Blaze of Glory ϟ Sally & Arthur

Aller en bas

Blaze of Glory ϟ Sally & Arthur

Message par Invité le Lun 28 Juil - 13:25

Sally Chambers & Arthur Fawkes
On est trop frais, tmtc.

Informations générales
ϟ Participants: Sally Chambers & Arthur Fawkes
ϟ Période du Rp: Après la soirée au Musée, avant le premier match de Quidditch
ϟ Intrigue/évènement en cours: -
ϟ Statut du sujet:  Privé
ϟ Divers: Poisson pané

Autorisations
ϟ Dé de Poudlard: Non  
ϟ Dé de Réputation: Oui



Les deux mains sur le plan de travail de sa cuisine typiquement moldue à l’américaine, Arthur arborait un air complètement blasé. Il secouait lentement la tête à intervalles réguliers et finit par se prendre la tête entre les mains. La raison de son affliction, il n’y avait qu’à suivre son regard pour la comprendre : une montagne de cupcakes lui faisait face. Ils ne recouvraient pas seulement toute la surface sur laquelle il cuisinait d’habitude, ils s’empilaient, sur deux ou trois étages par endroits. Il y en avait de toutes les couleurs, de toutes les formes (une d’entre elles avait même trouvé le moyen d’en faire en forme de Vif d’Or, c’était dire), certains tentaient de voler (un ou deux s’étaient écrasés contre le carrelage recouvrant le mur) et … et il ne savait vraiment plus quoi faire. A l’approche du premier match de la saison, ses admiratrices semblaient s’être donné le mot et s’être déchaînées pour voir qui arriverait à lui envoyer le plus de gâteaux, ou les plus originaux et c’était un enfer. Il faudrait un jour que quelqu’un leur explique qu’avant les matches, il valait mieux avoir une alimentation saine et équilibrée, un bon rythme de sommeil, enfin faire attention à soi. Et engloutir des friandises faites à 60% de beurre et à 40% de sucre ne rentrait donc pas dans son programme. Il ne savait plus quoi en faire. Peut-être devrait-il les envoyer à l’équipe d’Arsenal anonymement, après tout, ils n’avaient peut-être pas les mêmes scrupules que lui (et l’une des Poursuiveuses était, selon les bruits qui couraient, particulièrement gourmande). En tous cas, pas question de les jeter, ce serait vraiment du gâchis. Ou peut-être en ferait-il don à une association … voilà, ça, c’était une idée brillante. Il faisait un beau geste et en plus elles ne le prendraient pas mal et feraient partie de quelque chose de « beau ».

Soulagé, l’Attrapeur s’étira et put donc passer à la suite, à savoir sortir des légumes et migrer dans son salon pour préparer le vrai dîner pour laquelle l’une de ses coéquipières allait le rejoindre. Sally et lui passaient pas mal de temps ensemble, ce qui avait le don de faire parler dans les médias. Mais, contrairement à d’autres (coucou Bart et Sara), ce n’étaient que des ragots sans le moindre fondement. Ils aimaient bien se voir pour parler entraînements, stratégies ou même juste de leur vie et dernièrement, de leur petit protégé, le très séduisant Joseph Costello. En clair, ils avaient bien mieux à faire que de se sauter dessus à la moindre occasion comme des animaux. Au menu donc : discussions sérieuses, nourriture équilibrée, jus de fruits pressés dont il s’était déjà occupé. Deux esprits sains dans des corps sains. Et il en avait besoin. On lui avait encore demandé de venir régler une note après « une soirée agitée, vous n’aviez pas besoin de monter sur le bar, nous vous aurions servi, monsieur Fawkes » et il avait du prendre sur lui pour ne rien dire. Présenter ses excuses pour des conneries que l’on n’avait pas faites était fatiguant, mais il n’était pas question d’accabler Caliban. Il dépassait les bornes, c’était certain, mais en même temps … en même temps, la culpabilité l’empêchait de lui hurler dessus, même quand celui-ci en aurait certainement eu besoin. Et il allait peut-être finir par le faire : les débuts de saison étaient toujours difficiles, et il n’avait vraiment pas besoin de ça. Il pourrait s’en ouvrir à Sally brièvement et classer le dossier en espérant qu’il soit suffisamment occupé avec les premiers matchs pour ne pas recommencer.

Deux coups à la porte alors qu’il entamait la découpe de la mozzarelle qui allait accompagner les tomates au basilic. Ponctuelle, Sally Chambers l’était indubitablement, ainsi que l’en informa un coup d’oeil jeté à la pendule au-dessus de la télévision. En deux secondes, il fut sur pieds et ouvrait, se penchant pour faire la bise à la jeune femme : La demoiselle que j’attendais ! Il marqua un temps d’arrêt et la pointa de sa baguette, avec un air suspicieux. Dis-moi que tu ne m’apportes pas de cupcakes … sinon, tu ne rentres pas ! Une plaisanterie qu’elle saurait apprécier, sans le moindre doute. Les idées farfelues de ces dames avaient toujours le don de la faire rire (ça en faisait au moins une).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blaze of Glory ϟ Sally & Arthur

Message par Invité le Dim 4 Jan - 20:52

Essoufflée, Sally poussa la porte de l’immeuble d’Arthur.
[Ceci était l’introduction la plus glamour du monde.]
La sorcière prit quelques minutes de pause avant de partir à l’assaut des escaliers. D’habitude, elle ne voyait pas d’inconvénient à sonner chez son coéquipier, Arthur Fawkes, en nage. Mais d’habitude, elle l’entraînait à sa suite pour un jogging, ce qui n’était pas le cas ce soir.
Sally se retrouva devant la porte d’Arthur et marqua un nouveau temps d’arrêt. Depuis que des journalistes les avaient pris en photo à de multiples reprises, elle se prenait parfois à vérifier qu’aucun d’entre eux ne l’espionnait. Elle n’était pas d’un naturel inquiet, se fichant pas mal de l’opinion d’autrui : sinon, le fait que la moitié de l’Angleterre soit persuadée qu’elle avait empoisonné une potentielle coéquipière lui aurait posé problème. Mais il valait mieux éviter de provoquer les foudres des médias.
De toute façon, nombre de fans remarquaient déjà qu’Arthur et elle étaient proches, ce qui lui avait valu quelques lettres d’insultes au départ.
Comprenez-la bien : Sally n’aurait pas forcément dit non. Arthur était beau, sympathique et plus que charmant. Mais il était… Arthur. Ils se connaissaient depuis un bout de temps, maintenant, et éprouvaient autant d’attirance l’un pour l’autre qu’une poule pour un sapin de Noël.

Sally toqua à la porte.
— La demoiselle que j’attendais !
— Elle-même et en personne. Tu veux m’éborgner ?
Elle zieutait la baguette d’un air inquiet. Il se faisait harceler, pour être à ce point au taquet ?
— Dis-moi que tu ne m’apportes pas de cupcakes … sinon, tu ne rentres pas !
— Pas de cupcakes, commença-t-elle en brandissant un sachet en papier.  Mais j’ai amené de quoi grignoter…
Le sachet en question contenait des mini-pâtés aux légumes, sans gluten et sans beurre – autant dire sans goût, mais les deux sportifs faisaient attention à leur régime et à leur ligne. Fourrant le sachet dans les mains d’Arthur, la sorcière se débarrassa de son manteau et prit la direction du salon-cuisine, avant de s’arrêter net.
— … Même si je vois que tu as déjà ce qu’il faut, observa-t-elle en visualisant, hébétée, la montagne de nourriture.
La montagne de cupcakes, même. Qu’est-ce que c’était que ça ?
— T’as braqué une pâtisserie ?
Sans attendre de réponse, elle s’avança et tourna lentement autour de la table. Le plan de travail était couvert de cupcakes, de toutes les formes et toutes les couleurs. Certains d’entre eux avaient visiblement commis un suicide, à moins que ce ne soit Arthur qui les ait jetés contre les murs dans un accès de rage.
Sally s’arrêta devant un cupcake un peu plus grand que les autres, affichant une reproduction plutôt réaliste de la tête d’Arthur en noir et blanc. La figurine s’agitait mollement, conférant à l’ensemble un aspect totalement grotesque.
Sally se retourna vers son coéquipier avec un grand sourire.
— Oh la la, je suis complètement jalouse. Je dois avouer que celui-ci est paaarticulièrement réussi, et ressemblant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum