Relashio


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 say no to kids, drugs. (+romy.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: say no to kids, drugs. (+romy.) Jeu 15 Mai - 16:57

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


Pour une fois, ce n'était pas l'idée de Cana. Honnêtement, pour une gamine qui venait du coin le plus paumé de l'univers, comment aurait-elle pu avoir la simple idée, hein ? Et puis Romy avait toujours eu de l'influence sur elle, depuis le temps qu'elles se connaissaient. Que ça soit pour faire des bêtises ou pour calmer le jeu, Cana écoutait souvent Romy, parce que c'était la seule personne en qui elle avait confiance en dehors de son père, à l'époque. Et l'une des seules qu'elle connaissait : elle était comme sa sœur. Une sœur qu'elle ne voyait que chaque été, mais la seule de son âge qui faisait partie de sa vie. C'était à cause de Romy que Cana avait détesté certains hiver où elle s'ennuyait, et à cause d'elle qu'elle avait attendu chaque été avec une impatience qui fatiguait son père. Alors, quand Romy émit l'idée de cultiver du canabis dans cette cabane abandonnée où elles fumaient parfois une clope que Cana avait piquée à Robin – sans sa permission, souvent, Cana avait marché. D'une, parce que c'était fun, de deux, parce que ça l'occuperait, et de trois, parce qu'elles pourraient peut-être se faire de l'argent, et qu'elle était radine à environ sept cent pour cent.
A l'heure actuelle, Romy et Cana profitaient sagement de leur temps libre pour aller jeter un œil à leurs petites plantes, puisque l'idée avait été mise à exécution quelques temps plus tôt. Tant qu'à faire, hein... Cana agitait machinalement sa baguette qui produisait des étincelles, tandis qu'elle racontait sa journée ennuyeuse à mourir à son amie. Oui, les cours l'avaient à moitié endormie, non, elle n'avait pas dormi de la nuit, Quatorze avait réussi à mettre le feu à son oreiller, et elle avait perdu une ou deux mèches de cheveux, d'ailleurs ils sentaient encore le grillé et c'était dégoûtant. Pourtant, la Serpentard n'arrivait pas à en vouloir à son dragon miniature, parce que ça la façon dont il se recroquevillait sur lui-même d'un air penaud lui brisait le cœur, je te jure Romy. Elle n'eut pas spécialement besoin de tourner la tête pour savoir que la Serdaigle levait les yeux au ciel.
Une poignée de minutes plus tard, il n'y avait rien d'étonnant dans le fait de voir les deux jeunes femmes se glisser dans les ruines de la cabane, comme elles le faisaient régulièrement. En revanche, ce qu'il y avait d'étonnant, c'était qu'une poignée de gnomes soient regroupés autour de leurs plantations comme s'ils se demandaient quoi en faire. Et parce que Cana était possessive sur les bords – et au milieu – et qu'elle n'aimait pas spécialement qu'on touche à sa peut-être-future-source-d'argent, elle brandit sa baguette d'un air féroce. « Mais ils peuvent pas aller traîner ailleurs, ceux-là ? » Les gnomes, en réalisant qu'ils étaient repérés, se tournèrent vers le duo en fronçant les sourcils. Ils échangèrent des regards un peu vides, et Cana grogna pour elle-même. Selon ce qu'elle savait, les gnomes étaient limités, genre débiles. Elles ne devraient pas avoir trop de mal à s'en débarrasser...
Ceux-là devaient faire partie d'un groupe de génies parmi les gnomes, songea-t-elle une fraction de seconde plus tard. Pendant que deux gnomes s'activaient autour de LEUR DROGUE BORDEL, les autres semblaient s'éclater à mordre les mains de Cana pendant qu'elle les attrapait pour les balancer dehors. Ignorant les dents pointues qui s'enfonçaient dans la paume de sa main, la jeune femme les ficha dehors tour à tour, s'assurant qu'aucun ne revienne. Bouffons. Finalement, elle alla chopper les deux autres qui ricanaient comme des collégiens devant une fille en sous-vêtements dans La Redoute, et les mit à la porte aussi. Paaarfait. S'ils étaient suffisamment intelligents pour comploter un truc, apparemment, ils ne l'étaient pas assez pour éviter une Serpentard mécontente. En passant une main dans ses cheveux un peu emmêlés, elle s'affala à même le sol en râlant. « Ils m'ont mordue de partout, ces crétins, je saigne. C'est trop moche, j'en ai marre. » Avec tout ça, Cana ne daigna même pas jeter un regard à leurs plantes, et laissa Romy faire tout le boulot. Après tout, c'était une Serdaigle, elle savait tout mieux que tout le monde, voilà. « J'ai même pas réussi à piquer de clopes, aujourd'hui, ma journée est un écheeeec, » gémit-elle d'un ton désespéré. Sous-entendu : Dis Romy, t'as pas un truc à me filer ?

Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: say no to kids, drugs. (+romy.) Mer 21 Mai - 13:05

Invité

ACCIO PROFIL


Invité




Faut pas croire que Romy est une droguée, vraiment. Oui, ça lui arrive de fumer les cigarettes rigolotes parfois. Oui, elle fait pousser du cannabis avec Cana. Les gens diront que c'est mal d'embarquer ses amis dans la drogue mais en même temps, avec un prénom pareil, comment voulez-vous que Romy ne l'embarque pas là dedans ? Mais malgré tout, on ne peut pas dire que Romy soit réellement une droguée. Elle arrête quand elle veut tout ça - qu'elle nous dit, ah. L'espoir fait vivre mes bons gens. Après, ça dépend de comment on voit la chose. Bien des personnes condamnent le cannabis sans réelles bonnes raisons. Pour Romy, c'est bon, ça la fait rire et ça la détend (et c'est qu'elle a besoin d'être détendue, la petite.) donc elle ne voit aucune raison d'arrêter. Mais revenons aux plans de cannabis que Cana et Romy font pousser -en toute illégalité- avec amour. Avec amour oui. Ça a besoin d'amour ces petites choses, faut pas croire. Romy les élèvent comme ses propres enfants. Au fond, c'était pas si étonnant que ça qu'une fille aussi sérieuse que la Serdaigle fume. Le stress du surdoué, tout ça, tout ça. Ou alors c'est parce qu'elle aime vraiment ça mais qu'elle a longuement cherché une excuse et que c'est la meilleure qu'elle ait trouvé. Après, certains se demanderont pourquoi Cana ? Parce que c'était Cana, et voilà. Elle la connaissait depuis toujours, passait tous ses étés chez elle. Ça avait été sa première vraie amie et aujourd'hui, elle la considérait comme sa soeur. Alors elle l'avait entraînée dans ses conneries, comme toute bonne aînée se doit de faire.
Elle avait déjà pensé à monter un petit business de weed de qualité à Poudlard. Ça lui rapporterait pas mal de thunes, elle en était certaine, et puis c'est pas comme si les dealers courraient les couloirs de Poudlard, y'aurait donc pas vraiment de concurrence. Et puis sa drogue -enfin, leur drogue- c'était de la bonne (si si maggle, tavu.) Cultivée avec passion et amour, par des pros, des vraies. Le problème, c'est qu'elle avait peur que la demande ne soit trop grande, qu'elles doivent donc en cultiver plus et qu'elles finissent par se faire chopper. Peut-être qu'elles pourraient n'en vendre qu'à un petit groupe ? Ou qu'aux gens qu'elles connaissaient à peu près bien. Elle ne savait pas trop, faudrait qu'elle en parle à Cana. En attendant, c'était pour leur conso perso et si elles voulaient avoir une weed digne de ce nom, il fallait qu'elles s'en occupent et c'est dans ce but qu'elles étaient sorties cet après-midi là et se dirigeaient vers la vieille cabane du garde-chasse, abandonnée depuis... elle n'en savait trop rien, mais ça faisait un bon bout de temps. Elle n'avait même pas souvenir d'avoir vu un garde-chasse à Poudlard en huit ans. Cana lui racontait sa journée et lui appris que Quatorze, son dragon miniature, avait mis le feu à son oreiller. Par Merlin, ne pouvait-elle pas l'éduquer un minimum ? Elle leva les yeux au ciel, plus par habitude que pour montrer sa désapprobation. « Ce dragon finira par te tuer Cana. Dans ton sommeil certainement. J'suis certaine que tu t'en rendras même pas compte. Un matin je vais vouloir aller te chercher et je vais te retrouver cramée dans ton lit. » Elle en serait très triste, certes, mais ça ne l'étonnerait même pas. « J'en profiterai pour te voler des fringues, penses-tu. »
Elles arrivèrent finalement devant la vieille cabane quelques minutes plus tard et quand Romy entra à l'intérieur, elle s'attendait à tout sauf à ça. Des gnomes. Des foutus de putain de gnomes. « Mais sérieusement ? Qu'est-ce que ça fout là ça ? » Elle regardait les petits êtres gras d'un œil mauvais, réfléchissant à mille et une manières de les dégager de là. Quand elle vit qu'ils commençaient à tous sauter sur Cana, elle eut d'abord envie d'aller l'aider pour finalement éclater de rire. C'est que la scène était plutôt drôle, elle devait l'avouer. Puis ils commencèrent à mordre la plus jeune et Romy se décida à agir, jetant des sorts par-ci par-là, arrivant à assommer quelques affreuses petites bêtes. « Ils m'ont mordue de partout, ces crétins, je saigne. C'est trop moche, j'en ai marre. » qu'elle lui lança, affalée sur le sol, après avoir mis tous les gnomes dehors. « Moi j'trouvais ça plutôt drôle. » La Serdaigle alla finalement voir si ses bébés allaient bien, les caressant et coupant les quelques feuilles abîmées par les gnomes. Foutues bestioles ! On pouvait l'entendre marmonner des "connards de gnomes" ou encore "mes pauvres bébés". Fallait pas déconner avec la drogue. « J'ai même pas réussi à piquer de clopes, aujourd'hui, ma journée est un écheeeec, » Romy gloussa en entendant l'air désespéré de son amie ; pauvre enfant, elle n'avait pas réussi à voler de clope à Robin aujourd'hui. « T'en fais pas, tu sais que tatie Romy a toujours ce qu'il faut sur elle. » Elle avait rencontré un élève en ufr nature et sciences magiques il y a peu qui voulait bien lui vendre des cigarettes, merci Merlin. Elle finit de s'occuper de leurs plants puis s'assit par terre, à côté de Cana et lui tendit une clope avant d'allumer la sienne. Bon Dieu, que ça faisait du bien !



Revenir en haut Aller en bas
 

say no to kids, drugs. (+romy.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon w.e. Masters-Kids, Hamont , Bastogne !.
» Romy Schneider.
» We're still kids [FAITH]
» ROMY VAN DE LAAR (en attente)
» Sean - please excuse the mess, the kids are making memories

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives RP-