AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 Hésitation au bord de l'eau ♦ Lewis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: Hésitation au bord de l'eau ♦ Lewis Jeu 2 Déc - 20:06

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Lewis & Anise




    Devant la jeune lionne se dressait une authentique fontaine qui avait déjà vu passer de nombreux élèves ou des sorciers désespérés. Chacun y avait jeté une pièce dans l'espoir que leur vœux se réalise. Anise ne croyait pas vraiment à cette histoire de fontaine exauçant chacun de vos vœux. Pourtant, ce n'était pas le cas de tout le monde, au vu de toutes les pièces qui dormaient au fond de la fontaine. Qu'est-ce que ça faisait si on en prenait une ? Pas grand chose, étant donné qu'elle ne réalisait aucun vœux. Anise ne risquait donc rien à plonger la main dans l'eau. Cependant, elle hésitait. Elle n'était pas superstitieuse, juste craintive et légèrement paranoïaque. Si elle ne croyait pas en cette fontaine, elle craignait tout de même que le sort s'abatte sur elle. Que peut-il m'arriver ? pensa-t-elle. Un léger vent frais vint balayer les cheveux d'Anise. Elle porta son regard sur le ciel, oubliant quelques instants son dilemme. L'hiver approchait, ça se voyait. Au loin, la jeune lionne apercevait le ciel qui se faisait de plus en plus blanc. Bientôt, les premiers flocons de neige tomberaient et la Lune serait moins présente. Elle adorait cette période de l'année. Cela signifiait que les fêtes de fin d'année approchaient. Elles avaient quelque chose de magique pour Anise. C'était synonyme de rire, de joie et de bonheur. Et de cadeaux. Elle adorait, tout simplement. Enfonçant les mains dans ses poches de veste, Anise baissa de nouveau le regard sur la fontaine. D'ailleurs pourquoi elle était là se triturer la conscience alors qu'elle pouvait rejoindre les autres au chaud ? Parce que la chaleur des Trois Balais était tellement étouffante qu'elle avait souhaité sortir, voilà la raison.

    Elle poussa un soupir. Ses yeux bruns étaient à présent fixé sur le bout de ses converses. Le week-end était le seul moment de la semaine où elle était autorisée à s'habiller en tenue de ville. Quand l'opportunité se présentait, Anise ne se retenait pas pour s'en donner à cœur joie. C'est ainsi qu'elle se retrouvait au Pré-au-Lard en jean, sweat-shirt rayé et converses. Elle avait même pu mettre les chaussettes qu'elle souhaitait ! La jupe terne et plissée ainsi que la chemise blanche et la cravate aux couleurs de sa maison étaient bien loin. L'image stricte de l'école changeait du tout au tout quand ses étudiants abandonnaient l'uniforme réglementaire. Le mien dans le changement vestimentaire était probablement le sentiment de se sentir soi-même. Au moins, ils n'avaient pas l'impression de croiser un double lorsqu'ils croisaient une personne de la même corpulence et de la même couleur de cheveux. Bien qu'habituée à porter son uniforme, Anise ne se sentait pas totalement à l'aise.

    « Hey Cornwell ! Tu te ramènes ? »

    Levant les yeux vers la voix, Anise reconnut immédiatement un élève de cinquième année qui partageait les mêmes cours qu'elle, accompagné de tout un groupe d'élèves qui sortait tout juste des Trois Balais. Ils allaient probablement se faire une belle frayeur dans la Maison Hantée ou ils iraient s'acheter des bonbons dans la boutique d'à-côté. Elle esquissa un léger sourire. A chaque fois qu'il lui parlait, il semblait oublier son prénom. Comme si elle ne s'appelait que Cornwell. Ce détail ne la dérangeait pas. Après tout, son nom n'avait rien de ridicule. Pour toute réponse à son interrogation, Anise secoua la tête de droite à gauche.

    « Comme tu veux mais c'est pas en restant devant cette fontaine que tes vœux se réaliseront. »

    Je sais, il faut lancer un gallion, faillit répondre Anise. Elle les suivit du regard jusqu'à ce qu'ils disparaissent au coin d'une bâtisse puis reposa son regard sur la fontaine. Elle n'avait vraiment pas besoin d'elle. Ses vœux se réalisaient tout seuls ou presque. Elle se donnait les moyens de les exaucer parce qu'elle ne pouvait compter que sur elle-même. Et puis, que pouvait faire une fontaine pour elle ? Absolument rien. Un léger soupire s'échappa de l'élève. Au fond de sa poche, ses doigts rencontrèrent des pièces d'or, des gallions. Pile ce qu'il lui fallait pour faire un vœu à la fontaine. Anise se détourna de la fontaine afin de voir le village entier. Il était étrange de se dire qu'un personnage fictif comme Harry Potter avait fictivement marché en ces lieux. Dans quelques années, la saga HP aura le droit à ses deux centimètres dans un dictionnaire de magie. Ces livres avaient assez fait de dégât dans le monde des sorciers pour qu'on ne l'oublie pas de sitôt. Les doigts de la jeune lionne frôlèrent la surface froide de l'eau. Oui, ils n'oublieraient jamais ce sorcier aux lunettes rondes. Il avait provoqué des dégâts irréversibles et menacé l'équilibre magique. On ne pouvait décemment pas l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: Hésitation au bord de l'eau ♦ Lewis Sam 4 Déc - 12:23

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


« I have friends, but they have friends, and they have parties.. »

Pré-Au-Lard. Si un jour on m'avait dit que j'y passerais une journée entière sans râler, j'aurais ri. Non, sans rire. Déjà, je trouvais le paysage moche à en ravir un épouvantard. Vraiment, regardez-moi ces.. ces maisons, là, ces trucs ! Je n'aimais pas, alors non pas du tout, Pré-Au-Lard, village le plus proche Poudlard et le plus kitsch d'Angleterre. Encore, nous serions allés à la Cabane Hurlante. Cela aurait été fun et tout et tout. Sauf que l'on était allés aux Trois Balais. Et dieu sait que je déteste les Trois Balais. Pire qu'Honeydukes. A ce joli bar-café-comptoir-rendez-vous adolescent, régnait une chaleur étouffante et des bruits insolite, ou non, dérangeants. Moi, j'aimais le calme. Et en contemplant mes amis chahuter, enfin, mes 'amis', je me demandais ce que je faisais ici. Je m'ennuyais, ici. Avec un air morne, je remuais lentement ma Bièreaubeurre, tout en me demandant ce que ça faisait de voler. J'ai toujours des réflexions intenses comme ça, quand je m'ennuie. Finalement, je décidais de m'effacer. Pas dans le sens, tiens, j'apporte une gomme et je m'efface, non, dans le sens : tiens, je sors et personne ne s'en rends compte, que je me sens aimé ! C'était passionnant, ma vie, surtout en ce moment. Ma mère me suivait, quelques pas derrière moi, et j'en avais tellement l'habitude que je ne fis aucun commentaire vis-à-vis de ma vie privée. Quelle vie privée ? Ma vie privée. Point. Je n'avais pas de vie privée, vu qu'elle n'était plus privée, hein maman ? Je flânais devant les boutiques, spécialement devant Zonko en regardant avec intérêt les derniers gadgets sortis. Je ne comptais rien acheter, comme toujours, et rêvassait tranquillement de la lecture dont je m'étais privé pour écouter ces gens ignobles qu'étaient mes amis. Je suis tellement sympa. Que feraient-ils sans Lewis Lockwood, le bizarre d'Poudlard et attitré fou ? Je shootais dans un caillou en enfonçant mes mains dans mes poches de sweat. Il faisait froid, aujourd'hui encore. Je rentrais un peu les épaules et mes pas me menèrent à un endroit agréable, près de ce que je pouvais considérer comme ma seule vraie amie. J'ai souri pour moi-même en m'approchant de la fontaine à vœux. C'était Anise Cornwell, cinq ans ma cadette (la classe) et amie d'enfance que j'adorais, simplement. Elle avait un visage lunaire et des yeux vifs, en bref, tout le contraire de mon regard vide et mes traits fins. Anise était Gryffindor, moi, Slytherin, pourtant, nous nous entendions super-bien – nous nous connaissions depuis bien plus longtemps que ces histoires de maisons. Puis, très peu pour moi le cliché.

