AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 - Thé tard en toute intimithé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: - Thé tard en toute intimithé. Lun 21 Juil - 17:20

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

- Thé tard en toute intimithé.
Samaël & Alyenor



-SAMAËL ! S'écria Alyenor en se relevant d’un bon. Voilà ce qu’elle avait oublié, son rendez-vous hebdomadaire avec Samaël. Non pas qu’elle avait réellement besoin d’un thé, elle était loin de mourir de soif, mais elle ne ratait jamais cette occasion de discuter et d’en apprendre plus sur son potentiel géniteur. Elle ramassa ses chaussures, sa gourde et le restant de ses affaires et se mit à courir à toute vitesse dans l’herbe fraîche en direction des illuminations de Poudlard. Enfin à toute vitesse… C’était plus l’impression qu’elle avait qu’une véritable réalité, elle courait aussi vite qu’elle le pouvait dans l’état dans lequel elle se trouvait. C'est-à-dire complètement imbibée d’alcool. Elle zigzaguait et mit bien une dizaine de minutes pour se rendre du parc jusqu’au château. Heureusement, rien ne s’était mis en travers de sa route et elle arriva indemne jusqu’à la grande porte en bois massif qu’elle poussa avec force et détermination, sans même prêter attention aux jérémiades des élèves qu’elle avait bousculés au passage. Elle commença à dévaler l’escalier mais dû s’arrêter au milieu de celui-ci, à bout de souffle. Elle s’agrippa à la vieille rampe usée et sortit de son sac discrètement, du moins autant qu’elle le pouvait en plein milieu de l’escalier principal du château, et bu une gorgée pour se redonner du courage avant de se remettre en route. Certains s’étaient arrêtés pour regarder incrédules la scène - ben oui, une bombe atomique qui zigzague pieds nus dans le château c’est pas tellement courant- mais Alyenor n’y prêta à nouveau, pas la moindre attention. Elle était habituée à ce que les gens la regardent et cela ne la perturbait pas le moins du monde. Au contraire, elle profita même d’un des curieux pour pouvoir se faire pardonner auprès de Samaël. Elle venait en effet de repérer un poufsouffle avec un bouquet de fleurs et ne se gêna pas pour lui en prendre une bonne moitié. –Je te les rendrai ! S’écria Alyenor à l’inconnu sans même se retourner tout en continuant sa course folle. Il était vingt heures trente et heureusement pour elle, -ou plutôt pour eux - la plupart des gens avaient déjà regagné leurs dortoirs respectifs. Elle parvint à atteindre le bureau du co-directeur sans encombres et sans bousculer d’autres élèves. Elle reprit son souffle un instant , les mains sur ses genoux et en profita pour arrêter la première élève qui passait par là. - T’as pas un chewing-gum, un bonbon à la menthe ou un truc dans le genre ?! Demanda Aly tout en se recoiffant à l’aveuglette. Elle puait le whisky à des kilomètres et si Samaël se rendait compte qu’elle était bourrée, il allait certainement lui faire la morale une fois de plus. Elle prit le bonbon que lui tendait la jeune fille et la remercia rapidement alors qu’elle tambourinait déjà à la porte - Tonton Samyyyyyyy ! S’écria- t-elle tout en suçotant la friandise. Lorsque la porte s’ouvrit enfin, la gryffondor ne put s’empêcher de recracher le bonbon.  - Beurk…Réglisse ! dit-elle simplement pour s’excuser tout en se faufilant à l’intérieur du bureau pour s’écrouler dans un des fauteuils. – Désolée pour le léger retard ! J’ai eu un petit empêchement ! Dit-elle avec sa voix de soularde tout en écrasant le bouquet sur le torse de Samaël pour l’obliger à le prendre. Les fleurs n’étaient déjà pas magnifiques à la base, mais avec l’arrachage éclair et le trajet, cela ressemblait plus à un pot-pourri sur tiges qu’à autre chose. –Pour me faire pardonner ! Dit Alyenor avec un petit sourire malicieux tout en étalant ses affaires sur la table. Elle se saisit de la théière et de la première tasse qui lui passa sous la main et entreprit de se servir un verre de thé. Devant l’air stupéfait de Samaël, la jeune femme désigna le siège qui lui faisait face. –Ben alors qu’est-ce que t’attends ? Tu crois quand même pas qu’en restant planté là à fixer la porte, une autre fille sexy va apparaître comme par magie ? Surtout que tu as déjà la chance , que dis-je, l’honneur ,d’avoir une femme merveilleuse à tes côtés actuellement! Allez  viens, fais comme chez toi ! Dit-elle en jetant un œil à ce qu’elle était en train de faire.  Aly se rendit compte qu’aucun thé n’avait coulé- heureusement d’ailleurs sinon elle aurait inondé toute la table- , elle fronça les sourcils et retira le capuchon pour plonger son regard au plus profond de la théière. Pas la moindre goutte. Celle-ci la retourna tout de même entièrement pour en être certaine puis la claqua sur la table. – C’est une plaisanterie ? J’arrive en retard de… La sorcière recula son visage  et fixa une montre imaginaire sur son bras. Sa tête tournait et dans tous les sens du terme.- Quelques minutes … et tu t’es déjà enfilé tout le thé ?! La gryffondor lança un regard faussement sévère à Samaël.  Elle n’avait visiblement aucune notion du temps, car elle avait des heures de retard. Elle se leva pour faire chauffer de l’eau en essayant de paraître le plus normal possible. Malheureusement pour elle, Aly et la normalité, ça faisait déjà deux en temps normal, alors bourrée…


Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: - Thé tard en toute intimithé. Lun 5 Jan - 18:29

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Le Directeur Lewis leva les yeux de sa plume en entendant tambouriner à sa porte. Il posa donc délicatement cette dernière sur le bureau avant de se lever, tranquillement, tirant sur les pans de sa chemise pour la défroisser. Puis, arrivé devant l'ouverture, il émit un temps d'arrêt, durant lequel il prit une grande inspiration... Avant d'actionner la poignée, pour laisser passer une furie brune, sans manifester la moindre surprise. Alyenor Lockhart. Il n'avait pas besoin de la regarder pour la reconnaître, il l'avait fait depuis longtemps. D'abord, à sa voix douce et calme ; ensuite, au petit surnom que personne d'autre n'aurait osé lui donner ; et enfin, à sa façon autrement féminine de frapper à son bureau à en faire trembler les murs. Du Aly' tout craché, quoi - comme le bonbon à la réglisse qu'elle mâchonnait avant d'entrer. « Désolée pour le léger retard ! J’ai eu un petit empêchement ! » lança donc la fameuse Aly' avant de s'installer, sans un regard pour lui, tandis qu'il refermait, toujours aussi lentement, la porte, avant de descendre les yeux sur ce qu'elle lui avait fourré dans les mains et qui, dans une autre vie, avait dû être des fleurs. « Pour me faire pardonner ! » glissa-t-elle, ayant sûrement suivi son regard. Samaël haussa les épaules avant de les laisser tomber sur une chaise près de la porte, non sans un regard un peu perplexe. Depuis quand lui faisait-elle des cadeaux pour se faire pardonner ? Ce n'était pas son genre. Son genre, c'était plutôt... « Ben alors qu’est-ce que t’attends ? Tu crois quand même pas qu’en restant planté là à fixer la porte, une autre fille sexy va apparaître comme par magie ? Surtout que tu as déjà la chance , que dis-je, l’honneur ,d’avoir une femme merveilleuse à tes côtés actuellement! Allez viens, fais comme chez toi !! » Ouais, voilà, c'était ça, son genre : donner des ordres à la cantonade et s'en trouver sûrement très fière, parce que, même le Directeur lui obéissait au doigt et à l'oeil, quoi... Ah non, ça c'est juste dans ses rêves les plus fous. Fourrant ses mains dans ses poches, Samaël retourna s'asseoir derrière son bureau alors que, déjà, la jeune femme reprenait : « C’est une plaisanterie ? J’arrive en retard de… Quelques minutes … et tu t’es déjà enfilé tout le thé ?! » Un sourire énigmatique pointa sur le visage du Professeur de Duels, qui soutint le regard de sa protégée sans un mot. Il laissa un silence avant, d'enfin, ouvrir la bouche - puisqu'elle lui laissait enfin en place une. « Bonjour Aly', moi aussi je suis content de te voir. Je vais très bien, merci, et toi ? Tu m'as l'air un peu fatiguée, dis moi. Peut être parce que c'est l'heure à laquelle, normalement, tu dois rejoindre ton dortoir... » Le regard de Samaël se promena sur les murs, se fixant sur la grande pendule qui y trônait, et qui indiquait plus de neuf heures du soir. Il arborait une expression entre l'amusement et la réprobation, ce qu'Alyenor ne pouvait voir puisqu'elle lui faisait dos, plantée qu'elle était devant la bouilloire qu'elle essayait de faire fonctionner. Elle ne semblait cependant pas y parvenir, c'est pourquoi, Samaël se leva pour venir se poster à ses côtés, et poser une main sur son bras. « Si tu bois du thé maintenant, tu ne dormiras pas de la nuit. » Prononça-t-il finalement d'une voix plus douce, presque... attendri. « Une chance pour toi, j'ai de la tisane. Ce sera meilleur pour ta... condition. ». Si Alyenor s'était imaginée une seule seconde qu'il ne s'était pas rendu compte de son état dès qu'elle avait franchi la porte, elle s'était diablement trompée. Après tout, elle faisait face à un ancien Auror, et elle le savait mieux que quiconque. Il ouvrit un tiroir pour en sortir la fameuse infusion. Puis, d'un claquement de doigt, deux sachets disparurent pour réapparaître dans leurs tasses, à côté de la fameuse bouilloire, qui contenait à présent de l'eau très chaude, qu'elle se mit à verser toute seule. Prenant sa protégée par les épaules, il la repoussa donc gentiment vers son siège, lui intimant de se rasseoir, et de faire attention de ne pas se brûler, « attention, c'est chaud », évitant ainsi sûrement une probable catastrophe. Il s'assit enfin en face d'elle, la fixant avec bonhomie, mains croisées sur ses jambes, croisées également. « Allez, ne me fais pas languir... Raconte moi tout. » Son regard ne la lâchait plus, inquisiteur. Car, non, ce n'était pas une simple demande, c'était une consigne : il voulait tout savoir, et qu'elle le veuille ou non, il saurait tout... D'une façon ou d'une autre. Même s'il devait interroger la moitié du château pour ça. Alors, mieux valait qu'elle parle.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: - Thé tard en toute intimithé. Mer 14 Jan - 22:00

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

- Thé tard en toute intimithé.
Samaël & Alyenor



Si Alyenor s’était tue, ce n’était pas par politesse ou encore pour laisser enfin l’occasion à Samaël d’en placer une, elle se fichait de parler seule, là, c’était plus pour une raison pratique. Il fallait qu’elle réfléchisse, chose déjà pas facile dans son état mais elle devait en plus de ça, faire attention à ce qu’elle faisait pour qu’il ne se doute de rien. Et voilà que Samaël se mettait à parler, Aly était forcée de l’écouter pour –au moins tenter- d’avoir une conversation cohérente. – Bonjour Aly, moi aussi je suis content de te voir. La gryffondor esquissa un de ces sourires niais propres aux personnes saoules. Evidemment qu’il était content de la voir, comment pourrait-il en être autrement ? - Je vais très bien, merci et toi ? Tu m’as l’air un peu fatiguée, dis moi. Peut-être parce que c’est l’heure à laquelle, normalement, tu dois rejoindre ton dortoir… Aly leva les yeux au ciel une nouvelle fois, elle aurait dû s’en douter, c’était trop beau pour être vrai.  - Et voilà, compliment puis critique et réprimande. Arrête toi au « je suis content de te voir » la prochaine fois.  dit la jeune femme avant d’échapper, grâce à Samaël, à une étreinte brûlante avec la bouilloire. Puis il posa sa main sur son bras, Alyenor redevint silencieuse et ne put s’empêcher de  replonger dans ses pensées, en comparant leur grain de peau. Elle avait la peau bien plus claire que lui, se dit-elle en soupirant, mais sa mère avait la peau claire et puis si on prenait en considération le fait que deux noirs pouvaient faire un   blanc, ça n’avait rien d’étonnant après tout. –Si tu bois du thé maintenant, tu ne dormiras pas de la nuit. Ces mots eurent à nouveau pour effet un levage de yeux au ciel (ben quoi elle est bourrée, elle peut bien inventer des mots non ?!), de toute façon, ce n’était pas le thé qui allait changer quelque chose à ça, se dit la sorcière en cherchant toujours un moyen d’aborder sa phase de questionnement avec tact. – Une chance pour toi que j’ai de la tisane. Ce sera meilleur pour ta…condition. Alyenor grimaça, elle qui était sur le point de demander un whisky se ravisa bien vite. Samaël était aurore et ça, Aly avait tendance à l’oublier, surtout sous l’effet de l’alcool. Il fallait vraiment qu’elle fasse attention car il avait de l’expérience le tonton Samy, les interrogatoires maquillés, ça le connaissait. Lorsqu’il se tourna pour sortir une infusion, Alyenor scruta sa chevelure, elle n’y connaissait pas grand-chose en cheveux et encore moins en cheveux d’hommes mais elle ne put s’empêcher de se demander si il était entrain de se dégarnir ou si cette coupe était voulue. En tout cas, si ça ne l’était pas, Aly ne voulait pas qu’il soit son père, hors de question de perdre ses cheveux. Oui, cette pensée était quelques peu..stupide, mais vu l’état de la jeune femme, encore une fois, rien d’anormal. Elle poursuivit donc son analyse capillaire tout en s’asseyant , guidé par Samaël qui alla ensuite s’asseoir juste en face. Alyenor ne pouvait s’empêcher de le scruter encore, même si cela semblait..bizarre. Elle était bizarre après tout et vu ce qu’elle faisait d’ordinaire, fixer quelqu’un était loin d’être une anomalie. Il avait des reflets roux selon la lumière, détail insignifiant pour vous mais qui était loin de l’être pour elle. Elle avait des tâches de rousseur et personne n’était roux dans sa famille… - Allez, ne me fais pas languir.. Raconte-moi tout. Alyenor sursauta. –Euh.. Tout ? Tout quoi ? Mais la demoiselle ne laissa pas à Sam le temps de répondre, si elle terminait sa phrase ici, cela risquait de paraître suspect. - Tu sais en une semaine, il n’y a pas le temps de m’arriver quelque chose d’exceptionnel. On n’est pas dans Harry Potter. Ricanna t-elle.  –Et toi tiens ? Quoi de nouveau dans ta vie passionnante de prof ? Ironique biensur, Aly  avait beaucoup de mal à comprendre la reconversion de Samaël et elle ne se gênait pas pour le lui dire d'habitude, mais là ce n'était pas le moment, il fallait rebondir et commencer l'interrogatoire. – En parlant de ça, tu en as déjà vécue toi? Je veux dire, une passion ? Alyenor se frappa mentalement. Non mais quelle cruche ! On n’aurait pu rêver pire transition ! Sortir ça comme ça, sans réfléchir, d’une manière aussi directe, c’était idiot ! Quoi que… Pas tant que ça. La jeune femme était toujours spontanée et une phrase toute faite, mûrement réfléchie aurait pu avoir l’effet inverse que celui escompté.- Autobisou mental-. Après une courte pause, Aly reprit la parole, comme pour justifier sa question. – Moi jamais.. je trouve ça.. débile. Ou plutôt que ça rend débile. Alyenor se balança sur sa chaise pour simuler une conversation dénuée de tout grand intérêt puis bu une gorgée de tisane, attendant impatiemment et impassiblement la réponse de Sam.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: - Thé tard en toute intimithé.


ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

- Thé tard en toute intimithé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd
» apres l' heure, c'est trop tard
» "Toute personne qui pense fortement fait scandale." - Feat Nathan A. Baker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives RP-