[HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Aller en bas

[HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Ven 12 Nov - 1:53


Personne ne sait si c'est l'oeuvre de l'AWH, de la PBL ni même d'un autre club inconnu, toujours est-il qu'un certain punch situé dans un coin de la salle s'est retrouvé fortement alcoolisé et qu'une poignée d'élèves joue les rambo dans le Grand Hall, dévalant les escaliers sur les fesses et se croyant dans un monde imaginaire. Pourtant, l'alcool délie les langues et permet de faire connaissance, même si au milieu se trouvent quelques professeurs légèrement débordés.


Grande Salle, 22h00

La musique résonnait dans les murs de la Grande Salle, à laquelle se mêlait autant les cris que les rires. Les lieux s'étaient transformés en musée de horreurs. Là se trouvait Dracula, un peu plus loin un fantôme sanglant et même le monstre du Loch Ness. Grayson esquissa un sourire amusé en posant son regard noisette sur ses étudiants en pleine ébullition. Les soucis de la veille lui semblaient loin et il se prit même a espérer que cette soirée puisse se dérouler dans le plus grand calme. La densité de la foule était telle que personne ne remarqua l'étudiant s'approcher des grands chaudrons situés à l'extrême gauche de la salle. Personne ne le vit verser un flacon entier de liquide ambré. Non, personne.
— Hé ! Mais t'as vu y'a du punch à la citrouille ! S'exclama London Antwerp qui en revanche avait bien repéré les boissons, sa voix se perdant dans le brouhaha ambiant, un large sourire barrant son visage. Il ne fallut pas longtemps pour qu'un petit groupe s'agglomère autour du chaudron remplit d'un punch des plus agréables.
Grayson eut un nouveau sourire. Ha, que la jeunesse se satisfaisait de peu... L'illusion d'un peu d'alcool et les voilà qu'ils se laissaient aller...
Grande Salle, 22h30

— Woooouuuuuw ! Jsuis troooop contenteeeeee les gars ! s'exclamait Styx avec un sourire jusqu'aux oreilles tandis qu'elle se pendait au cou de son camarade London.
Il en avait fallut bien peu pour que tout le groupe ayant plongé simplement ses lèvres dans le punch soit légèrement, pour ne pas dire complètement, éméché.
— Z'avez vu ? J'avais j'mais r'marqué que cette tapisserie pouvait évoquer des motifs pornographiques... Adressait pendant ce temps Opium Callaghan à une armure, sans véritablement attendre de réponse.
La Hall s'était transformé en l'espace d'une demi-heure en véritable champ de bataille. Les moins résistants à l'alcool s'étaient affalés sur le côté, contant fleurette à un ami imaginaire quelconque ou insultant simplement ceux qui leur passaient devant. Et cela sans qu'aucun adulte ne vienne les déranger. Evidemment trop occupés à surveiller ceux qui en faisaient déjà à leur guise dans la Grande Salle.
— Comment qu't'es trop défoncééé ! s'était mis à rire Nolan Segwick en se tapant sur les cuisses avec une précision qui n'appartenait qu'à ceux qui avaient trop bu, s'adressant à lui-même à la troisième personne... Ou peut-être à Ana-Lena qui lui tournait le dos et s'était retrouvée sur une rambarde d'escalier par on ne savait quel miracle.

L'étrange groupe d'adolescents aussi pleins qu'un chaudron de potion avait donc investi le Grand Hall. Les rares étudiants sobres remontant dans leurs salles communes leurs adressaient un haussement de sourcils circonspect, assorti d'une grimace plus qu'équivoque. Mais aucun ne songea à les dénoncer. Il faut dire qu'il y avait la fine fleur des enfants terribles. Personne n'avait vraiment envie d'avoir affaire à Jensen Holynski ou Rafael Levy. Non, vraiment personne. Le petit rassemblement hétéroclite ne comptait pas qu'une brochette d'amis. Tout le monde avait bien sûr reconnu Ana-Lena Bradshaw et Eden ou même London, qui ne s'étaient pour l'instant même pas encore vus. Haut les coeurs ! L'alcool rassemble ! Enfin, il paraît...

HRP & Explications
■ Vous avez carte blanche pour commencer une guerre mondiale, vous embrasser, faire votre vie...
■ N'oubliez pas que votre personnage est censé être déguisé pour Halloween. Mais pas forcément accompagné =D
■ Le groupe pourra être divisé en deux par la suite, selon l'évolution.
■ L'ordre de passage est le suivant:
Nolan M. Segwick - K. Styx Fitzwilliam - Jensen L. Holynski - Rafael B. Levy - Opium R. Calaghan - E. Lullaby Lloyd - Ana-lena G. Bradshaw - L. Eden Callaway-Wilcox - Caïlen N. Malinowski - London M. Antwerp
■ Vous avez 3/4 Jours pour répondre lorsque votre tour vient. En cas d'absence, c'est au suivant. Libre à vous de vous organiser pour les passages si vous voulez échanger.
■ Les points seront attribués le 15 Décembre, date de la fin de l'évènement.
■ Pour tout changement d'ordre, questions, suggestions... Contactez L'écrivain ou London M. Antwerp =)
A vos clavier !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Ven 12 Nov - 17:07

    La soirée avait très bien commencé. Les étudiants ravis de jouer le jeu s’étaient massés dans la Grande Salle déguisés. Au sein du château de Poudlard, l’effervescence était à son comble depuis plusieurs jours déjà.
    « Je me demande si je n’aurais pas mieux fait de choisir le costume de pirate… » marmonna Nolan Segwick.
    Emma Harteton, l’une de ses homonymes de Poufsouffle, ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel. Elle portait un costume de sorcière outrageusement sexy et avait réussi à convaincre Nolan de se déguiser de manière à rendre son déguisement encore plus vrai que nature…
    « Nolan, arrête de te plaindre ! On a un costume démentiel ! Quoi de plus effrayant qu’une sorcière catin et son clown diabolique ?! »
    « Mouai… Tu veux plutôt dire son bouffon diabolique nan ? »
    « Une sorcière à toujours besoin d’un serviteur ! Mouhahahahahahah ! »
    « Tu te rends compte que t’es vraiment flippante comme fille ? »
    Emma lui décocha un sourire. Nolan secoua la tête et grommelant. Du revers de la main, il repoussa les mèches brunes qui tombaient devant ses yeux tout en se demandant pourquoi il avait accepté le rôle du bouffon de service. Peut être parce qu’Emma était l’une de ses rares vraies amis et qu’elle savait mieux que quiconque être force de persuasion… Le costume du jeune homme était plutôt simple. Tout de noir vêtu, l’essentiel de son déguisement se concentrait dans l’horrible masque de clown qu’il portait et la posture qu’il adoptait. Nolan avait les épaules courbées, ses bras étaient repliés contre son torse, ses doigts bougeaient sans arrêt semblable aux serres d’un aigle prêt à s’emparer d’une proie, sa tête penchait légèrement vers la droite et de temps à autre, il poussait une longue plainte aigue à vous filer la chair de poule. Emma fronça le nez lorsque Nolan lui fit une démonstration de son talent d’acteur.
    « Arrête ça, c’est horrible ! Tu ressembles à Ca, tu sais, le clown maléfique dans le livre de Stephen King ! »
    « Stephen qui ? »

    A vingt-deux heures, la fête battait son plein dans la Grande Salle. Nolan avait perdu Emma dans la foule. Ou plutôt c’était elle qui l’avait volontairement perdu pour aller flirter avec un Serdaigle déguisé en lapin rose. En y repensant, Nolan se dit que le choix de ce costume était tout de même plus que douteux… Un peu plus loin, un attroupement s’était formé autour du buffet. Nolan, intrigué, se dirigea vers le petit groupe.
    « Hey ! Qu’est-ce que… »
    « Tiens, bois ! »
    En moins de temps qu’il n’en fallait pour dire « chocogrenouille », Nolan se retrouva avec un verre de punch à la citrouille entre les mains. Et ce n’était pas pour lui déplaire. Sans se faire prier, Nolan porta le punch à ses lèvres. Surpris, il jeta un coup d’œil à son verre. Depuis quand les boissons alcoolisées étaient-elles autorisées ? Bah. Aucune importance. Il vida son verre d’un trait.

