LUCY Ω late night girl talk

Aller en bas

LUCY Ω late night girl talk

Message par Invité le Jeu 22 Mai - 4:06



Late night girl talk
ft. lucy & nala ۰  



Vous savez, ces instants où vous n'arrivez aucunement à dormir et que vous êtes si éveillé que même votre lit vous semble inconfortable ? Nala vivait cela dans l'instant présent, et c'est donc à ce moment qu'elle décida de tout simplement de se lever de son lit. Tant pis si elle était fatiguée le lendemain, elle se rattraperait dans ses devoirs. Ses parchemins étaient tous remplis, sur son bureau, et en ordre. Elle se fit donc un chignon décoiffé grâce à un élastique qu'elle avait rapporté avec elle et se rendit dans la salle commune des filles, dans leur dortoir. Ce grand espace privé pour les dames était bien aménagé, et Nala s'y sentait à sa place, chez elle. Elle s'y sentait confortable et bien posée. Prenant place sur le grand sofa, qui pouvait aisément accueillir cinq personnes, elle s'y plaça en croisant les jambes et en songeant à des choses, auxquelles elle ne s'était jamais attardée jusqu'à aujourd'hui. Les couleurs paraissaient beaucoup plus sombres dans la nuit, la pièce n'ayant que quelques lumières pour éclairage. Néanmoins, comme elle ne voulait réveiller personne, elle avait simplement allumé une bougie se trouvant sur la table de nuit.
Il était agréable d'être seule, parfois. Non pas qu'elle dépréciait la compagnie de Chris ou de ses amis, mais elle aimait se retrouver en tête à tête avec elle-même. La blonde pouvait ainsi penser à sa famille, à ses parents, à leurs soucis. Le courage dont ils faisaient preuve l'étonnait depuis toujours, mais il fallait avouer qu'ils étaient forgés ainsi, dans la famille. Sa neutralité lui permettait d'observer ce qui se passait un peu partout, et tous les conflits la forçait à rester neutre. Un soupir léger s'échappa de ses lèvres, et ses songes voguèrent dans de nouvelles directions. Elle se surprit à penser à Christian et à eux. Eux? Y avait-il une telle chose? Oui, mais à quel point, en quel sens? Le cœur de la demoiselle palpita alors qu'elle tentait de chasser ceci de son esprit, pour ne pas se mettre à penser un peu trop à lui et à échapper un sourire bête.

À chaque jour, il n'y avait pas deux secondes qui passaient sans que sa tête pense à ce jeune homme, à ce sourire, à ces yeux qui la faisaient craquer. Elle ne savait pas ce que lui ressentait, à vrai dire, elle n'en avait aucune idée, et c'est bien pour ça qu'elle ne se confiait pas. La blonde avait crainte d'être rejetée ou humiliée. Dans la vie de tous les jours, Nala avait beau être téméraire et insouciante, elle faisait attention aux précieux amis qu'elle possédait, les rares personnes à qui elle confierait sa vie.

Entendant un bruit venant de la pièce, Nala se mit sur ses gardes. Néanmoins, elle reconnut bien vite la meilleure amie qu'elle pouvait avoir : Lucy. Cette dernière était son amie d'enfance, avec qui elle avait partagé le bac à sable et les histoires de peur classiques. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elles s'étaient toutes les deux traitées de poltronnes, mais cela pris fin bien assez tôt, lorsque le père de son amie obtenu un travail à Londres. Plymouth était assez loin, et les deux petites durent se séparer durant de longues années, jusqu'à ce qu'elles se retrouvèrent à Poudlard, en première année. Des larmes avaient coulé sur leurs visages, tellement elles avaient été émues par leurs retrouvailles. Les cris de joie s'étaient faits entendre dans le Grand Hall, où elles mangeaient avec appétit et où elles se racontaient des histoires de leurs années séparées. Aujourd'hui, elles étaient dans le même champ d'étude, en même année, dans la même maison et possédant les mêmes champs d'intérêts. Elles étaient tout bonnement inséparables, et c'était ce qui plaisait autant à Nala, elle n'avait pas peur de perdre son amie, sachant que toutes deux étaient bien trop attachées pour se séparer à nouveau. « Tu n'arrives pas à dormir, Lucy ? » demanda-t-elle avec inquiétude. Elle savait que la brune traversait une phase difficile, avec les disputes entre Tim et elle... «  Viens t'asseoir avec moi, qu'on discute un peu. Raconte-moi ce que j'ai manqué aujourd'hui. » chuchota-t-elle avec un petit sourire, en tapotant le canapé, qui avait suffisamment de place pour elles deux. « Encore des pensées qui t'empêchent de dormir, ma belle? Raconte-moi tout. » Et elle attendit que son amie vienne la rejoindre, avec un grand sourire étendu sur les lèvres.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


Dernière édition par Nala P. Kensington le Jeu 29 Mai - 1:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LUCY Ω late night girl talk

Message par Invité le Ven 23 Mai - 22:25


2h12... 2h13... 2h14... 2h15... Lucy observait son réveil, inlassablement. Les secondes lui semblaient des heures, les minutes une éternité. Et le sommeil ne venait pas. Il lui semblait bien loin le dernier moment où elle avait réussi à fermer les yeux. Elle était fatiguée, plus que jamais, mais ne s'endormait toujours pas. Ces derniers temps, elle était d'une humeur exécrable. Il lui arrivait d'ailleurs parfois qu'elle fut hautaine avec ses propres amis, sans le vouloir. Elle n'en pouvait plus de ses nuit blanches à n'en plus finir. Ses pensées la tourmentaient sans jamais lui laisser une seconde de répit. Cela l'affectait beaucoup, surtout dans son travail. Elle avait beaucoup de mal à réviser et à suivre les cours, les profs finiraient par s'inquiéter de son comportant. Elle se faisait prendre quelques fois en train de somnoler ou à se laisser submerger par le fil de ses pensées. La jeune femme attrapa son coussin et fourra sa tête par dessous, émettant un grognement insatisfait. C'était éreintant à la longue, ça lui donnait l'envie de crier aussi fort qu'elle le pouvait. Bien sûr elle ne pouvait pas se le permettre, car elle se retrouverait avec toutes les filles de Poufsouffle sur le dos, voulant certainement sa mort. Elle pensa quelques instants à se rendre dans le parc pour laisser libre cours à toute sa colère, mais lorsqu'elle releva le nez et qu'elle aperçut par la fenêtre le parc sous une averse folle... Mauvaise idée. Lucy laissa retomber lourdement sa tête sur son coussin. Elle enfonça son visage dans son oreiller et ses jambes tapèrent frénétiquement le matelas. Là, maintenant, il fallait qu'elle bouge. Elle était bien trop énervée. Elle aurait aimé d'ailleurs pouvoir taper dans un punching-ball, cela l'aurait calmé sans aucun doute. Mais elle n'en avait pas sous la main, et elle ne fut que plus énervée. La jeune femme se leva donc, s'emparant au passage de son plaid pour rester bien au chaud.

Que faire donc en cette heure si tardive ? Elle ne savait, mais marcher l'aiderait peut-être. Elle avança, sans destination en tête, laissant aller ses jambes. Elle eut envie de courir. L'énervement la rendait impatiente. Mais cela ferait trop de bruit, elle s'abstint donc. Elle s'apprêtait à sortir du dortoir pour se rendre à la salle commune des Poufsouffles quand elle sentit une présence non loin d'elle. Elle se retourna et observa les alentours. Elle s'aperçut que quelqu'un avait allumé une bougie sur la table de la salle commune des filles. Une silhouette se tenait assise sur le sofa, lui tournant le dos. Il faisait sombre et Lucy ne reconnaissait pas la jeune femme. Elle s'avança donc, le plus discrètement possible. Cependant, une latte du parquet émit un craquement de plainte et la personne se retourna vers elle. Ce n'était autre que Nala, son amie de longue date. Elle la connaissait depuis bien longtemps. En effet, elles étaient amies depuis toutes petites, alors qu'elle vivaient toutes deux à Plymouth. Elles avaient vécu de merveilleux moments. Lucy se rappelait encore les nombreux Halloween où elles s'étaient déguisées en princesses, en fées ou encore en sorcières. L'enfance et son innocence. L'âge adulte emporte tout de cette regrettée époque. Elles avaient fini par se perdre de vue suite au déménagement de la famille Hornes. Enfin, elles s'étaient retrouvées à leur entrée à Poudlard, se voyant réparties dans la même maison, prenant la même direction dans leurs études, ayant les mêmes envies et points de vues. Elles se ressemblaient beaucoup, telles des soeurs. « Tu n'arrives pas à dormir, Lucy ? » La voix de son amie la sortie de ses rêveries. La jeune femme bougea la tête en un signe de négation. « Viens t'asseoir avec moi, qu'on discute un peu. Raconte-moi ce que j'ai manqué aujourd'hui. » Lucy contourna le sofa est vint s'allonger dessus, posant sa tête sur les jambes de la jolie blonde. Elle aimait cette proximité, se sentant paisible dans cette position, comme une enfant. « Encore des pensées qui t'empêchent de dormir, ma belle ? Raconte-moi tout. » Lucy ferma un instant les yeux, restant silencieuse. Enfin elle prit une inspiration.

« Si tu savais comme c'est difficile en ce moment. » Depuis plus d'une semaine à présent. « J'ai l'impression d'exploser à l'intérieur... de bouillir. » Et c'était le cas, elle bouillait de colère mais aussi de tristesse. Elle ressentait toutes les émotions en même temps. « J'suis en colère parce qu'il veut pas comprendre mon choix... » Elle parlait là de Tim, avec qui elle se trouvait en froid après de nombreuses années de forte amitié. « Et je ressens aussi de la tristesse, parce que j'ai perdu un ami si important à mes yeux. Même un peu de regrets, parce que je n'ai jamais voulu ça. » Elle sentait à présent palpiter son cœur. Elle avait envie de pleurer mais ne s'y résignerait pas. « Je me sens à la fois pleine de pensées mais aussi terriblement vide, comme si je manquais de quelque chose. » Elle se retourna et fit face à son amie. Elle avait besoin que quelqu'un soit là pour elle. Elle avait besoin qu'on la prenne dans les bras. Jamais elle n'avait été comme ça, si fragile. Habituellement, c'était elle qui tenait le rôle de protectrice. Mais elle n'avait pas le moral à présent. Et elle avait besoin qu'on la bichonne, qu'on lui montre qu'elle n'était pas seule. Parce qu'elle se sentait ainsi, seule. Terriblement seule. Le sourire de son amie lui mit quelque peu du baume au cœur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LUCY Ω late night girl talk

Message par Invité le Lun 26 Mai - 2:11



Late night girl talk
ft. lucy & nala ۰  



Le désarroi de son amie la peinait beaucoup. Nala la senti s'allonger sur elle, déposant sa tête sur ses genoux. Affectueusement, la jeune sorcière lui caressa les cheveux. Elles étaient si proches que dorénavant, elles étaient inséparables. Elles étaient toujours fourrées ensemble, que ce soit dans les cours ou dans les couloirs, ou encore dans le dortoir, en train de compléter leurs devoirs pour le lendemain. Les mêmes passions les unissaient toutes les deux et elles s'accordaient beaucoup d'importance. Néanmoins, en ce moment, Lucy vivait un moment difficile avec Tim, un jeune homme avec qui elle avait un lien très fort, Nala l'avait senti. Mais encore une fois, la politique avait tout gâché. Quelle poisse. « Si tu savais à quel point je comprends ce sentiment d’ébullition intérieur... Je le ressens aussi, parfois... » Elle soupira doucement. Ses sentiments pour Christian allaient la rendre folle s'ils s'amplifiaient encore. Elle n'avait jamais ressenti une émotion aussi forte que celle-là. Ensuite, Lucy mentionna le fait qu'elle se sentait triste, car il ne comprenait pas son choix et qu'il ne semblait pas le respecter. La blonde soupira légèrement, les conflits de sa famille lui revenant en tête, mais elle chassa bien aussitôt ces sombres pensées, se disant que les soucis de son amie étaient beaucoup plus importants, et qu'elle devait l'aider à résoudre ses conflits. « En ce qui concerne le vide, tu t'es déjà demandé s'il ne s'agissait pas d'un sentiment beaucoup plus profond qu'une amitié? » questionna Nala en caressant toujours les cheveux de son amie, ses longs cheveux bruns contrairement aux siens, qui étaient aussi blonds que les blés.

Parlait-elle d’amour? Oui, probablement. Après tout, elle-même semblait posséder cette petite boule au creux de son ventre, lorsqu’elle parlait ou voyait Christian. Elle secoua la tête pour ne pas y penser et pour ne pas s’y plonger, sinon, cela risquerait de la faire sombrer à nouveau dans ses mémoires peu… Bref. Elle sentit au plus profond de son cœur que Lucy avait besoin de réconfort pour le moment, et elle la serra dans ses bras de longues minutes, lui laissant toute la liberté de pleurer ou de chigner, si elle en avait envie. Nala ne pouvait s’en soucier. « Avant tout il te faut éclaircir ceci… Si c’est réellement un sentiment très fort que tu ressens, tu devrais lui en parler. Ne laissez pas cette politique vous séparer…  » Phoenix était certaine que ces partis dirigeaient beaucoup trop notre monde sans dicter nos sentiments, dorénavant. Un soupir s’échappa à nouveau de ses lèvres et elle se mordilla la lèvre inférieure. Elle fixa les yeux de son amie, y décelant tristesse, incompréhension et même un peu de regret. Elle lui envoya un magnifique sourire, pour lui remonter le moral du mieux qu’elle ne le pouvait. Le sourire joyeux et la  bonne humeur de sa meilleure amie lui manquait terriblement, et c’est pourquoi elle ne relança pas le sujet sensible, mais elle tenta de la faire rire. « Tu devineras jamais ce qui m’est arrivée aujourd’hui. J’ai totalement raté l’un de mes sorts, et j’ai failli me retrouver avec les cheveux roses. T’imagines la catastrophe? » En repensant à l’expérience peu agréable d’un sort raté, Nala tira la langue en une grimace assez renfrognée et elle éclata de rire doucement, pour ne pas réveiller tout le dortoir. « Ne te renfrognes pas, Lucy-chou. Un mec super canon pourrait tomber amoureux de ce joli sourire qui est le tien. » Et elle lui caressa à nouveau les cheveux avant de la serrer contre elle affectueusement, tentant de lui démontrer le maximum de support qu’elle pouvait.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LUCY Ω late night girl talk

Message par Invité le Dim 1 Juin - 12:44



Lucy profitait de cet instant au calme qu'elle appréciait particulièrement. La main de Nala qui caressait ses cheveux avait le don de la calmer. Elle se sentait moins seule, même si au fond quelque chose lui manquait indéniablement. C'était comme une part d'elle-même qui avait disparut. « Si tu savais à quel point je comprends ce sentiment d'ébullition intérieur... Je le ressens aussi parfois... » Le regard de la jeune femme se concentra sur le visage de son amie. Elle lui avait beaucoup parlé de Christian, sur ses sentiments à son égard et les questions qu'elle se posait sur ceux qu'il ressentait pour elle. Lucy espérait que cela s'arrangerait, sincèrement. Elles avaient toutes deux des problèmes non faciles à régler. « En ce qui concerne le vide, tu t'es déjà demandé s'il ne s'agissait pas d'un sentiment plus profond qu'une amitié ? » Cette phrase la laissa à court de mots. Elle n'y avait jamais songé auparavant, n'avait jamais réfléchis plus ça sur la nature de ses sentiments. Pour elle, il avait été clair qu'ils fussent de l'amitié à l'égard de Tim. De l'amour ? Elle en doutait. Il était vrai qu'elle se sentait bien en sa présence, soulagée même, protégée sans aucun doute. Mais jusqu'à maintenant elle n'avait vu en lui qu'un ami très proche et important à ses yeux. Certes elle l'avait déjà imaginé ses lèvres contre les siennes... Mais ça n'avait jamais été plus loin, prenant ses images pour une simple envie passagère. A moins qu'elle refoulait des sentiments bien plus forts... Elle était perdue à présent, ne sachant quoi faire, ne sachant quoi dire. Ses pensées qu'elle avait essayé de repousser jusque là lui revinrent en pleine tête, plus avides qu'auparavant, plus nombreux aussi. Lucy passa une main sur son front qui se trouvait être légèrement plus chaud que d'habitude. Son cœur avait une étrange de sonorité, comme s'il peinait à déceler le vrai du faux. La jeune femme prit une grande inspiration. L'étreinte de son amie l'apaisait, mais elle ressentait toujours ce vide en elle et elle avait l'impression futile qu'il ne se refermerait jamais. « Avant tout il te faut éclaircir ceci... Si c'est réellement un sentiment très fort que tu ressens, tu devrais lui en parler. Ne laissez pas cette politique vous séparer... » Elle avait raison sur un point, la politique les avait éloigné. D'ailleurs, Lucy trouvait ça absurde qu'une amitié aussi forte que la leur ai pu être entachée par une affaire de politique. Mais cela lui montrait également l'étendue des sentiments de Tim. Il l'aimait simplement comme une amie, sinon il ne l'aurait pas laissé tomber après une telle chose si futile soit-elle... Ou bien se faisait-elle des idées. Dans tous les cas elle n'avait plus les idées claires.


« Tu devineras jamais ce qui m'est arrivée aujourd'hui. J'ai totalement raté l'un de mes sorts, et j'ai failli me retrouver avec les cheveux roses. T'imagines la catastrophe? » Un sourire incontrôlé se dessina sur ses traits. Aussi fut-il agrandit par la mémorable grimace qu'affichait son amie. Contre toutes attentes, elle se mit à rire. Elle se fichait en cet instant de la présence des autres filles dans le dortoir et de la grande possibilité qu'elles eurent été réveillées. L'important était que Nala avait réussi à lui redonner le sourire qui avait si longtemps déserté son visage. « Ne te renfrognes pas, Lucy-chou. Un mec super canon pourrait tomber amoureux de ce joli sourire qui est le tien. » Peu à peu, ce sourire vint à disparaître et Lucy se mordit la lèvre. Au fond d'elle, la jeune femme savait qu'elle ne désirait qu'une seule chose. « Si tu savais comme j'en ai envie. Que quelqu'un arrive, attiré par mon sourire, et me fasse oublier Tim... Ce serait un grand soulagement que de pouvoir dormir, de faire les choses sans que mes pensées aille et viennent sans me laisser une seconde de répit... » Une larme coula sur la joue de la poufsouffle. « Si tu savais comme je suis perdue... Je ne sais pas ce que je dois ressentir, je n'y ai jamais réfléchis auparavant... » Les larmes se transformèrent en sanglot. Lucy vint se blottir contre son amie, perdue, un vide désespérément avide d'être remplie à nouveau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LUCY Ω late night girl talk

Message par Invité le Mer 4 Juin - 19:20



Late night girl talk
ft. lucy & nala ۰  



Impuissante.
Elle se sentait sans forces face aux larmes de son amie, qui se transformèrent rapidement en sanglot après lui avoir confié qu'elle aimerait tant oublier Tim dans les bras d'un autre, ne serais-ce qu'une nuit pour avoir du répit, un peu. Nala secoua la tête, car elle savait que ce n'était pas une bonne idée. Si Lucie prenait cette habitude de désirer un autre homme que celui qu'elle aimait, cela pourrait rapidement tourner en cauchemar et tout ne reviendrait plus comme avant. Tim se sentirait encore plus trahi et malgré qu'elle ne s'entendait pas toujours très bien avec le brun, Nala savait Ô combien c'était une mauvaise idée. Elle connaissait les deux bruns, et elle savait que tous les deux ressentaient quelque chose de profond, même si c'était refoulé ou nié. Un soupir léger s'échappa involontairement des lèvres de la blonde et elle resserra son étreinte sur la jeune femme, sa meilleure amie, sa soeur de coeur. L'une des seules à propos de qui elle savait tout. Entièrement tout. Sa personne était parfois complexe, mais qu'est-ce qu'elle pouvait adorer son amie. Elles se complétaient à merveille, un peu comme elle-même et Christian... Ce n'était néanmoins pas le moment de penser au jeune homme, sinon elle serait distraite et là n'était pas le moment de l'être. « Ne fais pas ça, ma jolie. Oublier Timothy dans les bras d'un autre ne ferait que soulager ta peine pour une ou quelques nuits, mais elle ne partirait jamais réellement. Tu dois vaincre cela toi-même.» Cette peur, cette frustration. Ces sentiments qui avaient engouffré Nala à plusieurs occasions lorsqu'elle avait essayé d'avouer à Chris qu'elle était éperdument amoureuse de lui...
Ses yeux devinrent brillants un instant en repensant à toute cette folie. Qu'est-ce que les hommes pouvaient rendre les femmes dingues, c'était atroce. La sorcière se contenta de caresser les cheveux de son amie affectueusement et de la serrer contre elle en lui frottant le dos à quelques reprises. Lucie ne méritait pas un tel traitement de la part du jeune homme, même s'il ne comprenait pas son choix. Nala restait impartiale face à toute cette histoire de partis, elle était neutre et considérait tout le monde sur un même pied d'égalité, sauf ces foutus membres de l'ABSU qui l'avait longtemps harcelée.

Elle essuya ses propres larmes, contre lesquelles elle luttait depuis de longues minutes. Elle ne supportait pas de voir son amie dans un tel état et serrait les poings en se promettant d'engueuler Tim la prochaine fois qu'elle le verrait. Elle déposa un baiser doux sur le front de Lucie, en espérant que cette dernière se calme. Elle savait comment elle se sentait... Mais à chaque fois que Nala croisait les yeux de Christian, c'était davantage un souffle de bonheur qui s'incrustait dans son corps tout entier, et non de la tristesse. Une légère frustration, oui, car a chaque fois qu'ils étaient proches, elle devait se retenir de poser ses lèvres contre les siennes et de l'enlacer amoureusement. À nouveau, une légère sensation de colère envahi son corps et elle défit son emprise sur Lucie, ayant peur de la serrer un peu trop fort ou de laisser entrevoir ses sentiments. « Je déteste te voir dans cet état... » murmura-t-elle, en entendant des sons provenir d'un peu plus loin. Sûrement d'autres insomniaques, mais cela n'appelait rien de bon. Elle se fit secrète quelques instants, jusqu'à ce que les pas furent une course rythmée qui rappela des étudiants ayant fait une bêtise. Elle roula des yeux. « Certaines personnes ne connaissent pas le mot subtilité » Un nouveau souffle, et les gens étaient partis. Elle reporta son regard sur le doux visage humide de son amie et lui tendit un mouchoir. Elle se retint de lui offrir la boîte toute entière, car étrangement, la demoiselle sentait qu'elle allait en avoir ultimement besoin, plus tard, elle aussi. Elle essuya ses propres yeux avec douceur pour ne pas se crever un oeil avec sa maladresse éternelle, et elle songea à nouveau au lendemain.
Il fallait qu'elle trouve le garçon qui avait causé tant de peine à son amie et qu'elle le transforme en rat pour une durée indéterminée. La tristesse de son amie la rendait impuissante, à nouveau, et elle ne supportait pas de savoir que ce con aurait pu lui faire subir ça. « Et si on parlait d'autre chose? De moi par exemple. Ça te changerait peut-être les idées. » Tenta Nala, voulant faire sourire son amie. Elle aborda une pause hautaine et se ventila le visage avec sa main en retenant un rire.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LUCY Ω late night girl talk

Message par Invité le Mar 17 Juin - 14:57


L'étreinte de son amie lui faisait un bien fou. Elle aurait aimé que cet instant dur longtemps. Cependant, elle savait que le matin viendrait, bien plus vite qu'elle ne le voudrait. Elle ferma les yeux un instant, respirant profondément pour calmer ses larmes. « Ne fais pas ça, ma jolie. Oublier Timothy dans les bras d'un autre ne ferait que soulager ta peine pour une ou quelques nuits, mais elle ne partirait jamais réellement. Tu dois vaincre cela toi-même. » Elle avait raison, là n'était pas la solution. Elle se posait tant de questions... Mais quelque chose lui parut alors cristallin. Ce n'était guère de l'amour qu'elle ressentait vis à vis de Tim, enfin si, mais c'était moins compliqué que cela. Ce qu'elle ressentait depuis leur première rencontre où il l'avait sorti d'une embuscade, ce n'était autre que de l'amour fraternel. Et pendant un instant, Lucy se sentait bête d'avoir fait une telle histoire pour si peu. Enfin c'était tout de même l'ami le plus précieux qu'elle ait eu depuis toujours. Ce n'était vraiment pas négligeable. Elle l'aimait, pour sûr, mais c'était loin d'être l'amour que lui décrivait Nala et qu'elle pouvait ressentir à l'égard de Chris. La jeune femme rouvrit les yeux et vit alors son amie essuyer les larmes qui coulaient à présent sur ses joues. Lucy se sentit alors égoïste. Elle n'avait fait que parler d'elle, de ses petits problèmes et n'avait pas songé à la douleur que pouvait ressentir Nala. Cette dernière déposa un baiser sur son front avant de relâcher son étreinte. La brunette en profita pour quitter les jambes de son amie et vint s'asseoir à ses côtés, posant son bras sur ses épaules pour la réconforter. « Je déteste te voir dans cet état... » Murmura la jolie blonde alors que des bruits de pas résonnèrent derrière elles. Lucy aussi n'appréciait pas être aussi faible, elle qui d'habitude savait se sortir de n'importe quelle situation. Il fallait qu'elle arrête de se morfondre, il fallait qu'elle redevienne celle qu'elle avait été auparavant, pour son amie, pour être là pour elle comme elle l'avait toujours été. « Je suis désolée Nala. Je sais que c'est pas facile pour toi non plus en ce moment. Mais je suis là maintenant, tu peux compter sur moi comme je compte sur toi. » Murmura-t-elle à son tour. Les pas se transformèrent en vacarme et Nala évoquant le mot subtilité la fit doucement rire.

Le silence se fit de nouveau dans le dortoir et son amie lui proposa un mouchoir pour essuyer ses larmes. Elle s'en empara avec un sourire et tamponna ses joues rosies. Lucy s'empara ensuite de la boîte et en proposa un à la blondinette. Celle-ci essuya ses yeux avec précautions. Un silence presque religieux se fit entre les deux jeunes femmes. Elles avaient beau apprécier les longues conversations mouvementées, elles aimaient aussi laisser parler leur regard. Elles se comprenaient sans à avoir à utiliser les mots. La jeune brune savait très bien que son amie n'aimait pas la voir dans un tel état, état qui en passant était très rare chez elle et donc à prendre au sérieux. Pour Nala, elle se promit de se reprendre au plus vite. « Et si on parlait d'autre chose ? De moi par exemple. Ça te changerait peut-être les idées. » Lucy offrit à la jolie blonde un sourire éclatant et sincère. « Et si on parlait de ta magnifique maladresse qui as failli te coûter une superbe tignasse rose ? » La jeune femme se mit alors à rire, peut-être légèrement trop fort car un CHUT plein de haine vint l'arrêter dans son élan. Lucy posa alors ses mains sur sa bouche pour éviter de rire à nouveau. A croire qu'elles ne faisaient pas non plus dans la subtilité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LUCY Ω late night girl talk

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum