’amant de ces dames, l’invité dont on se damnait pour gagner la présence à quelques soirées étudiantes. C’est à cette époque que j’entendis parler de Legilimencie et d’Occlumencie. Lorsqu’il fut établit que j’avais l’embryon de capacité nécessaire à ces pratiques, je me jetais avec assiduité dans la volonté de longue haleine de maîtriser cette branche de l’enseignement. Mon acharnement à comprendre et à maîtriser comme rempart à ta célérité, mon énergie à ignorer ta volonté de parque à m’emmener sur tes sentiers.

Mon entrée dans les études supérieurs s’accompagna de notre déménagement jusqu’en Grande Bretagne. Ce dans le cadre de ton emploi et puis parce que le retour de Maman à sa patrie te laissait espérer une certaine trêve. J’intégrais Poudlard où mon nom de famille m’avait en partie devancé, il faut dire que ses connotations de l’Est laissaient suggérer quelqu’héritage générationnel par les veines du temps. Le schéma était immuable et en ces murs je travaillais à une certaine popularité ambiguë, entre fascination malsaine et detestabilité sans vergogne de la part de ceux que je côtoyais. Dans le même temps tu gagnais en respect au ministère, et la rumeur de mon paternel respectable gagna les chuchotements de Poudlard. Je me lançais dans l’élaboration d’une thèse qui devait me mener à des opportunités désirables, et c’est à cette époque que je rencontrait Sarah. Rapidement il n’y eu presque plus d’espace entre le dire et le faire, nos regards suffisaient. On perça la nuit à force de s’aimer, en sa compagnie je me mis à croire à la transcendance du temps.

Sarah, je ne parlerai pas d’avantage de toi. Mais je déteste ton portrait aussi. A toi, je peux le dire : je t’aurais souhaité morte. Car tu avais trop d'angoisses et de prétention. Mais finalement je connais de toi ce que je connais de moi-même. C'est pour ça que je déteste ton portrait aussi ; c'est lui qui m'a amené aux mauvaises questions. Pourtant nous avons lutté tous deux contre la faiblesse et nous avions érigé nos rêves similaires en dogme, dans la rue et contre le soleil et dans le plus profond détour du miroir. Comme toi j'ai traversé les couloirs de notre maison lorsqu’au sortir de nos diplômes, acquis pour tout deux non sans une facilité déconcertante, nous nous installâmes ensemble. Comme moi tu possédais ce goût pour l'introspection et l'emphase. Je me suis interrogé sur les raisons de ta duperie qui me délaissa pantelant et cocufié ; il y avait bien quelque part une histoire singulière où les traces ne venaient pas du dedans et de l’atrabile, un endroit où le mythe aurait laissé son poids bien loin du monde et des yeux de l'autre. Mais je n'ai pas trouvé ! Je me suis réfugié un certain temps dans la puérilité de la rancœur et du désaveu, dans tous les clichés et dans toutes les liesses des poisons humains. L’alcool, entre autre. Je m’oubliais dans les bureau qui poissaient l’héritage paternel, car oui, dans un ultime espoir de rendre fier mes géniteurs, j’avais muselé mes souhaits de distance et perpétuais la présence d’un Van Der Vaart au sein du ministère. Sarah. Ton départ aura au moins eu le mérite de m’arracher les pupilles condescendantes que j’avais fini par poser, fatalement sur mon père et son morne quotidien. De ton comportement j’apprit à en rire éperdument dans une énième torture circulaire. Quand tu as claqué la porte et que les genoux sont venus rencontrer le menton, les mensonges ont cessé mais ce fut l’avènement de mon sourire glacial. Aujourd'hui je me demande si de tes yeux partent toujours les images et les fables, si de notre inexorable descente se garde le goût de la défaite, ou si sciemment tout se contracte dans la colère. Père, tu aurais peut être du me prêter un peu de ton pragmatisme, que je m’accroche à ces choses qui se révèlent dénuées d’importance !

Je ne veux plus des portraits de famille. Asseyez vous et essayiez donc de m'écouter Je veux vous montrer votre portrait enfin. Je vous en foutrai de la morale, du cauchemar coupable et des cloîtres où les ténèbres te mange dans le manque à être, moi aussi je peux me tromper sur vous car moi aussi je suis dans le fond incapable de dépasser mes cases et mes spectres, mes contradictions et ma fureur. La fureur, chez toi Maman, chez toi Papa, a toujours baisé le vraisemblable. Allons. Voyons. Toi Sarah casse-moi encore les jambes et peut-être marcherai-je à quatre pattes, et je serai comme toi, entre terre et ciel, larvé dans le pouvoir de la bête.