Je m'approchais de quelques pas, et remarquais avec un sourire qu'elle portait les converses qu'elle appréciait tant. Elle ne devait pas me voir. Je m'en fichais et saisit un Gallion entre deux de mes doigts et l'y fit tourner avec un air pensif. J'avançais vers l'eau plate, toujours cet air pensif au visage, et lançais la pièce dedans, la regardant aller rejoindre les autres. Faites que je sois pris dans l'équipe de Quidditch, priais-je silencieusement, non sans ignorer que cela ne fonctionnerait jamais. Je n'étais pas une brêle au Quidditch, mais en fait, j'avais trop peur du Souaffle pour être dans l'équipe. Non, pas des Cognards – vu que je prenais toujours la place de batteur, en amical, c'est moi qui frappait les Cognards et non l'inverse – le Souaffle. Pas aérodynamique, totalement horrible et lourd, je m'étais cassé plus d'une fois le nez en faisant cela. Dieu bénisse la magie. Je souris un peu et m'approchait de mon ancienne voisine. Ça faisait du bien de sourire, ça tirait un peu sur les joues, mais c'était pas désagréable, au fond. « Amie du jour, bonjour ! Amie du soir, bonsoir ! » Et là, j'avais envie de rajouter... amie du sexe, durex, mais c'était bizarre. Il n'y avait jamais eu de tensions avec Anise, du moins que je m'en souvienne, et ça avait toujours été très agréable de lui parler. J'espérais qu'aujourd'hui, cela ne ferait pas exception. Le temps morne m'influençait et j'étais, il faut l'avouer, d'une humeur de chien tant les colportages de mes amis m'avaient agacé. Je m'approchais un peu plus, non sans déposer un baiser sonore et totalement inutile sur la joue de mon amie d'enfance, et m'asseyais sur le bord de la Fontaine à Vœux qui ne fonctionnait pas. Mes doigts étaient posés à la surface de l'eau, produisant de petites ondes, et je me demandais combien ça représentait, toutes ces pièces au fond de la fontaine. Je ne fis pas un rapide calcul, ou, du moins, n'écoutait pas la réponse que me formulait mon esprit et écoutais plutôt le petit clapotis de l'eau s'écoulant dans le bassin. Je trouvais, depuis toujours, que l'eau avait un bruit rassurant, bien qu'elle soit en elle-même un max flippante. Je n'aimais pas du tout l'eau, à boire, à nager et à admirer. Pourtant, j'avais toujours apprécié cette fausse fontaine. Comme la plupart des fontaines à vœux, il faut dire. Vous imaginez-vous seulement le poids de toutes ces espérances non résolues ? En bref, quelque part, je trouvais cela intéressant, que d'être payé pour exaucer des vœux impossibles. J'aimerais bien être fontaine, plus tard. A Pré-au-Lard, pourquoi pas.

Je reportais mes yeux pers sur ceux, chocolatés, d'Anise. « Ta rentrée s'est bien passée ? » Je sais, l'année avait plutôt bien commencé mais nous n'avions pas eu le temps, la patience mais surtout pas la volonté de nous voir. Quand je dis surtout pas la volonté c'est que l'on l'avait eu, justement, mais bref. C'était important la rentrée. Je montrais la fontaine, avec un petit sourire en coin. « Tu sais, pour réussir tes OWLs, il te faudra bien plus que deux ou trois Gallions mouillés... »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: Hésitation au bord de l'eau ♦ Lewis Mar 7 Déc - 20:42

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

    Ses doigts restèrent un instant suspendu au-dessus de l'eau, comme si ils attendaient un signal qui leur dirait si oui ou non, ils pouvaient plonger dans ce liquide froid. Le vent creusait de petites vagues qui venaient lécher les doigts de la jeune fille. Si Anise prenait une pièce, ce ne serait pas arracher le rêve d'une personne ? Enfin, ce n'était pas comme si tous les vœux avaient été exaucés. Bien au contraire. Personne n'avait jamais vu son vœu se réaliser. Mais tout de même... ce ne serait voler l'espoir de milliers de personnes ? Elle ne pouvait s'y résoudre. Sans espoir, le Mal gagnerait et les sorciers perdraient toute envie de se battre. Retirant ses doigts de l'eau comme si ils avaient été brûlés, Anise recula. Ses poings se refermèrent. Depuis quand était-elle attirée par l'argent ? Elle avait dû oublier la Anise sage à Poudlard, la laisser dans le dortoir des Gryffondors. Le vol n'était pas dans ses habitudes. Elle avait même horreur que l'on vole les biens d'une personne. Ce n'était pas pour faire la même chose aujourd'hui. Et même si ces pièces n'appartenaient plus à quelqu'un précisément, elles représentaient beaucoup de choses pour leur anciens propriétaires. Anise n'aurait pas aimé qu'on lui pique sa pièce alors elle ne le ferait pas à ces personnes. Troublée par ce qu'elle avait failli faire, elle ne fit pas attention au sorcier qui venait vers elle et qui déposait, lui aussi, une pièce. Elle ne leva les yeux que lorsqu'elle entendit le petit clapotis d'une pièce qui sombrait dans l'eau. Trop de gens croyaient encore en cette fontaine. Elle avait bien fait de réfréner ses envies de vol. D'autant plus que ce nouveau Gallion appartenait à une connaissance.

    Elle fut heureuse que Lewis vienne l'interrompre avec son sourire joyeux ainsi qu'une salutation des plus originale. La sorcière lui rendit son sourire. Il arrivait toujours au bon moment. Elle n'avait aucune idée de comment il choisissait quand il devait intervenir mais il parvenait régulièrement à la couper de ses réflexions et à la distraire. C'était un peu son point de repère. Il lui rappelait ses années en tant que simple humaine. Avec lui, elle avait presque l'impression de redevenir la fille d'avant. Celle qui n'était qu'une moldue et qui rêvait d'un monde magique. L'avantage dans leur relation, c'était qu'ils se connaissaient depuis bien longtemps. Ils étaient donc au courant des problèmes familiaux de chacun et savaient d'avance comment l'autre réagirait à une annonce. Ils n'avaient pour ainsi dire, plus aucun secret. Anise ne voyait pas cela comme un inconvénient. Elle avait confiance en Lewis et elle savait qu'elle pouvait lui confier tout ce qu'elle voulait, il n'irait jamais rien répéter, surtout à sa pire ennemie.

    « Tu peux penser ce que tu veux, cher Lewis, mais je ne compte pas sur une fontaine pour réussir mes examens. »

    Il est vrai qu'à la fin de cette année, elle aurait les BUSE à passer. Elle n'était pas pressée d'y être. Si elle n'appréhendait pas les devoirs durant sa scolarité, elle ressentait toujours de l'anxiété le jour d'épreuves. Autant vous dire qu'elle préférait réviser deux mois à l'avance plutôt que de confier sa réussite scolaire à une fontaine. Une fontaine réputée pour n'exaucer aucun vœu, qui plus est. Elle n'était pas désespérée ou folle à ce point. Lorsque le jour où la situation serait tellement inquiétante, Anise viendrait à son tour faire un vœu et demander à la fontaine de l'exaucer. Mais tant que ce jour n'arrivait, elle ne ferait rien. Quant à la remarque de Lewis, elle n'y prêta pas attention. Qu'il critique, qu'il critique. Il ne perdait rien pour attendre. Il l'embêtait, la titillait presque à chaque fois qu'ils se voyaient. Ils se fréquentaient depuis assez longtemps pour savoir que ça n'avait rien de méchant, autrement, ils ne seraient pas là à échanger des sourires. Lewis était doué pour la taquiner. Cependant, Anise n'était pas en reste, elle se vengeait dès qu'elle le pouvait. La jeune fille se rapprocha de la fontaine où elle y plongea le bout de ses doigts. Un frisson la parcourut. L'eau ne s'était pas réchauffée depuis tout à l'heure, rien d'étonnant.

    « C'est plutôt toi qui va devoir demander à la fontaine de t'aider. »

    Elle lui adressa un petit sourire mystérieux. Ce qu'elle s'apprêtait à faire était peut-être prévisible. Après tout, il la taquinait, elle voulait répliquer pour se venger. Ils étaient autour d'une fontaine remplie d'eau. Ils étaient dehors et Poudlard et ses règles étaient bien loin. Ils n'avaient donc aucun soucis à se faire. Cependant, elle ne changea pas d'idée. Sa main plongea un peu plus dans l'eau fraiche pour y recueillir le liquide et sans plus attendre, la lançant en direction de Lewis dans l'espoir de le mouiller. Avec un peu de chance, deux gouttes avaient dû le toucher, le reste était tombé avant même d'arriver au sorcier. Foutue force d'attraction. Minable comme vengeance. Devant un tel désastre, Anise ne put s'empêcher d'éclater de rire. Son idée avait été complétement stupide et elle avait raté. Heureusement qu'il ne lui restait plus que son sens de la dérision.

    « Même l'eau est de ton côté ! Comment tu fais ? Tu la séduis avec ton sourire ? »

    Elle n'était pas sans savoir que Lewis était un bel homme. Elle avait déjà vu de nombreuses filles le dévisager, se demandant pourquoi un garçon comme lui pouvait être bizarre. De l'avis d'Anise, Lewis n'avait rien à envier aux célébrités moldues. Alors cela n'aurait pas été étonnant qu'il utilise son physique pour rassembler le plus de monde de son côté même si ce n'était pas son genre. Néanmoins, le doute était possible puisque l'eau semblait ne pas vouloir l'approcher.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: Hésitation au bord de l'eau ♦ Lewis


ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Hésitation au bord de l'eau ♦ Lewis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un certain bord de mer...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» A bord du Goeland
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...
» Coucher de Soleil au bord de l'eau [Vanille et Canelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives RP-