    A vingt-deux heures trente, Nolan était com-plè-te-ment pété. Au début, le jeune homme avait senti l’alcool commençait à faire son effet. Il s’était dit qu’il ne boirait plus que de l’eau –ou un truc équivalent- mais on lui avait mis un nouveau verre entre les mains et voilà. Il se sentait plus léger et sa vue s’obscurcissait. Le Poufsouffle avait aperçu Emma de loin. Il avait voulu appeler mais il n’avait émis qu’un son indistinct. Et depuis quand Emma avait-elle deux paires de mains ? Il sentit une main s’abattre sur son épaule sans parvenir à distinguer de qui il s’agissait et une voix lui dire que le Grand Hall était un « vachement meilleur endroit pour faire la fête ». Nolan suivit le mouvement. Il n’était déjà plus vraiment lui-même.
    « Trop défoncéééé je suis. »
    Un peu plus loin, il aperçut Rafael Levy.
    « Rafiiiii ! J’t’avais pas vu !!! »
    Nolan se pendit à son cou. Bourré, c’était un mec beaucoup plus sociable et ultra-affectueux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Jeu 18 Nov - 18:52

( comme Styx n'a pas répondu, je réponds pour faire avancer (:)

C’était Halloween, tout le monde sortait son costume dernier cri. Toute le monde sauf…  « par Merlin, me dit pas que t’avait oublié Halloween ! » Jensen Holynski, sixième année à Gryffondor jeta un regard agacé à Andy Loxley, élève en sixième année à Gryffondor aussi. « Ben … si. J’ai pas eu le temps d’y penser, en fait.. » Andy leva les yeux au ciel, avant de se rappeler que sa compatriote avait écopé d’un devoir maison surprise en métamorphose pour avoir manqué le dernier. Si Andy n’avait pas été là, elle serait certainement restée dans son dortoir, oubliant et manquant une fête qui promettait d’être mémorable. En l’espace de quelques heures, le Gryffondor lui avait concocté une tenue. Une robe noire, tombant mi-jambe, déchirée au niveau des épaules, des chaînes accrochées un peu partout, des bottes brillantes, ensorcelées pour donner un effet de paillettes, un chapeau pointu assortit, le tout un peu trop bling-bling aux yeux de Jensen, mais elle n’avait rien dit. Elle s’était chargée elle-même de son maquillage ; contours des yeux noirs, far à paupières noir aussi, teint blafard, et dans son cou, elle avait dessiné une araignée plus vraie que nature. Quant à ses cheveux … Andy lui avait apporté des extensions noires, ce qui donnait un mélange blond-noir parfait. Elle se tenait devant lui, et lui la regardait d’un air admiratif. « heu… es-ce que ça fait pas trop bizarre quand même ? » demanda Jensen, hésitante. « Maiis non ! Tu seras la plus jolie ! » « Andy, c’est Halloween.. » « Justement, tu feras pas tâche avec tes vêtements déchirés.. » Elle haussa un sourcil, et il rit. « Allez, je t’accompagne ? » Elle haussa les épaules et prit son bras. Quel mal y a-t-il à aller à un bal déguisé en.. En quoi ? Bah, qu’importe, elle y allait avec un squelette donc bon, ça cachera son faux déguisement.

La soirée battait son plein, et même si danser était amusant pendant un temps, ça ne l’était plus au bout d’un certain temps. Jensen regardait les danseurs d’un œil morne, s’ennuyant visiblement. C’est à ce moment là qu’elle vit London s’approcher du chaudron rempli du jus de citrouille. Ayant remarqué le sourire du Gryffondor, Jensen, piquée par la curiosité s’approcha à son tour. On lui mit un verre dans les mains avec un grand sourire, et, sans rien demander, souriant à son tour, elle l’avala cul sec. L’alcool lui brûla la trachée, mais elle en reprit un autre verre. Soudainement, la soirée avait une importance toute autre.

A vingt deux heures trente, et après quelques verres - elle n’avait pas compté, ou oublié le compte - Jensen était devenue plus joyeuse que d’habitude. Non, quand je dis ça, c’est pas un euphémisme, hein, elle riait vraiment, mais vraiment pour rien. Le hall était son nouveau repère, là ou elle ne voyait pas trop clair, et ou les sabliers s’étaient dédoublés trois fois devant ses yeux. Elle marchait encore droit, jusqu’à ce qu’on lui mette un nouveau verre dans les mains, comme si elle était déjà pas assez pétée comme ça. Elle aperçut soudainement London, - en double ? - Eden, ainsi que là toute une bande d’élèves aussi bourrés qu’elle. « geeenre, Londoon, t’as un jumeau ! Pourquoi t’me l’avait jamais dit ? T’abuses quoiii ..» …Ais-je besoin de préciser qu’elle délire totalement, ou vous avez compris ? De toute façon, à ce point-là, il vaut mieux la laisser dans son délire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Sam 20 Nov - 21:57

L'étape de la socialisation n'avait en vérité rien d'anodin ; il fallait faire preuve de sang froid, parvenir à esquisser quelques sourires de temps à autres, et point essentiel, ne pas envoyer balader ses camarades à tout va. Premièrement donc, au-delà de l'aspect de l'éthique de la politesse stupide qui consistait à saluer tous les matins les autres étudiants – si tant est que Rafael y parvenait tous les jours – il fallait accepter sans broncher de participer aux événements festifs. Refuser de s'y rendre alors que des tierces personnes vous y avaient invité, vous cataloguait directement en tant qu'ermite solitaire. Secondement, accepter les us et coutumes d'un bal des plus idiots célébrant la fête des macchabées : ah l'ironie, quel excellent tonique sanguin. Vraiment, s'il avait eu un cercueil, sans doute se serait-il retourné dedans, lui qui était censé être mort depuis plus de quatre-vingt-dix ans déjà... Ce qui impliquait donc de revêtir un déguisement, sous peine de subir l'Inquisition des autres camarades : pourquoi tu n'es pas déguisé Rafael, et pourquoi tu n'as pas de cavalière Rafael, on pourrait se donner rendez-vous après le bal, Rafael ? … 'Bien sûr, tant que tu restes dans le noir, loin de moi, et sous un drap blanc te servant de déguisement', avait pensé le jeune vampire sans pour autant céder à son cynisme légendaire. 'Socialisation', avait-il pensé fortement pour ne pas rembarrer ses petits camarades, et finalement revêtir son véritable costume de soldat de l'armée anglaise, daté très exactement de la première guerre mondiale. Troisièmement, le plus ardu : se fondre dans la masse, accepter les conversations superficielles, mais surtout accepter les verres qu'on pouvait lui tendre. C'est ainsi que, gorgées après gorgées, le mutisme de Rafael s'était mué en un bavardage déjà plus raisonnable, et le sourire du brun ténébreux s'élargissait de plus en plus. En outre, ce dernier était complètement saoul et avait les sens embrumés : le désavantage premier d'un vampire, c'est que le simple verre de bière le met déjà hors service... Que dire donc du punch trop fort versé dans le jus de citrouille ?

Les esprits s'échauffaient donc, les langues se déliaient, et l'esprit du jeune homme se libérait peu à peu. Point négatif de ce qu'on pouvait éventuellement prendre pour un semblant de liberté ; il n'était pas certain que le vampire complètement saoul ne parvienne à se contrôler. Car déjà, son regard fauve glissait de cous en cous, de carotides en carotides, et les peaux de porcelaine de certains de ses camarades lui arrachaient déjà des regards affamés, dissimulés derrière des rires et des sourires soit disant sympathiques. Et c'est ainsi que le froid Levy devenait de plus en plus charmeur, tentant d'attirer certaines de ses jolies victimes dans ses filets : pour une demoiselle tirée vers sa chambre, c'était l'assurance de ne pas passer la nuit l'estomac vide. L'ardeur du vampire n'était au final pas pour déplaire, quand bien même ce dernier n'aurait jamais abordé autant de filles faciles, une fois sobre... Et c'est alors que, guilleret et emporté par les joies chaleureuses des effluves alcoolisées, il porta ses rétines ambrées sur une silhouette délicate et gracile : la demoiselle de ses pensées, l'inaccessible, l'appétissante et... l'agaçante Opium Calaghan. Ainsi, Rafael s'approcha de cette dernière ne le voyant pas arriver derrière son dos, attrapa son fin poignet avec plus ou moins de délicatesse, et la força à se tourner vers lui d'un geste sec mais maîtrisé. « Je t'embrasse si je te montre mes canines. » Plait-il ? … Ne cherchons au final pas de logique dans les paroles du vampire dont le regard était resté fixé sur le cou de la demoiselle : prêt à se pencher sur cette dernière, c'est alors que des grands bras inconnus et venant du néant, vinrent s'agripper à lui. Dans cette accolade surprise, Rafael lâcha Opium et manqua à son tour de tomber sous le poids d'un Nolan en mode affection activé. « Rafiiiii ! J’t’avais pas vu !!! » Normal, n'est-ce pas, puisqu'il était dans son dos... Rafael fronça alors les sourcils sous le joug de ses propres pensées dont il en avait perdu le fil, avant de tenter de se retourner : « T'étais pas dans le mur ? » Difficilement, Rafael tourna son regard vitreux vers le poufsouffle chaleureux, dans un ton vraiment très sérieux malgré l'absurdité de ses propos. C'est vrai après tout, ce petit gars censé être jaune était tout de noir vêtu, et devait se fondre donc dans la tapisserie, ou la pierre... ou peu importe, dans un coin sombre de la pièce là-bas. Non ? Finalement, le jeune brun se retourna comme il le put, tentant de régler un équilibre défaillant, et prit finalement le charmant Nolan dans ses bras. Un élan de sympathie inespéré ? … Au moins autant qu'un affamé regardant son assiette remplie avec la plus grande attention.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Dim 21 Nov - 22:50

    Dans le dortoir des vertes et argents, les filles se préparaient surexcitées et certaines dans des déguisements qui frôlaient la pornographie. L’irlandaise avait quand à elle optée pour un déguisement plus soft mais bon elle était tout de même sur de faire tourner des têtes. Dragueuse ? Juste un peu oui … Opium Calaghan avait fait place à ... CATWOMAN *.* Bon ok, elle ne vous dirait pas pourquoi elle avait un tel accoutrement mais c'était assez étrange d'être dans une telle tenue.. Et ce n’était pas le moment car Opium et les fêtes c’était une grande histoire d’amour, sincère et qui durait depuis bien des années. Depuis son arrivée à Poudlard, la Calaghan se trouvait à toutes les fêtes, officielles ou non et ce n’était pas prêt de s’arrêter. Comment passer une occasion de boire, s’amuser et rencontrer de nouvelles personnes ? Bref, celle-ci était une de plus et ainsi accompagnée d’Ellein amie et également ex girl friend. Si ça vous étonnes d’Opium, c’est que vous ne l’a connaissez pas alors. Une heure plus tard, on pouvait retrouver nos deux amies devant la grande salle où les festivités commençaient. Et bien entendu, Opium fit une entrée discrète :

    « YAHOOO, C’EST LA FIESSSTAAAA ! »

    Quelques têtes, pour ne pas dire la moitié se retournèrent sur son passage, oui Opium était toujours joyeuse lorsqu’il s’agissait de faire la fête et très vite la verte et argent se mêla à ses amis, discuta de sujets divers et s’éclata même sur la piste de danse. Et bien entendu, elle alla au bar régulièrement et bien qu’elle soit déjà joyeuse c’était un euphémisme face à ce qu’elle était à présent. On aurait dit une folle doublé d’une nymphomane sadique. D’ailleurs elle avait déjà remarqué sur la toile des motifs plus que suspicieux, bien entendu avec un sérieux à faire pâlir un professeur, elle fit remarquer ceci à une armure qui avait l’air très intéressé par ce que pouvait dire l’élève de Serpentard. Continuant de regarder le Kâma-Sûtra sorcier sur la tapisserie, Opium fut attrapée par le poignet et en quelques instants fut face à Rafael en tenue de soldat plus que vrai que nature. En temps normal elle lui aurait dit qu’ils ne devaient pas se voir en dehors de la salle de retenue mais là, Opium ne réfléchissait plus normalement, c’était tout bonnement impossible pour elle.

    « Je t'embrasse si je te montre mes canines. »

    « D’accord. C’est combien ? Et jveux tâter avant d’acheter, jte préviens.»

    Mais bien sûr Opium on y croit. Alors que Rafael était en charmante compagnie de Nolan, l’irlandaise parcourut la salle et voyant London avec une blonde, elle décida de se mêler à la conversation sans plus de cérémonie. Ecoutant la blonde de gryffondor parler, Opium s’adressa à London :

    « J’avoue c’est ignoble de cacher des choses pareilles ! & Sinon jolie blonde tu sais que l’orgasme moyen d’un cochon est de trente minutes ? »


Dernière édition par Opium R. Calaghan le Dim 19 Déc - 23:04, édité 6 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Dim 28 Nov - 11:33

Ana-lena n'aimait pas vraiment ce genre de soirées organisées par l'école où se mêlaient les sang-de-bourbe aux sang-purs. Elle préférait de loin les fêtes préparées par le PBL, qui lui assuraient la présence de sorciers dignes de ce nom. Certes, parfois, certains imbéciles n'hésitaient pas à tenter une intervention pour venir mettre la pagaille au sein de la soirée, mais généralement, tout se passait bien et Ana-lena quittait sa froideur légendaire pour laisser la place à un être beaucoup plus sociable, voir légèrement cinglé. L'alcool avait sur la jeune femme des effets ... apaisants, si bien qu'elle était même légèrement effrayée à l'idée d'en consommer une trop grande quantité, de peur de laisser filer cette réputation qui la suivait partout et dont elle était si fière. En effet, qui ne connaissait pas Ana-lena Bradshaw dans l'enceinte de Poudlard ? Qui n'avait jamais entendu parler de son incroyable folie meurtrière !? La Serdaigle était une vraie tornade, et quiconque tentait de lui tenir tête risquait fortement de se brûler les ailes, voir même de les retrouver entièrement calcinées. Beaucoup craignait la jeune femme, et elle n'en était pas peu fière ! Et justement, l'alcool était capable de mettre à frein à cette réputation qui lui collait à la peau, ce qu'elle ne désirait pas le moins du monde. Elle était la terreur de Poudlard, et elle comptait bien le rester !

Mais ce soir là, la jeune femme s'était laissée un peu trop emporter par la folie ambiante. Elle ne s'en était pas rendue compte, mais plus les verres défilaient devant elle, plus elle buvait, et petit à petit, sa langue se déliait, son masque de froideur et d'impassibilité se craquelait, et son regard insistant devenait plus doux. Où était donc passé Ana-lena Bradshaw ? La jeune femme ne se posait même pas la question. Elle qui rechignait à se rendre à ce maudit bal où il lui faudrait supporter la présence de sang-de-bourbes, voilà que l'alcool l'avait plongé dans l'ambiance festive qui semblait avoir envahie tous les élèves, ou du moins la plupart. Et pourtant, lorsqu'elle avait débarqué dans la Grande Salle, Ana-lena n'avait aucune envie de consommer quoique ce soit, et n'était pas du tout déterminée à se mélanger à ces indignes individus ! Elle n'avait d'ailleurs fait aucun effort de déguisement, puisqu'elle s'était contentée d'enfiler une robe noire et de poser un masque sur ses yeux ; de cette façon, elle espérait passer plus ou moins inaperçue et pouvoir mener ses petites enquêtes, ou lancer quelques sortilèges désagréables avec discrétion. Mais Alcide lui avait sauté dessus presque immédiatement ; le jeune homme lui avait tendu un verre et avait engagé avec elle une conversation qui sembla durer une éternité et à laquelle Ana-lena ne portait pas vraiment d'attention - d'ailleurs, elle ne se souvenait même plus du sujet principal de cette discussion. Ainsi, elle ne cessait de consommer ce qui se trouvait sous ses yeux pour supporter ce débit de paroles incessants dont chaque mot lui paraissait de plus en plus incompréhensible au fur et à mesure que le temps passait. Et si lorsqu'Alcide vint jusqu'à elle, elle fut surprise de le voir d'humeur aussi bavarde, deux verres lui suffirent pour ne plus se poser la moindre question. Elle se sentait légère, elle avait l'impression de planer parmi les nuages et de ne plus toucher le sol. Elle riait sans comprendre pourquoi et avait des hallucinations étranges, si bien qu'elle finit par s'enfuir en courant lorsqu'elle vit pousser un troisième oeil au milieu du front du Serpentard.

Ana-lena se retrouva dans le hall de l'école. Elle remarqua quelques personnes dans les environs, mais se précipita comme une furie vers l'escalier et grimpa avec difficulté sur la rambarde. Monter en hauteur lui paraissait être une question de vie ou de mort ! Elle avait l'impression d'être un guerrier du ciel qui cherchait à échapper à ses assaillants en sautant de nuages en nuages, et en brandissant la foudre dans la direction de ses ennemis. Ainsi, la Serdaigle agitait les mains dans tous les sens, comme si elle tentait de se protéger de l'attaque indésirable d'un insecte bourdonnant. Mais il n'y avait aucun animal de la sorte autour d'elle. Elle commença à s'attaquer à un exercice de gymnastique ; elle essayait tant bien que mal de se mettre debout sur la rambarde. Mais son équilibre naturel n'étant déjà pas très développé, le fait qu'elle soit fortement alcoolisée n'arrangeait rien à la situation. Ainsi, alors qu'elle levait les fesses et tendaient les bras sur le côté pour essayer de conserver son équilibre, un cri inattendu dans son dos lui fit perdre le contrôle total de ce qu'elle ne contrôlait déjà pas : son corps pencha vers la droite, elle fit des moulinets de plus en plus rapides avec ses bras pour essayer de se redresser, mais ses efforts ne menèrent à rien puisque son pied finit par glisser sur le bois usagé de la rambarde, si bien qu'elle bascula dans le vide. La chute fut courte et rapide - elle n'était qu'à deux mètres, peut être trois, du sol - et alors que le choc aurait pu lui briser un membre, la jeune fille trouva l'atterrissage plutôt doux, malgré son cou à moitié tordu et sa jambe gauche pliée vers l'extérieur dans une position des plus inconfortables. Qu'est-ce qui se passe ? songea-t-elle tandis qu'elle essayait désespérément de se redresser grâce à ses coudes, qui au lieu de s'appuyer sur le sol dur s'enfonçaient respectivement dans la cuisses de Nolan et dans le ventre de Rafael, sur qui elle avait chuté lourdement tandis qu'ils se câlinaient comme deux ... comme deux ... alcooliques ! Ana-lena entendit des grognements de douleur - il faut dire qu'elle insistait avec ses coudes - mais n'y prêta pas vraiment attention, déterminée à se remettre sur ses deux jambes. Tandis qu'elle insistait sur la cuisse de Nolan, elle reconnut Rafael, et alors qu'elle accentuait sa pression sur le ventre du Serdaigle, elle reconnut le Poufsouffle. « Et ben les gars ! Qu'est-ce que vous faîtes par terre !? » demanda-t-elle en pouffant comme une idiote.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par London M. Antwerp le Dim 5 Déc - 17:06

— Geeenre, Londoon, t’as un jumeau ! Pourquoi t’me l’avait jamais dit ? T’abuses quoiii ! A cette phrase, London avait roulé des yeux effarés, cherchant qui pouvait bien être ce jumeau mystère qu'il n'avait jamais connu. Il avait vaguement songé à Star Wars, mais la phrase culte était "Luke, je suis ton père" et non "London, je suis ton frère"... Du coup, ça ne marchait pas. Enfin, il lui restait au moins une certitude à l'heure actuelle: il était cuit. Cuicui. Oui et complètement mort aussi. Mais pour comprendre le pourquoi du comment Jensen prenait des airs de maître Yoda, il fallait remonter quelques minutes plus tôt, avant que la fête d'Halloween ne se transforme en fête des alcooliques anonymes récidivistes.
— Héé mais... London ! Mais qu'est-ce que c'est que ce déguisement ?! s'était exclamé...hum... Quelqu'un dont il ne se souvenait plus du nom actuellement. Certainement Solal, ou Cedrik. Ou une fille quelconque. Toujours est-il que le déguisement du jeune irlandais avait au moins eut le mérite d'en surprendre plus d'un, à défaut d'être totalement réussi. Le rouge avait en effet tenté un subtil mélange entre le vampire et heum... Disons l'ange. Ce qui , avouons-le, ne ressemblait pas à grand chose et London étant bien conscient qu'une paire de canines associées à des ailes d'un gris anthracite modifiées magiquement avait de quoi surprendre (Ou rire ._.), accueillait les remarques avec un sourire amusé. Pourtant, il se trouvait plutôt beau gosse et même empli d'une certaine "Funky cool attitude", lui... Mais il fallait bien croire que la beauté était à la fois subjective et toute relative... Bref, quoi qu'il en soit, le jeune apprenti journaliste avait haussé les épaules et s'était simplement engagé dans la Grande Salle, ses petites ailes grises bousculant quelques camarades de temps à autres.
Non, il n'avait certainement pas été le premier à se diriger vers le fameux punch de la débauche.... Qu'allez vous donc chercher là ? Rolling Eyes Il avait certes été dans les premiers, mais n'avait en aucun cas mené la danse vers la débauche.
— Allez Cédrik... On va voir c'qui se passe là-bas ! Bouge toi ! avait certainement été l'une des dernières phrases dotée de sens prononcée par l'irlandais. Après... Tout était plus ou moins flou. Autant sa vue que les personnes autour de lui.
Peut-être était-ce lui qui avait murmuré que le Grand Hall était un super lieu pour faire la fête... Ou pas... Et voilà ce qui avait mené le pseudo vampire/Ange a notre scène de départ.
— Geeenre, Londoon, t’as un jumeau ! Pourquoi t’me l’avait jamais dit ? T’abuses quoiii !
— Porte' Nawak ! J'ai pas de jumeau ! Mais t'sais qu'on a tous un clone dans le monde ? Baaah voilà. Et en plus le mien, y m'ressemble ! C'fou nan ? avait finalement babillé l'irlandais à Jensen, qu'il avait mis du temps à reconnaitre, d'ailleurs...
— Puis tu peux parler toi... T'as genre... Trois yeux, deux nez... deux orei... Ah non, c'est normal ça.
London finit par hausser les épaules lorsqu'il vit... Catwoman débarquer avec une grâce qui rappelait curieusement celle d'Opium.
— J’avoue c’est ignoble de cacher des choses pareilles ! & Sinon jolie blonde tu sais que l’orgasme moyen d’un cochon est de trente minutes ? déclara Catwoman, arrivée à la hauteur des deux rouges.
L'irlandais ouvrit des yeux ronds comme des billes. Tiens, elle ne marchait pas seulement comme Opium... Elle parlait exactement de la même manière... Et des mêmes sujets ultra-sexy. London haussa donc un sourcil circonspect, ses yeux bleus voyageant de Catwoman/Opium à Jensen.
— Pourquoi elle devrait savoir ça hein ? T'as l'intention de lui présenter un de tes potes ? fit-il avant de glousser bêtement.
— Diiis, Catwoman... Tu me montres quelques tours ? Genre... Ta souplesse... Ou... naan, laisse tomber. Eh ! Tu savais que les oiseaux n'avaient pas d'anus ? Non enfin... Jsais pas, j'ai pas testé hein ? Mais il paraît... J'espère qu'ils se font pas violer par des Scroutts à pétards... Humm... Haha. Ohhhh mais... Vous avez vuuuu ? S'exclama soudain London, histoire de faire diversion sur sa blague douteuse concernant les oiseaux. Ana-Lena elle a aussi un jumeau ! Enfin une jumelle. Ca fait que... Vous croyez qu'elle serait doublement moche et doublement méchante/affreuse/moche... j'ai déjà dit moche nan ? Enfin, j'vais vérifier...

L'irlandais exécuta une gracieuse révérence (ou du moins quelque chose s'en rapprochant), manquant d'assommer ses camarades au passage et se dirigea vers le tas humain que formait Rafael, Nolan et Ana-Lena, trainant des pieds et suivant une direction tout à fait aléatoire jugeant peut-être qu'il serait drôlement plus intelligent de faire des zig-zag pendant deux heures pour parcourir trois mètres plutôt que suivre une ligne droite.
— Bonsoiiiiir bonjouuuur alohaaaaa ! s'enquit-il joyeusement auprès des hum... deux personnes pour lesquelles il avait le plus d'animosité, Zéphyr étant hors course, et le ténébreux Rafael aussi. Si il avait eu l'esprit un tant soit peu moins embrumé, il aurait peut-être commencé par les insulter, se moquer d'eux... Ou peu importe. Mais il n'aurait jamais... Ô grand jamais dit quelque chose comme...
— Chouette ! Vous faites un Twister ? Ou un Free Hug ?! Hééé Catwoman, Jensen, ramenez vous, on fait un Twister ! Main gauche dans narine droite... Main droite sur fesse d'Ana-Lena...
... ça. Mais l'alcool ayant plus ou moins dissocié son corps de sa conscience, London n'eut aucun scrupule à se jeter sur le tas avec un Banzaï ! pour le moins joyeux.

Oui l'alcool rapproche. Un peu trop peut-être. Quelques élèves et autres fantômes observaient la scène avec un intérêt quasi scientifique, constatant les ravages que pouvait faire tout excès sur la pensée humaine... Pauvres petites choses...

HRP & Explications
■ Vous avez carte blanche pour commencer une guerre mondiale, vous embrasser, faire votre vie...
■ N'oubliez pas que votre personnage est censé être déguisé pour Halloween. Mais pas forcément accompagné =D
■ Le groupe pourra être divisé en deux par la suite, selon l'évolution.
■ L'ordre de passage est terminé, vous n'êtes plus obligé de le respecter, c'était simplement pour lancer l'intrigue.
■ Si vous n'êtes pas inscrits à l'intrigue et que vous souhaitez le faire, saisissez votre chance
■ L'intrigue s'achèvera fin Décembre si tout se passe bien.
■ Pour toutes questions, suggestions... Contactez L'écrivain ou London M. Antwerp =)
A vos clavier !


Dernière édition par London M. Antwerp le Sam 18 Déc - 0:25, édité 1 fois
avatar
London M. Antwerp
UFR1 Double Cursus

17/03/2010 795 ϟ © : Little Suzy
Carte d'identité
ϟ Autres appartenances: Sympathisant AFW et FFA
ϟ Fonctions/options: Batteur titulaire. Sortilèges avancés, Relations internationales magiques, Métamorphose avancée
ϟ Réputation: Est connu pour vendre des objets magiques modifiés dans tout Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Mer 8 Déc - 20:35

Hj: je fais court ppur que ça avance.

    Dans le mur ? Le Poufsouffle ne comprit absolument rien aux paroles de Rafael Levy. Aucune importance. Cependant Nolan remarqua l’air qu’affichait Raphael lorsqu’Opium Calaghan s’éloigna. Il prit un air faussement navré, ne pouvant s’empêcher d’afficher un sourire narquois.

    N - « Bah alors Rafi, j’ai cassé ton coup ?! Franchement qu’est-ce que tu peux bien trouv… Aïe ! Tain mais Ana-Lena, vire de là ! »

    Pour la forme, Nolan massa ses côtes, endolories par les coudes d’Ana-Lena. C’est qu’elle pesait une tonne la Serdaigle ! Et en plus, elle insistait la bougresse en s’appuyant de tout son poids sur la cuisse de Nolan. Le jeune homme se retint de pousser un grognement pour rester digne devant la Serdaigle. Enfin, niveau dignité, il venait de toucher le fond en se jetant dans les bras de Rafael.

    A-L - « Et ben les gars ! Qu'est-ce que vous faîtes par terre !? »
    N – « On n’attendais plus que toi pour un câlin géant ! »

    Sans lui laisser le temps de répondre, Nolan attrapa Ana-Lena et la serra dans ses bras. De suite, il la repoussa d’un geste sec et s’écria, choqué :

    N – « Bah !! Ana-Lena, non mais tu te crois vraiment tout permis ! C’est dingue !!! »

    Le Poufsouffle se tourna vers Rafael et lui dit :

    N – « Non mais t’as vu ça ?! Quelle impudence ! Rafi, venge-moi ! »

    Il pencha la tête vers Rafael et se mit à battre des cils, tentant d’adopter un regard enjôleur, nettement brouillé par l’alcool… Nolan secoua la tête, tentant de se reprendre. C’est à cet instant que London pointa le bout de son pour le plus grand déplaisir de Nolan. Il ne manquait plus que lui ! Dingue, on ne pouvait vraiment pas être tranquille un seul instant Ses yeux allèrent de London à Ana-Lena puis d’Ana-Lena à London :

    N – « Dingue ! Vous iriez vraiment trop bien ensemble ! Tu trouves pas Rafi ? Puis ils se marieraient et auraient plein de petits London-tête-à-claque et de d’Ana-Lena-garcinnettes ! Ce serait chouette ! Je peux être témoin à vos épousailles ? »

    Et plus sérieusement, il ajouta avant :

    N – « London, dis oui, où je te stupéfixie ! »

    C’était une menace.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Ven 10 Déc - 23:41

Tandis qu'Ana-lena s'étonnait de voir Rafael et Nolan étendus à ses côtés, elle avait enfin réussi à replacer sa jambe de façon à ne plus éprouver ces désagréables picotements dans la cuisse. Mais à peine eut-elle levé les yeux vers Nolan suite à sa remarque concernant un câlin géant, que le jeune homme l'attira à elle et la serra dans ses bras. Ana-lena sentit que quelque chose ne tournait pas rond. Depuis quand Nolan Segwick l'enlaçait-il de cette façon ? Depuis quand l'enlaçait-il tout court d'ailleurs ? Depuis quand existait-il une telle proximité entre eux ? Tout cela me semble bien étrange ... songea la Serdaigle. Ana-lena avait comme une impression d'irréel, comme si tout cela n'était que le fruit de son imagination, comme si un tel rapprochement avec Nolan n'était possible que dans le monde du rêve et de l'imaginaire - et encore ... ! Il y avait forcément quelque chose qui clochait ! La bleu et bronze tentait désespérément de trouver une explication à toute cette étrangeté au fin fond de son cerveau, mais elle fut tirée de ses pensées embrumées brutalement : Nolan venait de la repousser sèchement. La jeune fille essaya de comprendre ce qui se passait, mais tout allait beaucoup trop vite autour d'elle. Ou peut être était-ce son cerveau qui avait quelques difficultés à suivre ...

Ana-lena voulait répondre ; elle désirait contester cette affirmation totalement déplacée. Ce n'était tout de même pas elle qui s'était rapproché de Nolan afin de le serrer dans ses bras comme une folle en manque d'affection et de contact physique !? Non, c'est bien lui qui a réagit ainsi, ce n'est pas moi ! Ana-lena ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais la referma aussitôt avant de partir dans un grand éclat de rire. Nolan était absolument hilarant à tenter son petit numéro de séduction auprès de Rafael qui ne semblait pas vraiment touché par tout ce cinéma. La Serdaigle donna une tape amicale sur l'épaule de Nolan et s'y reprit à deux fois avant de réussir à prononcer sa phrase convenablement : « T'inquipas movieux ... T'inquièvie ... » Ana-lena laissa échapper un claquement de langue agacée avant de tenter à nouveau de s'exprimer d'un ton théâtral : «T'inquiète pas mon vieux, tu auras plus de succès avec un autre ! Rafael est un peu trop viril pour toi mon cher Pouffy ! Faut que tu vises moins haut ! Genre, regarde, pourquoi tu tenterais pas de déclarer ta flamme à Lo... » Ana-lena n'eut pas le temps d'achever sa phrase que London débarquait, prononçait quelques mots qui lui parurent incompréhensibles, et se jetait sur eux dans un cri effrayant. La Serdaigle sentit une main se poser sur ses fesses, et si le contact ne lui déplut guère, elle se redressa tout de même instinctivement, repoussant un membre égaré - appartenant probablement à Nolan ou Rafael - qui avait atterri sur son dos. Dans une position plus qu'étrange qui la faisait légèrement souffrir, Ana-lena se retourna de manière à faire face à London - elle n'était à cet instant, pas loin de ressembler à Quasimodo étant donné son inhumaine position et cette étrange bosse que formait son dos recourbé. Elle donna alors une forte impulsion à son corps afin de se projeter jusqu'au Gryffondor dont elle entoura le cou de ses deux bras. « Londooooooooon ! » dit-elle à son oreille en simulant un murmure qui n'était en réalité qu'un effroyable sifflement presque incompréhensible. « Soit plus discret quand même, pas en public ! » dit-elle dans un chuchotement exagéré, d'un air faussement indigné mais pourtant imprégné de cette sincérité due à l'alcool. Elle resta pendue à son cou, un sourire béat sur les lèvres, l'observant avec une étrange lueur d'affection dans le regard.

Le regard de Nolan se posa alors sur ce couple inespéré que formaient Ana-lena et London. Si quelqu'un avait dit à la jeune fille, quelques heures plus tôt, qu'elle allait enlacer London de cette façon au cours de la soirée, elle n'en aurait pas cru un seul mot ; probablement même qu'elle aurait réagi assez violemment - pour ne pas dire avec une violence inouïe. Et pourtant, en cet instant, la Serdaigle était absorbée dans la contemplation du visage de son ennemi de toujours. « Dingue ! Vous iriez vraiment trop bien ensemble ! Tu trouves pas Rafi ? Puis ils se marieraient et auraient plein de petits London-tête-à-claque et de d’Ana-Lena-garcinnettes ! Ce serait chouette ! Je peux être témoin à vos épousailles ? » Peut être que si Nolan n'avait pas ouvert la bouche, elle aurait fini par rapprocher son corps du sien afin de sentir son contact. Mais en entendant Nolan parler d'épousailles, la jeune fille secoua négativement la tête et se détacha de London qu'elle repoussa d'un geste brusque. Les poings serrés sur les hanches, la jeune femme s'exclama avec indignation : « Aaaaaah mais non ! Non non non ! C'est hors de ... hors de ... euuuh ... » Ana-lena sembla chercher ses mots pendant quelques instants - personne ne semblait vraiment se préoccuper de ce qu'elle avait à dire - avant de poursuivre : « Hors de question ! Hors de question que j'épouse London. Pas possible. Et oui c'est pas possible. Et tu sais pourquoi London c'est pas possible ? » Au fur et à mesure qu'elle s'exprimait, Ana-lena rapprochait son visage de celui du Gryffondor, si bien qu'elle n'était plus qu'à quelques centimètres de sa bouche ; elle pouvait sentir l'odeur d'alcool s'échapper d'entre les lèvres du jeune homme et son souffle sur sa peau. « Tu veux savoir !? Et bien je vais te dire moi pourquoi c'est pas possible ! C'est pas possible parce que .... » La jeune femme regarda autour d'elle d'un air inquiet avant de ramener son attention sur London. A voix basse, comme si elle avait peur d'être entendue, elle réussit enfin à dire ce qu'elle avait à dire « Et bien le problème, c'est que toi, tu as du sang pourri ! » Sur ces mots, Ana-lena haussa les épaules avec déception, et se courba comme sous le poids de la fatalité. « Et oui, c'est dommage mais tu as du sang dégoutant ... alors c'est foutu, pas d'épousailles et pas de mini-nous » La Serdaigle arbora un air résigné, presque déçue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par London M. Antwerp le Sam 18 Déc - 3:16

HJ; Tout court et puis nul aussi, mais je voulais poster avant de partir =)

— Londooooooooon ! Soit plus discret quand même, pas en public ! Il haussa un sourcil, se laissant bousculer, agripper et maltraiter par une Bradshaw bien plus affectueuse qu'à l'accoutumée (Au fond, ce n'était pas une mauvaise chose...), écoutant d'une oreille distraite toutes les phrases qui atteignaient son cerveau embrumé dans un désordre chaotique.
— Dingue ! Vous iriez vraiment trop bien ensemble ! Tu trouves pas Rafi ? Puis ils se marieraient et auraient plein de petits London-tête-à-claque et de d’Ana-Lena-garcinnettes ! Ce serait chouette ! Je peux être témoin à vos épousailles ? Si London n'avait pas été aussi cuit, les remarques de ses deux camarades auraient eu de quoi le mettre en rogne, aussi sûrement qu'une claque en pleine poire. Au lieu de ça, il se contenta de rire bêtement au nez de Nolan , tandis qu'Ana-Lena pendouillait à son coup, sifflant des mots plus ou moins doux à son oreille.
— Aaaaaah mais non ! Non non non ! C'est hors de ... hors de ... euuuh ... Hors de question ! Hors de question que j'épouse London. Pas possible. [...] Et oui, c'est dommage mais tu as du sang dégoutant ... alors c'est foutu, pas d'épousailles et pas de mini-nous. Blablabla... L'irlandais loucha un bref instant sur la sang-pur qui affichait un air à mi-chemin entre la déception et heu... Quelque chose comme du dégoût mixé avec un trop plein de mojito. Il se contenta de hausse mollement les épaules avant d'agiter sa main désarticulée devant le nez d'Ana, en signe de protestation.
— Moi du saaaang pourr... Pourrite ? Waaaiiihh ! Mais comme le tien l'est tout autant, Ana chérie, c'est bon. Vu que moins par moins, ça fait plus. Bah pourri plus pourri, ça fait du bon. C'mathématiiiques ! Allez, nos mini-nous seraient tellement cool !!! Souffla le jeune lion, son visage toujours au plus près de son interlocutrice. Si lui sentait l'alcool, leurs effluves se mêlaient à la perfection puisque la bleue ne semblait pas en reste côté "Olala j'ai trop bu". Il tourna finalement son regard vitreux vers le Poufsouffle.
— Sauf que... J'veux pas d'toi à nos épousailles... T'es qu'un affreux, vieux troll. Tu feras le curé plutôt... De toute façon t'es fait pour, tu pourras jamais trouver chaussure à ton gros pied. Allez ! Marie nous ! Je l'exige ! Un froncement de sourcils sévère vint égayer cette dernière déclaration. Si plusieurs de ses camarades commençaient à avoir des cas de conscience concernant leur état mental, toute cette effusion semblait presque normale. Oui, bien sûr, son ennemie de toujours se pendait à son cou... Nolan parlait d'épousailles puis tout revenait à la normale puisqu'Ana restait persuadé que son sang était pourri. Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Chouette ! Il posa un index bien décidé sous le menton d'Ana (Bon, il dut s'y reprendre à deux fois avant de réaliser que son visage que s'était dédoublé que dans son esprit d'irlandais alcoolisé), un sourire de soulard étirant ses lèvres.
— Supercalifragilis... Supperkila... ABRACADABRA ! Je t'hypnotise, toi Ana-Lena Gabrielle La moche la méchante Bradshaw ! fit-il, plongeant ses prunelles dans celle de l'affreuse face à lui, ondulant à la manière du serpent Kaa dans le Livre de la Jungle. Aaiiiie confiaaaannnce... Croiiis-en moiiiii. Pour le clin d'oeil, bien qu'il se doutât qu'Ana n'accrocherait nullement à la subtile référence. Tseuh. Pauvre ignorante. Je t'ordonne... Je t'ordonne de me montrer tes... Silence soudain. Il pointa la poitrine de la jeune femme sans grande conviction, papillotant des yeux tel Bambi dans son premier soupir. Ton plus beau sourire Haha, non mais t'as vraiment cru que je t'aurais demandé de...... ouais non, laisse tomber. Nan, plus sérieusement, tu souriiis jamais quand on s'voit... Pourquoi donc ? Peut-être parce que vous vous détestez proprement et simplement pauvre crétin ? Mais ça, le cerveau noyé dans l'alcool de London n'avait pas l'air de l'avoir réalisé.
— Le Grinch Bradshaw, voulez vous... Me faire l'honneur de... devenir m... Hééééé ! Opium, Jen ! ICI ! On a besoin d'un choeur de choristes pour l'ambiance. Bah oui. Y'a pas d'orchestre mexicain. Tu savais que c'était un cliché moldu, l'orchestre mexicain ? Il aurait pu partir dans son délire d'orchestre mexicain et se mettre à chanter la Cucaracha en remuant du derrière. Au lieu de cela, il planta à nouveau son regard dans celui, légèrement dédoublé de son ennemie non-héréditaire *PAN*.
— Redis-moi encore que mon sang est pourri, c'est cool.
Bravo, vous avez touché le fod comme ils diraient dans Fight Club. Rajoutons également que vous pouvez commencer à chercher du pétrole.
avatar
London M. Antwerp
UFR1 Double Cursus

17/03/2010 795 ϟ © : Little Suzy
Carte d'identité
ϟ Autres appartenances: Sympathisant AFW et FFA
ϟ Fonctions/options: Batteur titulaire. Sortilèges avancés, Relations internationales magiques, Métamorphose avancée
ϟ Réputation: Est connu pour vendre des objets magiques modifiés dans tout Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Mar 21 Déc - 11:03

    « Pourquoi elle devrait savoir ça hein ? T'as l'intention de lui présenter un de tes potes ?

    - Pas la peine elle te connaît déjà London, déjà je me demande comment elle fait pour ne pas être traumatisée ! Hein ma ptite Jen’, c’est pour ça que nous on BOIT ! Pour oublier qu’on connaît des gens comme ce Gryffon … eurk. »

    Au moins on ne pouvait pas dire que même sous l’influence, les mots et les piques qu’elle lançait étaient plus fades, mais bon cela serait trop étrange de sa part d’ignorer une attaque de London, aussi gentillette soit-elle. Souriant de toutes ses dents comme si elle venait de dire un très gentil compliment au rouge et or, Opium regarda son amie Jensen et s’en suivit un ‘check’ bien qu’elles durent le refaire trois fois avant que leurs mains se touchent. Même si elle ne s’en rendait pas compte, on pouvait dire que la Serpentarde était plus que bourrée, ayant déjà dépassé le stade d’être tout simplement joyeuse mais n’ayant pas encore attend celui de zombie.

    « Diiis, Catwoman... Tu me montres quelques tours ? … Genre... Ta souplesse... Ou... naan, laisse tomber. Eh ! Tu savais que les oiseaux n'avaient pas d'anus ? Non enfin... Jsais pas, j'ai pas testé hein ? Mais il paraît... J'espère qu'ils se font pas violer par des Scroutts à pétards... Humm... Haha. Ohhhh mais... Vous avez vuuuu ? »

    La jeune femme ne prit même pas la peine de répondre, faut dire que le temps qu’elle ouvre la bouche pour lui répondre, il était déjà parti voir Ana-Lena son n’amoureuse. Ouais voici la preuve que personne n’était dans son état normal. M’enfin l’irlandaise n’avait pas la conscience d’esprit de s’en rendre compte mais voulait juste profiter de la fête. D’ailleurs alors que les autres s’amusaient à faire un Twister pornographique, Catwoman s’approcha du banquet où le bac à ponch énorme continuait à descendre, celui là avait eu du succès ! Reprenant un verre de la boisson, elle fit quelques pas avant de s’écrouler par terre, totalement surprise.

    « Mais … mais normalement y’a pas de sol ici ? ‘Fin pas aussi bas quoi, plus normalement le sol est. Opium perd la boule, ‘Pium parle comme Yoda dans le Seigneur des Anneaux. Euh … non c’est pas ça u_u. ‘Pium est en fait petit monstre verre aux grandes oreilles. Ca y’est j’ai dévoiléééééééééééé mon secret ! Mais personne ne m’a entendu alors chuuuuut ! »

    Bien entendu elle parlait au plancher, lui fit un clin d’œil et mit un index sur sa bouche afin de lui demander de garder le secret. Bah oui si tout le monde le savait, on voudrait la tuer pour la disséquer et prendre son cerveau pour obtenir son savoir infini, alors pas question ! Se relevant avec quelques difficultés, Opium s’approcha de ses camarades, tout sourire aux lèvres.

    « Non mais t’as vu ça ?! Quelle impudence ! Rafi, venge-moi ! »

    Regardant Nolan draguer Rafael, le visage de l’irlandaise changea en quelques instants et elle s’approcha du Serdaigle, gueulant comme une possédée.

    « Comment oses-tu ! Tu m’as trompée avec ce … ce … piaf ! En plus il est même pas beau d’abord. Si au moins tu aurais pris chais pas moi … Jen’ tiens ! Ou même Raf’ … ah bah non tu ne peux pas te draguer toi-même, j’avais oublié ce détail. Bref ! Notre histoire est finie avant même d’avoir commencé ! »

    Et puis une gifle s’en suivit ainsi qu’une langue tirée. Ouais d’abord. Et toc. Bref, ne cherchez pas à comprendre. Déjà en temps normal c’était assez difficile de savoir le pourquoi des actes de la demoiselle mais alors avec quelques verres déjà consommés c’était mission impossible. Entendant London l’appelait, la miss tourna les talons et se dirigea vers le futur couple marié et tout sourire se tourna vers Nolan.

    « Bon jte pardonne Nolan mais tu fais le prêtre ok ? Bon allez Jen’ viens on chante !!! Prête ? L’amûûûûûûûûûûûûûûûûûr brille sous les étoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiles d’une étraaaaaaaange lueuuuur ! Désolé c’est la seule chanson qui me vient à l’esprit ! Sinon j’ai Eyes of the Tiger ! »

    S’en suivit une chorégraphie sur le rythme des boums, boums, boums de la musique qu’elle chantonnait dans sa tête. Help, SOS, on est entrain de perdre Opium. Merci d’agir vite !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Mar 21 Déc - 12:13

La scène qui se déroulait devant les yeux de la jeune blonde allait bien trop vite pour son cerveau ramolli par l’alcool. Quel étrange groupe ils faisaient, tous là, à moitiés éméchés et parlant de choses sans queue ni tête … Son moment de lucidité fut de très courte durée, et Jensen Holynski replongea dans la douce rêverie qui semblait s’être saisie de tous les élèves présents dans le hall ce soir-là. Ca, c’était une soirée qu’on oublierait pas, pour sûr !
« J’avoue c’est ignoble de cacher des choses pareilles ! & Sinon jolie blonde tu sais que l’orgasme moyen d’un cochon est de trente minutes ? » Elle ouvrit la bouche pour répondre, les yeux écarquillés, stupéfaite qu’un cochon puisse avoir un orgasme toutes les trente minutes. Il devait prendre son pied, l’cochon ! Mais London enchaina avant qu‘elle n‘aie pu déballer l‘intéressante théorie qui lui était brusquement venue à l‘esprit. « Pourquoi elle devrait savoir ça hein ? T'as l'intention de lui présenter un de tes potes ?
Pas la peine elle te connaît déjà London, déjà je me demande comment elle fait pour ne pas être traumatisée ! Hein ma ptite Jen’, c’est pour ça que nous on BOIT ! Pour oublier qu’on connaît des gens comme ce Gryffon … eurk. »
Jensen sourit, mais la conversation allait un peu trop vite, de fait, elle n’avait saisi que quelques mots par-ci par là, ce qui donnait quelque chose dans le genre « connaît déjà London… pas être traumatisée … on BOIT ! …. Oublier… Gryffon.. » bref rien qui puisse l’aider à comprendre quelque chose. London repartit aussi vite, et Jensen le vit sauter comme un ninja sur le groupe que formait Nolan-Rafael-Ana-Lena. Plus dure sera la chute, hein ? Ouais.

Et tandis que Jensen retrouvait un peu de son entrain, devant ses yeux se déroulait une discussion. Cette fois-ci, il était question de mariage, et là, Jensen entendit tout. Un sourire sur le visage, elle s’était rapprochée, histoire de savoir un peu qui étaient les heureux élus. London et Ana-Lena. «  Dingue ! Vous iriez vraiment trop bien ensemble ! Tu trouves pas Rafi ? Puis ils se marieraient et auraient plein de petits London-tête-à-claque et de d’Ana-Lena-garcinnettes ! Ce serait chouette ! Je peux être témoin à vos épousailles ? » Jen’ jeta un regard en coin à Nolan ; elle pouvait pas se le blairer, même bourrée, mais il avait pas tort. Voir des mini-London et des mini-Ana-Lena dans le château … A force, tout le monde deviendrait fou, et tuerait les gamins, mais ça, c’est un détail insignifiant.
« Le Grinch Bradshaw, voulez vous... Me faire l'honneur de... devenir m... Hééééé ! Opium, Jen ! ICI ! On a besoin d'un choeur de choristes pour l'ambiance. Bah oui. Y'a pas d'orchestre mexicain. Tu savais que c'était un cliché moldu, l'orchestre mexicain ? » Entendant son nom, elle releva la tête, et attendit qu’Opium se ramène. Elle lui attrapa le bras et se posta à côté de Nolan et de Rafael. « Bon jte pardonne Nolan mais tu fais le prêtre ok ? Bon allez Jen’ viens on chante !!! Prête ? L’amûûûûûûûûûûûûûûûûûr brille sous les étoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiles d’une étraaaaaaaange lueuuuur ! Désolé c’est la seule chanson qui me vient à l’esprit ! Sinon j’ai Eyes of the Tiger ! » «  Maiiiis attend Opium, j’était pas prête quoi ! Allez r’commence ! L’amouuuur briiille souuuus les n’étoiileeeees ! Euh ….. C’quoi la suite ? » Puis, voyant Opium commencer danser, Jensen lui attrapa le bras et se mit à danser avec elle, et le tout sans musique. Ouuutch, ouais.

(je m'excuse, c'est vraiment nul !)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Jeu 23 Déc - 23:49

Ana-lena sentait que quelque chose ne tournait pas rond autour d'elle, que les évènements prenaient une étrange tournure, que ce qui était en train de se passer n'avait pas lieu d'être. Et pourtant, elle éprouvait un étrange bien-être, bercée par ces effluves alcoolisées et tout cet alcool qui se baladait désormais dans son organisme, qui se promenait un petit peu partout et qui côtoyait son sang, ce sang si pur, si sain, si parfait, actuellement victime d'une invasion de molécules indéterminées. Mais si ce qui faisait la fierté de la jeune femme était actuellement souillée par la boisson, dès le lendemain, ce précieux liquide rouge aurait retrouvé son état originel - du moins le surlendemain, espérons le. Elle avait tant forcé sur la dose que l'esprit d'Ana-lena était actuellement bien trop embrouillé pour remarquer l'état pitoyable dans lequel elle se trouvait ; elle avait du mal à rassembler ses idées, et tout tournoyait autour d'elle. Si son frère avait traversé le hall à cet instant, elle aurait passé un sale quart d'heure ; en effet, Liam n'accepterait jamais de laisser sa soeur se montrer en spectacle ainsi - quoique c'était plutôt le fait de ridiculiser leur nom qui le préoccupait. Sûrement la traînerait-il loin d'ici et s'arrangerait-il pour faire oublier à tous les élèves présents ce qui s'était passé. Il faut dire qu'il était plutôt doué pour les sortilèges d'amnésie : il n'omettait jamais un seul détail. Mais Liam n'était pas dans les parages, et solitaire comme il l'était, il y avait de grandes chances pour qu'il soit en train d'hiberner dans sa salle commune. Ana-lena était donc libre de faire ce qu'elle voulait, du moins ce que la pousserait à faire son esprit confus ...

Avait-elle bien entendu !? London venait-il de la qualifier de moche et de méchante ? La jeune fille fronça les sourcils et planta son regard noir dans celui du Gryffondor. Il se prend pour qui celui là !? Il veut qu'on se marie et il me dit des choses pareilles ! Vive le romantisme dis donc ! Ana-lena voulu répliquer, trouver quelque chose à dire, clouer le bec de cette affreux Gryffondor qui lui demandait sa main tout en lui offrant de si belles paroles, mais elle ne trouvait pas ses mots. Tout se mélangeait dans sa tête, si bien qu'elle finit par abandonner. « Je t'ordonne... Je t'ordonne de me montrer tes... » D'un seul coup, Ana-lena sembla récupérer toutes ses capacités de mouvements et de réflexions ; sa main s’abattit dans un claquement sec sur la joue droite de London. « Non mais tu as cru quoi toi, qu'on était au bordel !? » La jeune fille était hors d'elle. Mais la gifle qu'elle venait tout juste d'offrir à London en guise de cadeau de mariage l'avait quelque peu secoué, si bien que son agacement disparu aussi vite qu'il était apparu. Ainsi, lorsque London poursuivit - ou tenta de se rattraper, tout dépend de la façon dont on voit les choses - Ana-lena était beaucoup plus avenante. « Ton plus beau sourire Haha, non mais t'as vraiment cru que je t'aurais demandé de...... ouais non, laisse tomber. Nan, plus sérieusement, tu souriiis jamais quand on s'voit... Pourquoi donc ? » La Serdaigle ne se fit pas prier plus longtemps et adressa son plus beau sourire à London - sourire qu'elle arborait pour la toute première fois. « Ben je sais pas ... je souris pas parce que ... ben parce que ... parce que toi tu souris ... tu souris tout le temps. » Puis elle ajouta avec beaucoup plus de conviction, comme si elle annonçait une conclusion irréfutable : « Donc tu souris pour deux ! » Sur ces mots, la jeune femme passa ses bras autour du cou de London mais émit un mouvement de recul quelques instants plus tard. Moldu ? Il a dit moldu ? Ana-lena grimaça et observa d'un oeil inquiet les singeries de Jensen et Opium, lancée dans un concert assez effroyable pour les oreilles délicates de la Serdaigle. C'est alors que London lui demanda de répéter que son sang était pourri, mais les capacités de compréhension d'Ana-lena avait vertigineusement chutée ... « Ton rat est à Paris !? Mais qu'est-ce qu'il fait à Paris ? » demanda-t-elle avec le plus grand sérieux tandis qu'autour d'elle, les deux hystériques s'improvisaient chanteuses avec une détermination effrayante, une puissance vocale indéniable et une justesse extrêmement douteuse, si bien que la tête de la Serdaigle commençait à bourdonner dangereusement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Invité le Sam 25 Déc - 20:25

PNJ: Razor Thompson & Mara Octavia Harlem

En ce qui le concernait, Razor Thompson n'avait jamais eut d'amour particulier pour la fête d'Halloween. C'était même un peu le contraire depuis qu'en Quatrième année, il avait passé la soirée métamorphosé en citrouille par punition sadique. D'où sa profonde inimité avec la fête païenne. D'autant plus que cette année, il passait cette délicieuse soirée en compagnie de la non moins ravissante Mara Harlem, chef des Aurors de son état. Voyez-y là ce que vous voudrez et une pointe d'ironie. Car oui, Razor n'aimait pas Mara, pas plus qu'il n'aimait garder des ados pubères alors qu'il aurait pu s'esquiver en compagnie de Grayson. Mais nooon, bien sûr, il avait fallu que Marla vienne lui mette le grappin dessus dès qu'il était sorti de la petite fête du lycan pour aller les ravitailler. Et il n'avait eu d'autre choix que de la suivre. Ainsi s'étaient-il retrouvés tout les deux côte à côte, l'air ébahi devant... hum... Cet amas indescriptible de jeunes gens en pleine ébullition hormonale.

— Nom d'un scrout à pétard ! Mais qu'est-ce qu'il se passe ici !?! vociféra soudain Marla (Qui ressemblait furieusement à son homonyme de Fight Club, à cet instant précis), mettant ainsi fin à l'essentiel des hurlements furieux de ses étudiants. L'air furibond, elle se tourna vers l'infortuné Razor avant de revenir sur le groupuscule d'étudiants en état d'ébriété avancée. Thompson, j'ignore comment ces élèves en sont arrivés là... Mais je veux leurs noms. Ce ne sera pas bien difficile ! Ils s'écrouleront avant d'avoir pu atteindre leurs salles communes respectives. Holynski , Callaghan, Antwerpet même Segwick ! Ca ne m'étonne pas de vous ! Miss Bradshaw et Mr Levy ! J'ose espérer que vous avez une bonne explication à toute cette débauche ! J'en connais qui vont tenir compagnie à Holynski dans les Toilettes il me semble...

Tandis que le groupe de dispersait avec une certaine difficulté sous l'impulsion de Razor, Marla soupira. Qu'avait-elle donc fait au seigneur pour mériter ça ?

HRP & Explications
■ Les participants à cette intrigue seront inscrits sur le mur de la honte. Leur punition leur sera communiquée ultérieurement.
■ Votre personnage peut commencer à décuver x)
■ Libre à vous d'imaginer la réaction de vos personnages à cette intrusion, mais l'Evènement d'Halloween "Effluves Alcoolisées" est officiellement fini. Les points seront attribués courant Janvier.
■ L'ordre de passage est terminé, vous n'êtes plus obligé de le respecter, c'était simplement pour lancer l'intrigue.
■ Si vous n'êtes pas inscrits à l'intrigue et que vous souhaitez le faire, saisissez votre chance
■ Pour toutes questions, suggestions... Contactez Aaron E. Alchester ou London M. Antwerp =)
A vos clavier !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [HALLOWEEN] Effluves Alcoolisées

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum