AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez | .
 

 LUCY ϟ lately i've been, i've been losing sleep...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: LUCY ϟ lately i've been, i've been losing sleep... Mar 29 Avr - 13:07

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Lucy & Tim
dreaming about the things that we could be

   
Informations générales
   ϟ Participants: Lucy E. Hornes & Timothy S. Cavendish
   ϟ Période du Rp: Novembre 2012
   ϟ Intrigue/évènement en cours: Après la soirée d'intégration.
   ϟ Statut du sujet: Privé (mais bon si y'a une bonne raison quelqu'un peut intervenir, allez)
   ϟ Divers: Si vous êtes une licorne, vous vous êtes trompés, les quartiers de la FFA, c'est pas ici.

   Autorisations
    ϟ Dé de Poudlard: Oui
    ϟ Dé de Réputation: Oui

   
   


La Salle de l'ABSU était quasi-plongée dans le noir, mais cela ne semblait pas déranger son dernier occupant de la soirée. Timothy Cavendish se tenait là, assis dans la pénombre, une feuille de parchemin à la main sur laquelle se dessinait le plan du château, lui montrant tous les endroits auxquels il pensait dans les moindres détails. Il avait acquis cette carte si spéciale il y a de ça deux étés au marché au puce du New York magique. Elle lui avait coûté une petite fortune mais jamais Tim n'avait regretté cet achat ô combien pratique. Le vendeur la lui avait vanté comme une version simplifiée de la fameuse carte du Maraudeur, objet qu'aucun sorcier n'avait jamais vu de ses propres yeux et dont on doutait même l'existence réelle. Beaucoup disait qu'il ne s'agissait qu'un des nombreux fantasmes de l'auteur des best-sellers "Harry Potter", et encore plus depuis essayaient de la créer, sans franc succès à ce jour... Ou alors le secret était jalousement gardé, ce qui n'aurait pas été étonnant. Présentement, le regard de Tim se focalisait sur le dortoir des Serpentard. Il le fixait depuis à présent de longues minutes, comme si il avait espéré le faire partir en fumée à la seule force de son esprit. Il le savait pourtant au fond de lui, tous les vert-et-argent n'étaient pas mauvais, toutefois, ces derniers temps, leurs actions lui semblaient plus virulentes... Comme si ils essayaient de se conformer aux stéréotypes de ce bouquin de malheur qui faisait trembler le monde magique. Ou était-ce simplement son seuil de tolérance qui frôlait à présent le négatif, ayant dépassé le zéro depuis bien longtemps.

La soirée avait été une fois encore riche en frustrations. Après le fiasco du camping, longuement discuté ce soir, les partisans de l'ABSU avaient besoin de bonnes nouvelles et Timothy n'avait pu leur en apporter aucune. Si Alcide Hemingway et ses provocations n'étaient pas passés inaperçus lors de la soirée d'intégration, Tim non plus et il avait fait les frais de son impulsivité en essayant de se rebeller. Une initiative louable qui avait fait un flop total parce qu'elle n'avait pas du tout été préparée... Et n'avait pas du tout porté ses fruits, ne faisant qu'augmenter la pagaille ambiante. Le seul point positif avait été qu'il soit le seul puni malgré l'implication des quelques braves Premières Années qu'il n'avait pas manqué de féliciter longuement pour leur courage. Astrid l'avait fusillé du regard lorsqu'il avait complimenté leurs blessures de guerre avec un clin d'oeil et il avait fait semblant de ne rien remarquer, ne souhaitant pas s'engager sur ce terrain glissant. Le séance s'était terminée sur une note plutôt calme malgré l'évidente déception de beaucoup de membres. Ils attendaient tous la prochaine action qui leurs permettraient de reprendre l'avantage sur la PBL mais Tim avait préféré calmer leurs ardeurs pour le moment. Il voulait frapper fort, oui, mais bien. Risquer un nouvel échec le rendait malade et il préférait ne pas agir à la va-vite, pour une fois. Pourtant, ce n'était pas l'envie qui manquait. Il ne rêvait que de mettre la tête d'Alcide sur une pique et de la brandir devant les autres pour leur inspirer l'effroi qu'ils auraient toujours dû ressentir devant lui, pensée qu'il s'efforça de chasser en fermant les yeux un instant, laissant sa tête partir en arrière. Il expira longuement par le nez. La violence l'emplissait de plus en plus. C'était bien pour ça qu'il était là ce soir, seul, dans le noir : pour se calmer. Faire le vide dans sa tête. A cet instant, il regrettait de ne plus être batteur. Frapper quelques cognards lui aurait à coup sûr fait beaucoup de bien. Il défit sa cravate, tâchant de se relaxer. Yeux toujours clos, il se perdit dans ses songes. Des cognards imaginaires virevoltaient dans son crâne et ils avaient tous la tête d'Hemingway.

Perdu dans ses pensées, il n'entendit pas tout de suite les pas qui s'approchaient plus ou moins discrètement dans son dos. Ce n'est que quand ils furent à quelques mètres qu'il remarqua enfin la présence dans la salle. Pourtant, il n'attendait personne. Surtout à cette heure-ci... Il rouvrit prestement les paupières, soudain sur le qui-vive. Froissant, la carte avant de la fourrer dans la poche intérieure de sa veste, il se redressa d'un coup, main sur sa baguette, prêt à dégainer. Il n'en fit cependant rien et se détendit aussitôt en reconnaissant la silhouette à ses côtés. Lucy. Ils ne s'étaient pas parlés depuis ce qui lui semblaient une éternité et il hésita un instant à la fusiller d'un regard sans un mot, comme il avait pris l'habitude de le faire jusqu'alors... Sourcils froncés, il eut un sourire narquois. Rester là à la regarder dans le blanc des yeux ne semblait pas la solution idéale, et il se força donc à prononcer quelques syllabes. « J'ai bien failli te stupéfixier. » Heureusement qu'il avait un peu plus de jugeote que ça... Et qu'il s'était souvenu in-extremis qu'il fallait un mot de passe pour entrer. Il y eut un court moment de latence, après lequel il se sentit obligé de rajouter : « C'est gentil de m'honorer de ta présence, tu nous as manqué à la réunion de ce soir. Surtout à ce fauteuil, là. » Un rictus sarcastique s'invita un instant sur ses traits. Il n'avait pas pu s'en empêcher. Après tout, elle l'avait bien mérité. Il avait désigné d'un coup de menton le siège en face de lui, où elle avait eu l'habitude de s'asseoir pendant tant d'années. Ce fauteuil qui aujourd'hui était vide, puisqu'il n'y avait plus de Reine à ce jour pour l'occuper à ses côtés... Son regard se voila un instant, puis il haussa les épaules, redevenant soudain très sérieux. D'un vague signe de la main, il lui fit signe que cela n'avait aucune importance et qu'elle n'était même pas obligée de répondre avant de se murer de nouveau dans le silence, fixant un point invisible devant lui, croisant les bras sur son torse. Il n'avait aucune envie de bavasser, surtout avec elle. Il avait l'immuable certitude que cela ne servirait à rien, quoi qu'elle puisse bien dire.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: LUCY ϟ lately i've been, i've been losing sleep... Mer 30 Avr - 13:54

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

I feel something so wrong...
Doing the right thing

Tim & Lucy
Poudlard était devenu bien silencieux. La plupart des élèves ayant rejoins leurs dortoirs, d'autres finissant leur partie d'échiquiers ou se réchauffant au coin du feu. Mais le silence avait pris possession de la salle commune des Poufsouffles. Un silence qui se voulait respectueux. Lucy, toujours éveillée en cette heure qui se faisait tardive, s'était assise sur le rebord de la fenêtre et contemplait l'école qui sombrait peu à peu dans la pénombre. Elle n'avait pas sommeil. Et dieu qu'elle aurait tout fait pour une simple petite heure dans les bras de Morphée. Mais c'était devenu une habitude depuis près d'une semaine, ses pensées l'empêchant de fermer l'œil. Alors la jeune femme s'attardait, ouvrant son journal intime dans lequel elle n'arrivait plus à faire glisser sa plume, observant un parc qu'elle ne redécouvrait plus en s'émerveillant. Cela faisait plus d'une semaine que ses pensées la tourmentait quand venait la nuit. La fatigue pourtant se faisait ressentir sur ses traits, dessinant des cernes violacées sous ses yeux. Mais son esprit s'obstinait à ne pas vouloir s'éteindre. Beaucoup de choses la préoccupait, mais c'était le FFA qui en prenait la place principale. Elle avait intégré ce parti à la rentrée, et y avait pris beaucoup d'importance au cours des mois. Laissant de côté une chose auquel elle avait tenu particulièrement. L'ABSU. Son ancien poste de reine lui manquait parfois, même plus qu'elle ne voudrait l'admettre. Les réunions tard le soir, les missions contre la PBL, les élèves à secourir... Tout ça lui manquait. Mais elle avait fait un choix, non facile à prendre mais qui avait été nécessaire. Enfin elle le pensait. Ce n'était pas ce que pensait son ami Tim. Il lui en voulait énormément d'avoir pris ce choix si rapidement et de l'avoir laissé aux commandes de l'ABSU, seul. Elle se rappelait encore leur dernière conversation qui s'était vite transformée en dispute et où elle lui avait dit des choses qu'elle ne pensait aucunement. Elle avait malheureusement parlé sous la colère, qu'elle n'a jamais pu contrôler.
La jeune femme posa sa tête contre le mur et ferma les yeux, prenant une ample respiration, ses doigts s'activant sur le bois. L'abondance de pensées allait la faire devenir folle, il fallait qu'elle bouge.

Lucy se leva derechef et parcourut la salle qu'elle quitta. Elle se retrouva dans le couloir, et regretta de ne s'être accommodée d'une veste, un frisson parcourant déjà son dos. Automne s'était installé, sa fraîcheur avec. Elle revint sur ses pas, attrapa un gilet et repartit aussitôt. Ce n'était pas la première fois qu'elle parcourait Poudlard au delà de l'heure autorisée. Elle l'avait fait tellement de fois pour se rendre aux réunions de l'ABSU. Lucy connaissait si bien le chemin qu'elle aurait pu le faire les yeux fermés. Elle marcha, sans une once d'hésitation, emprunta le pont suspendu et se retrouva enfin aux abords de la tour d'astronomie. Elle pénétra dans la tour et commença à gravir les marches. Elle ne s'inquiétait pas de croiser quelqu'un par ici, la réunion ayant déjà prit fin depuis un bon moment à présent. Lucy parvint enfin devant la porte qu'elle avait franchit bien des fois les années précédentes, si peu de fois cette année-ci. Elle avait beau ne plus être reine de l'ABSU, elle était toujours membre et avait donc encore le badge et connaissait le mot de passe qui changeait tous les trois jours. Elle ouvrit la porte et entra dans la pièce, prenant soin de refermer derrière elle. Celle-ci était si sombre qu'elle avait du mal à voir devant elle, mais elle appréciait cette pénombre qui avait le don de la calmer. Comme elle l'avait deviné, la réunion avait pris fin et il ne restait plus personne dans la salle. Du moins c'est ce qu'elle croyait.

Elle avança vers ce siège sur lequel elle s'était tant de fois assise, sans même essayer d'être discrète, car à moins de réveiller quelques fantômes, personne ne l'entendrait. Mais arrivée à quelques pas de sa destination une ombre se dressa devant elle, ce qui la fit trébucher. Elle se rattrapa à la chaise à ses côtés. Elle était à présent concentrée à calmer les battements de son cœur, qui tambourinait à tout rompre dans sa poitrine. Elle regarda attentivement la personne qui lui faisait face et reconnut sans mal son ancien coéquipier de l'ABSU. Tim. Celui-ci la regardait les sourcils froncés, un sourire narquois se dessinant sur ses lèvres. « J'ai bien failli te stupéfixier. » Heureusement qu'il s'était retenu, déjà qu'elle avait eu une peur bleue, alors un sort de stupefixion et elle serait sûrement morte d'une crise cardiaque. « Je suis désolée, je pensais qu'il n'y avait plus personne. » Dit-elle gênée.
Un silence s'installa entre eux avant que le jeune homme ne le brise. « C'est gentil de m'honorer de ta présence, tu nous as manqué à la réunion de ce soir. Surtout à ce fauteuil, là. » Le silence retomba, encore plus pesant que le précédent. Une tonne d'émotions se déchainaient en Lucy. De la tristesse car son ami lui en voulait encore beaucoup de ce qu'elle avait fait. De la joie car bien qu'il la déteste, elle était contente de le voir. De la gêne car elle ne savait pas comment réagir. De la colère car il ne comprenait pas son choix. Tim regardait à présent dans le vide, ses bras croisés sur son torse. Il fallait que cette guerre entre eux cesse, car il lui manquait terriblement. « Je suis désolée Tim. Je suis réellement désolée de t'avoir laissé seul. Je sais que tu ne l'as pas apprécié et que tu as pris ça pour une trahison... Mais je suis toujours la même au fond, j'ai beau défendre une autre cause, je ne cesserais d'appartenir à l'ABSU, même si j'ai moins de temps à lui consacrer. » Elle prit une pause, essayant tant bien que mal de prendre une grande respiration. Ses entrailles se tordaient dans son ventre. Elle attrapa son bras, essayant tant bien que mal de trouver son regard. « Je t'en pris, ne me déteste pas pour ça... Pardonne moi... »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: LUCY ϟ lately i've been, i've been losing sleep... Jeu 8 Mai - 18:58

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Tim accueillit les paroles de Lucy dans un silence quasi-religieux, bien que l'irritation était clairement lisible sur son visage. Elle s'excusait d'avoir failli être stupéfixiée... C'était un monde, tout de même ! Mais d'un côté, il n'en était pas surpris. Il avait remarqué que, souvent, les gens le prenaient avec des pincettes, comme si d'un moment à l'autre il aurait pu avoir un geste malheureux. Ce n'était pas entièrement faux, ses sautes d'humeur et ses accès de rage s'étant révélés mémorables pour plus d'un ; toutefois, elle aurait dû savoir qu'elle ne risquait rien en sa présence, malgré les choses horribles qu'ils s'étaient envoyées à la figure la dernière fois qu'ils s'étaient parlés. Si on omettait le fait qu'il venait de manquer de lui jeter un sort à la tête - incident qui aurait été regrettable, nous sommes d'accords - Timothy se comportait, pour une fois, de manière presque civilisée avec elle... C'était son jour de chance, il fallait croire, même si il valait mieux ne pas parler trop vite. Après tout, la journée n'était pas encore finie et démarrer une conversation avec lui alors qu'il n'était pas d'humeur pouvait se révéler bien plus dangereux que d'arriver à pas de loups dans son dos... Et c'était bien connu que les mots pouvaient blesser bien plus qu'un sort l'aurait fait. Lorsqu'elle ouvrit de nouveau la bouche, le coeur de Tim lui fit l'effet de se recroqueviller dans sa poitrine. « Je suis désolée Tim. Je suis réellement désolée de t'avoir laissé seul. Je sais que tu ne l'as pas apprécié et que tu as pris ça pour une trahison... Mais je suis toujours la même au fond, j'ai beau défendre une autre cause, je ne cesserais d'appartenir à l'ABSU, même si j'ai moins de temps à lui consacrer. »  « Je ne suis pas seul. Bien heureusement pour moi, mon monde ne tourne pas autour de toi. » Trancha-t-il immédiatement d'un ton sec. Se redressant dans son siège, il la toisa d'un air de défi, prêt à se lever et lui balancer ses quatre vérités. Sentant sa main se poser sur son bras, il se reprit toutefois de justesse. Elle avait dû sentir qu'il allait la cruxifier sur place puisqu'elle prononça d'une voix vibrante, lui coupant momentanément toute envie de passer sa rage sur elle. « Je t'en prie, ne me déteste pas pour ça... Pardonne moi... » Les mains du Rouge et or se crispèrent sur les accoudoirs de son fauteuil. Il ne pouvait pas nier que la voir comme ça le meurtrissait. Ils avaient été amis pendant longtemps. De si bons amis que Timothy avait eu le sentiment que c'était eux envers et contre tout, eux contre le monde entier, mais il s'était trompé.

« Comment oses-tu... » commença-t-il d'une voix moins assurée qu'il l'aurait voulu, sans réussir à finir sa phrase. Des sentiments contraires se battaient en lui. Tant d'énervement contenu, tant de déception... Comment aurait-il pu tirer un trait là dessus sans se battre ? Ce n'était pas dans son caractère, cela ne l'avait jamais été. Pardonner une trahison non plus. Timothy se leva, échappant à son emprise. Lui tournant le dos un instant, il se pinça l'arrête du nez en expirant un bon coup. Elle n'avait pas le droit de lui demander ça, elle n'aurait même pas dû avoir le droit de se tenir là devant lui avec ses grands yeux tristes et ses regrets. Elle avait fait son choix et c'était à elle d'en assumer les conséquences. Après tout, il ne l'avait pas forcée à tout gâcher : elle l'avait fait toute seule comme une grande, et ne pouvait donc s'en prendre qu'à elle-même. Il réussit toutefois il ne savait trop comment à garder son calme, prononçant d'un ton qu'il tâcha de garder égal : « T'ai-je jamais fait l'affront de te dire quoi ressentir ? Je ne pense pas. » Il riva son regard au sien, sans plus chercher s'y soustraire. Fini de s'éviter et de faire comme si elle n'existait pas, il allait mettre les choses au clair une fois pour toutes. « Que je sache, tu as fait ton choix et tu ne t'es pas inquiétée de ce que j'allais ressentir, à ce moment là. Alors si le mien est de te détester, je ne vois pas pourquoi tu aurais le droit de me dire de ne pas le faire. » Il eut un rictus, la regardant avec sévérité, préférant à présent se taire plutôt que d'avoir une parole malheureuse. Se trouver dans la même pièce qu'elle était compliqué, et lui dire ce qu'il avait sur le coeur l'était d'autant plus, surtout quand elle le prenait ainsi par les sentiments. Timothy n'était pas le plus expressif des hommes, en temps normal, et quand il exprimait ses sentiments, c'était rarement pour le mieux. La colère était son moto. La loyauté sa qualité la plus indéfectible. Alors, si elle avait un minimum de bon sens, elle allait s'en aller, maintenant. Avant qu'il ne soit trop tard. Car c'était bien par égard et par affection pour elle qu'il s'en tenait là. Il aurait aimé la détester, mais c'était faux, et c'était bien tout le problème. Il se rapprocha d'elle pour conclure posément, ses yeux dans les siens : « Et puis, le pardon, ça se mérite. » Il ouvrit les bras avec impuissance. Elle n'avait rien fait pour se rattraper. Ce n'était pas parce qu'elle était toujours membre de l'ABSU que cela justifiait un quelconque acte de foi de sa part. Il avait eu foi en elle, il avait eu tort ; à présent, elle avait perdu sa confiance. C'était la suite logique des choses et on ne pouvait plus revenir en arrière. La décision qu'elle avait prise avait été un coup de poignard en pleine poitrine... Ça, il n'était pas prêt de l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: LUCY ϟ lately i've been, i've been losing sleep... Mer 21 Mai - 23:20

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


« Je ne suis pas seul. Bien heureusement pour moi, mon monde ne tourne pas autour de toi. » Ces mots lui claquèrent en pleine figure avec une force inouïe. Ou était-ce la fatigue accumulée depuis tant de jours qui rendait les mots bien plus difficile à entendre. Il ne fallait dans tous les cas pas qu'elle ne se laisse tomber, qu'elle reste forte comme elle l'avait toujours été. Même si ça lui faisait terriblement mal. Demander de lui pardonner. Elle savait que ce serait difficile, voir quasiment impossible. Néanmoins elle gardait de l'espoir, car elle en avait besoin, terriblement. Rien qu'une once d'espoir, une braise sur le point de s'éteindre mais qui avec une faible brise pourrait bien redevenir flamme. « Comment oses-tu... » La main de la jeune femme qui tenait le bras de Tim retomba le long de son flanc. Il lui tournait à présent le dos, ce qu'il n'avait jamais fait auparavant. Il avait toujours été là pour elle, pour l'aider lorsqu'elle en avait besoin. Ils avaient été si proches autrefois. Ils ne s'étaient jamais tournés le dos jusqu'à aujourd'hui. La détestait-il tant que ça ? Lucy n'avait jamais rien fait dans l'intention d'en arriver jusque là. Elle n'avait jamais pensé que cela affecterait autant sa relation avec le jeune homme. « T'ai-je jamais fait l'affront de te dire quoi ressentir ? Je ne pense pas. » Leurs regards se croisèrent et ne se quittèrent plus. Elle pouvait sentir la colère au fond de ses yeux. Une colère qui la faisait se sentir terriblement mal. Son cœur battait de plus en plus vite, faisant monter en elle une lourde bouffée de chaleur.

« Que je sache, tu as fait ton choix et tu ne t'es pas inquiétée de ce que j'allais ressentir, à ce moment là. Alors si le mien est de te détester, je ne vois pas pourquoi tu aurais le droit de me dire de ne pas le faire. » Il avait tort sur un point. Elle s'en était inquiétée, bien au contraire. Mais il avait raison, elle ne pouvait pas lui dire ce qu'il devait faire ou ne pas faire. « C'est vrai... Tu ne m'as pas dis ce que je devais choisir, j'ai agit seule, et je ne regrette pas mon choix que j'ai pris pour moi, car j'en avais besoin. Et je ne te dirais plus ce que tu dois faire à présent. Même si j'aurais aimé que ton choix ne soit pas de me détester... » Le fait qu'elle sache qu'il ressentait un tel sentiment à son égard lui meurtrissait le cœur. Comment ne pas se laisser tomber désormais ? Comment ne pas baisser les bras et laisser toute cette tristesse et cette fatigue la submerger ? Elle s'affaissait mentalement, alors qu'elle mettait ses dernières forces pour ne pas chavirer physiquement. Et dieu que c'était difficile. Elle n'avait jamais été aussi fragile qu'à présent. Une brindille qui, dans un dernier souffle de vent, finirait par craquer. Sa main chercha la table qu'elle finit par trouver et sur laquelle elle s'appuya lourdement. C'était son dernier rempart pour l'empêcher de flancher sous son propre poids. Elle aurait voulu que tout ça ait été un mauvais rêve, qu'elle se soit réveillée, et qu'il aurait été face à elle avec ce sourire bienveillant qu'elle appréciait tant. Cependant, il était bien face à elle, mais ce n'était pas un sourire qu'elle pouvait voir se dessiner sur son visage.

« Et puis, le pardon, ça se mérite. » Elle aurait fait n'importe quoi pour le mériter ce pardon. Mais elle désirait aussi qu'il n'eut jamais existé. Avec ses forces oh combien minces, Lucy se redressa et planta son regard dans celui de Tim. « Je ne cherche pas à ce que tu comprennes le pourquoi de mon agissement, ni même que tu acceptes mon choix. Je voudrais... Non, je ne peux pas te l'exiger. J'aimerais seulement que tu m'acceptes moi... Parce que j'ai pas changé ! Et parce que... » La jeune femme baissa la tête, baissant sa garde, faisant disparaître sa fierté. « ...J'ai besoin de toi... » Elle avait vraiment besoin de son ami. Elle se tourna, comme pour se cacher, pour ne pas qu'il voit qu'elle était faible. Elle ne voulait pas qu'il s'en aperçoive. Elle avait beau montrer qu'elle était forte, qu'elle savait se défendre, à présent elle n'était qu'une coquille vide. Et elle n'avait plus la force de se battre. Elle porta une main à sa bouche, étouffant un sanglot mais ne pouvant désormais plus lutter contre les larmes qui coulaient sur son visage. Elle était fatiguée. Fatiguée de se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: LUCY ϟ lately i've been, i've been losing sleep... Ven 23 Mai - 23:57

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Il était dur avec elle, oui, Timothy en avait bien conscience. Il la traitait comme il aurait traité n'importe qui d'autre, peut être même plus durement encore. Il était incapable de s'adoucir, l'énervement l'électrisant tout entier, et c'est au prix de gros efforts qu'il la ménageait. Car oui, cela aurait pu être largement pire si il avait laissé le Dark Timothy en lui, celui-là même qui avait, par exemple, failli refaire le portait à Astrid qui se trouvait en fait être Alcide (si vous avez rien compris c'est pas grave). Il restait relativement calme et son coach en angry management - si il en avait eu un - l'aurait sûrement félicité d'un tel self-control. Il posait ses mots, il ne hurlait pas, il n'avait même employé aucun adjectif blessant : bref, il était presque doux comme un agneau comparé au Timothy énervé que l'on pouvait voir invectiver les noeudnoeufs de la PBL, allant jusqu'à menacer de les tuer sur dix générations (oui, bon, petit spoiler de TVD spotted j'avoue tout). En conclusion, si il était dur avec elle, il continuait de la respecter, et c'était déjà beaucoup, même si elle ne semblait pas le voir de cet oeil. Ses émotions brouillaient son jugement, et Timothy refusait de laisser les siennes peser dans la balance. Il avait trop peur de souffrir à nouveau. « C'est vrai... Tu ne m'as pas dis ce que je devais choisir, j'ai agit seule, et je ne regrette pas mon choix que j'ai pris pour moi, car j'en avais besoin. Et je ne te dirais plus ce que tu dois faire à présent. Même si j'aurais aimé que ton choix ne soit pas de me détester... » Il se garda bien de répondre. Lui souligner combien ce qu'elle venait de dire était égoïste n'aurait absolument pas fait avancer le débat... De toute façon, le débat s'était clos à la minute où elle avait rejoint la FFA. Il n'avait pas eu son mot à dire, et il l'avait encore moins maintenant que c'était fait, car il savait bien qu'il ne la ferait pas changer d'avis. « Je ne cherche pas à ce que tu comprennes le pourquoi de mon agissement, ni même que tu acceptes mon choix. Je voudrais... Non, je ne peux pas te l'exiger. J'aimerais seulement que tu m'acceptes moi... Parce que j'ai pas changé ! Et parce que... ...J'ai besoin de toi... » La voir ainsi et entendre sa voix se briser lui tordait les entrailles, mais il se garda bien de faire le moindre mouvement. Il ne voulait rien trahir de ce qu'il ressentait. Il ne voulait pas que son masque s’effrite. « Et ce dont j'ai besoin, moi, c'est d'une Reine à mes côtés. » Exprima-t-il d'un ton creux, sans rien ajouter d'autre, se figeant face aux sanglots de la Poufsouffle.

Qu'était-il supposé faire ? La prendre dans ses bras en raison de leur amitié passée ? C'est ce que son coeur lui aurait dicté mais sa raison le lui interdisait. Il ne s'était pas attendu à une telle réaction de sa part et ne pouvait s'empêcher de se sentir mal face à la détresse de la jeune femme. Il se passa une main sur le visage, cette dernière encadrant sa bouche alors qu'il fixait sa silhouette secouée de légers tremblements. Il n'était pas mécontent de ne pas voir les larmes qu'il devinait sur ses joues. Croisant ses deux mains derrière sa nuque, il resta un instant pantelant. Puis, il s'avança de quelque pas, lui tendant un mouchoir en tissu plié qu'il gardait dans sa veste. Un long soupir passa ensuite entre ses lèvres, presque un sifflement, marquant son profond désarroi. Ses mains claquèrent sur ses cuisses, signe de désapprobation visible face à cette situation dans laquelle il se retrouvait avec le mauvais rôle. Pourtant, il ne faisait que défendre ses intérêts, et donner son point de vue... Qu'elle le veuille ou non, le mal était fait. Il consentit finalement à parler de nouveau, n'y tenant plus : « Je ne suis pas un hypocrite, Lucy, tu le sais ! Tu m'as blessé. Tu m'as abandonné. Tu m'as laissé avec toutes ces responsabilités, à un moment où je n'ai jamais eu autant besoin de soutien... Et tu attends de moi que je passe l'éponge ? Que je te dise que ça n'a aucune importance ? » Les paroles du Gryffondor étaient fortes, mais sa voix était lourde et attristée, contrastant avec la détermination de son regard qu'il tâchait d'empêcher de flancher alors qu'il termina presque dans un murmure : « J'aimerais que ce soit si facile. » Il ravala la boule qui commençait à se former dans sa gorge, contrôlant comme il pouvait les tremblements dans ses membres. Dans un léger accès de frustration, il donna un coup dans le premier objet à sa portée, qui se trouva être un porte manteau, qui vacilla sur son socle un moment avant de se stabiliser. Ses yeux étaient à présent pratiquement deux fentes lorsqu'il ajouta : « La Lucy que je connaissais n'aurait pas permis que tout ceci arrive... Qu'on en arrive là. Tu ne t'en rends peut être pas compte, mais tu as changé. Alors que moi, justement, je suis resté le même. » Il eut un rictus ironique, accentuant ses derniers mots avec verve : « Fidèle à moi-même. Et à mes idéaux. » Lui, il n'avait pas changé de camp, jusqu'à preuve du contraire... Elle, si. Et si cela devait faire de lui un monstre de ne pas céder face à ses pleurs et de s'en tenir à des arguments solides, tant pis... Il pouvait bien passer pour un sans coeur, cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Avec un peu de chance, Lucy se mettrait à le détester aussi. Problem solved.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: LUCY ϟ lately i've been, i've been losing sleep... Mar 3 Juin - 15:51

Invité

ACCIO PROFIL


Invité


Il était difficile pour Lucy de se trouver dans la même pièce que Tim en cet instant. Elle avait imaginé cette scène des tas de fois depuis leur dernière dispute en date, mais elle n'avait jamais imaginé un tel scénario. Elle avait cru que ce serait plus simple, qu'elle n'aurait pas autant de mal à regagner sa confiance. Elle s'était mis le doigt dans l'œil à croire que ce serait si facile. Elle connaissait le Gryffondor mieux que quiconque, elle savait qu'il était rancunier et qu'il ne pardonnait pas si facilement. Et pourtant elle était là, se cachant le visage baigné de larmes qu'elle ne pouvait plus arrêter. Lucy vint à repenser à la dernière conversation qu'elle avait eu avec Nala, sa meilleure amie. Celle-ci lui avait mis en doutes ses sentiments pour le jeune homme. Elle y avait beaucoup songé jusqu'à ce moment. Mais elle n'était pas sûr que cela aurait pu être de l'amour. Ne s'en serait-elle pas aperçue depuis bien longtemps ? Enfin quoi, elle avait été très proche de lui pendant tant d'années sans jamais espérer plus de lui, pourquoi cela changerait-il à présent ? Elle savait au fond d'elle que c'était absurde, que cela lui embrouillait seulement l'esprit. « Et ce dont j'ai besoin, moi, c'est d'une Reine à mes côtés. »

Lucy le savait. Seulement, ce n'était pas sans raison qu'elle avait décidé de quitter ce poste. Ça n'était pas une décision qu'elle avait pris sur un coup de tête. Certes, elle avait changé les choses sans lui en parler mais elle y avait longuement réfléchi auparavant. Seulement, elle ne s'était pas attendu à une telle réaction de sa part. Et ça lui faisait un mal insupportable. Du coin de l'œil, elle aperçut la main du Gryffondor lui tendre un mouchoir en tissu. Ces sanglots se calmèrent. Il était temps qu'elle se reprenne. La jeune femme inspira profondément et attrapa le bout de tissu. Elle glissa un merci qui se perdit dans un soupir. Elle se frotta les joues et les yeux et se décida enfin à se retourner pour lui faire face. « Je ne suis pas un hypocrite, Lucy, tu le sais ! Tu m'as blessé. Tu m'as abandonné. Tu m'as laissé avec toutes ces responsabilités, à un moment où je n'ai jamais eu autant besoin de soutien... Et tu attends de moi que je passe l'éponge ? Que je te dise que ça n'a aucune importance ? » Elle savait très bien qu'elle l'avait blessé, quand bien même ce ne fut jamais son intention. Elle savait aussi qu'il avait eu besoin de soutien et que parce qu'elle était partie, elle n'avait pas pu le lui en donner. Seulement, oui, elle avait désiré qu'il ne bloquerait pas sur ça et qu'ils soient restés amis. « J'aimerais que ce soit si facile. » Alors pourquoi ça ne l'était pas ? Pourquoi s'obstinait-il à ne pas vouloir lui pardonner ? Il pouvait faire en sorte que ce soit facile, s'il le voulait vraiment. « La Lucy que je connaissais n'aurait pas permis que tout ceci arrive... Qu'on en arrive là. Tu ne t'en rends peut-être pas compte, mais tu as changé. Alors que moi, justement, je suis resté le même... Fidèle à moi-même. Et à mes idéaux. » S'en était trop. « Oui, la Lucy que tu connaissais n'aurait jamais permis cela, mais je n'en pouvais plus moi, de ces responsabilités ! Tout ça a changé, c'est plus pareil ! » La jeune femme qui s'était contenue jusque là ne l'était plus. Elle qui avait essayé de garder sa colère enfermée, tel un lion en cage. « Tu ne t'en ai sûrement pas rendu compte mais ça devient extrême ! Regarde jusqu'où tu es allé à la soirée d'intégration ! On est pas encore dans la vraie vie, on est toujours en plein dans nos études et pourtant c'est déjà autant violent que ce qui nous attend dehors ! Alors oui, peut-être que je suis pas la première à ne pas faire dans la diplomatie, mais c'est trop pour moi tout ça ! Cette guerre, c'est trop... Voilà pourquoi j'ai choisi d'intégrer la FFA ! » A présent elle bouillait. Ses bras s'agitaient et elle trépignait sur place. Ce n'était pas une championne dans l'art de se contenir, elle n'avait jamais réussi à rester calme si longtemps. Elle avait besoin de laisser libre court à sa colère, tant pis s'il en payait les frais. « Cette politique me fatigue ! Tu es tellement borné et dans tes idéaux justement que tu arrives même pas à me pardonner pour une simple question de politique ! Toi, tu as peut-être besoin d'une Reine, mais moi j'ai besoin plus que jamais de mon ami, un ami qui me comprenne et qui me soutienne ! Alors, je t'en supplie, mais ne gâche pas notre amitié pour un choix de ma part qui te semble politiquement incorrect... » C'est ce que l'on pouvait appeler un revirement de situation. Lucy tournait en rond, essayant tant bien que mal de se calmer, envoyant dans le même temps valser une pauvre chaise qui n'avait rien demander. La jeune Poufsouffle s'arrêta et appuya ses mains sur ses cuisses comme pour reprendre sa respiration. Enfin, elle se releva, passa ses mains dans ses cheveux et revint devant Tim. « Écoute, si tu avais fait un tel choix, ça n'aurait eu que peu d'importance pour moi... Tout n'est pas qu'une question de politique dans la vie... » Tout était dis. Elle avait vidé son sac. A présent, elle se sentait beaucoup mieux, comme si un point s'était envolé.
Revenir en haut Aller en bas
Message(ϟϟ) Sujet: Re: LUCY ϟ lately i've been, i've been losing sleep...


ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

LUCY ϟ lately i've been, i've been losing sleep...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LUCY WEASLEY ▲ victory needs sacrifice.
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux
» Lucy Testarossa [Terminée] (dernieres retouches)
» Lucy Weasley [ACCEPTEE] ~> Poufsouffle (5e année)
» La chronique effrayante de Lucy ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives RP-