Aujourd’hui il pleut des nuages morcelés, je suis couvert de leur chair. Moi, je n’ai pas peur de la pluie. Elle ruisselle et m’embue jusqu’à m’aveugler mais je n’attends plus rien, jusqu’ici je suis parvenu à déblayer la terre, j’y ai trouvé de nouvelles arcanes où désormais je m’engage, je m’octroie le privilège d’embraser mes souvenirs et de débuter un nouveau parcours, avec pour seul bénéfice celui que je suis devenu par moi même. Il n'y a rien que je retiens qui me retiendra vraiment.
Nbre de mots: x1976 {Compteur de Relashio}

Let's write the sequel together !


♛ Chapitre 2: Caractère
Where is my mind
" T'es plutôt charmante si tu veux mon avis. Laisse ces vieilles bigotes parler de bonne conscience, elle se rendront compte que ce qu'elle prête d'universel à cette notion ne l'est en rien. C'est ce qu'il m'a dit la première fois qu'on s'est rencontré à la bibliothèque. Une voix douce et posée, un sourire mutin pour un regard limpide, autant d'invitations à l'abandon que franchement, j'y croyais pas. Il est ardu d’éviter Van der Vaart du regard. Suintant d’un quelque chose d’hypnotique, il fait acte d’une prestance certaine qui ne s’ignore pas et ne laisse pas grand monde indifférent. Desmond. Il n'a rien de l'homme fréquentable. Il est même tout le contraire, à ce que j'avais entendu. Malheur à ceux qui voulaient encore lui résister. Homme, Femme… C'était tout ce qu'il attendait de nous, sur tous les plans, qu'on lui résiste pour qu'il puisse s'amuser un peu. Je le savais, je le savais et pourtant, j'esquissais un sourire. Desmond avait la réputation d'être LE gamin cynique dragueur invétéré avec une forte propension pour le jeu. Il avait toujours été ainsi. Celui que l’on respecte car ses airs de je m’en foutisme suintent d’une culture générale conséquente. C'est le genre de mec surprenant, finalement, qui sait encaisser et s'adapter à toutes sortes de situations. Certes, il issue d'une famille influente, et si cela aurait pu en satisfaire plus d'un dans son confort personnel quant à son avenir, il n'y a jamais puisé de certitudes. Je crois qu'il a préféré faire abstraction du cadre familial pour mieux s'accomplir. De toute façon, il n'a pas besoin de n'avoir personne sur le dos pour faire ce qu'il veut. Il est de ce type de personnes qui réussissent presque tout ce qu'elles entreprennent, qui apprennent seules et n'ont besoin des autres que pour leur essuyer le front une fois le travail accompli. Au début, j'ai cru qu'il prendrait ça comme un cadeau, qu'il trouverait ça cool. Mais finalement, il se lasse vite de tout. Même de ce qui pourrait le passionner, il ne cesse d'aller et venir entre divers domaines. La seule chose qui attire de manière durable son attention sont les filles, les vieux bouquins…L’alcool parfois. Il se réfugie dans ce qu'il réussi le mieux pour éviter ses insomnies à la recherche de la perfection je crois. Desmond est un hédoniste, il ne dispose d'aucune limite ou bien il semble encore les chercher."
[Anna M. Ex élève à Dumstrang.]

" Adriel ? C'était mon meilleur pote. Mais j'ai toujours su que c'était un enfoiré. On a été nombreux à tomber dans le panneau, méfiez vous des rivières sur lesquelles on se laisse facilement emporter par le magnétisme qu'il dégage. Lui et ses fallacieuses allures de gamin candide et virginal. Mais à l’attention des plus téméraires, cette partition apparemment sans heurts s’enraye bien vite. Et vous aurez tôt fait de vous retrouver à vous noyer dans les torrents des intimes tempêtes qu'il provoque. Vous voyez, ce mec, son existence est une longue succession de réussites inconditionnelles gagnées sur le dos d'autrui ou en se nourrissant de votre présence seulement par intérêt et le meilleur c'est qu'il s'en fiche. Pire ! Il se lasse super vite, comme si réussir l'ennuyait. Et quand il n'obtient pas ce qu'il désire, il en rajoute une belle couche. Il lui suffit d'un échec pour qu'il se relève et reparte plus haut. Si bien que du coup, on sait plus vraiment si c'était vraiment un échec à la base. S'il se casse la gueule dans les escaliers, je serais presque prêt à parier qu'il réussirait à tomber sur une jolie fille à grosse poitrine.... Il semble adorer qu'on lui résiste. Et si au passage il peut briser votre être et les convictions que vous nourrissez d'une manière que vous pensez inébranlable, il se chargera de le faire avec la patience du pervers et la subtilité du psychopathe. Sa vie se résumerait à quatre simples mots. Femme. Lire. Dormir. Se divertir. Est-ce qu'il est déjà tombé amoureux ? Bah j'en sais trop rien, on a toujours préféré attirer les filles pour les jeter plutôt que tomber amoureux, trop compliqué, vous voyez ? C'est ça qui est cool avec lui. Il marche à l'instinct. Donc il n'aurait presque peur que de lui même. Il craint pas d'échouer. Même quand il sort une blague sexiste à une militante pour les droits de la femme. Ce type est déjanté."
[Irving N. Enfoiré notoire.]

" La plupart du temps, Adriel n'a pas besoin de nous pour repousser ses propres limites. Il va toujours plus loin et ne se pose jamais. C'est un hyperactif, parfois velléitaire. Tout entreprendre et ne rien terminer, comme une boulimie précoce de tout voir. C’est comme ça qu’il voit sa vie en général d'ailleurs. Mais comme le digne héritier du sang qui coule dans ses veines, il manie les apparences d'une main d'orfêvre, au delà d'une facilité génétique, c'est un art qu'il met en pratique non sans jouissance. Au quotidien il se présentera à vous comme un personnage au masque maîtrisé, ne laissant que suggérer par les milles facettes qui se succèdent au sein de ses pupilles abyssales le statut sanguin de son être. Un abîme azur, glacial, recelant quelques démons intrinsèques indésirables. Un regard que l’on ne se lasserait pas de contempler s’il n’était pas si hostile. Ce qui terrifie à la réflexion, ce n’est pas l’absence d’émotions mais au contraire le trop plein. Desmond est en réalité un véritable livre ouvert, mais les passions qui le déchaînent sont trop nombreuses et s’associent régulièrement, créant des nœuds complexes rendant toute lecture impossible. Il est maître du mystère qu'il laisse s'épancher à chaque pas. D'ailleurs puisque l'on évoque le sujet, sa démarche est à l'image de sa personne, naturellement élégante pour un corps gracile qui à la réflexion semble léviter plutôt que marcher, démontrant le semblant d’estime qu’il a de lui même et le contraste avec la considération moindre qu’il nourrit à l’égard d’autrui. En somme Van der Vaart c'est une beauté ténébreuse, qui arbore un air bonnement espiègle, dangereusement charmeur, indécemment pervers, irrévérencieusement cynique."
[Elton V. Amant d'un soir.]

" Quand j'ai connu Desmond, il était loin d'être celui que tout le monde me dépeignait. L'enfoiré de première classe, le dragueur sans envergure. C'était plutôt un être que l'on aurait pu penser frigide. Au ministère, derrière ses piles de dossiers, il cherchait même pas à faire son grand cynique, il avait plutôt la parole glaciale et sans concession. Comme celui qui répond à un destin tout tracé mais qui ne le cautionne guère. J'ai eu l'opportunité de le connaître lorsque sa femme l'a trompé, et moi je peux vous dire que je ne crois pas qu'il ait intrinsèquement la grande capacité d'adaptation qu'on lui prête. Il sait juste encaisser les coups comme personne. Son grand problème, c'est de ne pas savoir s'arrêter, se poser. Il ne fait que bouger, qu'avancer, se fuir et oublier ce qui le contrarie et sur lequel il ne peut avoir aucune emprise et ça le perdra. Quand il craque, il tombe au fond du puits, s'enfonce plus loin que tous et est capable de tout et n'importe quoi. Il n'a aucune limite et ne s'en ait jamais posé, c'est bien là que ça cloche. Et c'est ce qui perdra ce grand original."
[Enoa H. Ex voisine de bureau.]

" Van der Vaart ? Ouais trop bizarre comme prof, au delà de l'aura malsaine qu'il traine comme un limon matriciel, il semble habité par quelques démons imprévisible... Il est le genre de prof détestable qui provoque nos plus vives réactions pour ensuite nous tomber dessus avec son sourire carnassier. Puis il a toujours la critique subtile du genre il vous descend entre les lignes de sorte qu'il est impossible de savoir si c'est vous qui psychotez ou s'il vous vise bel et bien. Il a pas besoin d'avoir quelque chose à nous reprocher pour être sur notre dos. Et puis il fait pas dans les privilégiés par excès de sentimentalisme, non il est plutôt du genre à désigner quelques VIP dans la classe pour exacerber notre sentiment d'injustice. Il se délecte de nos mines renfrognées et outrées. Je pense vraiment que le directeur se mordra les doigts de l'avoir engagé, il est pas du genre digne de confiance, et si un jour on nous apprends qu'il fomentait quelques stratagème pour arriver à des fins plus ambitieuses je serais pas étonné."
[Victor Y. Élève actuel.]
Nbre de mots: 1403 {Compteur de Relashio}

Still ready to know me ?



♛ Chapitre 3: Informations
Family portrait & Répartition
Obligatoire pour les sang-purs, clans de vampires/meutes & familles influentes. A vous de parler de la famille de votre personnage. Son influence dans le monde sorcier, ses valeurs etc... Afin que l'on puisse la recenser dans le bottin des familles influentes
Famille de sang pur.
Van Der Vaart. Un nom qui se perd dans l'histoire des terres hongroises. Quelques recherches laissent suggérer que de telles sonorités étaient déjà portées par les peuplades nomades qui investirent les plaines de Pannonie au Moyen Âge. Concernant les générations dont il nous reste une trace, l'on trouve ce nom mêlé à quelques affaires étouffées concernant des disparitions d'opposants à la monarchie du régent Horthy élu en 1920... Comme désireuse de rester en retrait de toute frasques, cette famille semble ainsi avoir eu une affluence discrète mais bien réelle, comme qui gangrène le monde de manière imperceptible. Le passé proche nous dresse un tableau quelque peu assagi, Gonzague Van der Vaart, le grand père de Desmond occupant un poste au sein du ministère auquel succéda le père de notre ami et Desmond lui même pendant un temps. Cette famille reste néanmoins auréolée de mystère de par la discrétion dont elle a toujours fait preuve et si les quelques généalogiste qui se sont intéressés à elle nourrissent la certitude qu'elle a généré quelques mages ayant nourri un intérêt certain pour la magie noire, ils n'en ont aucune preuve.
Quant à Desmond Adriel Van der Vaart l'unique descendant en date, s'il s'est toujours su détenteur du sang de l'âge dans les veines du temps, il ne s'est jamais véritablement intéressé à son passé. Les temps présents l'ayant vu renier ses géniteurs, peut être s'apprête t'il à écrire un nouveau pan de l'histoire des Van Des Vaart. Aller de l'avant avec la témérité audacieuse et sournoise du reptile.
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Formulaire de répartition

Questionnaire de répartition
And what kind of hero are you ?
Répondre aux questions avec un maximum de précision. Merci de conserver la mise en page.

Trust or dare ?

Chocolat chaud ou Thé à la menthe ?
Aucun des deux, Desmond carbure au Tchai, un thé indien dont il a quelque peu personnalisé la recette.
Soirée sans alcool ou arrosée ?
Arrosée et il ne s'en cache pas. Il faut dire que la boisson est l'une de ses plus vieilles rengaine... qu'il retrouve toujours non sans l'expectative de s'y perdre.
Cancre ou étudiant assidu ?
Desmond a toujours été un étudiant assidu, et c'est ce qui lui a permis de s'autoriser de nombreuses frasques adolescentes ; il a très vite compris qu'on tiendrait bien moins rigueur de son attitude s'il assurait derrière que si cela pouvait être utilisé comme une soi disant justification à des résultats peu glorieux.
Quidditch ou Echecs magiques
Quidditch lorsque l'atmosphère est nébuleuse et que le jeu mis en place s'en trouve être tout en mesquinerie, tirant l'avantage de la brume, Echecs Magiques quand le temps est au beau fixe et qu'il faut se terrer dans les entrailles des vieilles pierres pour ne pas suer.
Noir ou blanc ?
Question qui sied mal à un être qui se veut tout en subtilité, rien est jamais tout Noir ou tout blanc, et heureusement, y'aurait de quoi sauter par les balcons si les choix et les destins revêtaient cette platitude. Desmond loue le gris et les incertitudes, les entre deux et la confusion que cela génère. Il aime ce qui dévore les êtres, le libre arbitre qui pousse aux questionnements entropiques.
Party starter ou Geek ?
Party Starter, puisqu'il aime son image et par conséquent il prend un malin plaisir à l'entretenir dans toutes sortes d'assemblée et auprès de n'importe quel public, néanmoins sans être geek, il passe tout autant de soirée à faire le rat de bibliothèque. Les fragrances des manuscrits ont toujours eu pour lui la chaleur qu'aurait du avoir son foyer.
Bain de minuit ou fringale nocturne dans les cuisines ?
Bain de minuit, s'il est mue par quelqu'instinct animal, ce n'est pas son estomac qui le mène, du pas son estomac qui se rassasie d'aliments solides. Se délecter de quelques silhouettes virginale le mettra tout autant en appétit, mais je ne pense pas qu'il s'agisse du même tube digestif. (-->)

Questions fermées
Essayez de détailler si possible

Quelle est ton opinion sur la saga d'Harry Potter et le danger qu'elle pourrait faire courir au monde sorcier ?
- Une chose est sûre, ça a bien fait rire notre Van Der Vaart. L'histoire était tellement absurde,dans le contenu et de par les passions qu'elle a déchaîné. Durant la courte période pendant laquelle il avait un bureau au ministère, il n'était pas rare que ses journées soient égaillées par quelqu'énergumène venant lui faire part de ses à priori certitudes sur la saga Potter. Il a même accueilli un journaliste qui persuadé de la véracité de ce mythe hurlait au complot lorsqu'on lui révélait que tout n'était que fantasmagorie d'une moldue. Nul besoin de préciser qu'on du le sortir à grand renfort de bras. Du reste, ce phénomène n'éveille aucune crainte chez lui, nombreux sont ceux qui le dirait inconscient, mais c'est la peur du changement qui les aveugle. Ce chapitre à exacerbé la curiosité qu'il peut avoir pour le monde moldu, et la possibilité d'une instabilité magique et de moldus ayant un accès même restreint à ce monde engendre chez lui quelques embryons d'idées...
Les conflits dit "de Sang" sont-ils un sujet sensible ?
- Sensible non dans le sens où, et sur ce sujet il est bien le digne descendant d'une famille de sang pur, la supériorité du sang vertueux sur les cracmols les mêlés ou les moldus est à son esprit une évidence. Et cela le rend bien plus détestable encore que quiconque refusant tout simplement l'existence de ces derniers. Non Desmond est d'une curiosité perverse et malsaine à l'égard des mondes qui lui sont totalement étrangers. Il cherche la cohabitation comme pour mieux s'affirmer comme être supérieur auprès d'autrui, et pour satisfaire les questions qu'il nourri à leur encontre.
Quelles sont les valeurs qui te paraissent les plus importantes ?
- Témérité, Adaptation, Audace. La recette selon lui pour survivre et tailler sa route en toute circonstance.
Lorsqu'un conflit éclate, comment réagis-tu ?
- Il est bien rare que Desmond se retrouve au cœur d'un conflit dont il n'est pas lui même l'orfèvre. Ceci est alors un moyen d'observer la personne qu'il a en face de lui dans une situation où il n'est potentiellement plus maître de lui même. Adriel se révèle une teigne vile qui frappe généralement là où on ne l'attend pas, verbalement comme physiquement, et ce n'est pas lui qui posera les règle de bonne et due forme. Il a toujours la remarque acide et déplacée, désobligeante tout en subtilité. Autrement, et d'avantage ces derniers temps, son être sanguin peut pour un rien s'armer d'un esprit de contradiction qui s'épanche en une irritation tumescente ; mieux vaut alors ne pas relever et se faire oublier car sa colère n'a pas besoin d'objet de justification pour s'abattre sur vous.
Quels sont tes projets pour l'avenir ?
- La seule certitude est que notre ami est un opportuniste avéré qui fera tout pour ne pas terminer comme son père. Qui sait qu'elles expectatives se forment en son esprit à l'heure actuelle!
Ton avis sur les directeurs ?
- Un trio de gais lurons qui occupe la scène, et en être le spectateur n'est pas sans être divertissant.
Accordes-tu une certaine importance à la Magie noire ? Pourquoi ?
- La Magie noire est un pan de la magie alors pourquoi l'ignorer ? Il est fascinant que l'on ne prône pas d'avantage sa maîtrise plutôt que la volonté de l'omettre. Certes elle demeure un terrain relativement hypnotique, mais Desmond est de l'avis que si on ne l'enrobait pas d'autant de crainte et de mystère, bien moins nombreux sont ceux qui s'en approcherait. Le concernant, c'est la volonté de n'ignorer aucun sujet qui l'a amené sur ses rivages, et c'est la délectation du risque qui l'y a fait camper.
Que penses-tu des moldus, des cracmols ?
- Être curieux Desmond n'est pas du genre à chasser de son horizon les individus qui diffèrent de sa personne. Au contraire, cela élargit son public... Et puis pourquoi s'en inquiéter, il est de notoriété publique qu'ils sont inférieurs non ?
Tes plus grandes peurs ?
- Crouler sous les responsabilités indésirables, se retrouver malgré lui dans le carcan inhibant de la famille.

I wish i could...
Notez sur 5. Ajoutez des commentaires si vous le souhaitez

Devenir populaire■■ (Il l'est déjà relativement, disons qu'il ne tient pas à perdre cette relative popularité.)
Passer tes examens avec succès (Il s'en est déjà sorti haut la main!)
Vivre le grand amour (Il se considère encore dans la force de l'âge et ne veut surtout, surtout pas s'établir dans une relation où se perdent les aubes heureuse en mode bisounours.)
Refaire le monde ■■■ (Qui sait peut être cela fait il partie de ses intentions prochaines, mais ce ne serait pas le refaire, disons plutôt le faire évoluer dans le sens qu'il souhaite lui donner...)
Croire en l'avenir ■■■■■ (Pour son âme d'égocentrique, le monde est ce que l'on en fait, tout comme son propre avenir, alors bien sûr qu'il croit au sien, même si en bon carpe diem il n'a pas besoin de savoir de quoi il sera fait, aujourd'hui conditionne demain.)
Réussir sa carrière ■■■■■ (Cela est en bonne, voie, disons qu'il souhaite en tout cas s'y plaire.)

Deal with it !
Répartissez 15 points dans les catégories suivantes et justifiez si vous le souhaitez =)

Gentillesse
Intelligence ■■■■■■
Courage ■■■■
Humour ■■■■
Assiduité ■■
Respect


Hush hush the world is quiet



♛ Chapitre 4: Don {Facultatif}
Gifted youngsters
Consultez ce sujet avant toute chose. Sous réserve d'acceptation =)
Nom du don; Maître en Legilimencie et Occlumencie
Principe & explication (Origines, etc...): Peut être ses facilités concernant l'Occlumencie sont à chercher du coté de ses premières années où il usait de son psychisme pour se retirer du monde et des ondes trop protocolaires qui régnaient au sein du manoir familial dans lequel sa présence en amenait à être parfois ignorée... Toujours est il qu'en entrant à Dumstrang son professeur de défense contre les forces du mal, aussi Legilimens, se heurta à son esprit capable de ne pas s'appesantir des situations présentes et par curiosité assailla régulièrement notre jeune ami, obligeant Desmond à développer l'Occlumencie avec son aide pour parer à ses intrusions inopportunes. Ce professeur initia l'élève à la Legilimencie, mais ce ne fut que bref puisque la fin de l'année amena Desmond à suivre ses parents en Grande Bretagne et que Poudlard ne proposait aucune formation aux rudiments de ces dons... Il du donc attendre l'UFR pour parfaire ses connaissances en la matière. Brillant, il ne s'arrêta pas à la simple pratique scolaire et une fois sa thèse en poche il continua d'étudier et de travailler auprès d'un maître Legilimens.
Force et avantages Faiblesses et risques : Au delà d'une simple intrusion dans l'esprit d'autrui en temps que « voyeur », le Legilimens est capable de ramener à la surface consciente d'un individu ce qu'il a enfoui dans l'insondable de sa mémoire souvenirs comme ces nœuds complexes émotionnels qui nous construisent. Une telle capacité requiert une aptitude d'interprétation certaine alliée à un esprit méthodique car il serait facile de se confondre en quiproquos où sous le coup d'une émotion de psychoter sur les raisons qui ont amené tel ou tel sentiment à forger son empreinte durablement dans l'inconscient de l'individu. Outre ce risque et la dépense d'énergie que requiert l'usage de ce don qui nécessite un contact visuel direct et une intense concentration afin d'être capable de recevoir et de traiter l'information , il faut prendre garde à ne pas se perdre en l'autre. En effet plus l'on pénètre dans l'intime des tempêtes personnelles de quelqu'un, plus l'on court le risque de se voir attirer hypnotiquement par les affres qu'on y découvre et de s'y retrouver sinon piégé en tout cas profondément dépendant. (En tout cas concernant Desmond, il est en effet avéré qu'il trouve une certaine jouissance dans l'usage de ce don et qu'il a une certaine tendance schizophrène à vouloir pénétrer en autrui pour y puiser souvenirs et vécu émotionnels...) Cette domination psychique peut donc révéler les faiblesses de quiconque et il est ainsi aisé de déterminer sur quelle pente amener quelqu'un pour le faire sortir de ses gonds, ou pour faire naître en lui culpabilité, haine, injustice, bref tout travers humains qui submerge la psychée.
La démarche obstructive qui concerne l'Occlumencie demande elle aussi une concentration sans faille afin de percevoir toute présence indésirable et de pouvoir lui faire rempart. C'est là une défense des plus sûre qui n'est généralement effective que sur un temps bref, tout élément perturbateur attirant l'attention mettant à mal ces efforts.
Justification (Pourquoi votre personnage devrait avoir ce don, en quoi cela est-il essentiel ?) : Il était dans l'ordre naturel des choses qu'en ayant entendu parler de Legilimencie et d'Occlumencie Desmond y prête de l'intérêt. Il est en effet de notoriété publique que la manipulation des êtres malléables ou non est pour lui une manière de vivre avant même d'être un moyen de servir ses intérêts. Ces capacités ont donc trouvé un échos certain en son être, à croire qu'il nourrit quelqu'ambition bien plus vaste que celle qu'à été son père d'accéder à un poste respectable... Ce don n'est pas essentiel concernant Desmond il va seulement de soi avec sa personnalité. D'autre part je compte par ce biais nourrir les rps à venir (quelques idées qui demandent à être développées avec de potentiels intéressés).

I wanna be special



♛ Conclusion: Muggle zone
Introducing me, myself and I


Zec

ϟ Prénom/âge Ezéchiel (18ans)
ϟ Double-compte ? Nop et je n'en envisage pas vu le boulot que va me procurer ce compte ci. Zbaf
ϟ Présence sur le forum; 4/7
ϟ Avatar choisi: Joseph Morgan

Code:
 <b>[color=indianred]▬ </b> Ash Stymest [/color]■ [url=http://relashio.forumactif.com/t567-desmond-adriel-van-der-vaart-le-mal-est-affaire-de-perspective#6997]Desmond Adriel Van Der Vaart[/url]

ϟ Réponse au code du règlement:
PS si ce n'est pas cela, JE NE SUIS PAS UNE DINDE!

ϟ Comment avez-vous connu le forum et quel est votre avis ? Via conseil d'une personne en chair et en os. Un forum qui m'a l'air de présenter une organisation à toute épreuve, réfléchi et construit, ce qui se fait rare. Et comme j'ai les contextes qui présentent quelque chose de véritablement original dans le monde du rpg harry potpot ben me vla.
ϟ Le mot de la fin ? Je me suis permis quelques libertés sur ce PV, sans forcément rentrer dans le détail cause je compte aussi construire ce personnage par les rencontres qu'il fera au cours du rp, mais si certains champs sont discutables, je suis ouvert à toute critique.

Let's play ! ϟ Etat fiche: [Partie réservée au staff]


Dernière édition par Desmond A. Van Der Vaart le Lun 24 Oct - 22:26, édité 28 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Ven 21 Oct - 14:00


    Bienvenue sur Relashio ! ♥️ Gosh, j'adore Joseph Morgan, contente que tu l'aies gardé (a) Bonne chance pour ta fiche Potté

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par London M. Antwerp le Ven 21 Oct - 15:13

Bonjour et officiellement bienvenue sur Relashio du coup x)

J'ai reçu un message d'une Soledad absolument ravie de voir son PV déjà là et je pense qu'elle ne va pas tarder à te sauter dessus. Si tu as des soucis, une question ou si tu veux te protéger de Sol, n'hésite pas
avatar
London M. Antwerp
UFR1 Double Cursus

17/03/2010 795 ϟ © : Little Suzy
Carte d'identité
ϟ Autres appartenances: Sympathisant AFW et FFA
ϟ Fonctions/options: Batteur titulaire. Sortilèges avancés, Relations internationales magiques, Métamorphose avancée
ϟ Réputation: Est connu pour vendre des objets magiques modifiés dans tout Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Ven 21 Oct - 15:21

J'veux bien un bouclier ou une cellule psychologique pour pallier à toute groopie ou toute âme aux propention bisounoursiales (zbaf) en effet... Sauf si les âmes qui assaillent mon âme virginale sont pourvues de griffes Merci pour votre accueil et votre aide Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Ven 21 Oct - 18:19

Desmond A. Van Der Vaart a écrit:J'veux bien un bouclier ou une cellule psychologique pour pallier à toute groopie ou toute âme aux propention bisounoursiales (zbaf)

c'est moaaaaaaaa le bouclier magique
Bienvenue sur le forum J'en connais une qui va nous faire une petite crise d'hystérie, ça va être beau *o* Bon couraaage pour la fin de la fiche !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Ven 21 Oct - 18:56

Bieeenveeenuue !
Et je serais la seule à ne pas baver. Il m'énerve dans VD c'est pas possible EDIT London: SPOILEEEERRRRSSSS !! Regardons Michael Jackson danser à la place
Braipheu, bon courage pour ta fiche !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Ven 21 Oct - 23:15

Bonjour,
Vous habitez toujours avec votre femme ? Ça vous dirait une glace à la menthe ?

Oui ça fait pas crédible sous ce compte . Dans tous les cas bonne chance pour ta fiche et hâte d'avoir pleins de petits Rps avec toi (a).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Sam 22 Oct - 1:01

Jensen ; je plussoie Rolling Eyes
Soledad, concernant le mp c'est entendu, tu me diras si ça te convient à la lecture de ma fiche une fois que j'aurais avancé en ce cas... Et non je suis pas glace, pourquoi ne pas regarder le DVD des aventures de pingoo le pingouin. Quant à la chance... Terminer une fiche de présentation ne relève pas de la chance (zbaf -->)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Sam 22 Oct - 13:15

Bienvenuuuuuuuuue !
Je sens que Juliet va aimer ce professeur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Lun 24 Oct - 17:59

:) Terminé cette première partie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Lun 24 Oct - 19:21

Pré-validation et Questionnaire


Mon dieu, tu peux pas savoir a quel point j'ai dévoré ta fiche (a). Sérieusement, tu donnes à Desmond une véritable personnalité comme je l'avais imaginé et aussi tordu

J'en connais une qui va venir squatter le bureau, sauf qu'elle le sait pas encore *sbaf*
Ainsi, tu es Pré-validé !

Tu trouveras à la suite le questionnaire de répartition à éditer sur ta fiche.
Code:
<div class="titrepres">Questionnaire de répartition
<span class="idnumber">And what kind of hero are you ?</span></div><center><div class="repart"><blockquote><div style="border-bottom: solid 3px steelblue;">Répondre aux questions avec un maximum de précision. Merci de conserver la mise en page.</div>
<div class="idnumber"> Trust or dare ?</div>
<span class="infoschamp"> Chocolat chaud ou Thé à la menthe ?</span>
[size=11]Réponse[/size]
<span class="infoschamp"> Soirée sans alcool ou arrosée ?</span>
[size=11]Réponse[/size]
<span class="infoschamp"> Cancre ou étudiant assidu ?</span>
[size=11]Réponse[/size]
<span class="infoschamp"> Quidditch ou Echecs magiques </span>
[size=11]Réponse[/size]
<span class="infoschamp"> Noir ou blanc ?</span>
[size=11]Réponse[/size]
<span class="infoschamp"> Party starter ou Geek ?</span>
[size=11]Réponse[/size]
<span class="infoschamp"> Bain de minuit ou fringale nocturne dans les cuisines ?</span>
[size=11]Réponse[/size]

<div class="idnumber"> Questions fermées
<span class="nomava">Essayez de détailler si possible</span> </div>
<span class="infoschamp">Quelle est ton opinion sur la saga d'Harry Potter et le danger qu'elle pourrait faire courir au monde sorcier ?</span>
[size=11]- répondre ici[/size]
<span class="infoschamp">Les conflits dit "de Sang" sont-ils un sujet sensible ?</span>
[size=11]- répondre ici[/size]
<span class="infoschamp">Quelles sont les valeurs qui te paraissent les plus importantes ?</span>
[size=11]- répondre ici[/size]
<span class="infoschamp">Lorsqu'un conflit éclate, comment réagis-tu ?</span>
[size=11]- répondre ici[/size]
<span class="infoschamp">Quels sont tes projets pour l'avenir ?</span>
[size=11]- répondre ici[/size]
<span class="infoschamp">Ton avis sur les directeurs ?</span>
[size=11]- répondre ici[/size]
<span class="infoschamp">Accordes-tu une certaine importance à la Magie noire ? Pourquoi ?</span>
[size=11]- répondre ici[/size]
<span class="infoschamp"> Que penses-tu des moldus, des cracmols ? </span>
[size=11]- répondre ici[/size]
<span class="infoschamp"> Tes plus grandes peurs ?</span>
[size=11]- répondre ici[/size]

<div class="idnumber"> I wish i could...
<span class="nomava"> Notez sur 5. Ajoutez des commentaires si vous le souhaitez</span> </div>
<span class="infoschamp"> Devenir populaire</span><font color="silver">■■■■■</font>
<span class="infoschamp"> Passer tes examens avec succès</span> <font color="silver">■■■■■</font>
<span class="infoschamp"> Vivre le grand amour</span> <font color="silver">■■■■■</font>
<span class="infoschamp"> Refaire le monde</span> <font color="silver">■■■■■</font>
<span class="infoschamp"> Croire en l'avenir</span> <font color="silver">■■■■■</font>
<span class="infoschamp"> Réussir sa carrière</span> <font color="silver">■■■■■</font>

<div class="idnumber"> Deal with it !
<span class="nomava"> Répartissez 15 points dans les catégories suivantes et justifiez si vous le souhaitez =)</span> </div>
<span class="infoschamp"> Gentillesse</span> ■
<span class="infoschamp"> Intelligence</span> ■
<span class="infoschamp"> Courage</span> ■
<span class="infoschamp"> Humour</span> ■
<span class="infoschamp"> Assiduité</span> ■
<span class="infoschamp"> Respect</span> ■</div></center>

Une fois cela fait, n'oublie pas de prévenir et on passera pour ta répartition en bonne et due forme =)
Bon courage !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Lun 24 Oct - 22:10

Tu me vois ravi en ce cas de ne pas avoir fait fausse route dans son interprétation. Et j'avoue que j'ai grande hâte de l'incarner, je ne regrette pas l'heure qui m'amena sur les PVS zbaf Terminé donc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Invité le Lun 24 Oct - 22:53

Verdict du Choixpeau


Gosh (a). Je suis sûre que tu vas en prendre soin de mon petit Desmond ! D'ailleurs y'en a une qui te dit :


Mais chut, faut pas le dire (a).

Pour le coup, je te valide chez PROFESSEURS et te met ta couleur et ton rang (:

Je te laisse faire ta fiche de liens, ta volière ainsi que ton répertoire de Rp.
Tu peux également adhérer à un club ou en fonder un, faire partie de l'équipe de Quidditch ou devenir préfet
Pense également à faire référencer ta famille, ton vice etc... sur sur ce sujet

Voilà ! Bon jeu ! Et pour toute question, je rappelle que la boite MP des admins et modérateurs t'es toute ouverte !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Desmond Adriel Van Der Vaart [Le mal est affaire de perspective.]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum