AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 ASLANDER ▬ time runs after me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: ASLANDER ▬ time runs after me Sam 13 Mar - 20:27

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


aslander
« ft. garrett hedlund »o'bannon

« le masque tombe, l'homme reste et le héros s'évanouit »
Carte d'Etudiant
ID n° A.3N79.13




» Nom; O'Bannon parce que c'est le premier nom que le jeune homme a vu sur une affiche publicitaire lorsqu'il du louer une chambre d'hotel, à l'époque recherché par la police. Il se fit à ce patronyme et le conserva à travers les âges pour ne laisser aucune trace de son passage.
» Prénom(s); Aslander qui était le prénom de son petit frère, décédé lors d'affrontements civils, et que le vampire aimait plus que sa propre chair. Il porte son nom aujourd'hui car il a l'étrange impression de le faire vivre à travers lui. Le sang d'un frère, lorsqu'il a coulé sur nos mains, ne s'en déteint jamais et la douleur, imperturbable, embrase les cœurs les plus vertueux. Griffin est son vrai prénom.
» Date et lieu de naissance; Le 26 septembre 1667 à Manchester ; Royaume Uni
» Age; 343 ans ; 21 lors de sa transformation mais peut aisément se faire passer pour un élève de Poudlard.
» Année; Année Universitaire 2, UFR Nature et sciences magiques
» Nationalité; Anglaise
» Sang; Aslander est un sang-pur, sorciers de génération en génération, la famille du vampire autrefois considérée comme l'une des plus grands clans de sorciers s'est éteinte avec la "mort" des deux derniers descendants.
» Maison; Rusé et cruel, Aslander a intégré la maison de Salazar, aussi bien lors de ses premières études en tant qu'humain qu'aujourd'hui en tant que vampire au moyen d'une ingénieuse tromperie.
» Quotient Magique;80 depuis sa transformation en vampire, bien qu'Aslander était bon socier, la perte de ses pouvoirs a considérablement abaissé son quotient magique.


Là où le vent nous mène
What's you story, morning glory ?




CHAPITRE 1
« Qu'il est plaisant de tromper le trompeur. »
Griffin McAlister
▬ Manchester - 1688


Aimer fut pour Aslander la plus grosse erreur de sa vie. Après avoir tout tenté pour devenir un héros de son temps il en oublia jusqu'à la plus belle des vertus en tombant sous le regard d'une jeune femme. Il avait le monde à ses pieds, ascension fulgurante d'un jeune prodige. Il avait le talent en héritage, le soutien de tout un peuple et les convictions d'un géant. Il était homme, mais l'amour l'avait dévoré jusqu'à la moelle. Il avait cédé sous le poids des armes, cédé à son charme. Et elle était belle, oh oui, qu'est-ce qu'elle était belle avec ses longs cheveux bruns tombant en cascade sur de frêles épaules pâles. Elle avait le regard d'une enfant et le sourire d'une déesse et sur ces joues, délicatement déposées, deux fleurs rosées. La pâleur de sa peau brillait sous les faibles éclats solaires du nord de l'Angleterre. Aslander n'avait pas résisté. Il voulut l'épouser mais elle refusa. Cependant, ils vécurent nombres de nuits passionnées, il était sous son emprise, lié à des chaînes qu'il ne repoussait pas.

Bien des décennies plus tard, les derniers battements de son cœur lui revenaient en mémoire avec un goût amer, les derniers battements de son cœur avaient été pour celle qui les lui a ôtés. La nuit étendait un lourd drap de soie noir sur le Lancaster ce soir-là et il se souvenait qu'il allait la retrouver, sa bien-aimée. Comme chaque soir depuis de nombreuses mois. Il avait attelé son cheval à la lisière d'un jardin et s'était, avec discrétion, approché de la maison. Il en avait ouvert la porte et trouver sa belle en grande discussion. Elle parlait de morts, de sang et d'animaux étranges qu'elle nommait vampire ou strige. Terrifié à ses propos il entreprit de revenir le lendemain mais elle l'entendit et se rua sur lui avec la force et la vitesse d'un félin. Dans un murmure elle lui demanda de lui pardonner puis avait déchiré la peau de sa nuque. Accompagnée de l'inconnu avec qui elle entretenait la discussion qui coûta sa vie à Aslander, elle l'abandonna au beau milieu des bois, le laissa pour mort. Le surlendemain, il s'était éveillé après nombres de cauchemars douloureux, comme un nouveau né il n'avait pas compris le monde qui l'entourait et souffrait d'une faim qu'il ne pouvait étancher. Il s'était rabattu sur un habitant de la forêt, un ermite dont la disparition ne ferait réagir personne. Après avoir vidé le pauvre homme de son sang en cédant à une pulsion qu'il ne pouvait contrôler, il comprit avec terreur ce qu'il était devenu. On lui avait parlé de ces créatures immortelles qui se déplaçaient à la lueur de la lune, créatures dont les légendes faisaient des monstres sanguinaires. Influencé par la rage, il partit retrouver la jeune femme, cette strige, qui l'avait infligé de l'immortalité. Se jouant d'abord d'elle avec mépris il la tua dans un excès de colère. À l'aube qui suivit, il s'en alla et ne revint sur ses terres natales que des années plus tard.



CHAPITRE 2
« Le sang attire le sang »
Aslander O'Bannon
▬ Londres - 1941


La ville était décimée par l'attaque de l'Allemagne, Churchill appelait au combat et criait : " Agissez comme s'il était impossible d'échouer." Séduit par les discours de cet homme, Aslander s'engagea dans l'armée et partit défendre les lignes alliées en France. Néanmoins, après que son régiment fut anéanti il ne rentra pas en Angleterre mais reste aux côtés des Français qui se battait dans le "maquis", pour la France et pour son peuple, pour la liberté et leurs droits. Aslander retrouva en ces hommes les valeurs qui lui tenait tant à cœur d'incarner lorsqu'il était humain. De plus, les champs de batailles se révélaient être de véritables buffets à volonté. Cependant, il fut vite rattraper par la monstruosité du genre humain.

    ♣ Journal d'Aslander O'Bannon

Depuis plus de trois cent ans, je n'ai plus porté la race humaine dans mon cœur, si tant est qu'il m'en reste un, et des journées comme celle que je viens de vivre n'aide en rien à faire remonter ces animaux dans mon estime. Je n'ai plus aucun intérêt pour leurs vies, ils ne sont pour moi qu'un immense choix, un buffet à disposition, des jouets, des être faibles. Certes l'humain assimile le vampire à un monstre, ce que je ne contredis pas, mais il ne s'est encore jamais regardé dans le miroir. Sans doute en a-t-il peur ? Je ne suis en rien touché par la mort de ces gens, j'identifie plutôt cela à du gâchis. Devant moi s'est, ce matin, déroulé une scène que jamais je n'aurai pu imaginer. Des hommes enfermant d'autres hommes, des femmes et des enfants dans un train, séparant mères et fils pour les envoyer au trépas. L'espèce humaine, insignifiante porteuse de sang, se croyant au sommet de la chaîne alimentaire n'est rien dans l'histoire du monde qu'un virus.


Deux mois plus tard ; après réintégration dans un bataillon anglais.

    Je n'ai rien fait pour que ça change, les choses n'auraient pas été si amusantes.
    Nous nous sommes pris pour des dieux, et ce sont les hommes qui en payent les consequences !
    Je t'en pris Tristàn, ils ne sont que notre nourriture, l'ordre et la façon dont ils meurent je n'en ai rien a foutre tant qu'il me reste de quoi déjeuner.
    Tu n'es qu'un animal enragé.
    Je te remercie du compliment ! Lança Aslander en se levant.


Aslander riait, jaune, les humains n'avait en rien besoin de lui pour se détruire, ils couraient seuls à leur perte. Et même si beaucoup d'hommes avaient payés du trépas un acte guidé par l'orgueil du vampire, ce dernier n'en éprouvait aucune tristesse, ni même un infime regret. Que c'était-il passé ? Trois fois rien pour l'immortel qui avait tenté une mutinerie - énervé de recevoir des ordres - et suivit par d'autres soldats et un autre vampire, avait fini face aux fusils de ceux pour qui il se battait.




CHAPITRE 3
« Colosse aux pieds d'argile. »
Aslander O'Bannon
▬ Poudlard - 2009


Visage d'ange pour un être démoniaque, illusion du désir, attirance du risque et de la mort, Aslander se tenait debout face à l'un des nouveaux directeurs de Poudlard, un homme, grand, charismatique, et le même regard sang que notre protagoniste. Les mains dans les poches en signe de désinvolture, l'anglais regardait ledit Adonis Waels avec lequel il venait de signer son entrée à l'école des sorciers. Oh Aslander ne s'était pas résigné à ne plus se délecter du nectar rougeâtre qui l'avait maintenu en vie ces presque trois cent cinquante dernières années, disons qu'il avait appris à mentir à la perfection durant sa longue existence et monter pareille arnaque n'avait pas été chose facile pour faire sa rentrée dans cette école. Pourquoi le vampire s'était-il inscrit à Poudlard me direz-vous ? Et bien ce cher O'Bannon s'était attiré des déboires vis à vis d'un groupe de son espèce on ne peut plus hostile. Son seul moyen d'échapper à ses poursuivants était l'école alors pourquoi ne pas passer quelques années - poussière lorsque l'on est éternel - dans cet établissement où il avait appris ses premiers tours, il y a déjà plus de trois siècles.

Un matin, l'air frais de l'atrium et une jeune femme particulièrement intrigante. Comme une gifle, un coup de poing, Aslander resta stupéfait. Et cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Sublime, les cheveux bruns tombant sur son corps mince et des fossettes marquées lors d'un sourire. Il la connaissait, le contraire aurait été impossible mais elle ne pouvait pas... il l'avait tuée. Et pourtant, elle n'était pas la strige qui avait fait de lui cet être surnaturel, non elle était humaine mais portait ce parfum si léger pareil à celle qui devait être son ancêtre, il n'y avait pas d'autres explications. Caitlin Austen était descendante des enfants de la nuit. Le visage de celle qu'il avait aimé aveugla Aslander, il avait l'impression que c'était il y a mille ans, il avait l'impression que c'était hier, un souvenir, un songe qui avait laissé place à la réalité. [/list]


Quelque chose en toi, ne tourne pas rond
I've got something in my mind
Aslander, Aslander, Aslander. Mélange subtil d’intelligence et de cruauté, un être sans pitié, doué de ruse et maniant les mots avec adresse. Lorsqu’on croise Aslander la première fois, c’est la vision d’un jeune homme séduisant qui nous reste en mémoire. La seconde fois, lorsque l’on s’attarde un peu à le découvrir, il n’est pas rare d’être surpris voire effrayé. Il passe son temps à observer, analyser, comprendre et déchiffrer. Ce qui lui permet de trouver les répliques les plus cinglantes et de savoir à l’avance qu'il va devoir affronter. Il accueillera toujours l’inconnu avec ce sourire en coin insupportable et irrésistible. La malice et l’arrogance qui se dégagent du vampire sont presque palpable. Son aura est semblable au charisme de ses aînés, c’est-à-dire quelque peu inoubliable. N’avez-vous jamais connu une personne qui vous hypnotise au point de vous amenez à vous retourner sur son passage, à la fixer pour y découvrir la faille qui vous permettra de comprendre cette chose que vous saurez décrire ? Cette « chose » c’est le propre de la famille McAlister. C’est l’attirance du mal, du danger. Aslander a beau être déterminé et authentique, il n’en reste pas moins un être profondément blessé. Pourtant, encore humain il était un modèle de vertu, symbole d'une génération mais les dures épreuves qu'il traversa et les siècles qu'il affronta le rendirent méfiant, le forçant à se bâtir une carapace que personne n'a jamais franchit et ne s'est jamais amusé à franchir. Il n'a pas sa langue dans sa poche et n'hésite pas à balancer ses quatre vérités à un type qui l'agace. Et encore, subir les mots du vampire est une grande chance, ce dernier n'a plus aucun scrupule à ôter la vie et se nourrit de sang humain même si le traitement Freedom lui permettrait de calmer sa soif de d'hémoglobine. Bagarreur et impulsif il peut se révéler très calme et très agaçant lorsqu'il se joue d'un être. Aslander a beau avoir plus de trois cents ans, un homme reste un homme et les passions du vampire ont évolué au fil des ans, notamment lors de la création du football, la plus belle invention de l'humanité selon lui. En dehors de ça, il a conservé les goûts de ses années d'humain comme la séduction qu'il exécute tel un défi constant, ne traitant les femmes qu'en simple objet de distraction, et la lecture. Aslander aime à se rendre à la bibliothèque ou s'isoler dans son dortoir et prend un point d'honneur à écrire un journal. Il apprécie également la vieille musique, les vieux groupes de rock, ceux de la création de ce style, ceux qui étaient à Woodstock ou à Wight, ceux des années soixante voire soixante dix. O'Bannon aime défier les règles mais sait le faire dans la plus grande discrétion. Il prend un malin plaisir à torturer un humain puis, comme tout vampire, se délecter de son sang. Il tue sans le moindre scrupule et sait, avec habilité, faire disparaître toutes preuves le concernant. Les corps de ses victimes n'étant que très rarement retrouvés. Il vit ainsi depuis plus de trois cent ans et ne compte pas changer pour un traitement éphémère.



Dernière édition par Aslander G. O'Bannon le Mer 10 Nov - 16:33, édité 48 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: ASLANDER ▬ time runs after me Sam 13 Mar - 21:44

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


Muggle zone
Derrière l'écran, le joueur.
» Pseudo (et prénom, si ça te chante) Cappie
» Age; 17 yo
» Un double-compte ? Non
» Présence sur le forum (./7); Tellement que t'en auras marre de voir ma tronche.
» Avatar choisi;
Code:
 <b>[color=indianred]▬ </b> Garrett Hedlund [/color] ■ [url=http://relashio.forumactif.com/dossier-accepte-f30/aslander-time-runs-after-me-t22.htm]Aslander G. O'Bannon[/url]
» Réponse à la question du moment;
» Comment avez-vous connu le forum et quel est votre avis ? Ça remonte à trop longtemps, un partenariat je crois, et j'aime toujours autant.
» Quelque chose à ajouter ?


Dernière édition par Aslander G. O'Bannon le Mer 10 Nov - 16:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: ASLANDER ▬ time runs after me Sam 13 Mar - 23:36

PNJ

avatar
ACCIO PROFIL

15/01/2010 147 ϟ © : Deviantart

Bonsoir et bienvenue sur Relashio, merci de ton inscription et bon courage pour ta fiche. N'hésite pas à nous contacter si tu as des questions =)
Ce message sera effacé s'il interfère avec ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://relashio.forumactif.com
Message(ϟϟ) Sujet: Re: ASLANDER ▬ time runs after me Ven 19 Mar - 19:59

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

    De rien, et merci !
    Le message ne devrait en rien gêner pour ma fiche. :)

    EDIT ; Je pense avoir terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: ASLANDER ▬ time runs after me Ven 19 Mar - 22:55

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Bonsoir !
Une fiche très plaisante à lire, j'aime bien ton style =) Tu as l'air de t'être mis d'accord avec Kate pour ce qui est de ton Troisième Chapitre, ça promet de belles choses...
Tu es donc VALIDÉ.

Verdict du Choixpeau

Rusé, cruel et froid, tu trouveras très certainement ta place à Serpentard.

Pense à remplir ton profil et compagnie. Bon jeu vilain vampire =)
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: ASLANDER ▬ time runs after me


ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

ASLANDER ▬ time runs after me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives Hors-Rp :: Ancien :: Présa'-